288 pages
Français

Dictionnaire philosophique de l'apprenant

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En 2018, lorsque le gouvernement camerounais reformait les programmes d'enseignement et les programmes d'activités de philosophie, suite à l'introduction de cette discipline dans les classes de Secondes, il nous incombait la responsabilité de proposer aux apprenants un manuel de lexique philosophique remis à jour et plus maniable, ce qui a conduit au présent Dictionnaire. Il ne nous semblait plus convenable de rester indifférent devant ce besoin pressant de l'apprenant de s'initier à l’eidétique conceptuelle du fait philosophique dans les limites imparties. Du reste, d'excellents documents de référence consacrés tant à l'histoire de la philosophie et de la pensée qu'à l'édition des manuels au programme et des fascicules étaient parus depuis. D'où notre décision de nous en tenir ici aux concepts et aux domaines philosophiques, aux mouvements, aux courants et aux doctrines et bien entendu aux philosophes...Il fallait expliquer l'évolution des concepts, présenter les émergences ou les renouveaux : de l'avènement d'une nouvelle génération des philosophes africains à l'explosion des mouvements de pensées (humanisme, socialisme, communisme, libéralisme, épistémologie, réalisme, positivisme, esthétique, nihilisme, consciencisme philosophique, ethnophilosophie, renaissance africaine, égyptologie, négritude, panafricanisme, post-colonie, néocolonialisme, personnalité africaine, décolonisation conceptuelle, Afrocentrisme, Afrocentricité, multiectologie...), les notions inédites sont luxuriantes et enrichissantes, souvent liées aux bouleversements de l'histoire récente. Ce Dictionnaire s'adresse aux spécialistes, aux enseignants, aux étudiants et aux élèves de philosophie, bref à tout le monde. Son but est de généraliser la philosophie, la rendre moins aristocratique. Ce sont les non-philosophes qui confèrent un sens au discours philosophique à raison de sa clarté et de son intelligibilité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 août 2020
Nombre de lectures 28
EAN13 9789956636174
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

