Michel Foucault et la généalogie des sexes

-

Français
282 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le champ de réception du travail de Michel Foucault n'en finit pas de s'élargir — tant sur le plan géographique que thématique. Les études de genre(s) ne font pas exception : la méthode archéologique foucaldienne stimule des approches originales de l'histoire des femmes, des questions d'identité, de la sexualité et des relations de pouvoir entre les sexes. Voici une réflexion parfaitement documentée sur l'apport de Foucault au féminisme et aux questions éthiques qui s'y lient.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2013
Nombre de lectures 128
EAN13 9782296535930
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Le champ de réception du travail de Michel Foucault n’en finit pas de s’élargir — tant sur le plan géographique que thématique. Les études de genre(s) ne font pas exception : la méthode archéologique foucaldienne stimule des approches originales de l’histoire des femmes, des questions d’identité, de la sexualité et des relations de pouvoir entre les sexes. Cet ouvrage entreprend de dresser un panorama de cette réception, aux Etats-Unis notamment. Il propose une réflexion parfaitement documentée sur l’apport de Foucault au féminisme et aux questions éthiques qui s’y lient.
e
esthétiquesCulture et politique >
Rosa María Rodríguez Magda
MICHEL FOUCAULT ET LA GÉNÉALOGIE DES SEXES
Michel Foucault et la généalogie des sexes
ESTHÉTIQUESCollection dirigée par Jean-Louis Déotte Pour situer notre collection, nous pouvons reprendre les termes de Benjamin annonçant son projet de revue :Angelus Novus. « En justifiant sa propre forme, la revue dont voici le projet voudrait faire en sorte qu’on ait confiance en son contenu. Sa forme est née de la réflexion sur ce qui fait l’essence de la revue et elle peut, non pas rendre le programme inutile, mais éviter qu’il suscite une productivité illusoire. Les programmes ne valent que pour l’activité que quelques individus ou quelques personnes étroitement liées entre elles déploient en direction d’un but précis ; une revue, qui expression vitale d’un certain esprit, est toujours bien plus imprévisible et plus inconsciente, mais aussi plus riche d’avenir et de développement que ne peut l’être toute manifestation de la volonté, une telle revue se méprendrait sur elle-même si elle voulait se reconnaître dans des principes, quels qu’ils soient. Par conséquent, pour autant que l’on puisse en attendre une réflexion – et, bien comprise, une telle attente est légitimement sans limites –, la réflexion que voici devra porter, moins sur ses pensées et ses opinions que sur les fondements et ses lois ; d’ailleurs, on ne doit plus attendre de l’être humain qu’il ait toujours conscience de ses tendances les plus intimes, mais bien qu’il ait conscience de sa destination. La véritable destination d’une revue est de témoigner de l’esprit de son époque. L’actualité de cet esprit importe plus à mes yeux, que son unité ou sa clarté elles-mêmes ; voilà ce qui la condamnerait – tel un quotidien – à l’inconsistance si ne prenait forme en elle une vie assez puissante pour sauver encore ce qui est problématique, pour la simple raison qu’elle l’admet. En effet, l’existence d’une revue dont l’actualité est dépourvue de toute prétention historique est justifiée… »Jean-Louis DÉOTTE,Walter Benjamin et la forme plastique. Architecture, technique, lieux, 2012. Philippe ROY,Trouer la membrane, Penser et vivre la politique par des gestes, 2012. Audrey RIEBER,Art, histoire et signification. Un essai d’épistémologie d’histoire de l’art autour de l’iconologie d’Erwin Panofsky, 2012. Richard BÉGIN, Bernard PERRON et Lucy ROY (sous la dir.), Figures de violence, 2012.
Rosa María Rodríguez MagdaMichel Foucault et la généalogie des sexes Traduit de l’espagnol (Espagne) par Geoffroy Huard L’HARMATTAN
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-29191-8 EAN : 9782336291918
Remerciements
Le présent livre est la reprise, avec certaines modifications, d’une thèse de doctorat soutenue à l’université de Valence, et qui obtint le premier prix de thèse en 1996. Nous tenons à remercier, pour leur collaboration, les membres du jury devant lesquels a été soutenue cette thèse, notamment Román de la Calle, Miguel Morey, Amelia Valcárcel et Celia Amorós, qui la dirigea.
Abréviations utilisées
MC AS OD SP VS UP SS
Les mots et les choses. L’archéologie du savoir.L’ordre du discours.Surveiller et punir. La volonté de savoir. L’usage des plaisirs.Le souci de soi.
7
Introduction Comment aborder l’œuvre d’un auteur qui ne voulait pas être un auteur, qui reniait la notion d’œuvre, thème dont d’ailleurs il ne s’occupa jamais? Probablement de la même façon qu' il parlait des autres : «Les gens que j’aime, je préfère les utiliser…, les déformer, les faire geindre et protester». Il s’agit d’utiliser des textes, des intuitions et de les appliquer en amplifiant leur premier champ d’expérimentation,de mettre à mal des engrenages et des structures pour retourner la théorie sur elle-même ou jusqu’au point sans retour de sa dissémination. Faire circuler les suggestions, appliquer les méthodologies à des objets qui en principe resteront en dehors de leur horizon, forcer les interprétations jusqu’à leur point de rupture ou un saut qualitatif, de manière à faire émerger d’autres perspectives. Pour ce faire, la fidélité n’est qu’une première étape qui débouche sur un nouveau prisme créatif. Nous pourrions délimiter le thème avec le titre suivant : « Sujet, vérité et identité de genre ». Il s’agit de relire principalement les tomes de l’Histoire de la sexualité* de Foucault, tout en partant d’une hypothèse simple: les sexes sont au nombre de deux. Comment les thèmes traités dans lesdites œuvresaffectent-ils les sujets suivants : pouvoir, vérité, subjectivation, technologie du soi, etc. ainsi que la généalogie de la femme comme sujet/objet de désir, l’identité de genre féminine ? L’analyse n’implique pas une relecture de toute l’œuvre foucaldienne mais certains de ses thèmes nous renvoient à d’autres textes ou d’autres périodes comme : les présentations deLe désordre des familles*et d’Herculine Barbin*, certains articles sur le pouvoir publiés dans la seconde moitié des années soixante-dix, ses cours au Collège de France de 78 à 84, et les cours et conférences, principalement américains, de ces années. Ce matériel, jusqu’à maintenant dispersé ou rassemblé au « Centre M. Foucault » abrité par l’I.N.E.C. à Caen, a été finalement repris par Daniel Defert et François Ewald dansDits et écrits*. Cependant le manuscrit du tome IV deL’histoire de la sexualitéreste inédit, comme l’auteur le souhaitait expressément.En ce qui concerne la bibliographie, les études faisant référence aux deux derniers tomes de l’histoire de la sexualité sont encore peu nombreuses; quant à la critique féministe, une bonne partie de ce qui a paru consiste, soit en des études générales, soit en des textes qui s’occupent de ce qui a été publié avant 1984. Étapes de la philosophie foucaldienne L’évolution des thèmes et les préoccupations de la pensée foucaldienne sont généralement regroupées par les spécialistes en trois grands blocs :
a)de 1961 à 1969, dearchéologique » : Thématique « L’histoire de la folie à L’archéologie du savoir*, basée sur la configuration du savoir, la critique de l’humanisme, l’archéologie comme méthode, etc.
9