142 pages
Français

Le Dar-El-Kouti

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fondé au XVIIIe siècle, le sultanat de Dar-El-Kouti fut porté à son apogée politique et économique par Mohammed Senoussi. Il massacra la mission Crampel chargée de relier le bassin de l'Oubangui à celui du Chari. Son entêtement dans la pratique de l'esclavage et le refus de moderniser son Etat, évoqués pour justifier cet assassinat, suscitent de nos jours beaucoup d'interrogations.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2014
Nombre de lectures 41
EAN13 9782336334806
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Bernard Simiti
Le DarElKouti Empire oubanguien de Senoussi (18901911)
Préface de JeanLouis Triaud
Le Dar-El-Kouti
Empire oubanguien de Senoussi ȋͳͺͻͲ-ͳͻͳͳȌ
Bernard Simiti
Le Dar-El-Kouti
Empire oubanguien de SenoussiȋͳͺͻͲ-ͳͻͳͳȌPréface de Jean-Louis Triaud - Congo
Du même auteur De l’Oubangui-Chari à la République centrafricaine indépendante, L’(armattan, Paris, ʹͲͳ͵.
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr )SBN : ͻ͹ͺ-ʹ-͵Ͷ͵-Ͳʹʹͺͳ-ͻ EAN : ͻ͹ͺʹ͵Ͷ͵Ͳʹʹʹͺͳͻ
À feu mon père Antoine Yakoudou
Je remercie Monsieur Jean-Louis Triaud,Professeur des Universités émérite, Université de Provence, qui a bien voulu accepter de gloser et de préfacer ce livre.
PRÉFACECet ouvrage du professeur Bernard Simiti s’attache à l’histoire d’un chef de guerre, le sultan Senoussi, installé sur les marges des grands États et pouvoirs, en Afrique centrale, au tournant des XIXe et XXe siècles. C’était une époque où la recrudescence et l’extension de la traite es-clavagiste à partir du Soudan et les débuts de la conquête française dans les pays du Tchad, parallèlement aux avan-cées des Britanniques qui remontaient le Nil, faisaient de toute cette zone une région d’affrontements en chaîne et d’insécurité généralisée. Senoussi, après avoir pris ses distances avec son premier « patron », Râbih (Rabah), un seigneur de guerre qui avait établi son hégémonie entre le Sud Soudan et le lac Tchad, fonda son propre pouvoir dans un pays nommé le Dar-El-Kouti (ou Dar-Kouti), au nord de l’actuelle République centrafricaine, et y installa sa capitale, Ndélé. Cette ville de Ndélé est revenue sous les feux de l’actualité à l’occasion des récents évènements en République centra-fricaine. C’est, en effet, un lieu stratégique pour le con-trôle de l’accès par le nord à la capitale, Bangui, située à 700 kilomètres de là. Ndélé et toute la région qu’elle commande sont, aujourd’hui comme hier, au carrefour d’itinéraires commerciaux et d’influences qui viennent du Tchad et du Soudan voisins et qui rendent les frontières des États très perméables. L’histoire du nord-est de la République centrafricaine, qui est, depuis le début de ses recherches, l’un des principaux centres d’intérêt de Ber-nard Simiti, ne peut donc se concevoir sans une vision géopolitique qui transcende les frontières. La question du Dar-El-Kouti en est une excellente illustration.
9