365 façons d’attirer la chance

-

Livres
403 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mots chanceux! Chiffres chanceux ! Porte-bonheur! Jours de chance! Chance à la maison!
Actions chanceuses! Chance au travail!
Qu’est-ce que la chance et comment pouvez-vous l’attirer à vous? L’auteur à succès Richard Webster démystifie ce vieux concept et nous fait part de 365 idées facilement utilisables par n’importe qui pour améliorer sa chance dans tous les domaines de sa vie.
Qu’il s’agisse de suivre votre intuition ou d’utiliser des porte-bonheur, de porter sur vous une dent de blaireau ou de poser n’importe quels gestes bienveillants, les techniques proposées dans ce livre amusant et informatif vous assurent de mettre toutes les chances de votre côté. Grâce à des conseils qui ont fait leur preuve, des trucs inattendus et tout ce que vous avez besoin de savoir sur les jours, les chiffres et les mois chanceux, et plus encore, ce guide facile d’usage déborde de conseils avisés pour améliorer la chance dans votre vie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 décembre 2016
Nombre de visites sur la page 18
EAN13 9782897674045
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0120 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Copyright © 2014 Richard Webster
Titre original anglais: 365 Ways to Attract Good Luck
Copyright © 2016 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée en accord avec Llewellyn Publications, Woodbury, MN, www.llewellyn.com
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le
cas d’une critique littéraire.
Éditeur: François Doucet
Traduction: Annie Ollivier
Révision linguistique: Daniel Picard
Correction d’épreuves: Nancy Coulombe
Conception de la couverture: Matthieu Fortin, Mathieu C. Dandurand
Photo de la couverture: © Thinkstock
Mise en pages: Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89767-402-1
ISBN PDF numérique 978-2-89767-403-8
ISBN ePub 978-2-89767-404-5
Première impression: 2016
Dépôt légal: 2016
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone: 450 929-0296
Télécopieur: 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion
Canada: Éditions AdA Inc.
France: D.G. Diffusion
Z.I. des Bogues
31750 Escalquens — France
Téléphone: 05.61.00.09.99
Suisse: Transat — 23.42.77.40
Belgique: D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99
Imprimé au Canada
Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Webster, Richard,
1946[365 ways to attract good luck. Français]
365 façons d’attirer la chance
Traduction de : 365 ways to attract good luck.
ISBN 978-2-89767-402-1
1. Chance. 2. Hasard. 3. Succès. I. Titre. II. Titre : 365 ways to attract good luck. Français. III. Titre : Trois cent soixante-cinq façons d’attirer la chance.
BF1778.W4214 2016 131 C2016-940942-2
Conversion au format ePub par:
www.laburbain.comÀ mon cher ami Brett SlomanTable des matières
Introduction : qu’est-ce que la chance et que pouvons-nous faire pour en avoir ? 1
La chance – La malchance – Quelle est votre opinion au sujet de la chance ? – Comment se
servir de ce livre
Première partie — Passer à l’action pour aviver la chance
Chapitre 1 – Incroyable biologie 13
Chapitre 2 – Comment prendre le contrôle de la chance 21
Introduction • 1. L’attitude • 2. Prenez le contrôle • 3. Fréquentez des gens qui pensent comme
vous • 4. Trouvez une belle obsession • 5. Donnez-vous des objectifs et réalisez-les • 6. Soyez
heureux • 7. Utilisez des affirmations positives • 8. Passez du temps avec vos amis • 9.
Faitesvous de nouveaux amis • 10. Attendez-vous à la sérendipité (de heureux hasards) • 11. Prenez
soin de vous • 12. Riez davantage • 13. Attendez-vous à ce que de belles choses vous arrivent •
14. Agissez comme si vous aviez de la chance • 15. Éliminez les émotions négatives • 16. Le
monde vous appartient • 17. Mettez l’envie de côté • 18. Rappelez-vous les belles choses • 19.
Pardonnez • 20. Soyez reconnaissant • 21. Prenez des risques • 22. Entretenez votre sens de
l’émerveillement • 23. Passez du temps tout seul • 24. Méditez • 25. Persévérez • 26. Trouvez le
bon côté des choses • 27. Plus vous travaillez dur, plus vous aurez de la chance • 28. Faites
quelque chose de nouveau • 29. Soyez à l’affût des opportunités • 30. Le charisme • 31. Agissez
selon votre instinct • 32. Écoutez • 33. Dites oui • 34. Vivez dans le moment présent • 35. Faites
de la visualisation • 36. Soyez curieux • 37. Chacun a son importance • 38. Faites de cette
journée une journée spéciale • 39. Servez d’exemple inspirant aux autres • 40. Pensez selon
l’optique gagnant-gagnant • 41. Sachez vous adapter • 42. Aidez les autres • 43. Trouvez un
mentor • 44. Soyez un mentor • 45. Mettez la règle d’or en pratique • 46. Sentez que vous avez
de la chance • 47. Respect de soi • 48. Il n’est jamais trop tard • 49. La vie est un périple • 50.
Choisissez la direction que vous voulez prendre • 51. Valeurs et objectifs • 52. Éliminez les
habitudes négatives • 53. Acceptez-vous • 54. Soyez bienveillant • 55. L’énergie de Drishti • 56.
