Adn, dents et maladies

Adn, dents et maladies

-

Français
116 pages

Description

Une dent est imputrescible et résiste même à un certain degré de carbonisation. Son ADN constitue un élément précieux d'investigation, même des siècles après la mort d'un individu, qui renseigne notamment sur une filiation, une identification, un empoisonnement ou la chronobiologie puisqu'il a été démontré qu'en chaque homme sommeille un homme de Néandertal. Mais, étonnamment, cet ADN dentaire peut rapporter une maladie dont aurait été atteinte une personne des siècles auparavant. De cette façon, les chercheurs ont pu affiner leurs connaissances sur le point d'émergence d'une maladie, son développement et son essor.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 février 2019
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140113925
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
d’un individu, qui renseigne notamment sur une filiation, une identification, un empoisonnement ou la chronobiologie puisqu’il a été démontré qu’en chaque homme sommeille un homme de Néandertal.
auparavant. De cette façon, les chercheurs ont-ils pu affiner
Ainsi a-t-on pu déterminer que 30 % des soldats de la
(1812) seraient morts, sans combattre, du typhus véhiculé par les poux. Ainsi a-t-on mieux compris les mécanismes de
(1348-1352). Ainsi s’est-on rendu compte que le virus de la lèpre n’avait pas muté depuis 1 000 ans, ce qui, aujourd’hui,
l’étude du minuscule pour mieux connaître, mieux appréhender le gigantisme de l’Humanité et de son histoire.
l’ordre national du Mérite, il est l’auteur enfin d’environ 500 publications dans 5 langues différentes. Ce livre est son trentième.
Xavier Riaud
ADN, DENTS ET MALADIES
Préface du Docteur Jean Granat
ADN, DENTS ET MALADIES
Médecine à travers les siècles Collection dirigée par le Docteur Xavier Riaud L’objectif de cette collection est de constituer « une histoire grand public » de la médecine ainsi que de ses acteurs plus ou moins connus, de l’Antiquité à nos jours. Si elle se veut un hommage à ceux qui ont contribué au progrès de l’humanité, elle ne néglige pas pour autant les zones d’ombre ou les dérives de la science médicale. C’est en ce sens que – conformément à ce que devrait être l’enseignement de l’histoire –, elle ambitionne une « vision globale » et non partielle ou partiale comme cela est trop souvent le cas. Dernières parutions Philippe SCHERPEREEL,Eugène-Louis Doyen. Chirurgien génial et scandaleux de la Belle Époque, 2018. Maxime COURNAULT,Un ordre pour les chirurgiens-dentistes en France. 24 septembre 1945, 2018. Pierre AUBRY, avec la collaboration de Bernard-Alex GAÜZERE, Jean et Charles-Guillaume Viguerie. La chirurgie toulousaine e e aux XVIII et XIX siècles, 2018. Gérard ALEXANDRE,Histoire d’os. Mémoire d’un chirurgien orthopédiste (1959/2017), 2018. Michel A. GERMAIN,Les sarcomes osseux chez l’enfant. Une longue histoire, 2018. Philippe SCHERPEREEL, Marc DECOULX, Gérard BISERTE †, Histoire de la faculté de médecine et des hôpitaux de Lille, 2018. Jacques CHABANNES,La neurochirurgie en Auvergne. Quarante années fondatrices (1953-1993), 2018. Michel A. GERMAIN, Frédéric Chopin (1810-1849).Un musicien de génie atteint d’une maladie rare, la mucoviscidose, 2018. André Julien FABRE,Médecins et politique. Galerie de portraits de médecins politiciens à travers les âges, 2018.Jacques VASSAULT,Contribution à l’histoire de l’asile d’aliénés d’Évreux. Tome II : Les pratiques, 2018.
Xavier RiaudADN, DENTS ET MALADIES
Préface duDocteurJean Granat
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16834-0 EAN : 9782343168340
Préface J’ai rencontré Xavier Riaud pour la première fois lors d’un congrès de la Société française d’histoire de l’art dentaire à Paris et, plus spécifiquement par la suite, lors d’un séminaire que j’avais organisé conjointement avec le Pr Jean-Louis Heim du Musée de l’Homme, au Préhisto-Parc, à la grotte de Lascaux II et dans d’autres sites préhistoriques. Si Xavier était alors un jeune dentiste démarrant dans la vie professionnelle, son regard curieux sur l’histoire de notre profession commune m’avait déjà interpellé. Nous nous sommes revus ensuite lors des congrès de la Société de Biométrie humaine à Paris et à Bruxelles. Xavier y a présenté