//img.uscri.be/pth/093d6dde4a8d52d1abe34dc8308695d4afca0df2
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Son - image - geste

De
268 pages
Quelle est la véritable nature des interactions sonore/visuel dans le contexte des nouvelles technologies ? Ces interrogations, éminemment pluridisciplinaires, invitent à une approche historique, comparative et analytique soucieuse de présenter la création artistique sous des angles variés. Au travers des textes de spécialistes appartenant à plusieurs disciplines, cet ouvrage donne à voir les enjeux considérables de telles réflexions, en mettant l'accent, également, sur l'impact de ces nouvelles pratiques sur l'enseignement artistique.

Voir plus Voir moins


Sous la direction de LenkaSTRANSKAet HervéZÉNOUDA
SON – IMAGE – GESTE Une interaction illusoire ?
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
1
© L’Harmattan, 20155-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06904-3 EAN : 9782343069043
2
SON – IMAGE – GESTE Une interaction illusoire ?
3
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d’ouvrages qui se propose d’accueillir des travaux originaux sans exclusive d’écoles ou de thématiques. Il s’agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions, qu’elles soient le fait de philosophes « professionnels » ou non. On n’y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu’habite la passion de penser, qu’ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Jean-Luc EVARD,Du sensible au sensé, 2015. Philippe FLEURY,Philosophie de l’histoire et cosmopolitisme, 2015. Aouichaoui Mohamed KARRAY,Thomas Hobbes et l’idée de puissance, 2015. Jalal BADLEH,De Derrida à Lévinas, La dette et l’envoi,Le temps de l’autre, La déconstruction et l’invention du futur, 2015. Lilia BACHA,Le Regard en-péché, Réflexion sur le regard porté sur le corps féminin, 2015. Andreas WILMES, Johan-Antoine MALLET (eds),Figures philosophiques du conflit, 2015. Adrien DIAKIODI,Le combat philosophique de Maurice Blondel contre la double ignorance des masses,2015. Samir MESTIRI,L’ironie de Socrate. Essai sur l’ironie philosophique, 2015. Paul DUBOUCHET,De la guerre au terrorisme… Les véritables causes, 2015. Etienne PIERRE,Le boudoir de la mort ou l’imposture de Sade, 2015. Gérald ANTONI,Le Saint Nom de Jésus. Mystère et révélation, 2015. Stéphane MOURAD,L’unité de l’intellect. Histoire d’une controverse, 2015. Jean-Louis BISCHOFF,Corps et pop culture, 2015. André DOZ,La voie de l’être, 2015. Hamdou Rabby SY,Hegel et le procès d’effectuation. Des figures abstraites de la conscience aux figures de l’esprit, 2015. Hamdou Rabby SY,Hegel et le principe d’effectuation. La dialectique des figures de la conscience dans laPhénoménologie de l’esprit, 2015. Michel J.F. DUBOIS,La métaphore et l’improbable. Émergence de l’esprit post-scientifique ?,2015.
4
Sous la direction de Lenka STRANSKA Hervé ZÉNOUDA
S O N – I M A G E – G E S T E Une interaction illusoire ?
Actes du colloque international « The Medium is the Message. Son-Image-Geste : Une interaction illusoire » organisé par le Laboratoire I3M et U.F.R. Ingémedia (Université de Toulon) en coopération avec l’Observatoire Musical Français (Université de Paris-Sorbonne) et le Conservatoire à Rayonnement Communal de la ville de Plaisir dans le cadre du Festival aCROSS’13,« Au travers du son, de l’image et du concept », rencontres scientifiques, artistiques et pédagogiques. Les 23, 24 et 25 mai 2013
5
Illustration de la couverture : Joaquín Escuder,Anakrousis(Ne2), 2014 / gouache sur papier Fabriano © Mise en page et couverture : Lenka et Vaclav Stransky
6
SommaireIntroduction par Lenka Stranska et Hervé Zenouda Paul Rasse  Préface  Esquisse d’une analyse de la musique savante à l’aide  du concept de dispositif Pensée du sonore, pensée du visuel Jean-Yves Bosseur  Compositeur parmi les peintres (suite)… Gilbert Delor  Du mouvement à la musique.  Trois œuvres de Tom Johnson Bernard Girard  La ville, matériau sonore Sophie Lavaud-Forest  Du médium aux médias : une réflexion sur les évolutions  et définitions des pratiques artistiques Langages et dispositifs audiovisuels Patrick Saint-Denis  La musique visuelle depuis les années 1990 James Andean & Merja Nieminen  Of Lemons and Jellyfish: Multimodality in Audiovisual Art Pierre Albert Castanet  L’opéra-vidéo, médium du progrès : l’exemple deThree Tales de Steve Reich et Beryl Korot Solenn Hellégouarch et Sylvain Caron  Au croisement des pensées artistiques : Cronenberg, Shore  et Wagner dans A Dangerous Method (2011)