Passez du temps avec un enfant • 57. Changez une chose à la fois • 58. Entrez dans votre bulle
• 59. Gestes de bienveillance à l’égard d’inconnus
Deuxième partie — Instruments de chance
Chapitre 3 – Expressions et mots chanceux 81
Introduction • 60. Abracadabra • 61. Kuwabara • 62. Bedooh • 63. Mahurat • 64. Prosit • 65.
Handsel • 66. Fu • 67. Nefer • 68. Mazel Tov • 69. Namasté • 70. Joyeux anniversaire
Chapitre 4 – Cristaux, pierres fines et précieuses portant chance 89
Introduction • 71. Agate • 72. Alexandrite • 73. Amazonite • 74. Améthyste • 75. Aigue-marine •
76. Aventurine • 77. Cornaline • 78. Cymophane (œil de chat) • 79. Citrine • 80. Diamant • 81.
Émeraude • 82. Grenat • 83. Hématite • 84. Jade • 85. Jaspe rouge • 86. Magnétite • 87.
Malachite • 88. Pierre de lune • 89. Quartz • 90. Quartz fumé • 91. Rubis • 92. Sodalite • 93. Œil
de tigre • 94. Tourmaline • 95. Turquoise • 96. Pierres de naissanceChapitre 5 – Porte-bonheur 103
Introduction • 97. Gland • 98. Ânkh • 99. Dent de blaireau • 100. Abeille • 101. Oiseau • 102.
Bleu • 103. Marrons • 104. Papillon • 105. Boutons • 106. Camée • 107. Chat • 108. Châtaignes
• 109. Charbon • 110. Pièces de monnaie • 111. Corne d’abondance • 112. Grillon • 113.
Marguerite et pissenlit • 114. Figurine daruma • 115. Chien • 116. Dauphin • 117. Œuf • 118.
Éléphant • 119. Trèfle à quatre feuilles • 120. Grenouille • 121. Main • 122. Cœur • 123. Houx •
124. Cheval • 125. Fer à cheval • 126. Figurine kachina • 127. Coccinelle • 128. Feuilles • 129.
Lutin • 130. Lézard • 131. Racine de mandragore • 132. Gui • 133. Clou • 134. Hibou • 135.
Parik-til • 136. Perle • 137. Pentacle • 138. Phénix • 139. Cochon • 140. Patte de lapin • 141.
Rose • 142. Médaille de saint Christophe • 143. Scarabée • 144. Coquillage • 145. Navire • 146.
Serpent • 147. Araignée • 148. Étoile • 149. Tortue de terre et tortue de mer • 150. Fleurs
chanceuses du zodiaque
Troisième partie — La chance par catégorie
Chapitre 6 – Amour et mariage 143
Introduction • 151. Embrassez autant de gens que possible • 152. Soyez aimable • 153. Lettres
d’amour • 154. Loi de l’attraction • 155. Roses rouges • 156. Coup de foudre • 157. Miroir, oh
mon miroir… • 158. Pouvoir des fleurs • 159. Jours de chance pour faire une demande en
mariage • 160. Jour des noces • 161. Bague de fiançailles • 162. Robe de mariée • 163. Anneau
de mariage • 164. Demoiselles d’honneur • 165. Riz et confettis • 166. Gâteau de noces • 167. À
l’église à l’heure • 168. Bouquet de la mariée • 169. Passage du seuil de porte • 170. Lune de
miel
Chapitre 7 – Chance à la maison 159
Introduction • 171. Encombrement • 172. Feng Shui • 173. Activation du chi • 174. Fumigation •
175. Abords de la maison • 176. Porte avant • 177. Porte arrière • 178. Corridors • 179. Cuisine
• 180. Salle à manger • 181. Salon • 182. Salle de bain • 183. Chambre à coucher • 184. Lit •
185. Se lever • 186. Bureau à la maison • 187. Balayage • 188. Fleurs • 189. Déménagement •
190. Pendaison de la crémaillère
Chapitre 8 – Saisons, jours, mois et années 175
Correspondances saisonnières
191. Printemps • 192. Été • 193. Automne • 194. Hiver
Jours de la semaine
195. Lundi • 196. Mardi • 197. Mercredi • 198. Jeudi • 199. Vendredi • 200. Samedi • 201.
Dimanche • 202. Mardi gras
Mois chanceux
203. Janvier • 204. Février • 205. Mars • 206. Avril • 207. Mai • 208. Juin • 209. Juillet • 210.
Août • 211. Septembre • 212. Octobre • 213. Novembre • 214. Décembre • 215. Années
bissextiles • 216. Chiffre chanceux du jour
Quatrième partie — La chance à travers les cultures et l’histoireChapitre 9 – Animaux chanceux 191
Introduction • 217. Animaux blancs • 218. Ours • 219. Abeille • 220. Oiseau • 221. Taureau •
222. Papillon • 223. Cardinal • 224. Chat • 225. Grillon • 226. Coucou • 227. Cerf • 228. Chien •
229. Âne • 230. Libellule • 231. Éléphant • 232. Renard • 233. Grenouille • 234. Poisson rouge •
235. Cheval • 236. Cochon • 237. Lapin • 238. Mouton • 239. Araignée • 240. Cigogne • 241.
Hirondelle
Chapitre 10 – Aliments et boissons 205
Introduction • 242. Sel • 243. Tomate • 244. Aliments en forme de pièces de monnaie • 245.