des papiers concernant l’histoire de l’odontologie médico-légale. Il avait grandi, au sens noble du terme, et nos échanges se sont révélés respectueux, et toujours courtois. Notre ami a continué à travailler et a progressé au point de gagner les rangs de l’Académie nationale de chirurgie dentaire où nous nous sommes de nouveau retrouvés, mais cette fois des projets ont germé dans nos esprits qui nous ont fait franchir un palier dans notre relation. Nous sommes devenus amis. De grands amis. C’est toujours un vrai plaisir de discuter avec lui. Xavier a fondé une collection aux Editions L’Harmattan qu’il nourrit depuis 2006. C’est logiquement que je me suis tourné vers lui pour entamer une collaboration littéraire véritable. Ardue au début, celle-ci a connu un dénouement fabuleux, car Xavier s’est impliqué personnellement dans ce projet qui me tenait tant à cœur, pour l’aider à aboutir et je lui en suis très reconnaissant. Quand mon confrère m’a demandé d’écrire la préface de
7
cet ouvrage, j’avoue volontiers avoir hésité et, puis, j’ai fini par accepter, pour lui bien sûr, mais aussi parce que je pense que son livre est utile et nécessaire. Dans celui-ci, Xavier Riaud, avec son talent bien connu, nous montre que tout n’est pas dit sur les dents. Si je connais Xavier depuis longtemps maintenant, il m’étonne encore. Quand on voit les nombreux et excellents livres qu’il a écrits, chez l’Harmattan ou ailleurs, sa source d’inspiration ne semble jamais tarie. Dans cet opus donc, Xavier nous présente un aspect assez peu connu des dents : leur apport dans la connaissance des maladies et de l’environnement lorsqu’elles sont soumises à des études paléoanthropologiques. L’ADN dentaire, ici, est au centre, au cœur de ses recherches, au centre de cet écrit. Quel courage, quelle prise de risques lorsque l’on sait que ce n’est pas sa compétence première ! En effet, Xavier est d’abord un historien de la médecine. Mais, je vous rassure, son objectif est atteint. Il y arrive avec brio. En effet, après un bref rappel sur les protocoles d’extraction et d’exploitation de l’ADN dentaire, et des résultats possibles envisageables, notre auteur et ami nous démontre comment, grâce à celui-ci, on peut connaître des maladies, malheureusement souvent mortelles, qui ont frappé des pauvres gens, il y a des siècles et des siècles, ce qui infirme ou affirme aussi tout ce qui a été dit auparavant sans ce même ADN. Cela permet également de savoir où cette maladie s’est développée, donc d’approfondir les connaissances sur son développement et sa prolifération. Dans le cas présent, Xavier n’aborde pas un cas isolé, mais bien onze maladies qui, à l’étude de cet ADN dentaire, nous révèlent bien des surprises. Si ADN semble un grand mot, ce petit filament cache les mystères de l’Humanité et de son histoire. Aujourd’hui, la génétique est en plein développement. A l’Académie, où je m’occupe de la Commission de Recherches avec le
8
professeur Roland Benoît, nous travaillons sur la génétique du développement et donc sur la formation des dents, et de leur pulpe. Xavier prend la suite en montrant que cette pulpe génétiquement définie contient du matériel extrêmement intéressant. Je tiens à te remercier pour ce travail si original sur l’ADN dentaire. Son travail, comme toujours, est un précieux témoignage pour l’odontologie, pour l’histoire de la chirurgie dentaire, mais, ici, de plus, pour l’étude des médecines anciennes. Si cet ouvrage peut sembler de prime abord technique, il n’en est rien, car Xavier l’a voulu accessible et le plus simple possible. Ce livre est en effet bien construit et se lit avec intérêt, et plaisir. Je ne peux que féliciter mon ami et inciter tous les historiens de l’Art dentaire, comme les médecins, les paléopathologistes et tous ceux qui se sentent concernés par la question, profanes ou non, à le lire, et à le relire. Dr Jean Granat Docteur en Sciences odontologique Docteur en Anthropologie Membre titulaire de l’Académie nationale de chirurgie dentaire Chercheur associé, honoraire, CNRS-MNHN UMR 7206 Eco-Anthropologie et Ethnobiologie - Département Homme et Environnement Ancien attaché au Laboratoire d'Anatomie fonctionnelle et de Physiologie de l'Appareil manducateur - Faculté de Chirurgie Dentaire - Paris V
9