Le Maroc saharien au fil du temps

-

Livres
73 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dessins de Guillaume Reynard
[Extrait] "Au Maroc saharien, de très anciennes traces de la présence de l’Homme sont visibles dans les paysages. Elles témoignent, comme dans l’ensemble du Sahara, de la richesse d’occupation humaine et animale de cet espace de l’aube de l’humanité à sa désertification progressive. L’érosion et le décapage violent provoqués par les vents ainsi que l’absence de couvert végétal expliquent le nombre important de gisements d’objets préhistoriques, qui peuvent s’étaler, à même le sol, sur de grandes surfaces, tel des nappes. Les gravures rupestres sont aussi nombreuses en extérieur, sur les parois et les roches. Dans ce monde aujourd’hui dépouillé, il est émouvant de n’avoir qu’à se baisser, qu’à grimper sur des rochers pour toucher du doigt la vie des hommes de ces époques si éloignées... "

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 octobre 2018
Nombre de visites sur la page 35
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0000 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le Maroc saharien au fil du temps
G R A I N S D ’ H I S T O I R E
Rita Aouad Dessins Guillaume Reynard
Collection Histoire et Sociétés du Maroc saharien dirigée par Mounya Nejjar et Ahmed Joumani
Cet ouvrage a été réalisé avec le soutien de l’Agence pour la Promotion et le Développement Economique et Social des provinces du Sud du Royaume.
C O L L E C T I O N H I S T O I R E E T S O C I É T É S D U M A R O C S A H A R I E N
Rita Aouad Le Maroc saharien au fil du temps G R A I N S D ’ H I S T O I R E
Dessins Guillaume Reynard
4
Le Maroc saharien
5
6
Sommaire
8Préhistoire,  un musée à ciel ouvert 10L’âge de la pierre ancienne 12Des pierres tatouées nous racontent le temps du Sahara vert 14Des chasseurs et éleveurs à l’âge de la pierre nouvelle 16Les coquilles d’œufs d’autruche
18L’entrée dans l’histoire 20Le Maroc saharien au regard de la Méditerranée antique 22Ecritures anciennes et difficiles à déchiffrer 23Chars sahariens symboles aux fonctions énigmatiques 24Peuplements et croyances 25Une vieille terre juive 26Introduction du dromadaire, vaisseau du désert 27Camelus Dromedarius, le dromadaire
28À l’heure de l’Islam 30La ville de Noul Lamta 31Almoravides et Almohades, deux dynasties musulmanes originaires du Sahara et de l’Atlas 32Aux origines de la Hassannya, la langue parlée de l’ouest saharien 33Les manuscrits du Maroc saharien, reflet d’une tradition d’érudition 34Saintetés sahariennes, un monde où les hommes remarquables sont vénérés 35Une terre de saints, mais aussi de saintes 36Saints de la Saqiya al’ Hamrâ 37Assa, l’oasis aux 366 saints, une cité chargée de spiritualité
Sommaire
L’irruption européenne - Découverte, premiers établissements européens sur les côtes - Découverte Cartographie - Tagaost, une cité cosmopolite - Santa Cruz de la Mar Pequeña
Ambitions impériales Saadiens - Alaouites - Un empire transsaharien avec Marrakech pour capitale - Entre ancien … et nouveau Monde - Les sultans alaouites entre le Sahara et l’Atlantique - Essaouira-Mogador, un débouché maritime pour le Maroc saharien - 1886, la harka du sultan Moulay er el Hassan 1 dans l’oued Noun
Un pont entre le Maroc et l’Afrique sub-saharienne - Guelmim Port saharien du Maroc e - Guelmim au XIX siècle - Routes transsahariennes - Les caravanes - Sur l’autre rive Tombouctou - La circulation des marchandises - La gomme arabique un produit du commerce transsaharien - Les plumes d’autruches un produit du commerce transsaharien - Struthio Camelus l’autruche d’Afrique
Découvertes, conquête, résistance - Sous le regard des naufragés - Sous la loupe des explorateurs - Les projets plus ou moins farfelus des aventuriers européens - La factorie de Cap Juby ou Port Victoria, propriété de la North West African Compagny - Réalité ou bluff ??? - 1884-1934 50 ans de conquête coloniale - 1884-1934 : 50 ans de résistance saharienne - Smara, la ville surgie des sables - Le destin de Smara