Légumes verts • 246. Porc • 247. Poisson • 248. Thé et café • 249. Nouilles • 250. Mince Pie •
251. Sucre • 252. Pudding de Noël
Chapitre 11 – La chance en Extrême-Orient 213
Introduction • 253. Chauve-souris • 254. Dragon • 255. Phénix • 256. Licorne • 257. Tortue de
terre • 258. Enfants chanceux • 259. Épée de pièces de monnaie • 260. Toupie • 261. Astrologie
chinoise • 262. Chance astrologique
263. Fleurs de pêcher
Fleurs de pêcher pour le Bœuf, le Serpent et le Coq ; fleurs de pêcher pour le Rat, le Dragon et
le Singe ; fleurs de pêcher pour le Lapin, la Chèvre et le Cochon ; fleurs de pêcher pour le Tigre,
le Cheval et le Chien
264. Fleurs de prunier • 265. Pivoine • 266. Chrysanthème • 267. Lotus • 268. Magnolia • 269.
Orchidée • 270. Pêche • 271. Orange • 272. Grenade • 273. Plaquemine (kaki) • 274. Cordelette
pour attirer l’argent • 275. Amis qui portent chance • 276. Poisson et carrière • 277. Cheval et
carrière • 278. Passion et chance • 279. Quatre fruits chanceux • 280. Bouddha rieur • 281.
Anniversaires • 282. Nouvel An chinois
Chapitre 12 – Folklore et chance 235
Introduction • 283. Gland • 284. Doigts croisés • 285. Pêche • 286. Toucher du bois • 287.
Trouver la chance • 288. Épingle qui porte chance • 289. Pendaison de la crémaillère • 290.
Vêtements qui portent chance • 291. Anneau qui porte chance • 292. Habillage • 293. Veille du
erNouvel An • 294. Vêtements neufs le jour du Nouvel An • 295. Si vous êtes né un 1 janvier •
296. Danser autour d’un arbre • 297. Frotter pour avoir de la chance • 298. Attraper une feuille
qui tombe • 299. Attraper une étoile filante • 300. Garder un sou dans une chaussure • 301.
Pièces en argent et nouvelle lune • 302. Chenille • 303. De gauche à droite • 304. Se piquer un
doigt • 305. Arcs-en-ciel qui portent chance • 306. Éternuer • 307. Taches sur les ongles
308. Nombres chanceux
309. Un • 310. Deux • 311. Trois • 312. Quatre • 313. Cinq • 314. Six • 315. Sept • 316. Huit •
317. Neuf • 318. Dix • 319. Onze • 320. Douze • 321. Treize • 322. Vingt-deux
323. Petits pois en cosse • 324. Bréchet • 325. Œillet • 326. Violette • 327. Jonquille • 328.
Marguerite • 329. Muguet • 330. Chèvrefeuille • 331. Nénuphar • 332. Glaïeul • 333. Volubilis •
334. Calendula • 335. Chrysanthème • 336. Narcisse • 337. Houx • 338. Myrte • 339. Chance du
débutant • 340. Souffle • 341. Puits aux souhaits • 342. Doubler sa chance • 343. Jouer auxcartes • 344. Ramoneur • 345. Cercle chanceux • 346. Plume chanceuse • 347. Fer • 348.
Feuilles • 349. Orange • 350. Sauge • 351. Treize à la douzaine • 352. Lacets • 353. Chaussures
• 354. Argent • 355. Dé à coudre • 356. Sous la pleine lune • 357. Rêves qui portent chance •
358. Poignée de main • 359. Épanouissez-vous là où vous êtes fixé • 360. Gâteau • 361. Tablier
• 362. Dés à jouer • 363. Paroles • 364. Tenir un arbre dans ses bras • 365. Porte-chance
Chapitre 13 – Conclusion 275
Bibliographie 277
Notes 283
À propos de l’auteur 290I n t r o d u c t i o n
Qu’est-ce que la chance et que pouvons-nous faire pour en avoir ?
On définit la chance comme étant la combinaison de circonstances dues au hasard qui amènent
le bien ou le mal dans la vie d’une personne. Si cette définition est juste, c’est que la chance est
imprévisible. E.M. Forster (1879-1970), le romancier anglais, a abordé ce sujet. Il a en effet dit
ce qui suit : « La chance abonde dans le monde, mais c’est seulement de la chance. Personne
n’est à l’abri des impondérables. Nous sommes des enfants qui jouons ou nous querellons sans
1retenue. »
Au fil des siècles, bien des gens ont essayé d’expliquer ce qu’est la chance. Certains pensent
que l’architecte de l’univers crée des situations où la chance ou la malchance peuvent se
produire. D’autres croient que le fait de se fier à leur intuition leur portera chance. Et d’autres
encore prétendent que la chance n’existe pas et que seul le hasard décide des moments de
chance ou de malchance. L’auteur Max Gunther a écrit : « La chance est l’insulte suprême à la
raison. Vous ne pouvez pas la prévoir, vous ne pouvez pas l’entretenir et vous ne pouvez
trouver personne qui pourra vous l’enseigner. Tout ce que vous pouvez faire, c’est espérer en
2avoir. »
Je ne peux qu’être en désaccord avec cela ! Nous pouvons bel et bien influer sur la chance,
chose qui est rassurante puisque la vie peut souvent nous donner l’impression que nous
sommes à la merci de la chance. Même si la chance ne gouverne pas directement notre vie,
elle touche presque tout ce que nous faisons. Par conséquent, au fil de l’histoire, les gens ont
essayé d’améliorer leur chance en faisant appel à des rituels et des porte-bonheur, à la pensée
positive, à des philosophies tel le Feng Shui, et à la divination. Nous reviendrons sur toutes ces
techniques dans cet ouvrage.La chance
La chance est une force mystérieuse qui semble se présenter en bien ou en mal dans la vie des
gens. Sir Winston Churchill (1874-1965) était appelé « Churchill, le diable chanceux » parce que,
la plupart du temps, les événements semblaient tourner d’une façon qui lui était favorable.
