365 façons d'améliorer vos aptitudes psychiques

-

Livres
387 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Grâce à ces 365 moyens rapides et efficaces d’améliorer vos aptitudes psychiques, vous pourrez libérer votre potentiel psychique inné et le renforcer. À l’aide d’exercices simples qui font appel à votre sens de l’observation, puis de techniques plus avancées pour induire des transes et faire de la divination, ce guide pratique vous permettra de maîtriser, étape par étape, votre pouvoir psychique.
Conçu pour s’adapter à votre rythme personnel ainsi qu’aux différents styles d’apprentissage, 365 façons d’améliorer vos aptitudes psychiques est un livre qui montre comment entraîner vos muscles psychiques sur une base quotidienne. Vous apprendrez à méditer, à entrer dans un état de transe, à procéder à des lectures psychiques et à prédire l’avenir. Vous suivrez un programme complet d’exercices qui portent sur la divination, la clairvoyance, l’intuition, l’empathie, et plus encore. Avec son approche progressive et ses méthodes efficaces à la portée de tous, ce livre vous aidera à devenir un médium chevronné.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 décembre 2016
Nombre de visites sur la page 7
EAN13 9782897674168
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0112 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Copyright © 2015 Alexandra Chauran
Titre original anglais : 365 Ways to Develop Your Psychic Ability
Copyright © 2016 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée en accord avec Llewellyn Publications, Woodbury, MN, www.llewellyn.com
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le
cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Traduction : Miville Boudreault
Révision linguistique : Daniel Picard
Correction d’épreuves : Nancy Coulombe
Conception de la couverture : Matthieu Fortin
Photo de la couverture : © Thinkstock
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89767-414-4
ISBN PDF numérique 978-2-89767-415-1
ISBN ePub 978-2-89767-416-8
Première impression : 2016
Dépôt légal : 2016
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada : Éditions AdA Inc.
France : D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone : 05.61.00.09.99
Suisse : Transat — 23.42.77.40
Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.comÀ ma mère, Jean Pawlucki. C’est avec amour, douceur et confiance qu’elle m’a enseigné à
développer et utiliser mes aptitudes psychiques, et j’espère faire de même avec mes enfants,
mes étudiants et mes apprentis médiums.I n t r o d u c t i o n
Avez-vous déjà pressenti l’imminence d’un danger ou d’un bienfait ? Avez-vous déjà eu l’envie
soudaine d’appeler une connaissance qui, au même moment, venait tout juste de penser à vous
? Ces événements sont peut-être le signe que vos aptitudes psychiques inconscientes sont en
train de remonter à la surface, par exemple sous la forme de rêves prémonitoires. Vous
souhaitez peut-être vivre de nouvelles expériences et en apprendre davantage sur la
métaphysique et le potentiel illimité de l’esprit humain. Peu importe vos expériences passées ou
le niveau de vos aptitudes, vous trouverez dans ce livre des méthodes et des exercices qui
s’échelonnent sur une année entière et qui ont été conçus pour exploiter, consolider et aiguiser
vos aptitudes psychiques.
En quoi consistent les aptitudes psychiques ?
Dans le contexte de ce livre, le mot psychique désigne une perception ou une compréhension
qui provient d’une source autre que les cinq sens. Cette définition est suffisamment large pour
inclure autant des événements anodins que des phénomènes surnaturels. Les aptitudes
psychiques peuvent également inclure cette partie de vous qui sait que vous aimez votre
partenaire de vie et que celui-ci vous a aimé dès le premier regard. Les aptitudes psychiques
peuvent aussi englober cette capacité étonnante à anticiper le futur à court ou à plus long terme
comme si vous étiez en train de regarder un documentaire à la télévision.
Face à tant d’aptitudes psychiques à découvrir, vous entreprendrez une exploration
fascinante de votre propre pouvoir psychique dont certains aspects vous échappent encore.
Nous examinerons le lien qui existe entre les perceptions psychiques et vos sens normaux : la
vue, l’ouïe, le toucher, et même l’odorat et le goûter. Nous verrons également les techniques,
qu’elles soient récentes ou plus anciennes, à utiliser avec divers outils et rituels dans le but
d’accroître et de comprendre vos aptitudes psychiques. Parallèlement, les aspects plus
historiques et théoriques du psychisme seront brièvement abordés afin que vous disposiez
d’une base solide de connaissances au terme de votre année d’études.
Mon histoire
J’avoue sans détour être une diseuse de bonne aventure dotée d’aptitudes psychiques.
Conformément à la définition générale de « psychique » que j’ai proposée dans la section
précédente, le simple fait de me définir ainsi ne signifie aucunement que je suis omnisciente ou
infaillible. J’ai toujours possédé des aptitudes psychiques bien avant que je sache comment les
nommer. Toute ma vie, j’ai cultivé mes aptitudes psychiques et j’ai appris à la dure à mettre de
l’ordre dans mes différentes aptitudes et habiletés.
Née d’une mère qui a également exploité ses aptitudes psychiques au point d’en faire une
profession, et d’un père qui a fait preuve de tolérance face à mes explorations en ce domaine,
j’ai grandi dans un milieu où j’ai pu satisfaire ma curiosité ; le sujet n’était ni tabou ni effrayant.
Pendant mes études universitaires, j’ai lancé ma propre entreprise psychique. Puis ma pratique
s’est approfondie pour devenir plus sérieuse et spirituelle. Mes aptitudes psychiques sont
finalement devenues les moyens que j’utilise pour communiquer ma vision de la divinité.
Mes aptitudes psychiques m’ont permis de venir en aide à des milliers de clients, de participer
à des émissions de radio et de télévision, et de publier des livres. Entre-temps, j’ai terminé des
études de maîtrise en enseignement et j’ai commencé à prendre sous mon aile quelques
novices. C’est alors que j’ai découvert à quel point le processus de développement des aptitudes
psychiques et les résultats ainsi obtenus peuvent être variés. C’est avec plaisir que je partage
avec vous mon expérience et mon expertise.Comment utiliser ce livre
Les exercices présentés dans 365 façons de cultiver vos aptitudes psychiques ont été conçus
pour être faits dans l’ordre de présentation. Procéder autrement n’aurait guère de sens et vous
empêcherait d’en retirer le maximum de bénéfices. Cela étant dit, vous pouvez refaire le même
exercice autant de fois que vous le désirez. Vous pouvez aussi prendre plus d’une année pour
faire tous les exercices. Si, par inadvertance, vous sautez une journée ou deux, essayez de
résister à la tentation de faire plusieurs nouveaux exercices le même jour afin de rattraper le
temps perdu. Il est plus facile de digérer chaque leçon si on prend le temps de bien l’assimiler.
Au début, nous aborderons les habiletés de base — il y en a peut-être certaines que vous
maîtrisez déjà — dans le but de construire une assise solide. Après avoir vu les éléments
fondamentaux des techniques et des outils qui vous serviront à accroître vos aptitudes
psychiques, nous travaillerons ensuite sur votre intuition. Nous analyserons également la
signification de ce que vous percevez avec vos aptitudes psychiques. Lorsque vous aurez
terminé les 365 exercices, vous devriez être en mesure de faire vos propres interprétations des
messages psychiques que vous recevez, autant pour vous-même que pour les autres. Enfin, en
guise de conclusion, nous aborderons d’importantes questions d’ordre philosophique
relativement à l’éthique et à l’impact des aptitudes psychiques.
Inutile d’attendre un moment précis de l’année pour commencer votre apprentissage. En fait,
vous pouvez commencer le premier exercice dès aujourd’hui. Vous pouvez répéter au besoin
l’un ou l’autre des exercices. Après avoir vu tous les exercices, vous pouvez les reprendre un
par un pour pousser plus loin l’exploration de vos aptitudes psychiques. Êtes-vous prêt à
entreprendre une excitante, stimulante et peut-être incroyable aventure qui durera une année
entière ? Bien sûr que vous l’êtes. Après tout, vous possédez des aptitudes psychiques !Première partie
L’observation et la prise de notesJour 1
Tenir un journal psychique
Pour la plupart des exercices qui suivent, vous aurez besoin d’un bloc-notes ou d’un carnet à
dessin pour y consigner vos expériences et vos impressions. Puisque ce journal n’est pas
destiné à être montré à d’autres yeux qu’aux vôtres, inutile de vous préoccuper de vos talents
en dessin ou de la qualité de votre écriture manuscrite. Même une simple feuille de papier suffit
à la rigueur. Trouvez quelque chose pour écrire ou dessiner, puis mettez-vous au travail.
Idéalement, utilisez un cahier facile à feuilleter, parce que tout naturellement vous
souhaiterez au début respecter l’ordre chronologique des leçons afin de n’en oublier aucune.
Cependant, au bout d’une année, vous pourrez réorganiser les pages en fonction de leur
signification afin de créer un dictionnaire personnalisé qui correspond à votre compréhension
des choses.
