Chroniques odontologiques des rois de France et de la dynastie napoléonienne

-

Français
290 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En entrant dans les "sanctuaires" buccaux des rois de France et de la dynastie impériale, des perspectives fabuleuses se dessinent : dentaires, en développant une histoire de l'art dentaire et de l'hygiène originale ; archéologiques, par l'étude des crânes royaux ; historiques, l'histoire intimiste pouvant rejoindre la grande histoire. De récits truculents en anecdotes savoureuses, de Clovis à Napoléon III, 39 têtes couronnées sont ici étudiées.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2011
Nombre de lectures 35
EAN13 9782296470828
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Chroniques odontologiques des rois de France et de la dynastie napoléonienne
Du même auteur e - La pratique dentaire dans les camps du III Reich, Collection Allemagne d’hier et d’aujourd’hui, L’Harmattan (éd.), Paris, 2002. e - Les dentistes allemands sous le III Reich, Collection Allemagne d’hier et d’aujourd’hui, L’Harmattan (éd.), Paris, 2005. - L’influence des dentistes américains pendant la Guerre de Sécession (1861-1865), Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2006. - Les dentistes, détectives de l’Histoire, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2007. - Première Guerre mondiale et stomatologie : des praticiens d’exception…, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2008. - Plaidoyer pour un enseignement historique de l’Art dentaire, Collection Ethique & Pratique médicale, L’Harmattan (éd.), Paris, 2008. - Etude de la pratique odontologique et de ses déviances dans les camps de l’Allemagne nazie, A.N.R.T. (éd.), Lille, 2008. -Quand la dent mène l’enquête…, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2008. -Pionniers de la chirurgie maxillo-faciale, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2010. -Histoires de la médecine bucco-dentaire, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2010. -Etude de la pratique dentaire dans les camps de l’Allemagne nazie, entre dérives et thérapeutiques médicales, Les Editions Universitaires Européennes, Sarrebruck, 2010. -Dentistes héroïques de la Seconde Guerre mondiale, Collection Médecine à travers les siècles, L’Harmattan (éd.), Paris, 2011. Contribution à une œuvre collective - Le conflit, sous la direction d’Olivier Ménard, Journée de la Maison des sciences de l’homme Ange-Guépin, Collection Logiques sociales, L’Harmattan (éd.), Paris, 2006. ème -Congrès International de PathographieActes du 2 , sous la direction de Philippe Charlier, De Boccard (éd.), Collection Pathographie, Paris, 2009. -Odontologie médico-légale : entre histoire et archéologie, co-écrit avec le Dr Francis Janot, L’Harmattan (éd.), Collection Médecine à travers les siècles, Paris, 2010.
Xavier Riaud Chroniques odontologiques des rois de France et de la dynastie napoléonienne Préface du Docteur Patrick Hescot Préambule de M. Stanis Perez
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55531-0 EAN : 9782296555310
À ma femme et à mes filles que j’aime du plus profond de mon cœur.