Récemment, les scientifiques ont commencé à se pencher sur certaines de ces pratiques pour
déterminer si elles peuvent effectivement aider les gens à améliorer leur chance. Lysann
Damisch, de l’Université de Cologne, s’intéresse aux superstitions chez les athlètes
professionnels comme Michael Jordan. Elle a mis au point un test pour voir si ces pratiques
superstitieuses leur apportent effectivement plus de chance. Au cours d’une expérience, elle a
demandé à des volontaires de porter un porte-bonheur sur eux au moment où ils passaient un
test. Elle a demandé aux volontaires de lui remettre ces porte-bonheur pour qu’ils soient
photographiés et a rendu les porte-bonheur à la moitié des volontaires avant le début du test.
Les gens portant leur porte-bonheur sur eux ont obtenu de meilleurs résultats parce qu’ils se
sentaient plus en confiance. Le professeur Damisch a même constaté que le fait de souhaiter «
bonne chance » à quelqu’un améliorait ses résultats parce que cela créait une atmosphère de
3confiance .
Il semblerait que les pratiques superstitieuses puissent améliorer la chance, car elles
confèrent plus de confiance aux gens et leur donnent l’illusion de pouvoir contrôler les situations
stressantes. Giora Keinan, de l’Université de Tel Aviv, a découvert que les gens touchaient du
bois plus fréquemment quand on leur posait des questions pouvant susciter du stress comme :
4« Avez-vous déjà eu un accident grave de la circulation ? »
Les aléas hasardeux du destin peuvent se traduire par de la chance ou de la malchance. Le
fait de gagner à la loterie en est un bel exemple. Gagner une grosse somme d’argent lorsque
les chances sont de plusieurs millions contre une pour vous est de toute évidence un exemple
de chance. Mais on ne peut pas nécessairement dire qu’il s’agit de chance, car les statistiques
montrent que deux gagnants sur trois dépensent ou perdent tous leurs gains en moins de cinq
ans.
Les gens qualifient souvent l’immense succès de certaines personnes de chance, passant
sous silence le talent, le travail acharné, la persévérance et d’autres facteurs qui ont
probablement été plus déterminants pour leur succès que la simple chance. Souvent, la réussite
apparemment soudaine de quelqu’un est en fait le résultat de nombreuses années de travail
acharné qui a finalement porté ses fruits et qui donne l’impression qu’il s’agit de chance.
Bien entendu, même s’il existe des façons de forcer la chance, certaines choses ne peuvent
être changées. Vos ancêtres et votre pays de naissance en sont des exemples flagrants. Dans
certains pays, les parents sont plus heureux s’ils ont un garçon plutôt qu’une fille. En effet, le
garçon grandira et servira de soutien à la famille, alors qu’une fille finira par aider la famille de
l’homme qu’elle épouse. Pour cette raison, une personne née dans un pays moderne pourrait
être considérée comme plus chanceuse qu’une personne née dans un pays du tiers-monde.
Une personne née de parents heureux est considérée comme plus chanceuse qu’une personne
née de parents qui se détestent. Des parents riches pourraient être considérés comme plus
chanceux que des parents qui doivent se battre pour gagner leur vie.
Toutefois, même dans ces situations, le contraire peut aussi être vrai. Né de parents riches,
un enfant qui a été inondé de cadeaux dispendieux, mais qui n’a reçu aucun amour, n’a pas
autant de chance qu’un enfant né de parents pauvres qui ont constamment démontré leur
amour à leur enfant.La malchance
Mais il existe aussi la malchance. Les catastrophes naturelles comme les séismes, les
raz-demarée et les cyclones peuvent occasionner une incroyable dévastation et détruire la vie des
gens en quelques instants. On a diagnostiqué un cancer à un de mes amis peu après qu’il a pris
sa retraite et il est mort à peine quelques mois plus tard. Il envisageait avec impatience
d’entamer une nouvelle carrière, celle d’artiste. C’est un exemple parfait de malchance.Quelle est votre opinion au sujet de la chance ?
Il y a longtemps, j’ai rencontré un homme qui m’a dit ne jamais avoir de chance. Il avait
l’impression que la vie conspirait contre lui et qu’il gaspillerait son temps à vouloir faire évoluer
les choses étant donné que le destin s’acharnait contre lui. J’ai souvent pensé à cet homme au
fil des années, car j’ai eu l’impression que c’étaient ses pensées qui créaient son apparente
mauvaise chance. Et je lui en ai toujours été reconnaissant. Si cette rencontre due au hasard
n’avait pas eu lieu, je ne me serais pas intéressé au sujet de la chance, et ce livre n’aurait pas
vu le jour. Donc, cela veut probablement dire que j’ai eu de la chance de le rencontrer.