Le cahier a également pour avantage de vous permettre d’utiliser à la fois des feuilles non
lignées, pour y griffonner des croquis, et des feuilles lignées, pour noter vos pensées.
Assurezvous d’inscrire la date de chaque entrée. Parfois, les aptitudes psychiques peuvent se
manifester de différentes façons avant qu’un événement ne soit sur le point de se produire dans
la vie d’une autre personne. Inscrire la date vous permettra de détecter des similitudes qui vous
aideront à préciser vos prédictions.
Utilisez la toute première page de votre journal pour écrire vos objectifs. Ces objectifs doivent
être précis, mesurables, accessibles, réalistes et opportuns. Évitez cependant de les multiplier
et concentrez-vous sur ceux que vous pourrez atteindre à l’intérieur d’une année.
Nommez trois objectifs pour l’année à venir : un objectif physique/matériel, un objectif
émotif/personnel et un objectif psychique.Jour 2
Observer les suites numériques
La recherche de structures est une des tâches les plus importantes du médium, car ces
structures ont une signification. Sans structure, tout ce que vos sens captent — psychiquement
ou non — se transforme en fouillis de données dénué de contexte ou de sens. Au début, les
structures peuvent être difficiles à déceler. Après tout, nous vaquons à nos occupations sans
prêter attention aux choses qui semblent significatives en tant que simples coïncidences ou
événements bizarres. Apprendre à développer ses aptitudes psychiques, c’est être attentif aux
coïncidences et aux autres événements du genre et les noter pour ne pas les oublier
complètement.
Votre premier exercice de reconnaissance de structure consiste à noter les suites
numériques que vous observerez aujourd’hui. Il peut s’agir d’une répétition inhabituelle de
chiffres. Par exemple, vous voyez l’horloge indiquer 11 :11, puis vous apercevez plus tard ce
jour-là une plaque d’immatriculation ou un numéro de téléphone qui présente une suite similaire.
Vous pouvez considérer les nombres qui se répètent, que l’on appelle parfois « nombres
angéliques », comme des signaux envoyés à vos aptitudes psychiques.
Si les nombres angéliques n’apparaissent pas tous les jours, chaque nombre que vous voyez
au quotidien peut néanmoins avoir une signification. Votre mission aujourd’hui consiste à garder
à portée de main votre journal psychique et à noter chaque nombre significatif que vous voyez.
Si vous faites de la saisie de données ou de la comptabilité, noter chaque nombre susceptible
d’être important pourrait s’avérer une tâche trop fastidieuse. Il n’en demeure pas moins que
nous pouvons tous noter pendant une journée les nombres qui attirent notre attention. Portez
une attention particulière à la numérotation des édifices, des rues ou d’objets significatifs. Le
nombre en soi, ou l’endroit où vous l’avez vu, n’a pas d’importance ; si le nombre de minutes
que vous avez entré dans la minuterie de votre four à micro-ondes pour préparer du maïs
soufflé capte votre attention, il mérite une entrée dans votre journal !
Quel nombre est apparu le plus souvent aujourd’hui ? Ce nombre revêt-il une signification
particulière pour vous ?Jour 3
Affûter la mémoire
La mémoire est une faculté importante pour les aptitudes psychiques, car tout ce qui est perçu
psychiquement peut être aussitôt oublié. En fait, tout ce que vous vivez se transforme en
souvenir dès l’instant d’après. En tant que médium, la précision de vos aptitudes psychiques est
tributaire de votre mémoire et, bien entendu, de votre assiduité à noter vos expériences
psychiques.
Il est cependant possible d’améliorer votre mémoire. Les acteurs peuvent entraîner leur
cerveau pour se remémorer des centaines de répliques ; de même, les médiums peuvent
s’entraîner à observer des détails dont la signification ne deviendra évidente que par la suite.
Avant de fouiller vos propres visions psychiques, il est important d’acquérir la capacité
d’observer et de noter les choses qui se produisent dans votre quotidien.
Cet exercice donne de meilleurs résultats lorsqu’il est fait dans la nature. Trouvez un endroit
où vous pouvez voir le plus d’objets naturels possible et assoyez-vous pendant un instant.
Prenez le temps de savourer le paysage. Baissez ensuite les yeux, prenez votre journal et faites
le croquis le plus détaillé possible de ce que vous vous rappelez à propos de la scène, mais
sans la regarder de nouveau. L’objectif n’est pas de tester votre capacité à vous remémorer le
nombre de feuilles dans chaque arbre, mais peut-être à vous rappeler combien il y avait
d’arbres près de vous, ou combien de pissenlits ou d’oiseaux vous avez vus.
Cet exercice de mémoire peut simplement vous indiquer à quel point vous avez de la difficulté
à vous remémorer des choses. Pour ma part, il m’a certainement montré à quel point je suis
impatiente lorsque je prends des notes à la hâte. Améliorer votre capacité d’observation et vous
rappeler ce que vous avez vu sont des étapes importantes pour accroître vos aptitudes
psychiques. C’est à compter d’aujourd’hui que vous commencez à entraîner votre cerveau.
Qu’avez-vous tendance à remarquer en premier lieu dans votre environnement immédiat ?
Qu’est-ce qui a tendance à échapper à votre attention ?Jour 4
Acquérir la pleine conscience
Si vous êtes comme moi, vous avez tendance à ignorer tout ce qu’il y a de beau et de significatif
dans le monde qui vous entoure, parce que vous êtes toujours pressé et que vous cherchez à
répondre aux nécessités de la vie. Les aptitudes psychiques peuvent cependant prendre une
place importante dans votre vie sur le plan spirituel. Plutôt que d’être un pouvoir extraordinaire
accordé à une poignée d’élus, les aptitudes psychiques peuvent permettre à chacun d’entre
nous de s’en servir pour orienter sa vie.
Avez-vous tendance à vivre davantage dans le passé, le présent ou le futur ? J’ai parfois
remarqué qu’une fois attelée à une tâche, je reste dans ma bulle, peu importe ce qui se passe
autour. La bonne nouvelle, c’est qu’avec votre engagement à faire vos exercices chaque jour,
vous êtes déjà sur la voie de la pleine conscience. Vous avez commencé à chercher un sens
dans diverses choses, et cet exercice vous rappellera d’être pleinement conscient plus souvent,
peu importe le brouhaha autour.
Aujourd’hui, choisissez cinq moments où vous ferez une pause pour prendre quelques
respirations et être réellement conscient du moment présent. Observez ce qui arrive et
cherchez-en la signification. Lorsque je fais cet exercice, je règle une minuterie à cinq moments
précis pendant la journée. Mettre de côté ce que l’on est en train de faire, par exemple
interrompre une discussion ou une lecture, pour entrer dans un état de pleine conscience n’a
rien de facile, croyez-en mon expérience. Lorsque j’y parviens, je deviens plus attentive aux
émotions, à la beauté ou aux motivations qui autrement m’auraient échappé.
Qu’avez-vous remarqué de beau lors d’une pause que vous avez faite pendant la journée
?Jour 5
Rester attentif au sens des choses
J’espère que vous avez été en mesure de créer un lien émotionnel avec la beauté qui vous
entoure. Il arrive fréquemment que des émotions fortes stimulent les aptitudes psychiques et les
renforcent. Le présent exercice a été conçu pour vous aider à dégager un sens dans cette autre
structure qu’est le visage humain. Nos cerveaux sont formés pour observer le visage humain et
décoder les émotions qu’il communique, même s’il ne s’agit pas d’un visage réel. Même une
émoticône peut communiquer une émotion de bonheur même si elle n’a pas de nez.
L’exercice d’aujourd’hui donne souvent de meilleurs résultats à l’extérieur, de préférence dans
un milieu naturel. Regardez autour de vous et essayez de trouver des formes qui ressemblent à
des visages. Vous reconnaîtrez peut-être une paire d’yeux dans l’écorce d’un arbre, ou un
sourire dans un tas de feuilles posées sur le sol. Vous pouvez même voir une forme de visage
dans les nuages qui sillonnent le ciel. Beaucoup de techniques psychiques que vous découvrirez
dans ce livre dépendent de votre capacité à utiliser votre imagination et à laisser l’inspiration
vous aider à dégager un sens. Dessinez les visages que vous voyez dans votre carnet à dessin
et identifiez les émotions que ces visages communiquent.
Aujourd’hui, essayez de reconnaître des visages dans des objets inanimés. Quelles
émotions ces visages communiquent-ils ? Ces émotions correspondent-elles à vos propres
émotions ou à celles de votre entourage ?Jour 6
Observer la façon de collecter de l’information
La façon d’apprendre diffère d’un individu à l’autre. Quelqu’un peut tirer profit d’une conférence
que vous jugez monotone parce que cet individu est un apprenant auditif qui apprend mieux
lorsqu’il écoute. Une autre personne qui a de la difficulté à rester en place peut apprendre
davantage en mettant les mains à la pâte pour travailler avec ses mains. On parle alors d’un
apprenant kinesthésique. Ces styles d’apprentissage sont liés à la perception que l’on a du
monde. Un apprenant visuel peut s’avérer un clairvoyant naturel, capable de voir l’information
psychique, tandis qu’un apprenant kinesthésique peut exceller en divination. Un auditif peut «
entendre » des messages, un peu comme un air qui vous trotte dans la tête. Il vaut mieux
toujours miser sur ses forces et mettre toutes les chances de son côté.
