Dressée avec le poing !

Dressée avec le poing !

-

Livres
208 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Confrontée à un monde qu'elle refuse, l'auteur se construit dès l'enfance un personnage fort et rebelle que l'on suit dans son parcours de vie : Dressée avec le poing ! Elle doit combattre d'abord ses propres démons hérités des angoisses de la judaïté, puis le modèle de ses parents, avant de se lancer dans le défi des années soixante qui remirent en cause une société figée dans ses valeurs conservatrices. En quête d'un monde nouveau inaccessible, en proie à ses propres faiblesses et contradictions, Dressée avec le poing ! multiplie les expériences qui pourraient lui permettre de s'épanouir, sans jamais y parvenir. C'est en partant seule parcourir le monde à l'âge de 57 ans qu'elle croit atteindre enfin la liberté ultime.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 mars 2016
Nombre de lectures 12
EAN13 9782140003929
Langue Français
Signaler un abus
puis le modèle de ses parents, avant de se lancer dans le défides années soixante qui remirent en cause une société figée
enfin la liberté ultime.
psychologue : écriture de récits de vie à des fins thérapeutiques.
Nadine Beraha
Dressée avec le poing !
Confessionsgauchistes d’une femmelibre
Dressée avec le poing !
Collection « Vivre et l’écrire » fondée par Pierre de Givenchy
Voir en fin d’ouvrage la liste des titres de la collection
Nadine Beraha
Dressée avec le poing !
Confessions gauchistes d’une femme libre
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-08289-9 EAN : 9782343082899
« Ta liberté n’est qu’une gale qui te démange ; elle n’est qu’un exil ! »
Jean-Paul Sartre,Les Mouches
CHAPITRE 1 PETITE ENFANCE
1948. L’annonce d’un monde meilleur
Je vis le jour en 1948, année de la création d’Israël, et de la première guerre israélo-arabe. À ce jour, elle n’est pas en-core terminée ! Faudra-t-il que je meure pour que l’on voie HQ¿Q V¶pWHLQGUH FH WHUULEOH FRQÀLW "  IXW DXVVL O¶DQQpH de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et de l’adoption par l’Assemblée générale des Nations unies de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide. Depuis ma naissance, combien de Droits de l’Homme toujours bafoués, y compris dans notre propre SD\V " &RPELHQ GH FULPHV HW GH JpQRFLGHV LPSXQLV " 0DLV bon. C’étaient de bonnes intentions ! Affreusement culpabi-lisé par le génocide nazi auquel personne ne s’était opposé, pas plus les catholiques qui le soutinrent tacitement que les
9