Il n’est pas surprenant que de nombreux proverbes soient reliés à la chance. En voici
quelques exemples :
• Si le ciel vous jette une date, ouvrez la bouche.
• La chance de l’un est la malchance de l’autre.
• Il faut peu parler de sa malchance et ne pas se gorger de sa chance.
• La chance n’a pas de limites.
• La chance sourit aux hardis.
• L’homme a trois fois de la chance : il naît, il se marie et il meurt.
• La chance est le comble de la paresse.
• Il vaut mieux être né chanceux que riche.
• Il ne faut pas pousser sa chance.
• Les invités portent toujours chance.
• Il ne faut jamais seulement se fier à la chance.
• La chance ne donne pas, elle ne fait que prêter.
• La chance sourit à ceux qui se lèvent tôt.
• Il a la chance des innocents.
• Les lâches n’ont aucune chance.
• La diligence est la mère de la chance.
• La chance rend parfois visite à un imbécile, mais elle ne s’attable jamais avec lui.
• Pas besoin d’intelligence pour avoir de la chance, mais il faut de la chance pour être
intelligent.
• Chanceux au jeu, malchanceux en amour. (Ce dernier proverbe est intéressant parce qu’il
dit clairement que si vous avez de la chance dans un domaine de votre vie, vous n’en avez
pas nécessairement dans d’autres.)
Peu importe vos croyances actuelles sur la chance, je vous lance le défi de les mettre de côté et
de fouler d’autres terres. Mettez les techniques que je vous propose en pratique et observez la
chance vous arriver peu à peu. Je n’accepte pas que la chance soit de nature totalement
aléatoire et imprévisible. Je crois que nous créons notre propre chance ou malchance par la
façon dont nous menons notre vie. La raison première de cet ouvrage est de vous en donner la
preuve et de vous montrer comment vous pouvez améliorer votre propre chance. Vous ne
pourrez certes pas contrôler ce qui vous arrive, mais vous aurez toujours la capacité de con ‐trôler vos réactions. Si vous voulez devenir quelqu’un de chanceux, comme « Churchill, le diable
chanceux », il n’en tient qu’à vous. Avec l’aide de ce livre, vous pouvez créer votre propre
chance. Il n’est jamais trop tard.
Cet ouvrage se penche aussi sur une diversité d’articles et de rituels que les gens emploient
depuis longtemps pour améliorer leur chance. Ces méthodes fonctionnent pourvu que vous
croyiez à leur efficacité. Je possède une collection d’articles « chanceux » et j’en choisis souvent
un que je porte sur moi quand je veux particulièrement mettre la chance de mon côté. Je trouve
fascinant que les choses semblent toujours mieux me réussir quand j’ai un porte-bonheur sur
moi. Par contre, je ne pense pas que la chance soit imprégnée dans l’objet. J’ai plus de chance
à ces occasions parce que le porte-bonheur me fait penser à la chance et me rappelle à quel
point je suis chanceux. Et le fait que je me sente chanceux me fait agir avec confiance et de
façon positive. Résultat ? De belles choses ont tendance à se produire. J’espère que vous
utiliserez certains des éléments que je vous propose dans ce livre et que, ce faisant, vous
constaterez à quel point vous devenez chanceux.Comment se servir de ce livre
Ce livre est divisé en quatre parties. La première partie se penche sur une diversité de façons
d’attirer la chance à soi en changeant d’attitude envers la vie. Il s’agit en général d’ajustements
minimes qui vous aideront à découvrir de nouvelles et pimpantes possibilités pouvant s’avérer
chanceuses pour vous. La deuxième partie se penche sur certaines des méthodes
traditionnelles utilisées pour attirer la chance : les mots magiques, les pierres précieuses ou
semi-précieuses et les porte-bonheur. Peu importe votre opinion sur ce sujet, vous trouverez
certainement intéressant de sélectionner un exercice ou deux à pratiquer. La troisième partie du
livre s’attarde sur la façon dont nous créons notre chance dans des domaines importants
comme l’amour, le mariage et le foyer. Étant donné que la chance est souvent tributaire de la
synchronisation, cette partie s’attarde aux saisons, jours, mois et années. La quatrième partie
se penche sur les traditions populaires qui concernent la chance, entre autres les animaux,
aliments, boissons et folklore chanceux. Elle aborde aussi la chance en Asie, étant donné que
dans cette partie du monde et depuis des milliers d’années, les gens se sont sérieusement
attachés aux diverses façons d’attirer et d’améliorer la chance.