Aujourd’hui, réfléchissez à la façon dont vous apprenez le mieux. Êtes-vous un apprenant
visuel, auditif ou kinesthésique ? En fonction de votre réponse, quel type d’expériences
psychiques est susceptible de donner les meilleurs résultats pour vous ? Il ne sert à rien de se
désoler de ne pas avoir le don de clairvoyance si on sent mieux les choses d’une autre façon.
Pour débuter, concentrez-vous sur vos aptitudes, puis bâtissez à partir de là.
Quel est votre style d’apprentissage ? Quelles perceptions sont les plus efficaces pour
vous à cette étape de votre évolution psychique ?Jour 7
Voir le monde différemment
Lorsque je n’étais encore qu’une fillette, j’adorais passer à travers un cadre de porte ou un
passage, ou tout simplement un cerceau ou un cercle fait avec de la ficelle. J’avais l’impression
de pénétrer dans un tout nouveau monde qui me permettait de voir les choses différemment. Je
pouvais même observer les fées et les esprits qui y habitent.
Ces jeux imaginaires ont des origines qui remontent à l’antiquité. Tout au long de l’histoire,
des médiums ont utilisé des « pierres de voyant » pour observer le monde et le comprendre.
Une pierre de voyant est une roche trouée naturellement que l’on retrouve souvent dans les
endroits où l’eau s’égoutte au point d’éroder une petite portion d’une pierre et y percer un trou.
Même un petit morceau de corail muni d’un trou peut servir de pierre de voyant.
Pour faire cet exercice, essayez de concentrer votre champ de vision et votre capacité
d’observation à l’aide d’un outil semblable à une pierre de voyant. Si vous ne disposez pas d’une
pierre, vous pouvez former un petit cercle avec le pouce et l’index. Sortez à l’extérieur et
regardez la nature à travers une pierre de voyant ou un champ de vision réduit. Qu’êtes-vous en
mesure d’observer ? Faites un croquis de ce que vous voyez ou faites-en une brève description
dans votre journal.
Commencez vos recherches pour trouver une pierre de voyant. Cherchez une pierre qui a
été trouée naturellement et gardez-la à portée de main. Elle vous servira d’outil pour
concentrer votre capacité psychique d’observation.Jour 8
Une introduction à l’ancrage
Aujourd’hui, nous parlerons d’énergie. Dans un contexte psychique, la définition du mot énergie
diffère de la définition classique. Au lieu de faire référence à un type d’énergie comme l’énergie
électrique ou atomique, il est plutôt question d’une force vitale qui peut émaner de toute chose,
ou qui peut être utilisée par tout ce qui vit pour modifier son environnement immédiat. Chaque
jour, vous utilisez naturellement de l’énergie. Vous indiquez votre niveau d’énergie lorsque vous
affirmez « manquer d’énergie » pour signifier que vous êtes fatigué, ou « être plein d’énergie »
pour dire que vous êtes au meilleur de votre forme.
Vous savez déjà intuitivement qu’avoir trop d’énergie, ou pas assez, n’a rien d’agréable. Trop
d’énergie vous rend agité, paranoïaque, anxieux ou nerveux. Trop peu d’énergie vous rend
démotivé, lent ou déprimé. Croyez-le ou non, vous échangez de l’énergie avec la terre, les
autres personnes et les objets présents dans votre environnement. Ce livre vous aidera à
effectuer plus efficacement ces échanges énergétiques grâce à un procédé appelé ancrage qui
vise à maintenir un équilibre énergétique parfait.
La première étape de l’ancrage consiste simplement à observer votre propre énergie.
Pendant une journée tout entière, soyez attentif à votre niveau d’énergie à divers moments clés
et notez-le dans votre journal. Par exemple, comment vous sentez-vous au moment de vous
lever le matin ? Quand vous mangez un repas ou que vous passez du temps avec d’autres
personnes ? Que ressentez-vous lorsque vous travaillez sur un projet ?
Comment vous sentez-vous au moment de vous mettre au lit ? Pour évaluer votre niveau
d’énergie, fermez les yeux et concentrez-vous sur votre corps. Certaines personnes sont
capables de « voir » mentalement leur énergie, comme dans un rêve éveillé, comme s’il
s’agissait d’une lumière ou d’un liquide qui circule dans leur corps. D’autres ressentent une
sensation de bourdonnement, de picotement ou de flou. D’autres encore ressentent leur niveau
d’énergie à travers leurs émotions. Notez vos observations et voyez comment votre énergie
fluctue en fonction de ce que vous êtes en train de faire, de l’endroit où vous vous trouvez, et
des personnes qui sont en votre compagnie.
Qu’est-ce qui vous donne de l’énergie ? Comment savez-vous que vous êtes plein
d’énergie ? Qu’est-ce qui vous enlève de l’énergie ? Comment savez-vous que vous êtes
en panne d’énergie ?Jour 9
L’ancrage visuel : un arbre
Puisque nous sommes pour la plupart des apprenants visuels, nous travaillerons aujourd’hui sur
un exercice bien connu d’ancrage par la visualisation qui aura pour objet un arbre. Si la
visualisation n’est pas une technique qui vous est familière, ne vous en faites pas, car nous
l’aborderons en détail plus loin dans ce livre. Pour le moment, je vous propose une application
concrète de cette technique. Pour faire de la visualisation, essayez de créer une image la plus
nette possible dans votre esprit, un peu comme si vous pensiez à un objet que vous avez perdu
avant de vous lancer à sa recherche. Vous pourriez « voir » mentalement un endroit très précis,
comme une étagère ou une table, même si ce lieu n’est pas physiquement devant vous. Si cette
vision est éphémère ou imprécise, cela reste néanmoins de la visualisation.
Pour l’ancrage visuel à l’aide d’un arbre, installez-vous confortablement. Fermez les yeux
pour faciliter la visualisation. Imaginez que vous êtes un arbre. Même si vous vivez dans un
immeuble à plusieurs étages, les racines peuvent se faufiler à travers les murs et les planchers
pour s’enfoncer dans la terre. Imaginez que l’excès d’énergie est évacué doucement à travers
les racines, et que ces mêmes racines vous transmettent par la suite une énergie nouvelle.
Certaines personnes visualisent même des branches qui sortent de leur tête pour libérer leur
trop-plein d’énergie vers le ciel. Utilisez l’approche qui est la plus efficace pour vous.
Aujourd’hui, essayez un exercice d’ancrage visuel à au moins une reprise. Si possible,
faites cette visualisation d’un arbre à plusieurs reprises afin de noter les différences au
niveau des sensations à divers moments de la journée. Par exemple, la sensation dès le
réveil peut être différente de celle au moment de se mettre au lit.Jour 10
L’ancrage tactile
Il se peut que vous ne correspondiez pas au type visuel. La visualisation est une technique qui
s’acquiert avec le temps, et vos premières tentatives d’ancrage visuel peuvent ne pas donner
les résultats escomptés. C’est pourquoi il serait utile de vous initier à d’autres techniques qui
font davantage appel aux aptitudes tactiles et kinesthésiques. Ce premier exercice tactile vous
permettra d’explorer les sensations associées à l’énergie.
Pour cette technique d’ancrage, vous devrez être dans un lieu où les sources de distraction
sont réduites au strict minimum. Je vous conseille même de choisir un moment de la journée
particulièrement stressant où vous êtes susceptible de ressentir une énergie excessive, négative
ou incontrôlée. Trouvez un endroit où vous ne serez pas dérangé, installez-vous de manière
confortable en position assise ou couchée, et fermez les yeux. Essayez de sentir l’énergie à
l’intérieur de votre corps. Certains éprouveront une sensation de picotement, de chaleur, de
tension, ou même de douleur. Lorsque je sens mon énergie, j’éprouve souvent une sensation à
la fois douce et floue, comme si je captais la charge statique d’une baudruche, ou que je
caressais un animal au poil doux.
Soyez patient si la sensation n’est pas immédiate. Prenez tout le temps qu’il vous faut pour y
arriver. S’il ne se passe toujours rien, faites une autre tentative plus tard dans la journée. Une
fois que vous sentirez l’énergie, l’étape suivante consiste à évacuer l’excès d’énergie à
l’extérieur de votre corps et de puiser une énergie positive à même la terre, comme vous l’avez
fait avec l’ancrage à l’aide d’un arbre, mais sans l’aspect visuel. Pour ma part, je trouve utile
d’enlever mes chaussures et mes chaussettes et de détendre graduellement mon corps en
partant de la tête et des épaules pour descendre jusqu’aux pieds. Vous pouvez aussi passer vos
mains sur votre corps comme si vous étiez en train de vous essuyer pour éliminer l’excès
d’énergie. Lorsque l’énergie remonte dans votre corps, il est possible que vous sentiez une
chaleur ou une autre sensation qui part du sol pour pénétrer dans votre corps. Prenez de
profondes respirations pour accroître le flux d’énergie.
