Lettre ouverte à un tu(t)eur professionnel

Lettre ouverte à un tu(t)eur professionnel

-

Livres
143 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Bien qu'il ait mis en extinction son "Collectif contre les abus tutélaires" (CCAT) l'auteur persiste à dénoncer la maltraitance du grand âge, éclaire la dimension sociétale d'un enfer tutélaire et pluridimensionnel, à stigmatiser un "collaborationnisme" scientifique et institutionnel qui valorise les tutelles, à contrer les insultes et les menaces que lui vaut la radicalité de ses propos et de ses "actions"...

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 septembre 2010
Nombre de lectures 304
EAN13 9782296703957
Langue Français
Signaler un abus
 
   
 !"#!
 
   
Du même auteur Nos Aînés entre tutelle et canicule. Une exception française (Texte d’humeur sur une production sociale), L’Harmattan, 2006 Le Prophète et le Militant (CongoBrazzaville). Histoires de vies, discours des génies, L’Harmattan, 2002 © L’Harmattan, 2010 57, rue de l’EcolePolytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 9782296124714 EAN : 9782296124714
Ce texte répond à un cortège de faits et de situations tutélaires, à leurs conséquences en chaîne, à leur signification humaine et sociétale.
Il est inspiré par unindividualisme philosophique, qui décide de ses croyances, de ses valeurs et de sa différence, indépendamment des influences et des impératifs de la société du temps, à l’inverse du souci de soi et de la quête de la réussite ou du bonheur.
Il est dicté par une éducation, une expérience de vie, une déambu-lation dans les coulisses du « système », ainsi qu’une affaire d’hon-neur à régler.
Il est dédié :
À ma mère, Camille, une femme honorable, victime de sa tutelle, dépouillée jusque dans la mort, en milieu hospitalier.
À Constantin (06 83 46 77 28), victime d’un vaccin anti-hépatite B (sclérose en plaques + myofasciite à macrophages + myélite), d’une curatelle indigne, d’une maltraitance institutionnelle, et d’une indiffé-rence quasi générale…
À tant d’autres victimes du système judiciaire et tutélaire, dont les drames et les accents de vérité et de souffrance sont inoubliables…
À Christianne, une résistante antitutélaire, solidaire au plus beau sens du terme, qui se bat pour la vie humaine et animale.
À Liliane, une guerrière associative lancée contre l’injustice, autre figure d’une France altière et minoritaire.
À Chantal, artiste et « associative » qui milite explosivement pour une vraie Justice.
Je remercie Pascale, dont l’amitié et le soutien sont au-delà des mots, comme l’oxygène.
« On peut discuter sans fin sur la légalité, le droit, la justice même, car la distinction n’est pas toujours facile à faire, hélas ! entre la Lettre et l’Esprit. Mais l’honneur est une évidence. Il s’impose au vieillard comme à l’enfant, au pauvre homme comme au riche, au sa-vant comme à l’ignorant, et même il semble que les bêtes nobles n’en soient pas dépourvues. L’honneur est le sel de la terre. »
(G. Bernanos)
« Je vois Satan tomber comme l’éclair »
(R. Girard)