Vous pouvez utiliser ce livre de toutes sortes de façons. Vous pourriez le lire d’un trait. Ou
bien, vous pourriez commencer par lire d’abord les éléments qui vous intéressent le plus. Vous
pourriez plonger au hasard dans le livre et voir ce que vous découvrez. Vous pourriez vous en
servir de livre de référence et le feuilleter à l’occasion. Il y a suffisamment d’éléments pour que
vous puissiez essayer quelque chose de nouveau chaque jour pendant un an, si tel est votre
bon vouloir. Peu importe la façon dont vous l’utiliserez, j’espère que vous y découvrirez, avant
de le finir, plusieurs façons de créer la chance dans votre vie.Première partie
Passer à l’action pour aviver la chanceLorsque je suis arrivé sur le marché du travail, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour
découvrir que les gens qui réussissaient le plus dans mon entreprise étaient différents des
autres. Ils étaient motivés, axés sur des objectifs, positifs, enthousiastes et acharnés au travail.
Ils faisaient l’effort de s’entendre avec tout le monde et étaient ouverts, cordiaux et
encourageants. En comparaison, les autres membres du personnel semblaient à moitié vivants.
Ils effectuaient juste assez de travail pour conserver leurs emplois, sans plus. Ils faisaient
parfois preuve d’enthousiasme et d’initiative, mais semblaient incapables de maintenir ces
attitudes à long terme.
Au cours d’une activité organisée par la compagnie, j’ai rassemblé suffisamment de courage
pour demander à un des directeurs des ventes, M. Wilshin, comment il faisait pour rester positif
et motivé en tout temps. Il a été très heureux de me le dire.
— Tous les matins, je me regarde dans le miroir et je me dis : « Je suis plein d’enthousiasme
! »
Il a mimé vigoureusement avec ses mains exactement ce qu’il faisait.
— Je fais ça trois fois, et chaque fois plus fort et avec plus d’enthousiasme que la fois
précédente. Cela me permet de maintenir ma motivation et mon enthousiasme toute la journée.
Et cela me porte chance aussi.
J’ai souvent pensé à M. Wilshin au fil des années et j’ai suivi sa carrière avec grand intérêt. Il
a occupé des postes de plus en plus importants dans plusieurs pays et a terminé sa carrière
comme président d’une grande multinationale. J’ai essayé sa technique de motivation et j’ai
constaté qu’elle fonctionne bien. J’aimerais bien savoir le nombre d’autres idées, proposées
dans cette section, qu’il a également utilisées, consciemment ou inconsciemment. M. Wilshin est
assurément passé à l’action pour activer la chance, et cela a fonctionné. Cette section comporte
59 façons dont vous pouvez passer à l’action pour activer la chance. Elles ont fonctionné pour
moi, et je sais qu’elles fonctionneront pour vous.Chapitre 1
Incroyable biologieI n t r o d u c t i o n
Le philosophe écossais Sydney Banks (1931-2009) disait qu’il suffisait d’une seule pensée pour
1basculer vers la joie ou vers la tristesse . Même si nous avons tous la capacité de contrôler nos
pensées, peu de gens dirigent consciemment leurs pensées vers le bonheur. Notre façon de
penser influe directement sur notre degré de chance. On peut paraphraser Syd Banks en disant
qu’il suffit d’une seule pensée pour se sentir chanceux ou malchanceux. Une personne qui
pense avoir de la chance dans sa vie aura plus de chance qu’une personne qui sent
constamment qu’elle est malchanceuse. La raison à cela, c’est que nous attirons tout ce à quoi
nous pensons intensément. Les savants ont découvert que notre cerveau continue de se
développer tout au long de la vie. En modifiant notre mode de pensée, nous pouvons réaliser
presque tout ce que nous voulons.
Il n’y a pas très longtemps, j’ai regardé un match de football [ou de soccer] avec mon petit-fils
de 11 ans. Il adore ce sport, et je suis certain qu’il aimerait devenir un footballeur professionnel
quand il sera grand. Jusqu’à récemment, je croyais que les sportifs exceptionnels étaient des
gens nés avec des dons spéciaux et que la plupart d’entre nous ne pourraient jamais égaler
leurs aptitudes. Toutefois, si j’avais joué au football à l’école, si j’avais aimé y jouer, si j’avais
saisi toutes les occasions d’améliorer mes techniques, si je m’étais entraîné constamment et si
j’étais totalement concentré sur mon objectif de devenir un joueur professionnel, qui sait ce qui
aurait pu arriver. Nous sommes nombreux à faire porter le chapeau à nos gènes pour notre
manque de chance, croyance qui fait que nous restons dans les gradins au lieu de descendre
jouer sur le terrain.
D’autres facteurs entrent également en jeu. Le désir et la motivation sont essentiels pour
quiconque veut réussir dans un domaine. Un jeune homme de ma connaissance était très doué
pour la natation. Pendant des années, il s’est levé tôt chaque matin pour aller s’entraîner. Après
l’école, pendant que ses amis s’amusaient, il retournait à la piscine pour s’entraîner de nouveau.
J’ai été surpris quand il a tout abandonné d’un coup.
— J’ai réalisé que le prix à payer était trop élevé, m’a-t-il dit. Je pensais que je voulais être un
champion de natation, mais en fait je ne le désirais pas tant que ça.
Il s’est avéré qu’il poursuivait le rêve de son père. Je suis cependant certain qu’il aurait
continué si cela avait été son propre rêve, étant donné qu’il aurait eu la motivation suffisante
pour le faire. Bien entendu, s’il avait continué et réussi, tout le monde aurait dit qu’il avait de la
chance. Les gens n’auraient pas pensé aux innombrables heures passées à l’entraînement et à
la préparation pour réussir. Il aurait simplement eu de la chance.