Essayez d’utiliser vos sensations pour vous enraciner, puis décrivez comment vous sentez
l’énergie. Notez dans votre journal comment vous avez perçu l’énergie, et quels types de
pensée ou de mouvement vous ont le plus aidé à la faire circuler.Jour 11
L’ancrage par la respiration
La respiration joue un rôle important dans la méditation, et c’est un aspect sur lequel nous
reviendrons plus loin dans ce livre. L’exercice d’aujourd’hui vous aidera à explorer les différentes
influences qu’exerce la respiration sur l’énergie. Encore une fois, voilà un excellent exercice à
essayer à un moment de la journée où vous êtes habituellement le plus stressé et le moins
détendu.
Faites cette activité en position assise ou couchée. Si vous êtes assis, gardez le dos droit de
manière à utiliser votre diaphragme pour respirer. Si votre dos est voûté ou penché vers
l’arrière, votre ventre risque d’être légèrement comprimé, ce qui empêchera l’air d’entrer
librement. Pour commencer, concentrez-vous sur votre respiration à partir de votre diaphragme.
La respiration thoracique est déconseillée pour cet exercice, puisque vos épaules montent et
descendent. Vos épaules doivent rester stables et légèrement inclinées vers l’arrière pendant
que votre ventre se gonfle et se dégonfle.
Si vous souhaitez ajouter la visualisation, imaginez que vous évacuez l’énergie excédentaire
ou négative lorsque vous expirez, puis que vous faites entrer une nouvelle énergie lorsque vous
inspirez, comme si vous respiriez de la buée. Vous pouvez utiliser une autre technique, sans
visualisation, dans la mesure où vous restez pleinement conscient du principe sous-jacent. Par
exemple, vous pouvez essayer le mantra sanskrit so hum en prononçant so lorsque vous
inspirez et hum lorsque vous expirez. Ce mantra signifie simplement « Je suis ».
Utilisez différentes façons de respirer pour voir comment l’énergie réagit dans votre corps.
Par exemple, inspirez et expirez plus rapidement et avec force jusqu’à ce que vous ressentiez
un picotement dans le bout de vos doigts. Cet exercice, appelé « purgation », est un des
moyens utilisés pour éliminer l’énergie excessive et le gaz carbonique. Essayez de prendre des
respirations lentes et profondes afin d’obtenir un effet revigorant après la purgation.
Exercez-vous à observer votre respiration et à la contrôler consciemment pendant les
moments les plus stressants de la journée.Jour 12
La visualisation d’un objet
Vous savez maintenant comment la visualisation peut être un outil d’ancrage vital pour un
médium, et cette utilité peut même s’accroître au fur et à mesure que vos aptitudes
progresseront. Toutefois, puisque la visualisation peut s’avérer difficile pour un débutant,
j’aimerais revenir aujourd’hui sur cette technique pour vous proposer une approche qui vous
aidera à devenir un meilleur médium.
La première étape consiste à trouver un objet significatif et suffisamment petit pour vous
permettre de l’explorer à l’aide de plusieurs sens et en toute sécurité. Il peut s’agir d’un bijou, de
votre tasse préférée, ou même d’un plat préparé avec une recette familiale. Prenez quelques
minutes pour explorer l’objet sous tous ses angles. Prenez-le dans vos mains pour jauger son
poids et sa texture. Sentez-le. Mémorisez-le dans ses moindres détails. Déposez ensuite l’objet
et fermez les yeux pour essayer de le recréer mentalement.
Imaginez l’objet avec sa taille réelle et avec le plus de détails possible, mais sans le regarder.
Si vous avez oublié un détail, comme le nombre de stries ou la nuance exacte d’une couleur, il
est préférable de laisser votre imagination compenser les détails manquants que d’ouvrir les
yeux pour jeter un coup d’œil à l’objet. Le but ici est d’accroître votre capacité mentale ; la
précision viendra par la suite. Essayez de faire tourner l’objet dans votre esprit afin de le voir
sous toutes ses coutures, y compris le dessus et le dessous. Cela peut représenter un défi si,
comme moi, la perception spatiale n’est pas votre point fort. Si ces différentes tâches vous
semblent faciles, essayez de modifier l’objet mentalement. S’il s’agit de nourriture,
visualisezvous en train d’en prendre une bouchée. Dans le cas d’une tasse, remplissez-la avec votre
breuvage préféré. Si vous avez opté pour un bijou, visualisez-vous en train de le polir afin qu’il
resplendisse.
Mettez en pratique la visualisation avec un objet familier jusqu’à ce que vous puissiez le
voir mentalement avec autant de précision que si vous le regardiez avec vos yeux.Jour 13
La visualisation d’un lieu
Après avoir fait l’exercice de visualisation d’un objet, proposé hier, vous savez maintenant à quel
point la visualisation d’un lieu peut s’avérer une tâche redoutable. Rappelez-vous cependant que
votre imagination peut compenser les détails qui vous échappent. L’objectif de la visualisation
n’est pas d’avoir une mémoire photographique, mais de vous permettre d’améliorer vos
aptitudes mentales afin d’accroître votre capacité à vous remémorer des détails. Encore là, pour
commencer, il est préférable de choisir un lieu qui vous est déjà familier. Il peut s’agir de votre
coin de nature préféré, de votre chambre à coucher, ou même de votre bureau. Cette familiarité
vous sera utile non seulement parce que vous aurez déjà en mémoire une abondance de
détails, mais aussi parce que vous aurez déjà « senti » ce que dégage ce lieu sur les plans
émotionnel et énergétique, ce qui avancera d’autant le processus de reconstitution mentale.
Prenez quelques minutes pour observer cet endroit, en vous retournant pour regarder un peu
partout. N’essayez pas de mémoriser tous les détails comme si vous étiez en train de vous
préparer pour un examen ; assurez-vous seulement que votre regard se pose doucement sur
différents aspects de ce lieu de manière à ce que votre corps et votre esprit puissent sentir
l’influence qu’il exerce aujourd’hui sur vous. Assoyez-vous et fermez les yeux pour commencer à
visualiser l’endroit. Essayez de vous rappeler le plus de détails possible et de rester conscient
des dimensions et de la relation entre les objets et l’endroit où vous êtes assis. Toujours en
restant assis, visualisez que vous êtes en train de vous lever et de marcher dans la pièce. Cet
exercice est une introduction à des techniques du type voyage astral ou expérience hors du
corps.
Lorsque vous maîtriserez davantage cette technique, il vous sera possible de vous imaginer
en train de sortir de cet endroit pour aller dans un autre et de voir ce qui s’y passe en temps
réel. Pour le moment, concentrez-vous à maintenir une image claire et nette dans votre esprit le
plus longtemps possible.
Choisissez un endroit familier que vous visualiserez le plus longtemps possible.Jour 14
Rester attentif aux intuitions
La plupart des gens remettent tout le temps en cause leurs premières réactions, ce qui est tout
à fait normal puisqu’être un adulte signifie entre autres tourner sa langue sept fois avant de
parler et évaluer soigneusement ses options avant de passer à l’action. Cependant, vous en
arrivez à perdre quelque peu votre capacité d’intuition lorsque ce frein vous pousse même à
ignorer ce doute qui vous effleure après avoir fait un choix valable.
Par exemple, lorsqu’on vous pose une question, une réponse peut vous venir spontanément
à l’esprit, mais vous vous ravisez avant d’ouvrir la bouche. Ou encore, vous croyez vous
rappeler les trois premiers chiffres d’un numéro de téléphone, mais vous hésitez pour finalement
chercher ce numéro dans le bottin. L’exercice que je vous propose aujourd’hui n’est pas facile,
car je veux que vous vous rappeliez ces « premières idées » avant que vous ne les mettiez de
côté. Je ne vous demande pas de les mettre à exécution, mais simplement de les prendre en
note dans votre journal psychique afin que vous puissiez vérifier plus tard si votre intuition était
exacte.
Gardez votre journal psychique à portée de main aujourd’hui. Chaque fois qu’une intuition,
une hypothèse ou un pressentiment vous vient à l’esprit, prenez-le en note dans votre
journal même si vous avez changé d’idée l’instant d’après.Jour 15
L’ancrage visuel — l’ancrage à l’aide d’un fluide
La visualisation d’un arbre vous a permis de faire un premier exercice d’ancrage. L’arbre est un
objet de visualisation très populaire pour s’enraciner, mais c’est loin d’être le seul. Pour certaines
personnes, l’idée d’un arbre est peu attrayante ou trop limitée. Après tout, qu’arrive-t-il si un jour
donné, vous n’avez pas envie d’être un arbre ? Voici un autre objet qui offre une plus grande
variété sur le plan de la visualisation. Je vais vous en donner un exemple, puis vous expliquer
comment vous pouvez l’adapter à vos propres besoins.
