L
207 pages
Français

L'envers d'une fusillade Fourmies, 1er mai 1891

-

Description

L'émotion qu'ont suscitée les terribles événements du 1er mai de Fourmies est inscrite dans la mémoire collective ; elle perdure dans les attitudes politiques près d'un siècle plus tard. Toute maturation sociale est affaire de longue durée et les deux mondes qui s'affrontent en 1891 ont été profondément transformés depuis trente ans. Ce livre cherche à éclairer "l'envers d'une fusillade" à travers le rôle joué par l'un des chefs de file tant industriel que politique du patronat textile du bassin fourmisien, François Boussus (1830 - 1899). Des sources de première main ont permis de retracer la trajectoire sociale, scolaire, idéologique et familiale de ce patron symbole. L'ouvrage interroge l'attitude patronale avant, pendant et après l'événement ; il restitue les rebonds du combat répressif en 1891-1892 puis la lente percée du socialisme dans la région. La tendance la plus structurée est ici la variante nordiste du marxisme : le guesdisme ; mais de Culine le guesdiste ralliant quelques années plus tard le blanquisme à quelques éléments liés à l'anarchisme, la palette est riche. Par-delà l'étude des relations sociales, l'auteur élargit l'analyse au mode d'ascension dans le patronat, à l'histoire des techniques, à l'évolution des patrimoines, aux conditions de vie et de travail, au cheminement des identités sociales et à la relation entre patronat et pouvoir politique. Toute l'histoire de l'entreprise au-delà de 1899 - 1928 n'est qu'une longue bataille en retraite et l'on passe en trois générations des sabots aux sabots.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 1996
Nombre de lectures 722
EAN13 9782296318540
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

)