Si vous êtes prêt à payer le prix, la chance peut vous sourire dans le sport de votre choix.
Avec le temps, l’entraînement et les efforts, votre corps physique changera, et les muscles
nécessaires au sport que vous aurez choisi se développeront.
Non seulement votre corps changera, mais votre cerveau se développera aussi pour
s’adapter aux efforts que vous faites. Vous n’êtes pas limité par votre quotient intellectuel [QI].
Même si vos capacités intellectuelles peuvent être mesurées à n’importe quel moment, il est par
ailleurs impossible de mesurer votre potentiel, qui est illimité. La science de la neuroplasticité a
démontré que notre cerveau change constamment et se transforme tout au long de notre vie.
Par conséquent, les bulletins scolaires que vous avez reçus au cours de votre scolarité n’ont
aucune portée sur la personne que vous êtes aujourd’hui. Si vous dites que vous ne pouvez pas
faire quelque chose parce que vous n’êtes pas assez brillant, vous aurez raison puisque vous
vous empêcherez d’actualiser votre véritable potentiel. Même si vous attribuez votre manque deréussite à vos mauvais gènes ou à votre manque d’instruction, vous êtes en réalité assez
brillant pour réussir tout ce que vous aurez décidé d’entreprendre, en supposant que vous le
désiriez vraiment. Si vous vous donnez un but valable, que vous vous motivez et que vous faites
le travail nécessaire, vous réussirez. Il est intéressant de remarquer que les gens oublient
facilement ou passent sous silence le travail acharné que vous consacrez à l’atteinte de votre
objectif, et qu’ils disent simplement que vous avez de la chance. Je me rappelle avoir vu
Engelbert Humperdinck à la télévision peu après qu’il fut devenu célèbre dans les années 1960.
Il n’aimait pas qu’on dise qu’il avait réussi du jour au lendemain, étant donné qu’il avait travaillé
avec acharnement pendant de nombreuses années avant de devenir célèbre.
Le psychologue américain Lewis Terman (1877-1956) était professeur de psychologie
éducative à l’Université Stanford lorsqu’il a mis au point et normalisé le test du QI. Vers les
années 1920, il a entrepris une recherche qui a duré 35 ans avec des enfants ayant un QI
élevé. Selon lui, les enfants dotés de gènes exceptionnels devaient très bien réussir dans la vie.
Et effectivement, ses 1 500 sujets sont devenus des adultes sains qui ont réussi. Par contre,
aucun d’entre eux n’a reçu de prix Nobel ni n’est devenu un musicien célèbre. Mais il est
intéressant de savoir que deux enfants refusés par Terman ont remporté plus tard le prix Nobel
et que Isaac Stern et Yehudi Menuhin, eux aussi refusés, sont devenus des violonistes de
2calibre international .
En 1993, Norihiro Sadato, un scientifique japonais, a découvert avec la tomographie
d’émission de positons que, lorsque les aveugles lisent du braille, leur cortex visuel cérébral
entre en activité. Ceci démontre que cette zone du cerveau avait changé après la perte de la
vision. En fait, il est essentiel que cette zone du cerveau change pour que les aveugles puissent
3lire le braille. Et ce n’est qu’un exemple de la plasticité du cerveau .
En 1999, Eleanor Maguire, une neurologue britannique, a effectué des IRM [Imagerie par
Résonance Magnétique] sur les chauffeurs de taxi londoniens et a découvert qu’ils avaient un
hippocampe postérieur beaucoup plus volumineux que celui des autres personnes ayant aussi
subi une IRM et n’étant pas chauffeurs de taxi. La section postérieure de l’hippocampe du
cerveau est liée à la navigation. Pour pouvoir obtenir un permis de chauffeur de taxi à Londres,
vous devez mémoriser les 25 000 rues au complet du centre de Londres et aussi connaître tous
les lieux d’intérêts sur chacune d’elles. Cet ensemble de renseignements est connu à Londres
sous le terme de « Knowledge » (La connaissance), et il faut à la personne en moyenne entre 2
et 4 ans (et environ 12 tentatives d’examens) avant de pouvoir obtenir sa licence complète.
C’est un exploit remarquable de mémoire. Eleanor Maguire a découvert que la taille de
l’hippocampe postérieur des chauffeurs de taxi était directement liée à la durée de leur carrière
dans ce travail. Cette découverte indique que le cerveau grandit à mesure que l’on acquiert de
4l’information .
Et même le seul fait d’imaginer que vous faites quelque chose affecte le cortex moteur
cérébral. Alvaro Pascual-Leone, qui est actuellement professeur de neurologie à l’École de
médecine de Harvard, a demandé à un groupe de bénévoles d’imaginer qu’ils étaient en train de
répéter un simple morceau de musique sur un piano. Et ils ont répété l’exercice pendant cinq
jours. De façon intéressante, la partie du cortex moteur qui régit les mouvements des doigts a
gagné en volume dans les cerveaux des bénévoles, exactement de la même façon que chez les
5gens ayant réellement joué la partition . Cette expérience démontre que les pensées ont le
pouvoir de modifier la structure physique du cerveau.Par conséquent, ce que vous pensez au sujet de la chance est reflété dans la structure de
votre cerveau. Si vous n’êtes pas satisfait de tel ou tel aspect de votre vie, vous pouvez modifier
la façon dont vous y pensez, et ceci viendra restructurer votre cerveau et ses réseaux
neuronaux. Et par conséquent aussi, si vous avez l’impression d’avoir de la malchance, vous
pouvez complètement inverser cette attitude et commencer à penser comme une personne qui
a de la chance. La pensée positive fonctionne vraiment. Il faut du temps, mais en se
concentrant sur le positif au lieu de se concentrer sur le négatif, la structure du cerveau change.