Assoyez-vous et fermez les yeux. Prenez le temps de sentir votre énergie à ce moment
précis. Visualisez-la comme s’il y avait de l’eau qui coulait dans votre corps. Vous pouvez
remarquer la présence de petits tourbillons aux endroits où il y a davantage d’énergie, ou de
l’eau trouble et stagnante là où il y en a moins. Cette visualisation permet d’évacuer les
blocages d’énergie négative vers la terre par le biais de vos pieds, puis de visualiser que vous
vous remplissez d’une eau fraîche remplie d’énergie en provenance de la terre.
Vous pouvez utiliser cette visualisation avec n’importe quel fluide en mouvement. Par
exemple, il peut s’agir d’une fumée blanche ou noire. Vous pouvez même utiliser la lumière. Si
vous visualisez une lumière qui entre et sort de vous, prêtez une attention particulière à sa
couleur et à son intensité. Ce type de visualisation peut fonctionner avec d’autres objets comme
une nuée de papillons ou une colonne de fourmis en mouvement. Utilisez l’objet de visualisation
qui vous convient le mieux.
Faites un essai d’ancrage avec la visualisation d’un fluide. Par la suite, personnalisez cette
visualisation afin d’en augmenter l’intérêt et la pertinence pour vous.Jour 16
L’ancrage tactile — l’ancrage avec l’eau
Mettons de côté la visualisation pour l’instant et parlons de l’aide que peut vous apporter le
monde physique lorsque vous éprouvez de la difficulté à vous enraciner. L’exercice d’aujourd’hui
requiert un bol d’eau que vous utiliserez pour enraciner votre énergie. Cet outil est très utile
lorsque vous ne vous sentez pas en plein contrôle de votre propre esprit. Par exemple, si vous
êtes trop en colère pour vous asseoir et retrouver votre calme à l’aide de la visualisation, les
sensations tactiles peuvent vous aider.
Remplissez un bol d’eau et laissez simplement vos mains tremper pour évacuer dans l’eau
l’énergie excédentaire ou négative. La visualisation n’est pas nécessaire même si des images
peuvent se former dans votre esprit. Le toucher peut également vous aider à sentir le flux
d’énergie. L’eau servira automatiquement de canal d’évacuation des énergies négatives.
Vous saurez que l’ancrage a eu lieu lorsque vous vous sentirez plus détendu, calme et alerte.
Ensuite, videz le bol directement dans le sol. Si l’énergie que vous ressentiez lorsque vos mains
trempaient dans l’eau était de nature positive, par exemple si vous vous sentiez non pas en
colère, mais simplement trop nerveux ou excité, videz le bol dans une plante et voyez si cet
apport en eau influencera positivement sa croissance.
Utilisez un bol d’eau pour enraciner l’énergie excédentaire. Vous pouvez ensuite utiliser
cette eau pour arroser une plante et faire des croquis de type avant et après dans votre
journal.Jour 17
L’ancrage avec la nourriture
La nourriture est un autre moyen souvent utilisé pour s’enraciner. Comme avec le bol d’eau
d’hier, un accessoire ne doit cependant pas devenir une béquille. Même si la nourriture ou un
bol d’eau vous permet de vous enraciner, vous devriez aussi être en mesure de le faire sans
accessoire. Sinon, il ne vous sera possible de vous enraciner que lorsque de tels accessoires
sont disponibles. Cela dit, ces outils peuvent s’avérer des ajouts efficaces si vous avez besoin
d’un peu d’aide pour une activité d’ancrage. J’utilise encore la nourriture chaque fois que
j’entreprends des activités psychiques particulièrement puissantes et que j’ai de la difficulté à
m’enraciner par la suite.
Dans beaucoup de cultures, les célébrations après un événement de nature psychique
comportent toujours un festin. Le trait commun entre tous les mets servis est le contenu en sel.
Le sel représente l’élément par excellence de la terre, celui de l’ancrage et de la stabilité après
une activité psychique. En fait, consommer de la nourriture salée peut s’avérer un mécanisme
de défense contre les pratiques de magie noire, car il est plus facile d’enraciner l’énergie issue
de la magie après avoir mangé du sel.
Pour s’enraciner avec de la nourriture, je vous suggère deux expériences, une faite avec du
sel et l’autre avec un de vos mets préférés. Menez-les séparément, par exemple une le matin et
l’autre le soir. Si possible, choisissez un moment où vous vous sentez fatigué et déstabilisé.
Dans la première expérience, il suffit de déposer une toute petite pincée de sel sur votre langue,
puis de vous reposer les yeux fermés. La nourriture utilisée pour s’enraciner doit être
consommée lentement et de manière pleinement consciente. Prenez de petites bouchées avec
un peu d’eau entre chaque bouchée, et mastiquez lentement.
Essayez de vous enraciner avec du sel et de la nourriture. Comment vous sentiez-vous
avant et après ? Cette technique s’est-elle avérée particulièrement efficace pour vous ?
Moins efficace que les autres techniques d’ancrage ?Jour 18
L’ancrage avec le mouvement
Le mouvement et la danse sont utilisés partout dans le monde non seulement pour accroître
l’énergie psychique, mais également pour l’enraciner en toute sécurité. Il n’est pas nécessaire
d’être doué ou en excellente condition physique pour s’enraciner avec le mouvement. C’est une
excellente technique à utiliser lorsque votre niveau d’énergie est bas ou élevé. Elle peut même
vous servir lorsque vous êtes incapable de vous concentrer et que les autres techniques
d’ancrage sont sans effet.
Pour commencer, levez-vous. Vous pouvez fermer les yeux si vous le désirez ; toutefois,
puisque certaines personnes ont de la difficulté à garder leur équilibre lorsqu’elles se déplacent
les yeux fermés, cette consigne est facultative. Cette technique a pour but de vous aider à vous
débarrasser de l’énergie excédentaire ou négative. Commencez par sautiller sur la pointe des
pieds afin de détendre vos muscles. Pour ma part, je préfère commencer par ma tête et mon
cou, puis je descends à partir des épaules et des bras vers le reste de mon corps pour laisser
l’énergie jaillir au bout de mes doigts et de mes orteils comme si c’était de l’eau.
Continuez cet exercice pendant un certain temps. Vous pouvez utiliser de la musique au
besoin. Les tambours donnent de bons résultats avec cet exercice. Le but ici n’est pas de vous
épuiser, mais de maintenir le rythme jusqu’à ce que vous cessiez d’être conscient de vos gestes
; vous cessez alors de penser pour vous laisser emporter par le mouvement. Une fois que vous
avez terminé, assoyez-vous sur le plancher et respirez afin de laisser votre corps faire le plein
d’énergie nouvelle.
Essayez de vous enraciner avec le mouvement et notez comment vous vous sentez par la
suite. Essayez de trouver un équilibre de manière à bouger suffisamment pour vous
enraciner, mais sans vous épuiser.Jour 19
L’ancrage avec des pierres
Les pierres sont un autre outil que l’on peut utiliser pour s’enraciner, car, comme le sel, elles
sont également un élément de terre essentiel associé aux propriétés d’une énergie calme et
stable. Certaines personnes considèrent les pierres semi-précieuses, par exemple l’hématite,
comme de puissants outils d’ancrage. On peut la conserver sur soi ou la porter comme un bijou.
Il n’est pas nécessaire de se précipiter dans un magasin pour acheter tel ou tel type de pierre.
N’importe quelle pierre fera l’affaire pour vous exercer à vous enraciner. Si vous prenez goût à
cette méthode d’ancrage, vous pourrez éventuellement investir dans différents types de pierre
et les utiliser en fonction de l’effet qu’elles produisent sur vous.
Pour choisir une pierre propice à l’ancrage, vous pouvez commencer par effleurer de la main
une sélection de pierres que vous pouvez trouver dans une boutique spécialisée, ou tout
simplement dans un endroit rocailleux comme un lit de rivière. Au besoin, fermez les yeux
lorsque vous examinez les pierres pour sentir leur énergie, et attendez qu’une sensation vous
indique celle qui est la bonne pour vous. Pour certaines personnes, il peut s’agir d’une
impression de calme et de vigilance. Pour d’autres, cela peut prendre la forme d’un élément
visuel psychique comme un éclair de lumière ou de couleur. Dès qu’une pierre vous « semble »
la bonne, utilisez-la pour faire un essai. Faites confiance à vos premières impressions. Vous
pourrez toujours recommencer l’expérience avec une autre pierre.
