197 pages
Français

Former et prendre soin

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qu'est-ce que former aujourd'hui en soins infirmiers ? Voici les contributions de professionnels, chercheurs qui placent le "prendre soin" du patient, du soignant, de l'étudiant, comme élément central et essentiel de leurs pratiques. Il sera question notamment de la transition entre le "prendre soin" et l'accompagnement en formation, de l'accompagnement des infirmiers novices au travail de nuit, de l'ingénierie pour l'Education Thérapeutique du Patient (ETP), de la culture infirmière en formation, de la réforme des études.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2014
Nombre de lectures 56
EAN13 9782336338316
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sous la direction de Jean-Noël Demol et Catherine Guillaumin
Former et prendre soin
Ingénier ie s et fo r m atio ns
Préface de Thierry Ardouin Postface de Sébastien Pesce
FORMER ET PRENDRE SOIN
Collection Ingénieries et Formations
Collection dirigée par Jean-Noël Demol et Catherine Guillaumin
«Ce que tu verras d’abord n’existe plus, ce que tu verras ensuite n’existe pas encore»
Ainsi s’exprimait Léonard de Vinci, il y a 500 ans. Pour lui, l’inventioétait la vertu cardinale de l’ingénieur : «deux sentiments s’éveillèrent soudain en moi : la crainte et le désir. La crainte de la caverne sombre et menaçante, le désir de voir si elle recèle quelque merveille » (Codex Arundel f.155r°). Ainsi se donnait-il la folle ambition de comprendre du vivant, d’apprendre du vivant et de s’en inspirer afin de résoudre des problèmes concrets, en exerçant son ingéniosité.
L’exploration de la conjonction entreIngénieries et formationsest opérée par des professionnels, des enseignants ou formateurs, des chercheurs universitaires. Les auteurs de cette collection inventent leurs propositions dans l’ère dunouvel esprit scientifiqueet de l’épistémologie (1905) bachelardienne (1938).
En privilégiant un travail de recherche qualitative, ces productions s’inscrivent dans cettethéorie de l’enquêteque décrivait Dewey en 1938. La collection ouvre de nouvelles pistes d’analyse et d’interprétation dont le point de départ est toujours un doute authentique selon les mots de C. S. Peirce, une interrogation sincère sur les situations professionnelles et l’exercice du métier.
Sous la direction de Jean-Noël Demol et Catherine Guillaumin
FORMER ET PRENDRE SOIN
Préface Thierry Ardouin Postface Sébastien Pesce
L’Harmattan
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-02614-5 EAN : 9782343026145
LES AUTEURS
Thierry Ardouinest Professeur des universités en Sciences de l’Education à l’Université de Rouen (France), responsable de l’axe « Formation et professionnalisation des adultes » du laboratoire CIVIIC (Centre Interdisciplinaire sur les Valeurs, les Idées, les Identités et Compétences en éducation et formation – EA 2657). Il est aussi responsable du Campus numérique FORSE (Formation et Ressources en Sciences de l’Education) et responsable scientifique du master professionnel « Métiers de la formation ». Ses travaux de recherche et d’enseignement portent sur les questions de la professionnalisation, des compétences, des identités, de l’ingénierie et du conseil en formation. Il a publié de nombreux ouvrages, articles et coordonné des numéros de revues dans le champ de la formation des adultes et de l’intervention. Il intervient auprès d’organisations, d’entreprises ou d’institutions pour des missions d’études, audit ou ingénierie en France ou à l’étranger. (thierry.ardouin@univ-rouen.fr)
Anne-Marie Bodin Cheneveauest Cadre de santé formateur à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers Croix-Rouge de Tours (37), titulaire du Master (Stratégie et Ingénierie en Formation d’Adultes (SIFA) de l’Université François-Rabelais de Tours. Son mémoire a pour titreEntre formation et transformation : Quelle ingénierie pour initier et évaluer le processus par lequel on devient infirmier ?
