Une dette à l

Une dette à l'égard de la culture grecque

-

Livres
123 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Aristote est à la mode : en éthique médicale ou en économie, nombreux sont ceux qui s'en réclament. Une telle vogue a de quoi étonner : qu'apprend-elle, sur Aristote d'une part, sur notre époque d'autre part ? En analysant quelques oeuvres où s'illustre cette étonnante juste mesure, on comprend mieux pourquoi notre siècle est obnubilé par le désir de tout mesurer, de tout évaluer. Ce bref essai repart des oeuvres et donne quelques éléments pour « mesurer » l'intérêt d'Aristote aujourd'hui.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 décembre 2012
Nombre de lectures 120
EAN13 9782296990210
Langue Français
Signaler un problème
p
.
Françoise KLELTZDRAPEAU
UNE DETTE À L’ÉGARD DE LA CULTURE GRECQUE
La juste mesure d’Aristote
OUVERTUREPHILOSOPHIQUE
UNE DETTE À L'EGARD DE LA CULTURE GRECQUELa juste mesure d'Aristote
Ouverture philosophique Collection dirigée par Aline Caillet, Dominique Chateau, Jean-Marc Lachaud et Bruno Péquignot Une collection d'ouvrages qui se propose d'accueillir des travaux originaux sans exclusive d'écoles ou de thématiques. Il s'agit de favoriser la confrontation de recherches et des réflexions qu'elles soient le fait de philosophes "professionnels" ou non. On n'y confondra donc pas la philosophie avec une discipline académique ; elle est réputée être le fait de tous ceux qu'habite la passion de penser, qu'ils soient professeurs de philosophie, spécialistes des sciences humaines, sociales ou naturelles, ou… polisseurs de verres de lunettes astronomiques. Dernières parutions Julien GARGANI,Poincaré, le Hasard et l’étude des Systèmes Complexes, 2012. Jean-Pascal COLLEGIA,Spinoza, la matrice, 2012. Miklos VETÖ,Explorations métaphysiques, 2012. Marcel NGUIMBI,Penser l’épistémologie de Karl Popper, 2012.Joachim Daniel DUPUIS,Gilles Châtelet, Gilles Deleuze et Félix Guattari. De l’expérience diagrammatique, 2012. Oudoua PIUS,Humanisme et dialectique. Quelle philosophie de l’histoire, de Kant à Fukuyama ?, 2012. Paul DAU VAN HONG,Paul Ricœur, le monde et autrui, 2012.e Michel VERRET,Les marxistes et la religion. 4 édition revue et complétée, 2012.François-Gabriel ROUSSEL, Madeleine JELIAZKOVA-ROUSSEL,Dans le labyrinthe des réalités. La réalité du réel, e au temps du virtuel, 3 édition, 2012. Pierre-Luc DOSTIE PROULX,Réalisme et vérité : le débat entre Habermas et Rorty, 2012. François HEIDSIECK,La vertu de justice, 2012. Jean-Louis BISCHOFF,Conversion et souverain bien chez Blaise Pascal,2012. Jordi COROMINAS, Joan Albert VICENS,Zubiri. La Xavier solitude sonore (1898-1931), 2012.
Françoise Kleltz-Drapeau
UNE DETTE À L'EGARD DE LA CULTURE GRECQUE Lajuste mesure d'Aristote
© L'HARM ATTAN, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00240-8 EAN : 9782336002408
À Philippe et Julie
INTRODUCTION
Commençons par un constat : en 2011 était publié au Canada un livre pour enfants intituléLe juste milieu.En 2012, chez un éditeur plus habitué aux publications destinées aux hommes dits d'action qu'aux philosophes, sortait un ouvrage intituléAgir avec Aristote.Aujourd'hui, si l'on consulte sur des serveurs in-formatiques l'expression « Aristote et le Management », on dé-couvre un nombre impressionnant de sites qui proposent des livres ou des stages de formation professionnelle à ceux qui dirigent l'économie. Une telle mode a de quoi surprendre, mais, comme l'étonnement est selon Aristote à l'origine de toute dé-1 marche philosophique , on peut se demander pourquoi un philo-sophe qui a plus de 2300 ans et son analyse de la juste mesure sont ainsi dans l'air du temps. Le phénomène n'est pas récent puisque, déjà en 2001, Mo-2 nique Canto-Sperber s'interrogeait sur ce qu'elle appelait « Aristote chez les modernes » en insistant sur les risques de mal situer l'apport d'Aristote dans l'éthique contemporaine. A juste titre, elle constatait que certains avaient tendance à le mo-derniser artificiellement, tandis que d'autres en faisaient un mo-nument historique, définitivement inutile pour les enjeux de notre temps. En 2012, l'accélération de cette vogue aristotéli-cienne invite donc à reconsidérer la place qui peut, et doit, être faite à cet auteur. Le propos de ce bref essai est de le remettre à ce qui semble être la « juste distance » : ni trop près, ni trop loin de nous. Pour 1 ARISTOTE,Métaphysique,I,982 b12 2 CANTO-SPERBER M.,Éthiques grecques,Paris, PUF, 2001
9