Les espions russes de Staline à Poutine : Les dossiers secrets de Monsieur X 

-

Livres
384 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qui fut le véritable assassin de Trotski ? Comment le rapport secret sur les crimes de Staline a-t-il été divulgué ? Quel a été le rôle des services secrets dans l'écrasement par l’Armée rouge des mouvements de libération hongrois et tchécoslovaque? Comment Eltsine a-t-il fait chuter Gorbatchev ? Comment poutine, obscur colonel du KGB, s’et-il servi de la guerre en Tchétchénie pour accéder au pouvoir ? Autant de questions auxquelles Monsieur X et Patrick Pesnot tentent de répondre, entraînant le lecteur dans un écheveau de machinations plus cyniques les unes que les autres. Des purges de Staline aux faux attentats orchestrés par Poutine, ils nous montrent qu’en dépit de l’effondrement soviétique, le gouvernement russe pratique la corruption, la coercition et la violence, n’hésitant pas à faire taire les opposants et à sacrifier leurs citoyens au profit de la raison d’Etat.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 mai 2008
Nombre de visites sur la page 170
EAN13 9782369437642
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0056 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Dans la même collection :
Tim Adler,La Mafia à Hollywood David Alvarez,Les Espions du Vatican Éric Branca / Arnaud Folch,Histoire secrète de la droite Lydia Cacho,Trafics de femmes Jacques Delarue,Histoire de la Gestapo Éric Denécé,Histoire secrète des forces spéciales e Yvonnick Denoël,Histoire secrète duXXsiècleRoger Faligot,Les Services secrets chinois de Mao à nos jours Jean Garrigues,Les Scandales de la République Thierry Lentz,L’Assassinat de John F. Kennedy Philippe Lobjois,Mercenaire de la République Constantin Melnik,De Gaulle, les services secrets et l’Algérie Lœtitia Nathan,Planète serial killers M. X / Patrick Pesnot,Les Espions russes, de Staline à PoutineM. X / Patrick Pesnot,Les Dessous de la Françafrique e M. X / Patrick Pesnot,Morts suspectes sous la V République e M. X / Patrick Pesnot,Les Grands Espions duXXsiècle M. X / Patrick Pesnot,La Face cachée de l’AmériqueFranck Renaud,Les Diplomates Yvan Stefanovitch,Aux Frais de la princesse Nicolas Lebourg/Joseph Beauregard,Dans l’ombre des Le Pen
Suivi éditorial : Sabine Sportouch Corrections : Catherine Garnier Maquette : Farida Jeannet
© Nouveau Monde éditions, 2010 21, square SaintCharles – 75012 Paris ISBN :978-2-36943-764-2 Dépôt légal : février 2010 Imprimé en France par La Source d’Or
Monsieur X / Patrick Pesnot
LES ESPIONS RUSSES DE STALINE À POUTINE
LES DOSSIERS SECRETS DE MONSIEUR X
nouveau mondeéditions
Remerciements
Merci à Rébecca Denantes, Yannick Dehée, Jean-Pierre Guéno, Ilinca Negulesco, Catherine Pesnot et Sabine Sportouch.
Pour Céline et Édmée
Les espions russes
8
xxxxxxxxxxx
I
Toukhatchevski, le Bonaparte rouge
Peu à peu, et malgré l’inquiétante renaissance du nationalisme dans l’ex-URSS, les archives s’ouvrent. Et l’on découvre une partie de la vérité sur quelques affaires retentissantes. Ainsi ces dossiers sur l’Armée rouge. Remontons un peu dans le temps. En juin 1941, lorsque Hitler lance ses troupes contre l’URSS, il obtient rapidement des succès stupéfiants. Les nazis atteindront même les portes de Moscou avant d’être arrêtés puis repoussés. Mais ils vont occuper durable-ment de vastes pans du territoire soviétique. Et dès les premiers mois de la guerre, des centaines de milliers de soldats sont tués ou faits prisonniers. La puissante Armée rouge a cédé facilement, trop facilement, face aux coups de boutoir de l’ennemi. Les maréchaux soviétiques ont semblé incapables de résister. Ils ont accumulé les fautes, et leur incompé-tence a étonné. La raison de cette débâcle s’explique par les purges staliniennes qui ont décapité l’Armée rouge quatre ans plus tôt. Les meilleurs officiers ont été fusillés ou envoyés au goulag par dizaines de milliers. Et à l’heure même où il faut se battre contre l’ennemi, l’épuration continue. Les nazis ont donc en face d’eux
9
Les espions russes
des troupes mal commandées par des officiers démo-ralisés. Certains ont été sortis en hâte des camps où Staline les avaient fait enfermer. Mais la prison les a brisés. Et ils se révéleront bientôt incapables d’af-fronter efficacement les forces hitlériennes. Il faudra de longs mois avant que de nouveaux officiers sortent du rang et mènent la contre-offensive jusqu’à la vic-toire de 1945. Ce que l’on sait moins, c’est que cette catastro-phique décapitation de l’Armée rouge a résulté d’une vaste manipulation, une opération commencée à Paris, et où les services secrets allemands et soviétiques ont joué chacun leur partie. Au milieu de cette débâcle de 1941, un général a échappé aux purges, Andrei Andreïevitch Vlassov, et il manœuvre avec succès contre les nazis. Mais ce brillant officier, qui a les faveurs de Staline, sera finalement fait prisonnier à cause de l’in-compétence de ses pairs. Il ne tardera pas à passer à l’en-nemi. Nouvelle et terrible avanie pour l’Armée rouge.
Il est difficile d’imaginer l’ampleur de la purge qui a frappé l’Armée rouge dans la deuxième moitié des années 1930. Une véritable saignée : la plupart des maréchaux et généraux sont arrêtés et fusillés. Entre trente-cinq et cinquante mille officiers sont passés par les armes, tandis que d’autres sont dégradés ou envoyés dans des camps disciplinaires. D’où les déboires des Soviétiques dès l’attaque de juin 1941. Staline a donc sciemment décapité son armée. Staline, par ailleurs piètre stratège et qui a multiplié les erreurs pendant la « Grande Guerre patriotique », comme on dit en Russie. Et si les Soviétiques ont fini par gagner, ce fut au prix d’un gigantesque sacrifice humain et grâce à l’aide matérielle des Alliés.
10