Jean-Noël Demolest Professionnel Associé en Sciences de l’Education et de la Formation à l’Université de Lille1 (CUEEP). Il est co-concepteur du Master 2 Ingénierie de Formation Cadre de Santé de l’Université de Lille1. Il intervient en IFCS du Nord-Pas-de-Calais et d’Amiens, et en IFSI auprès des directeurs et des formateurs notamment en ingénierie de formation et en accompagnement collectif ou personnalisé. Il est secrétaire de rédaction de la Collection Alternances et Développements, depuis 1997 (Paris L’Harmattan). Il a été secrétaire de rédaction des Cahiers d’études du Centre Universitaire Economie Education Permanente – CUEEP – (2000-2007) et de la revue Transformations (2008-2011), publications de l’Université de Lille1. Il a coordonné plusieurs ouvrages collectifs publiés chez L’Harmattan :Projet, orientation et évaluation (1997),Alternance, développement personnel et local avec J.M. Pilon de l’Université du
Québec à Rimouski (1998),Histoire et citoyenneté en formation (2000), Didactique et transdisciplinarité(2003),Accompagnement en éducation et en formation : regards singuliers et pratiques pluriellesavec M. Beauvais de l’Université de Lille 1, 2009, du numéro 2 de la revue Transformations Accompagnement en éducation et formation(2009).
Sandrine Damart Devotest Cadre de Santé, Formateur à l’IFSI de Boulogne sur Mer (62). Elle est titulaire du Master 2 (Université de Lille 1) Sciences de l’Education, option Recherche. Le titre de son mémoire est Changement de référentiel, changement dans l’accompagnement des formateurs ? Le cas de la formation en soins infirmiers(2011).
Catherine GuillauminMaître de Conférences en Sciences de est l’Education et de la Formation à l’Université de Tours (37), membre de l’Equipe universitaire émergente Education, éthique, santétravailler : ensemble et prendre soinet chercheure associée au Centre de Recherche sur la Formation CNAM Paris. Elle est responsable pédagogique du Master 2 Stratégie et Ingénierie en Formation d’Adultes (SIFA). Intervenante à l’IFSI du Blanc (36) en Sciences Humaines depuis plusieurs années, elle est référente universitaire de deux Commissions d’Attribution des Crédits. Elle est co-responsable de l’ingénierie de formation de l’Institut de Formation des Cadres de Santé du CHRU de Tours (partenariat universitaire Santé Publique Sciences de l’Education, IFCS-CHRU Tours), et co-responsable avec le professeur E. Rusch de la recherche régionale Abandons, Suspensions et Arrêts en cours de Formation en Soins Infirmiers. Elle a coordonné plusieurs ouvrages collectifs, (2002).Actualité des nouvelles ingénieries de la formation et du social.Paris : L’Harmattan, avec S. Pesce & N. Denoyel (2009).Pratiques réflexives en formation. Ingéniosité et ingénieries émergentes. Paris : L’Harmattan, avec L. Brémaud (2010).L’archipel de l’ingénierie de la formation Transformations, recompositions.: PUR. Elle vient de publier Rennes (2013) Alternance, réflexivité, altérité. Dans J. Beziat,Analyse de pratiques et réflexivité Regards sur la formation, la recherche et l’intervention socio-éducative(p. 73-87). Paris : L’Harmattan.
Stéphanie Lapotre Andrieuxest Cadre de santé au Centre Hospitalier de Calais (62). Elle est titulaire du Master 1 Sciences et métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation de l’université Lille 1, et titulaire du Master 2 Actions et activités de la santé et du social de l’Université Catholique de Lille. Son mémoire cadre de santé est intitulé L’accompagnement au clair de lune.
6
Nadège Le Calvéest formatrice en Institut de Formation des Cadres de Santé Croix-Rouge à Dechy-Douai (59). Elle est titulaire du Master 2 Professionnel, Sciences Humaines et Sociales, Mention Sciences et Métiers de l’Education et de la Formation, Parcours Ingénierie de Formation Cadres de Santé Université des Sciences et Technologies de l’Université de Lille1, année universitaire 2011-2012. Le titre du mémoire estRéforme des études d’Infirmiers : entre risque et opportunité.
Claire Malka, après un exercice infirmier hospitalier, s’est orientée vers la formation et la pédagogie. Elle est engagée dans la réforme des études infirmières à l’IFSI de Poitiers (86), en tant que directrice adjointe puis directrice de l’IFSI. Elle est titulaire d’une maîtrise de psychologie clinique et a concrétisé sa réflexion par un Master SIFA de l’Université de Tours en 2011. Son mémoire s’intituleL’intégration de la culture professionnelle dans la formation de l’étudiant infirmier. La transmission de l’implicite par les acteurs de la formation.