Gardez cette pierre avec vous toute la journée et, chaque fois que votre énergie est trop
élevée ou basse, tenez-la pendant un moment dans votre main. Il n’est pas nécessaire d’ajouter
une autre technique d’ancrage, même si cela peut améliorer l’effet de la pierre. Le but visé
aujourd’hui est uniquement de sentir l’aide que la pierre peut vous apporter pour vous enraciner.
Trouvez une pierre à utiliser comme outil d’ancrage. Conservez-la avec vous et prenez-la
dans votre main pour vérifier si elle a un effet sur votre énergie.Jour 20
Marcher pieds nus
Il existe une école de pensée au sujet du flux d’énergie qui circule entre une personne et la terre
selon laquelle toute entrave, par exemple des chaussures et des chaussettes, peut le perturber.
Bien entendu, nombreux sont ceux et celles qui croient que la visualisation et les autres
techniques du genre peuvent surmonter tout obstacle entre eux et la terre, et ce, même s’ils se
trouvent au vingtième étage d’un gratte-ciel. Il y a cependant une leçon à apprendre de toutes
ces personnes non ancrées qui enfilent leurs pantoufles dès qu’elles se lèvent le matin et qui ne
se déchaussent qu’au moment de se mettre au lit.
L’exercice d’aujourd’hui consiste à marcher pieds nus, et si possible de le faire dehors, en
contact direct avec le sol naturel. Si vous devez absolument vous chausser, utiliser des
chaussures sans lacets que vous porterez pieds nus. Enlevez-les dès que possible afin de
passer du temps pieds nus. Au moins une fois pendant la journée, et si la température à
l’extérieur et l’environnement le permettent, essayez de vous promener pieds nus et d’être en
contact direct avec le sol naturel. Notez dans votre journal comment vous vous sentiez pieds
nus et si, dans l’ensemble, vous vous sentiez plus ancrés pendant la journée.
Aujourd’hui, restez pieds nus le plus longtemps possible. Si vous le pouvez, allez dehors
pour être en contact avec le sol naturel au moins une fois dans la journée. Notez comment
cette « journée pieds nus » influence votre sensation d’ancrage.Jour 21
Un exercice de pleine conscience — le contact avec les autres
Chaque jour, notre énergie entre naturellement en interaction avec l’énergie des autres
personnes que nous côtoyons. Puisqu’il n’existe aucun moyen d’éviter ces échanges et ces
interactions énergétiques, il vaut mieux en être plus conscient. Même si une personne se trouve
dans une autre pièce, vous pouvez néanmoins sentir un contact énergétique avec elle. C’est ce
genre de contact qui peut vous amener à penser à quelqu’un tout juste avant qu’il ne vous
appelle au téléphone.
Aujourd’hui, soyez attentif aux personnes avec qui vous entrez en interaction. Écrivez le plus
de noms possible dans votre journal psychique, chacun accompagné d’une description de
l’impression que cette personne vous a laissée sur le plan énergétique. Incluez les gens avec
qui vous avez été en contact par téléphone, ou même les gens à qui vous avez pensé
fréquemment pendant la journée même si vous n’avez pas été personnellement en contact avec
eux.
Pour décrire votre réaction énergétique face aux autres, notez des éléments comme l’espace
que vous avez conservé entre vous et eux. Notez si vous avez ressenti l’envie de parler ou de
vous taire. Observez si vous croisez les jambes ou les bras pour bloquer l’énergie. Faites une
note spéciale si vous vous êtes senti épuisé, ou à l’inverse revigoré, après avoir été en
interaction avec une personne en particulier. Si vous avez une idée qui expliquerait l’influence
qu’a eue cette personne sur votre énergie, notez-la. Par exemple, certains individus drainent
systématiquement l’énergie des autres à un point tel qu’on les surnomme les « vampires
psychiques ». D’autres personnes, qui en temps normal seraient énergiquement neutres,
peuvent être momentanément en manque d’énergie en raison des circonstances.
Prêtez attention à vos interactions avec les autres. Comment ces gens influencent-ils votre
niveau d’énergie lorsqu’ils sont dans la même pièce que vous ? Lorsque vous leur parlez
au téléphone ? Qu’arrive-t-il quand vous pensez à une personne en particulier ? Notez vos
observations dans votre journal psychique.Jour 22
L’énergie animale
Les humains ne sont pas les seuls êtres vivants qui dégagent une énergie qu’un médium peut
capter. C’est le cas également des animaux, et c’est peut-être ce qui explique pourquoi les
animaux domestiques ont un effet si apaisant sur nous. Pour l’exercice d’aujourd’hui, vous
pouvez utiliser un animal avec qui vous avez déjà noué un lien ; sinon, vous pouvez tout
simplement vous asseoir dehors et observer un oiseau dans le ciel ou une araignée sur un mur.
L’objectif visé est de commencer à sentir l’énergie animale qui peut être plus subtile que la
nôtre.
Choisissez un animal à observer. Si possible, observez l’animal pendant qu’il dort, ou qu’il est
à tout le moins au repos. Assoyez-vous le plus près possible de lui sans le déranger. Tentez par
tous les moyens possibles de percevoir son énergie. Il peut s’agir d’une aura perceptible
visuellement (vous en apprendrez davantage à ce sujet plus loin dans ce livre), d’une pression,
d’une sensation de chaleur, ou simplement d’une émotion que vous ressentez. Si vous pouvez
observer la respiration de l’animal, essayez de respirer au même rythme que lui de manière à
intensifier le contact.
Fermez les yeux. Essayez de continuer à percevoir l’énergie de l’animal et soyez conscient
de sa proximité avec vous. Êtes-vous encore capable de percevoir cette énergie ? Semble-t-elle
différente, que vous ayez les yeux ouverts ou fermés ? Passez quelques minutes en compagnie
de cet animal, puis vérifiez comment vous vous sentez après cet exercice de rapprochement
énergétique. Avez-vous l’impression d’être plus ancré et détendu, ou vous sentez-vous plus
anxieux ? Enracinez-vous de manière appropriée et notez ce que vous ressentez dans votre
journal.
Établissez un contact psychique avec un animal, qu’il s’agisse d’un animal domestique ou
d’un animal sauvage. Faites un rapport écrit de l’expérience. Qu’avez-vous ressenti
intérieurement ? Avez-vous senti quelque chose chez l’animal ?Jour 23
Dessiner une plante
L’activité que je vous propose aujourd’hui s’échelonnera sur plusieurs jours, semaines, ou
mêmes mois. C’est un exercice d’observation. Un des moyens utilisés par les médiums pour
recueillir de l’information à propos de l’univers est de prêter attention aux cycles naturels comme
les phases lunaires et le changement des saisons. Aujourd’hui, vous aurez l’occasion d’utiliser
vos aptitudes en dessin (une technique très utile pour consigner vos visions de clairvoyant) et de
vous mettre au diapason de la nature.
Choisissez une plante que vous dessinerez chaque jour pendant une semaine. Si possible,
choisissez une plante extérieure que vous suivrez tout au long de la floraison ou de la
production de fruits, car ce sont des étapes de croissance intéressante. Vous pouvez
néanmoins faire cet exercice avec n’importe quelle plante, y compris une plante intérieure dont
la croissance ou le feuillage change graduellement en fonction de la lumière. J’aime faire cet
exercice lorsque les cerisiers sont en fleurs, car toutes les petites fleurs roses semblent éclore
simultanément pour créer un magnifique bouquet.
Pendant que vous faites vos dessins quotidiens, limitez-vous aux principales parties de la
plante. Si vous souhaitez faire une œuvre plus artistique, vous pouvez ajouter des détails, mais
sans oublier que votre objectif en tant que médium est de dessiner rapidement ; vous gardez
une trace de ce que vous avez vu avant que votre mémoire ne vous fasse défaut. Dans cet
exercice, vous ferez plusieurs dessins dans le but d’observer les changements dans la plante.
Vous pouvez ignorer le décor en arrière-plan ou les détails plus secondaires ; concentrez-vous
plutôt sur les variations dans l’ombrage ou le contour de la plante.
Choisissez une plante (idéalement une plante extérieure) et faites-en un dessin chaque
jour pendant une semaine ou un mois. Pour vos premiers dessins, limitez vos séances à
15 minutes ou moins.Jour 24
Danser dans la nature
L’exercice d’aujourd’hui peut vous sembler un peu ridicule, mais croyez-en ma propre
expérience, il m’a été très utile pour découvrir toute la beauté et la signification des choses
susceptibles d’attirer l’attention d’un médium. Cette histoire commence à Hawaii où j’ai eu le
privilège d’assister à un séminaire axé sur la danse dans la nature. Au cours des mois
précédents, j’avais suivi des cours de danse du ventre de niveau débutant, et j’étais excitée
d’avoir la chance d’utiliser la danse dans un contexte de spiritualité.