Préambule On ne les voit que rarement. On les devine cependant dans ces portraits de souverains débonnaires. On les imagine en action lors de banquets, de fêtes et de soupers rutilants. On les entendrait presque lors des discours vibrants et des grandes proclamations royales. Un grincement et le sort du courtisan est scellé. Une apparition furtive et la proclamation arrive, dans un éclat de rire ou un signe de princière satisfaction. C’est de la dentition des rois dont il s’agit ici et dont nous parle Xavier Riaud dans ce livre riche en tous points. Assurément, de sa lecture, personne ne ressortira ignorant. A partir de quelques fragments, d’une allusion presque sans trace ou d’une longue narration médicale des tourments dentaires des têtes couronnées, cette longue chronologie ne rechigne pas à défricher l’histoire qu’il reste à écrire de ces petits riens… De ces petits riens qui font notre sourire, notre profil, notre voix et, une fois de plus, le travail mordant et passionné de Xavier Riaud. M. Stanis Perez ème ème Enseignant de l’Histoire de la santé XVI -XVIII siècles – Paris XIII Membre de la Société française d’histoire de la médecine Auteur de plusieurs ouvrages relatifs à la santé de Louis XIV
7
Préface Aujourd’hui où nous considérons que la santé dentaire est au cœur de la vie de chacun d’entre nous, il est bon de mesurer tout le chemin parcouru par notre profession pour obtenir la reconnaissance de l’importance d’une bonne santé bucco-dentaire. Le remarquable travail de Xavier Riaud nous permet de situer le long parcours pour obtenir cette reconnaissance. En effet, bien que l’hygiène dentaire soit connue dès l’Antiquité et que les ème premiers médecins des dents soient apparus dès le V siècle avant J-C, il ne faut pas oublier que les maux de dents étaient une fatalité absolument incontournable pour tout à chacun et bien entendu pour ceux qui régnaient à la tête du royaume de France. Si l’odontologie a occupé peu de place au sein de la médecine médiévale, la limite entre la médecine et la superstition n’a pas été très nette jusqu’à la Renaissance et avant 1423, les barbiers,-qui sont en fait les ancêtres du dentiste -, ont travaillé aussi bien dans leur boutique que sur les foires, et sur les marchés. Qui n’a pas vu ou ne possède pas encore chez lui le fameux dessin d’un homme assis sur une chaise avec deux personnes qui lui tiennent les mains et le sinistre barbier qui lui arrache trois ou quatre dents dont certaines doivent encore être saines ? Ce « praticien » archaïque ne courait aucun risque puisqu’il n’avait pas à justifier de ses actes … Si, à partir de la Renaissance, Léonard De Vinci (1452-1519) donne les premiers dessins exacts sur les dents, pendant quelques temps encore, celles-ci sont en fait reconnues en tant qu’os. Les dentistes font petit à petit leur apparition dans l’entourage des rois et de leurs familles, et ceux-ci peuvent faire état de leurs connaissances tel Pierre Fauchard qui parle de la dentisterie moderne en publiant le premier ouvrage de référence intituléLe chirurgien dentiste ou Traité des dentsen 1728. Les charlatans sont ridiculisés !  9
A cette époque, le dentiste reçoit le titre de « maître expert des dents » et l’art dentaire acquiert ses lettres de noblesse. Les dentistes deviennent alors des hommes savants comme les médecins et ont leur place à côté des rois, et des empereurs. Le dentiste n’est pas encore « le complice de leur sourire », mais est l’accompagnateur et celui qui traite les maux dentaires. Mais, progressivement, nos hommes d’Etat comprennent la nécessité d’une bonne hygiène dentaire. A ce titre, Napoléon s’est fait une fierté toute sa vie d’avoir gardé de belles dents ! Parallèlement à l’évolution du métier, l’hygiène bucco-dentaire est connue de toutes les civilisations. Si les cure-dents sont en ème usage depuis l’âge de Bronze (3 millénaire avant notre ère), les dentifrices datent de la Chine ancienne. Le détartrage, premier acte de prévention, est mentionné dès le Moyen Âge. Au travers de la vie des rois de France, de Clovis (465) à Napoléon III (1873), Xavier Riaud, par ses anecdotes, par ses recherches précises, par son sens de la formule et par sa passion des mots, nous restitue l’importance de la santé dentaire et du chirurgien-dentiste auprès de ces monarques. Ce travail minutieux et approfondi, pour tout passionné d’histoire, est un vrai plaisir de lecture qui ne peut que nous donner envie d’être fiers de notre métier et de poursuivre la tâche de nos ancêtres au travers de la définition de la santé physique, morale, et sociétale telle que l’UFSBD la promeut depuis plus de 40 ans. Docteur Patrick Hescot Président de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire, Centre Collaborateur OMS Expert OMS
1
0