7
9
13
18
26
36
45
63
81
93
111
Pierre Couprie  Les paysages sonores dansElephantde Gus Van Sant Vincent Ciciliato  Visages résonnants et micro-géstualités Lenka Stranska  « L’instant présent, unique, mais banal »  Le monde selon Antoine Schmitt, plasticien performer Angélica Rigaudière  Les médias dans la classe de musique : soixante ans de  réflexion pédagogique dans la presse professionnelle Nouvelles écritures numériques Évelyne Gayou  Contribution à l’élaboration d’une écriture graphique des e  musiques non écrites, avec les outils du XX siècle Véronique Alexandre Journeau  Une notation musicale des images insufflant l’intuition du geste Jean-Pierre Moreau  Vers les Unités Sémiotiques Temporelles Intermédia ? Xavier Hautbois  « Synthèse bimodale des Unités Sémiotiques Temporelles » Hervé Zénouda  Apport des S.IC. et des N.T.I.C. à l’analyse du  « fait musical » contemporain. Les auteurs
8
135
148
160
174
185
201
227
239
247
255
Introduction Si la technologie est toujours allée de pair avec l’histoire de la musique, elle s’est assurément imposée comme centrale depuis la seconde moitié du vingtième siècle en transformant radicalement notre appréhension du son et de ses rapports aux composants visuels et au geste. Et ce, par de multiples aspects : apparition d’une nouvelle lutherie qui favorise de nouvelles esthétiques (musique concrète, électronique, spectrale, granulaire,…) ; évolution de la représentation du sonore et du musical (partitions interactives) qui favorise des pensées compositionnelles novatrices ; rapprochement avec d’autres pratiques artistiques (image, danse, théâtre, installation, environnement,…) dans une optique d’intermédiation et de poly-expressivité ; ou encore, transformation de la réception du sonore au travers de situations médiatisées et individualisées (radio, disque, internet, baladeur…). Cette rapide synthèse des transformations de notre rapport au son induites par la technologie fait apparaître celle-ci comme un milieu complexe produisant de nouveaux paradigmes en continuelles transformations. Dans les années soixante, McLuhan a bien décrit les médiascomme des extensions des sens qui se rééquilibrent les uns les autres dans une écologie globale. Ces médias transforment d’autant plus notre rapport au monde que leurs effets sur l’individu sont induits non seulement par les paradigmes technologiques qu’ils imposent, mais aussi par les contenus véhiculés (le médium est le message et les messages sont un massage). Cette approche est prolongée aujourd’hui par de nombreux auteurs comme Delalande, Tiffon, Cran, Sell, Volk. Il devient dès lors pertinent d’interroger les rapprochements et les influences croisées entre pensée sonore et pensée visuelle, tant selon une approche historique (rapports peinture/musique, langage de l’image et du son dans le cinéma) qu’en référence à la convergence actuelle des différentes pratiques artistiques dans le numérique, tout en mettant en avant l’impact de ces nouvelles pratiques sur l’enseignement musical. Un langage multi-modal est-il vraiment en train de se constituer ? Si oui, dans quelles conditions ? Quel sera l’apport de ces nouveaux outils dans l’enseignement artistique (musical, mais aussi visuel ou chorégraphique) ? C’est à ces questions que se sont attachés à répondre les conférenciers du colloque international qui s’est déroulé les 23, 24 et 25 mai 2013 au Château de Plaisir (Yvelines), colloque s’inscrivant dans la continuité du Festival aCROSS (dirigé par Lenka Stransky), organisé depuis 2011 par la ville de Plaisir et consacré à diverses formes d’expressions artistiques fondées sur les échanges entre le sonore et le visuel. La problématique des diverses formes pluri-artistiques traitée à cette occasion se trouve ici prolongée par une
9