Un jour, l’animatrice du séminaire nous a conduits dans une petite clairière au beau milieu de
la forêt tropicale. Elle a annoncé que nous n’avions pas besoin de musique pour danser. Il
suffisait d’être attentif et de danser au son de la « musique » que la nature révélait à notre moi
psychique. Elle nous a éparpillés afin que personne ne se sente observé par les autres
participants, puis elle nous a accordé une longue période de temps pour danser. Au début, je
me sentais maladroite et un peu confuse. J’ai écouté attentivement dans l’espoir d’entendre des
sons qui m’inspireraient des mouvements de danse. Puis j’ai entendu au loin le bruit d’une
cascade et le gazouillis des oiseaux, et j’ai commencé à bouger mes hanches, comme si
j’écoutais une chanson. J’ai ensuite aperçu une superbe toile avec une magnifique araignée. J’ai
délaissé les sons de la nature pour commencer à faire des gestes qui imitaient la courbe d’une
toile ou la cadence rapide des pattes de l’araignée. Le meilleur moment est survenu lorsque je
me suis penchée pour effleurer la pointe d’une fougère. Au contact, la plante, une Mimosa
pudica, a prestement réagi pour se refermer. Jamais je n’aurais été témoin d’une telle chose si
je n’avais pas dansé avec elle.
Quel est le lien entre tout ceci et le fait d’être un médium ? Non seulement la danse m’a
permis d’aiguiser mon sens de l’observation d’une manière tout à fait unique, mais elle m’a
permis d’aller au-delà de mes inhibitions. Parfois, pour se livrer à une exploration de nature
psychique, il est nécessaire de dire ou de faire des choses qui peuvent sembler excentriques
aux yeux des autres. Avant cette expérience de danse dans la nature, je n’étais pas vraiment à
l’aise lorsque je dansais, même si je le faisais à l’intérieur d’un cours. Maintenant, je n’hésite plus
à me laisser aller en public, même si je le fais au son des voitures pendant que je fais le plein à
la station-service. J’espère que vous apprendrez à aller là où vos oreilles et vos yeux vous
mènent, même si cela peut sembler étrange.
Sortez dehors et faites quelques mouvements de méditation dans la nature. Trouvez un
son ou une image qui vous pousse à danser.Jour 25
Observer comment son énergie influence les autres
Vous avez commencé à observer comment l’énergie qu’émettent naturellement les autres vous
influence. Si certaines personnes dégagent une énergie contagieuse autour d’eux, d’autres
semblent drainer l’énergie des gens qui les entourent. Aujourd’hui, votre tâche consiste à
observer le type d’énergie que vous dégagez en présence des autres. Vous constaterez qu’il
existe un lien entre votre humeur, votre propre niveau d’énergie, et l’impact de cette énergie sur
les autres.
Vous savez déjà qu’il est beaucoup plus épuisant de côtoyer une personne triste ou en colère
qu’une personne joyeuse. Le moment est maintenant venu de noter comment votre énergie
affecte les autres. Par exemple, avant de quitter votre domicile, notez votre humeur et votre
niveau d’énergie. Puis, tout au long de la journée, soyez attentif aux interactions que vous avez
avec les autres et notez la manière dont ceux-ci réagissent face à vous. Accordez une attention
particulière à leur langage corporel et au son de leur voix. Par exemple, une personne qui croise
ses bras devant vous peut tenter inconsciemment de bloquer votre énergie parce qu’elle se sent
envahie ou mal à l’aise. Si vous parlez au téléphone, notez qui met fin à la conversation le
premier.
Si vous avez envie de tenter une expérience, vous pouvez même vérifier si les gens
réagissent différemment à votre énergie lorsque vous vous êtes ancré au préalable avant
d’entrer en interaction avec eux. Demain, vous en apprendrez davantage sur la protection et,
dans la cinquième partie, nous parlerons de l’expansion de l’énergie, autant d’approches que
vous pourrez utiliser pour influencer la façon avec laquelle les gens interagissent avec votre
énergie. Certaines personnes hésitent à utiliser leur énergie afin de ne pas influencer les autres
contre leur gré. C’est tout à leur honneur, mais rien ne vous empêche de vous projeter dans le
monde sur le plan énergétique et de laisser les autres déterminer comment ils réagiront.
Comment les gens interagissent-ils avec votre énergie ? Que pouvez-vous faire pour
changer quelque chose à ces réactions ? Aujourd’hui, écrivez vos réflexions à ce sujet
dans votre journal.Jour 26
Se protéger
Se protéger consiste à utiliser, dans un sens métaphorique, une bulle, une coquille, ou toute
autre couche énergétique de protection, pour analyser l’énergie des autres sans en être affecté.
Cette aptitude est très importante pour un médium qui risque, en l’absence de protection, de se
sentir drainé ou épuisé après avoir fait une intervention psychique, soit parce qu’il a absorbé
l’énergie d’une autre personne, soit parce que cette personne a absorbé la sienne.
Nous nous protégeons tous naturellement sur le plan psychique. Cependant, certaines
personnes y parviennent mieux que d’autres, ce qui leur permet de rester de marbre face aux
individus qui ont tendance à drainer l’énergie, alors que d’autres y sont plus sensibles. Si vous
êtes une personne sensible et empathique de nature, vous constaterez que cette protection est
un outil utile et important à acquérir.
Pour vous protéger, visualisez une barrière entre vous et les interactions autour de vous.
Certaines personnes imaginent une bulle ; d’autres, un mur de feu. D’autres encore visualisent
un animal sauvage qui monte la garde pour les protéger. Votre protection peut varier en fonction
de la journée ou de la situation. Exercez-vous avec un type de protection jusqu’à ce que vous
puissiez la voir avec clarté dans votre esprit, même pendant les situations stressantes.
Visualisez une protection qui est facile et efficace pour vous. Faites-en un croquis dans
votre journal afin d’y revenir plus tard et de voir s’il y a eu une évolution.Jour 27
Se centrer
Le centrage est une technique qui va de pair avec l’ancrage. Par conséquent, avant de faire cet
exercice, assurez-vous de maîtriser au moins une des techniques d’ancrage présentées
précédemment. Le centrage vise à procurer une impression de stabilité et d’appartenance à
l’univers. Puisque ces notions sont plutôt vagues, il convient de décrire la sensation produite par
un décentrage et son impact sur vos capacités psychiques.
Lorsque vous vous sentez décentré, vous êtes facilement distrait et vous manquez de
confiance en vous. Vous êtes plus enclin à commettre des erreurs et à douter de vos capacités.
Pensez à ce que vous ressentez lorsque vous empruntez une mauvaise sortie d’autoroute, et
vous commencerez à comprendre ce que signifie être décentré. Lorsque vous êtes décentré,
vous avez l’impression que le monde fluctue continuellement. Vous hésitez à entreprendre une
activité parce que vous avez l’impression de manquer de temps avant même de commencer. À
l’inverse, une personne centrée s’occupe de son développement psychique et est disposée à
prendre le temps requis dans l’espace qui lui est alloué.
Avant de vous centrer, assurez-vous d’abord d’être bien ancré. Pour ma part, j’aime me
placer face à l’est, car le sens de l’orientation est un des moyens externes que j’utilise pour me
centrer. Essayez de penser uniquement à ce qui se passe ici et maintenant. Une technique de
visualisation qui m’aide en ce sens consiste à fermer les yeux et à imaginer une colonne de
lumière qui me traverse des pieds à la tête, puis qui s’étend à l’infini vers l‘univers dans toutes
les directions. J’étends les bras et j’imagine un rayon de lumière qui me traverse d’une main à
l’autre à la hauteur des épaules vers le nord et le sud. Maintenant, j’imagine que je suis un petit
écriteau dans l’univers qui indique « Vous êtes ici ». Je me sens alors centrée et prête à
entreprendre un travail psychique.
Travaillez sur votre centrage immédiatement après votre ancrage. Essayez de vous
enraciner plus souvent, au moins une fois par jour, et ajoutez le centrage dans votre
routine afin que le tout devienne des automatismes.Jour 28
Le carillon de la pleine conscience
Apprendre à vivre ici et maintenant et observer les signaux psychiques sont deux éléments sur
lesquels vous devez commencer à travailler avant de vous lancer davantage dans les activités
de nature psychique. Or, vivre le moment présent est plus difficile qu’il n’y paraît de prime
abord. Et ça l’est encore plus pour les personnes qui s’intéressent aux activités psychiques, car
elles ont tendance à se projeter dans le futur. Ces pensées peuvent les absorber au point de les
éloigner du moment présent. Dès lors, et peu importe la puissance des pouvoirs psychiques
qu’elles possèdent, elles cessent d’être à l’écoute et elles ne peuvent plus passer à l’action.
Lorsque je fais du bénévolat auprès des malades, je vois les choses d’un autre œil. Après
avoir aidé les autres, je prends conscience de l’insignifiance de certains détails de mon
quotidien. Je vois davantage la beauté qui m’entoure et je suis plus attentive aux événements
significatifs sur le plan psychique. Malheureusement, dès que je passe quelques jours sans aller
à l’hôpital, je retombe immédiatement dans le piège exaspérant de la vie de tous les jours, et
j’oublie ce qui est important, sacré ou psychique. Ce n’est pas donné à tout le monde
d’accompagner bénévolement les personnes mourantes et de voir les choses différemment, et
c’est pourquoi je recommande le carillon de la pleine conscience.
