Madagascar île meurtrie

-

Français
292 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ces chroniques, tirées des lettres envoyées par l'auteur à sa famille, relatent la campagne de Madagascar de 1947 pour mater la révolte autochtone. L'auteur, ancien officier des Tirailleurs, loin de n'évoquer que des faits militaires, livre ses impressions et sentiments sur ce territoire et sur sa population. Décrivant les beautés de cette nature sauvage et faisant revivre les dures conditions de vie de ses habitants, Pierre Bouchet de Fareins fait aussi part de ses réflexions sur les relations que la Métropole entretient avec l'île.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2013
Nombre de lectures 49
EAN13 9782336329758
Langue Français
Poids de l'ouvrage 14 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
moirese duXX siècle
Pierre et Serge Bouchet de Fareins
MADAGASCAR,ÎLE MEURTRIE Impressions de campagne d’un capitaine19471949
Préface de Claude Vigoureux
MADAGASCAR, ÎLE MEURTRIEImpressions de voyage d’un officier e e du 2 Bataillon de Marche du 5 Régiment de Tirailleurs Marocains (1947-1949)
e Mémoires du XX siècle Déjà parus Jacques SOYER,Sable chaud.Souvenirs d’un officier méhariste (1946-1959),2013.Edith MAYER CORD,L’éducation d’un enfant caché,2013. Michelle SALOMON-DURAND,De Verdun à Auschwitz,L’histoire de mon pèreAndré Raben Salomon (1898-1944),2013.Robert du Bourg de BOZAS,Lettres de voyage. Avant-propos et notes de Claude Guillemot,2013. Marion BÉNECH,Un médecin hygiéniste déporté à Mauthausen. Portrait de Jean Bénech, 2013.Larissa CAIN,Helena retrouvée. Récits polonais,2013. Lucien MURAT,Carnets de guerre et correspondances 1914 – 1918.Documents présentés et annotés par Françoise FIGUS, 2012.Zysla BELLIAT-MORGENSZTERN, La photographie, Pithiviers, 1941. La mémoire de mon père, 2012. Serge BOUCHET de FAREINS,De l’Ain au Danube,re Témoignages de vétérans de la 1 Armée Française (1944– 1945),2012.Gabriel BALIQUE,Saisons de guerre,Notes d’un combattant de la Grande Guerre,2012. Jean DUCLOS,Notes de campagne 1914 – 1916 suivies d’un épilogue (1917 – 1925) et commentées par son fils, Louis-Jean Duclos Collectif-Artois 1914/1915,2012. Odette ABADI,Terre de détresse. Birkenau – Bergen-Belsen, nouvelle édition, 2012. Sylvie DOUCHE,Correspondances inédites à des musiciens français. 1914-1918, 2012. Michel RIBON,Jours de colère, 2012. François MARQUIS,Pour un pays d’orangers, Algérie 1959-2012,2012
Pierre BOUCHET de FAREINS MADAGASCAR, ÎLE MEURTRIE
Impressions de voyage d’un officier e e du 2 Bataillon de Marche du 5 Régiment de Tirailleurs Marocains (1947-1949) Textes présentés et annotés par son troisième fils, Serge BOUCHET de FAREINS, Président de l’Amicale des Anciens Tirailleurs Marocains de l’Ain Préface de Claude VIGOUREUX historienL’Harmattan
-
-
-
-
-
-
-
Ouvrages déjà parus
de Serge BOUCHET de FAREINS
re De l’Ain au Danube, témoignages de vétérans de la 1 Armée française (1944-1945), 289 pages, Éditions L’Harmattan, Paris, 2012.Vous ne passerez pas !La résistance du département de l’Ain à l’invasion autrichienne en 1814,essai historique, 132 pages, ÉditionsAu cœur de ma plume, Marboz, 2007. Fugues et escapades,nouvelles, contes et poèmes,Éditions Le Manuscrit, Paris, 2007.Le diable dans le grenier,roman, 426 pages, Éditions Le Manus-crit, Paris, 2006.
Avis de recherche,comédie en 3 actes, 98 pages, Éditions Le Ma-nuscrit, Paris, 2006.Journet de l’An II,biographie romancée du chef de bataillon Jour-net (1768-1861), officier de l’Empire, 211 pages, Editions de La Tour Gile, Péronnas, 1992,épuisé.
À paraître prochainementaux Editions L’Harmattan: Journet de l’An II, «On va leur percer le flanc ! »réédition revue et augmentée.
"Le Pharaon Ramsès III avait fait venir des Soudanais pour réprimer une ré-volte en Haute Égypte ; ceux-ci furent chassés à coups de pierre, une fois la paix rétablie. Ils rentrèrent alors chez eux, mais là, nul ne fit cas de leurs misères passées. Injuriés d’un côté, incompris de l’autre, beaucoup regrettèrent de ne pas avoir trouvé la mort au combat". [Papyrus X, 25Collection du Caire]
Ceci se passait en 3.000 avant Jésus-Christ : bien que les siècles se succèdent, les hommes ne changent pas…À la mémoire du chef de bataillon Pierre LEVEL,
e des officiers, sous-officiers et Tirailleurs du 2/5 RTM
qui, avec lui, ont couru cette aventure.
Carte scolaire de Madagascar, années 1950(au dos, l’Indochine française),
collection A. Lomba
« Non seulement parmi notre Empire, mais dans le monde entier, Madagascar resplendit d’une puissance fauved’attraction» [Marius Ary-Leblond] AVERTISSEMENT Ce livre n’est pas un roman; ce n’est pas davantage un ouvrage militaire, mais simplement un recueil de lettres écrites, et adressées en France, par un officier de l’Armée d’Afrique, tandis qu’il participait avec son bataillon aux opérations menées à Madagas-
car contre la rébellion. Il serait vain d’y déceler trace de chauvinisme ou de partialité. L’auteur ne pou-vant, de par la vie qu’il menait et l’immensité de l’île, sortir du cadre qui l’entourait,a dû laisser dans l’ombre l’action des autres unités, de tous ceux, métropolitains ou coloniaux, qui après vingt-trois mois de très durs efforts, sont parvenus à conserver à la France cette parcelle de son Empire.
Décrire la vie d’une seule de ces unités,c’était d’ailleurs par là même décrire la vie de toutes les autres ; décrire la forme de cette révolte, la façon dont elle fut éteinte dans la zone d’action donnée à une seule unité, c’était par là même décrire le travail de toutes les autres ; Français, Algériens, Marocains, Malgaches, tous ont peiné et souffert sur cette terre; beaucoup n’en reviendront jamais.Cette vie, il m’est venu soudain à l’esprit qu’il serait bon de l’écrire; cette aven-ture, j’ai pensé qu’il serait bon de la retracer au fur età mesure que mourront les jours et
avant que le temps ait tout effacé. Sans sortir du cadre d’un Bataillon qui m’est cher et que je commande en second
9