1
2
DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE DE L’APPRENANT
3
GTahbéroieplhiAlkeoHa.MNbgarhgaa
DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE DE L’APPRENANT
DESIGN COUVERTURE: DIEUDONNÉMBASSIYANA
Tous droits de représentation, de traduction ou de reproduction, réservés pour tous les pays. © Éditions de Midi, Téléphone : 697 44 90 82/680 17 51 50 Yaoundé-République du Cameroun; Août 2020 editionsdemidi@yahoo.com ISBN : 978-9956-636-17-4
6
Préface
La philosophie n’est pas abordable. Elle a un langage dé-routant dans la mesure où elle use et abuse d’un jargon spécia-lisé. Ainsi va l’aphorisme généralisé prononcé par tous ceux qui sont surpris que la philosophie soit ce qu’elle est. Les mé-decins, les chimistes, les biologistes, les mathématiciens, les physiciens peuvent utiliser des termes hermétiques, peu usuels et imposer le respect là où la philosophie ne récolte que soup-çon. Il fallait donc élever ce soupçon à la conscience claire de son inconsistance évidente en allégeant la peine de tous ceux qui brulent d’envie de saisir le sens des concepts philoso-phiques dans leur intelligibilité abyssale. Un dictionnaire comme celui-ci devenait nécessaire. Faut-il le noter une fois pour toutes, la philosophie ne peut avoir lieu que dans une expression précise, méthodique où le sens des concepts, loin de correspondre à ce que chacun imagine ou dé-sire lorsqu’il les utilise a besoin d’être fixé avec une rigueur qui doit s’imposer à tous. En sacrifiant à l’exigence pédago-gique de l’approche définitionnelle, ce dictionnaire met à cou-vert des prouesses verbales des rhétoriques fallacieuses et des charmes de la persuasion conceptuelle non rationnelle. Le souci de son auteur de rendre la philosophie accessible, de la mettre à la portée des apprenants poursuit un double objectif : trans-mettre des connaissances et former l’esprit grâce à ce qui véhi-
7
DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE DE LAPPRENANT cule le savoir : le concept. Une maîtrise des concepts et de leurs significations et une utilisation intelligente enrichissent le vo-cabulaire, renforce l’expression, rend le style beau, rythmé, pré-cis, clair, correct. Les apprenants sont donc mis en demeure de prendre la phi-losophie au sérieux en s’initiant à la compréhension et à la ma-nipulation rationnelle des concepts. Ce dictionnaire aide à assurer la rigueur de l’analyse, la justesse de la démonstration logique en même temps qu’il facilite le travail de recherche pour un exposée, une dissertation, un commentaire ou une ex-plication de texte et plus généralement la réflexion en tant que telle et dans son ensemble. En tout état de cause, les dictionnaires sont irremplaçables parce qu’ils sont le véhicule et l’expression des connaissances. Celui que voici est donc vivement conseillé.
Jean Jacques Ayotta Inspecteur Coordonnateur Régional des sciences humaines de l’Est ; le Pâtre de pensée multilectique.
8
Avant-propos
En 2018, lorsque le gouvernement camerounais reformait les programmes d’enseignement et les programmes d’activités de philosophie, suite à l’introduction de cette discipline dans les classes de Seconde, il nous incombait la responsabilité de proposer aux apprenants un manuel de lexique philosophique remis à jour et plus maniable, ce qui a conduit au présent Dic-tionnaire. Il ne nous semblait plus convenable de rester indif-férent devant ce besoin pressant de l’apprenant de s’initier à l’eidétique conceptuelle du fait philosophique dans les limites imparties. Du reste, d’excellents documents de référence, consacrés tant à l’histoire de la philosophie et de la pensée qu’à l’édition des manuels au programme et des fascicules, étaient déjà parus. D’où notre décision de nous en tenir ici aux concepts et aux domaines philosophiques, aux mouvements, aux courants et aux doctrines et, bien entendu, aux philosophes. Mais ces restrictions permettaient de mieux ressortir la richesse conceptuelle, historique et géographique qui caractérise le do-maine de la pensée : nous avons souhaité maintenir l’amplitude sapientiale et la diversité doctrinale des concepts étudiés dans nos collèges, lycées et universités, ce qui justifie le titre deDic-tionnaire philosophique de l’apprenant. Cet univers philosophique, écrit par ordre alphabétique, cou-vre l’ensemble des domaines anciens et modernes, africains et
9
DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE DE LAPPRENANT étrangers. Tout en accordant une place importante aux concepts scolaires et académiques, il traite aussi bien des notions éco-nomiques, juridiques, linguistiques que des grands mouvements de pensée africaine ou américaine-africaine, des philosophes classiques que des grandes figures de la pensée postmoderne, de la philosophie égyptienne de l’époque pharaonique que de la philosophie gréco-latine. La tâche était grande, puisqu’il s’agissait de refléter les mutations de la production philoso-phique des cinquante dernières années comme le changement des regards portés sur les auteurs et les œuvres antérieures. Il fallait expliquer l’évolution des concepts, présenter les émer-gences ou les renouveaux : de l’avènement d’une nouvelle gé-nération de philosophes africains à l’explosion des mouvements de pensées (humanisme, socialisme, communisme, libéralisme, consciencisme philosophique, ethnophilosophie, renaissance africaine, égyptologie, négritude, panafricanisme, post-colonie, néocolonialisme, personnalité africaine, décolonisation concep-tuelle, Afrocentrisme, Afrocentricité, multilectologie…), les notions inédites sont luxuriantes et enrichissantes, souvent liées aux bouleversements de l’histoire récente. Les bouleversements politiques, notamment en Afrique, n’ont pas eu pour seul effet la mutation des pensées concernées, ils ont aussi transformé la réception de celles-ci, élargissant l’audience de philosophes restés dans la pénombre de l’exis-tence ou censurés par les différences idéologiques, libérant la lecture de l’hypothèque ethnocentrique, favorisant les rééva-luations, les extases, mais aussi les redécouvertes. Car si le contemporain immédiat se renouvelle, la manière de lire le réel évolue elle aussi. La critique et la recherche apportent de nou-veaux éclairages sur le réel sans cesse dynamique et rétablissent parfois des pans entiers de l’histoire de la pensée : du récent intérêt suscité par la pensée africaine ou les mouvements post-
1
0