L’exercice aujourd’hui s’appelle le carillon de la pleine conscience. Réglez la sonnerie d’une
montre, d’un téléphone ou d’un ordinateur de manière à ce qu’elle résonne à différents moments
de la journée, idéalement à cinq reprises au minimum. Chaque fois que la sonnerie retentit,
faites dès que possible une pause dans vos activités et prêtez attention à vous-même et à votre
environnement. Soyez réellement à l’écoute de votre corps et de vos émotions, et ouvrez-vous
à ce qui se produit autour de vous. Qu’avez-vous remarqué aujourd’hui que vous auriez
autrement manqué si vous n’aviez pas pris le temps d’être pleinement conscient ?
Aujourd’hui, réglez le carillon de la pleine conscience. Sa sonnerie peut retentir à cinq
reprises, ou même chaque heure si vous avez davantage d’ambition. Prenez quelques
minutes pour observer et noter ce que vous remarquez en vous et autour de vous.Jour 29
La métaphore poétique quotidienne
L’exercice du jour fait appel à la créativité et il vous aidera à comprendre en quoi consiste le
symbolisme. Une image est symbolique lorsqu’elle représente une vérité plus profonde et plus
abstraite. En tant que médium, vous voyez parfois en rêve des images ou des visions qui sont
de nature symbolique. Votre progression sur le plan psychique commencera alors à résonner
dans un langage qui est nouveau pour vous. Plus rapidement vous apprendrez à maîtriser ce
langage, plus vous serez en mesure d’interpréter vos propres expériences psychiques. Par
conséquent, il est utile de comprendre ce qu’est une métaphore.
Commençons par des métaphores à propos de vous-même, puisque vous serez le sujet de
vos premières expériences de lecture psychique. Aujourd’hui, créez un poème métaphorique à
propos d’un objet, qu’il soit réel ou imaginaire. Voici un modèle de poème suivi d’un exemple.
Je suis un […].
(mots/phrases qui décrivent l’objet)
Ma plus grande peur […].
Mon espoir le plus profond […].
Par exemple : Je suis une maison. Solide, chaude, stable. Ma plus grande peur est que
l’amour de ma famille ne suffise pas à me combler. Mon espoir le plus profond est que je puisse
le supporter.
Voici un autre exemple : Je suis un chien. Loyal, curieux, enjoué. Ma plus grande peur est de
me perdre. Mon espoir le plus profond est d’être un bon compagnon.
Grâce à ce genre de petit poème, vous en apprendrez beaucoup sur vous-même.
Écrivez un court poème basé sur des métaphores. Idéalement, essayez d’en écrire un par
jour pendant un mois. Regardez autour de vous ou utilisez le contenu de vos rêves pour
trouver des sujets qui vous représentent.Jour 30
Tenir un journal de rêves
Le conseil que je donne le plus souvent aux gens qui souhaitent exploiter leurs aptitudes
psychiques est de tenir un journal de rêves. Pourquoi ? Parce que les rêves relèvent
entièrement de l’inconscient qui est la source de toutes les aptitudes psychiques. Le travail
psychique sur les rêves vous offre donc une matière qui vous est déjà familière et que vous
pouvez approfondir davantage. Mieux comprendre vos rêves vous permet de prolonger plus
facilement vos expériences psychiques dans votre vie éveillée.
Cela dit, tenir un journal de rêves n’est pas chose facile. Si vous négligez de consigner vos
rêves par écrit dans les secondes qui suivent votre réveil, vous risquez d’en oublier la grande
majorité, y compris ceux qui sont pertinents sur le plan psychique. En fait, c’est une des choses
les plus difficiles que vous allez entreprendre. Il est trop tentant de replonger la tête dans votre
oreiller et de vous rendormir. Même si vous croyez ne pas avoir fait beaucoup de rêves, vous
serez étonné du nombre de fois où vous avez rêvé simplement parce que vous aurez pris la
peine d’y penser au réveil. Cependant, si l’absence de rêves et la qualité de votre sommeil vous
préoccupent, vous pouvez éprouver des problèmes de sommeil qui requièrent une visite chez le
médecin.
Pour tenir un journal de rêves, mettez toutes les chances de votre côté. Placez un cahier
relié, un crayon ou un stylo, et une petite lampe à portée de main près de votre lit. Prévenez
quiconque dort dans la même pièce que vous pouvez vous réveiller pendant la nuit ou au petit
matin, et que vous allumerez votre petite lampe pour noter vos rêves. Prenez l’habitude de
noter même les fragments de rêve dont vous vous souvenez. Avec le temps, vous constaterez
que vous vous rappellerez davantage vos rêves si vous vous astreignez à cette discipline qui
contribue au développement psychique.
Commencez à tenir un journal de rêves. Assurez-vous d’avoir le matériel (une source de
lumière, votre journal, quelque chose pour écrire) à portée de main, près de votre lit.Jour 31
La relecture du journal
Après 30 jours d’exercices qui visent à vous faire progresser sur le plan psychique, le moment
est venu de faire un bref retour en arrière. Ainsi, vous pourrez non seulement mesurer vos
progrès, mais également voir les prédictions qui se sont avérées justes et que vous n’auriez pas
remarquées auparavant. Relire votre journal vous aidera également à maîtriser l’interprétation
des symboles, cet art subtil qui permet de dégager des tendances. Par exemple, si vous avez à
répétition des rêves où il y a des fleurs, et que le mot « fleur » apparaît à plusieurs reprises
dans votre journal, il est probable que vous commenciez à vous poser des questions à propos
de cette récurrence. Ces fleurs représentent davantage pour votre inconscient que de jolis
végétaux et elles peuvent symboliquement faire référence à quelque chose en lien avec le
spirituel, ou avoir une signification plus personnelle comme la féminité, la beauté, ou tout aspect
associé aux fleurs.
Lorsque je passe en revue mon journal, j’aime lire chaque entrée attentivement avec un
marqueur et un crayon de couleur pour surligner tous les passages qui ont une connotation
psychique. C’est ce que je fais lorsque, par exemple, j’ai fait un rêve ou que j’ai eu une vision où
apparaissait une connaissance que je n’avais pas vue depuis longtemps et que j’ai croisée le
lendemain. Toutes les expériences de type déjà-vu doivent être surlignées pour leur valeur
prédictive. Soyez également attentif au temps qui s’est écoulé entre l’expérience psychique et le
moment où cet événement est réellement survenu. J’aime aussi encercler tous les mots qui
peuvent avoir valeur de symboles, comme dans l’exemple des fleurs ci-dessus. Si je remarque
un mot qui se répète, je compte le nombre de répétitions et je l’inscris dans un tableau. Je peux
par la suite méditer sur les symboles qui reviennent le plus souvent.
Relisez votre journal pour surligner les passages où il y a des prédictions et encercler les
noms susceptibles d’être des symboles. Comptez-les et inscrivez le nombre dans un
tableau distinct.Jour 32
Les vampires psychiques
Après avoir observé l’influence que les autres exercent sur vous de différentes manières et
l’avoir noté dans votre journal, vous savez maintenant que certaines personnes peuvent être
une source d’inspiration et d’énergie, tandis que d’autres peuvent laisser une impression de
fatigue et d’irritation. Ces individus qui pompent l’énergie (habituellement de manière égoïste)
sont surnommés des vampires psychiques. Ces gens n’agissent pas toujours de manière
intentionnelle ; ce comportement peut même correspondre à un besoin. Aussi étrange que cela
puisse paraître, les enfants sont les pires vampires psychiques qui soient ! Dans certains cas, il
est possible d’éviter un vampire psychique lorsque celui-ci est aussi une connaissance.
Cependant, si vous vivez ou travaillez avec un vampire psychique, vous devez apprendre à
composer avec ce type de comportement pour être en mesure de poursuivre votre
cheminement psychique.
La meilleure façon de traiter avec un vampire psychique consiste en une combinaison
d’aptitudes que vous avez déjà mises en pratique. Dès que vous constatez qu’un vampire
psychique vous affecte, protégez-vous, puis évaluez votre niveau d’énergie et enracinez-vous. Il
est également possible de neutraliser l’énergie négative transmise par un vampire psychique.
Pour ce faire, vous devez l’enraciner dans le sol, puis remplacer l’énergie ainsi perdue par un
apport d’énergie nouvelle. N’oubliez pas que l’énergie négative sera transformée par notre Mère
la Terre en énergie utilisable à des fins positives.
Neutralisez rapidement et facilement un vampire psychique en vous protégeant et en vous
enracinant. Vous pouvez vous exercer en ce sens même si vous n’êtes pas en présence
d’un vampire psychique !