Colonisation et décolonisation espagnole et française - Des territoires sous domination espagnole - Une période marquée par le Général Franco - Des territoires sous domination française - Les français aux portes du sahara - Tarfaya Cap Juby Escale de l’aéropostale - De Saint-Exupéry, un aviateur marqué par le désert - Une décolonisation par étapes - Une union progressive des régions sahariennes au Maroc - 1975, un grand élan patriotique
D’hier à aujourd’hui, le Maroc saharien en mouvement - Les oasis, entre crise et renouveau - Sahara atlantique monde pionnier - Des villes dans le désert - Des nomades devenus citadins - Des pistes chamelières … aux routes goudronnées - Du nomadisme … au pastoralisme
Un patrimoine à sauvegarder - Restaurer dans le contexte saharien - Restaurer un minaret : le minaret de la Kasbah Agadir Amghar, Akka - Restaurer et réqualifier un ksar : le ksar d’Assa - Restaurer une mosquée dans la Saqiya El Hamra
Glossaire des noms communs Crédit photographique Remerciements Achevé
7
3 millions d’années › -4000 ans avant J.C.
Préhistoire, un musée à ciel ouvert
Paysage de mamelon dans la région de Dakhla - Bir Gandouz
 TOUCHER DU DOIGT LA VIE DES HOMMES
Au Maroc saharien, de très anciennes traces de la présence de l’Homme sont visibles dans les paysages. Elles témoignent, comme dans l’ensemble du Sahara, de la richesse d’occupation humaine et animale de cet espace de l’aube de l’humanité à sa désertification progressive. L’érosion et le décapage violent provoqués par les vents ainsi que l’absence de couvert végétal expliquent le nombre important de gisements d’objets préhistoriques, qui peuvent s’étaler, à même le sol, sur de grandes surfaces, tel des nappes. Les gravures rupestres sont aussi nombreuses en extérieur, sur les parois et les roches. Dans ce monde aujourd’hui dépouillé, il est émouvant de n’avoir qu’à se baisser, qu’à grimper sur des rochers pour toucher du doigt la vie des hommes de ces époques si éloignées...
12
3 millions d’années - 4 000 ans avant J.C.
PRÉHISTOIRE, UN MUSÉE À CIEL OUVERT
L’âge de la pierre ancienne
Il y a plus de trois millions d’années, l’Homme naissait en Afrique... dans le nordouest du continent berceau de l’humanité, les traces des premiers hommes remontent à plus d’un million d’années.
-1 000 000 -800 000 -600 000 -400 000 PALÉOLITHIQUE INFÉRIEUR GALETS AMÉNAGÉS BIFACES HACHEREAUX
-200 000 -100 000 PALÉOLITHIQUE MOYEN NUCLEUS
Le Maroc saharien est riche en pierres taillées qui montrent comment l’homme a peu à peu perfectionné ses techniques de fabrication d’outils et d’armes.
Les galets aménagés Ce sont les premiers objets fabriqués par l’homme qui remontent aux premiers temps du paléolithique. Ils sont nombreux dans les fonds et embouchures d’oued du Maroc saharien.
Les hachereaux Ici une nouvelle technique apparaît qui permet la confection d’une réserve d’éclats prêt à l’usage. Façonnés sur de grand éclat, les hachereaux ont la forme d’un fer de hache.
Préhistoire, un musée à ciel ouvert
Les bifaces Sur ces outils ou armes façonnés sur un bloc ou un galet, les retouches plus précises dessinent des pierres taillées en forme d’amande. La recherche de la symétrie et de l’harmo-nie des proportion est bien visible.
Les nucleus Ce sont des blocs de pierre en calcaire dur à partir desquels des éclats ont été dégagés.
‘‘Au paléolithique moyen  et supérieur, c’està dire entre 3OO OOO et 6 OOO’’
› Entre –20 000 et –15 000, une période de grand froid
On sait encore peu de choses sur ces dizaines de milliers d’années, époque que les préhistoriens appellent le paléolithique moyen et supérieur. Sous l’effet de changements climatiques intervenus entre -20 000 et -15 000 le Sahara se serait vidé, traversant une période de grand froid au cours de laquelle les hommes auraient trouvé refuge sur les bordures de cet espace, avant de s’y réinstaller vers -10 000. Ce qui est certain, c’est qu’au cours de ces millénaires, les techniques de fabrication d’objets de pierre sont de plus en plus sophistiquées. Les hommes retouchent avec précision des éclats pour fabriquer un petit outillage qui se distingue par fonction. Au Maroc saharien on a pu découvrir des gisements très riches avec des séries de pointes, racloirs et hachereaux. Celui d’Assa est l’un des plus connus.
Grattoirs et Racloirs Dans ces outils, l’extrémité de l’éclat est retouchée permettant de façonner un tranchant court utile pour gratter les peaux.
13