96 pages
Français

Nietzsche face au cinquantenaire des indépendances africaines

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'idéologie des indépendances africaines a montré l'échec du libéralisme économique d'une part et du socialisme de l'autre. Cet ouvrage veut montrer que Nietzsche peut prendre part au débat, en tant que témoin de la colonisation et de la balkanisation de l'Afrique. Puis il montre l'influence de la politique sur la pensée de Nietzsche et comment, dégouté de tous les systèmes politiques, Nietzsche a choisi de créer le parti de la Vie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2012
Nombre de lectures 9
EAN13 9782296481206
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Nietzsche face au cinquantenaire des indépendances africaines
Du même auteur, aux Éditions L’Harmattan :
Nietzsche et sa vision de l’homme. Une interpellation de l’africain, 2010.
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-296-55971-4 EAN : 9782296559714
Patrice Jean AKE
Nietzsche face au cinquantenaire des indépendances africaines
CollectionCroireetsavoirenAfrique dirigée par Benjamin Sombel Sarr et Claver Boundja
Cette collection est un lieu d’analyse du phénomène religieux en Afrique, dans ses articulations avec le social, le politique et l’économique. L’impact du religieux n’est plus à démontrer dans le contexte africain où il tente d’apporter une réponse aux questions que pose la modernité par des propositions éthiques, mais aussi par des pratiques et des discours de sortie de crise. L’approche de cette collection est plurielle. Elle laisse une grande place aux sciences sociales, plus particulièrement à la sociologie et à la philosophie des religions, mais aussi à la littérature. Elle est un espace de débat entre spécialistes de tous bords autour des questions suivante : le discours religieux répond-il aux questions de l’Afrique en mouvement ?
Nous sommes conscients que quelques scories subsistent dans cet ouvrage. Vu l’utilité du contenu, nous prenons le risque de l’éditer ainsi et comptons sur votre compréhension.
RESUME
Que peut apporter Nietzsche dans le débat sur le cinquantenaire de nos indépendances africaines ? L’idéologie de ces indépendances a montré l’échec du libéralisme économique d’une part et du socialisme de l’autre. Cet ouvrage veut montrer que Nietzsche peut prendre part au débat, en tant que témoin de la colonisation et de la balkanisation de l’Afrique.Ainsi la politique qui est au centre de ce texte est exposée de façon théorique.Puis nous montrons l’influence de la politique sur la pensée deNietzsche et comment dégouté de tous les systèmes politiques, Nietzsche choisit de créer le parti de la Vie. Cette solution peut-elle être une thérapie qu’un diagnostique implacable desPères synodaux sur la situation africaine ?
ABSTRACT
This paper explains what politics is and compares the politics’vision ofNietzsche andAfrican bishops’analysis. Nietzsche was not consistently antistatist; nor did he perceive the ‘new danger’ merely in the ‘secular state’, for he was a severe opponent of the ‘Christian state’ as it developed in the 1880’s. Nietzsche would come to reject constitutionalism, parliamentarianism, universal suffrage and eventually the nationalism championed by the liberals, but not out of loyalty towards thePrussian monarchy or conservative principles.Bishops, in contrary, at the SpecialCouncil for Africa, remark that African leaders are increasingly becoming aware of their responsibility and are seizing this moment in history to face conflicts often times tragically violent which have come about as a result of elections, a sign in politics of growth towards
7
establishing a State ruled by law. They demand also, an analysis of the structural obstacles to autonomous development and the realization of Africa’s full potential. Not only does a vacuous neo-liberal universalism persist but even the slender counter-hegemonies which survive are usually derived from outsideAfrica. There is a need for recognition that both potential and the tragedy of African political economy are played out in multiple settings through variegated social and political institutions both formal and informal.
8
INTRODUCTION
Nietzsche est un auteur actuel.Il n’est pas à la mode, mais il est intempestif, c’est-à-dire il s’élève au dessus de la déficience du temps présent et enseigne de nouveau à être simple et honnête dans la pensée et dans la vie, à réfléchir sur le devenir tout en échappant au flux, de penser le présent sans verser dans l’actualité, et de démocratiser la pensée sans la niveler par le bas.L’œuvre de Nietzsche croise notre époque, les élections qui ont accordé quatre ans à la chancelière conservatrice sortante, Angela Merkel. Nietzsche a été un prophète et certaines de ses prédictions sont avérées. Sur la démocratie, il a dit qu’elle témoigne d’un bigotisme égalitaire où il repère le ressentiment, la haine des têtes qui dépassent et l’inévitable victoire des faibles sur le fort, ce qui fait de ce philosophe le premier penseur de l’homme unidimensionnel et le meilleur analyste de phénomènes contemporains comme la tyrannie de la majorité, l’uniformisation des opinions, la haine de l’inégale beauté 1 ou encore l’illusion que le nombre fait la force .Apropos de l’abstention, Nietzsche écrit : «Lorsque ne vont aux urnes […] que les deux tiers à peine, et peut-être même pas la majorité de tous les inscrits, c’est en somme un vote 2 contre le système électoral tout entier .» Angela Merkel devra, pour quatre ans, gouverner avec les libéraux duFDP. Sur le libéralisme,Nietzsche pense que « les institutions libérales cessent d’être libérales dès qu’elles sont acquises : ensuite, rien n’est plus systématiquement néfaste à la liberté que les institutions libérales. On ne sait que trop à quoi elles aboutissent :
1 er L’Expressjuillet 2009, p. 69.3026 – 1 2 er L’Express3026 – 1 juillet 2009, p. 69. 9
)