Francine Perrier est directrice pédagogique IFSI IRFSS Croix Rouge française de Tours. Elle est titulaire d’un Master 2 Ingénierie et Fonction d’Accompagnement de l’Université François- Rabelais, Tours (37). Son mémoire a pour titreDu « prendre soin » à « l’accompagnement en formation » des étudiants infirmiers Contribution à l’étude de la professionnalisation des formateurs en soins infirmiers.
Sébastien Pescea été enseignant-éducateur, et est aujourd’hui Maître de Conférences en Sciences de l’Education (Université de Cergy-Pontoise (95), EA4507 : Ecole, Mutations, Apprentissages). Ses travaux portent sur la modélisation sémiotique des situations éducatives, les pratiques réflexives en formation d’adultes, les pédagogies coopératives et institu-tionnelles. Il a notamment publié avec C. Guillaumin et N. Denoyel Pratiques réflexives en formation Ingéniosité et ingénierie émergentes (L’Harmattan, 2011), et avec R. CasanovaPédagogie alternative en formation d’adultes(ESF, 2010) etPédagogues de l’Extrême(ESF, 2011).
Marie-Pierre Trikiest Cadre de Santé à l’Hôpital de Grasse (06) – dans un service de Médecine Polyvalente. Elle est titulaire du Master 2 SIFA de l’Université de Tours (37). Le titre de son mémoire estFormation continue et développement des compétences à l’hôpital Contribution à l’articulation du projet individuel et du projet collectif Etude à partir de deux trinômes soignants
Laurence Waquier TurzynskiCadre de santé collaborateur du pôle est Soins de Suites et de Réadaptation et Cadre de santé dans le service de Rééducation Nutritionnelle du Centre Hospitalier de Saint-Amand-les-Eaux (59). Elle intervient à l’Université de Lille 1, en IFSI et en IFCS
7
Croix-Rouge de Dechy (59) et du CHRU de Lille (59). Elle est également membre de jury des Préparateurs en Pharmacie depuis 1995. Elle est titulaire du Master 1 Audit et Qualité en Santé de l’Université de Lille 2 et d’un Master 2 en Ingénierie de Formation de l’Université Lille 1. Ses travaux s’intitulentChangement et résistance au changement à l’hôpital. Exemple de l’évolution de la pharmacie à usage intérieur (2009), Ingénierie de formation à visée éducation thérapeutique : professionnalisation soignant/éducateur(2012)
8
PREFACE
Thierry Ardouin
A l’heure où la production d’écrits n’a jamais été aussi conséquente et où l’injonction de rédiger n’a jamais été aussi importante tant d’un point de vue scientifique, « publish or perish », que sociale avec la vague des réseaux sociaux et l’inflation des histoires individuelles sur « la toile » ou sur son « mur », se lancer dans l’aventure d’une collection est une gageure. Que nous apporte cette collection ? Qu’a-t-elle de plus ou de différent à offrir ? Que peut-elle nous apprendre ? Pour quel usage ?
C’est à cette aventure à laquelle m’invitent Catherine Guillaumin et Jean Noël Demol et pour laquelle je m’associe très volontiers. Au-delà des rencontres, des débats toujours enrichissants et des amitiés naissantes, je témoignerai ici de l’intérêt de cette collection « Ingénieries et formations » comme réponse à une demande socioprofessionnelle auprès d’une diversité de situations et d’acteurs d’une part et comme illustration de cette capacité à créer du lien et de l’humain d’autre part.
Cette collection met en exergue deux termes relativement récents dans le champ des sciences de l’éducation : « formation » et « ingénierie ». Elle permet dans l’esprit de l’ingénierie de « distinguer pour relier » et possède cette ambition éducative, cherchant à favoriser de nouvelles connaissances. Dans cette optique, les promoteurs ne mettent pas ces termes en opposition ; le « et » rassemble et additionne dans un jeu de compréhension et de confrontation c’est-à-dire de médiation permettant tout autant les apprentissages, la valorisation de ceux-ci et la reconnaissance d’un collectif. L’intitulé de la collection et sa production m’apparaissent en effet comme un véritable artefact, compris comme un construit humain nécessaire à une action et intégrant ses acteurs dans un processus continu, et illustre tout autant la visée d’une ingénierie de formation « géniale, ingénieuse et généreuse » combinant inventivité et créativité pour construire et permettre des apprentissages. Elle réunit les ambitions et les caractéristiques de notre vision del’ingenium telle qu’initiée par