Il existe un exercice intéressant qui démontre le pouvoir de la pensée positive. Le soir avant
d’aller au lit, assoyez-vous tranquillement dans un fauteuil confortable et pensez à la journée
que vous avez eue. Fermez les yeux et détendez-vous. Prenez 10 respirations lentes et
profondes, et pensez ensuite à la journée que vous venez d’avoir. Pensez aux gens avec
lesquels vous êtes entré en contact et à la façon dont vous avez réagi à eux. Pensez aux
frustrations que vous avez eues, ainsi qu’aux choses qui se sont bien déroulées. Une fois que
vous avez passé en revue tous les événements principaux de la journée, prenez trois grandes
et profondes respirations. Ensuite, ouvrez les yeux. Prenez quelques minutes pour penser à ce
que vous venez de faire. Avez-vous ressenti quelque chose dans votre corps pendant que vous
reviviez votre journée ? Avez-vous ressenti de la tension ou de la colère en pensant à une
chose ou à une autre ?
Levez-vous, étirez-vous et marchez un peu dans la maison pendant une minute ou deux.
Ensuite, rassoyez-vous, fermez les yeux, détendez-vous, prenez une dizaine de respirations
lentes et profondes, et repassez votre journée en revue. Cette fois, cependant, conférez un
aspect positif à tout ce qui s’est passé. Si, par exemple, un conducteur vous a coupé la route
pendant que vous vous rendiez au travail, vous avez probablement ressenti une tension en vous
rappelant cet incident. Cette fois-ci, souhaitez simplement du bien à la personne. Rappelez-vous
que ce chauffeur n’a pas le pouvoir d’influer sur vos pensées. C’est vous qui vous êtes permis
de vous mettre en colère. En revivant l’expérience par la pensée, laissez votre négativité se
dissiper et voyez-vous calme et détendu, plutôt qu’en colère et frustré. Et continuez de passer
ainsi votre journée en revue en mettant un accent positif sur tout ce qui s’est passé. Lorsque
vous avez terminé, prenez trois lentes et profondes respirations, et ouvrez les yeux.
De nouveau, prenez quelques minutes pour repenser à ce que vous venez de faire.
Avezvous ressenti du stress ou de la frustration dans votre corps pendant que vous reviviez votre
journée en fonction d’un point de vue positif ?
Vous pouvez donc dissiper toute négativité en revivant l’expérience et en la voyant se
dérouler exactement comme vous vouliez qu’elle se passe. En dissipant la négativité et en
adoptant une attitude plus positive envers la vie, vous remarquerez des changements dans tous
les domaines de votre vie.
Nous avons de la chance d’avoir la capacité de reprogrammer notre cerveau et de devenir la
personne que nous voulons être. Il n’est jamais trop tard, non plus. Certaines personnes
développent leurs talents tôt dans la vie. En effet, nous entendons davantage parler d’enfants
prodiges que de prodiges sur le tard. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), par exemple, est
un bon exemple d’enfant prodige.
Anna Mary Robertson Moses, mieux connue sous le sobriquet de Grandma Moses
(18601961), la célèbre artiste américaine folk, a commencé à peindre après 70 ans et peignait encore
quand elle avait plus de 90 ans. André Kertész (1894-1985), le photographe américain d’origine
hongroise, n’est pas devenu célèbre avant d’avoir plus de 80 ans. Le colonel Harlan Sanders
(1890-1980) a commencé à franchiser son entreprise Kentucky Fried Chicken (Poulet frit à laKentucky) alors qu’il avait 65 ans. Les enfants prodiges sont rares alors que les prodiges tardifs
sont nombreux.
Dans le chapitre suivant, nous aborderons des méthodes différentes que vous pouvez utiliser
pour prendre le contrôle de la chance.Chapitre 2
Comment prendre le contrôle de la chance
Introduction
Ce chapitre vous propose 59 façons d’améliorer la chance dans votre vie. Vous pouvez les lire
dans n’importe quel ordre. Vous pourriez vouloir lire tout le chapitre et ensuite décider les
éléments avec lesquels vous voulez commencer. Ou bien, vous pourriez trouver un élément qui
vous interpelle et décider de commencer par celui-ci. Vos progrès seront plus rapides si vous
travaillez avec seulement un ou deux éléments à la fois au lieu d’en essayer plusieurs.
Concentrez votre attention sur ces deux éléments jusqu’à ce que vous remarquiez une
amélioration. Ensuite, vous pourrez ajouter un autre élément, puis un autre encore, jusqu’à ce
que vous ayez travaillé sur tous les domaines où le besoin se fait sentir.
Certaines des idées proposées demandent à ce que votre vision change, alors que les autres
demandent à ce que vous les mettiez en pratique. Le numéro 27 en est un exemple parfait :
Plus vous travaillez dur, plus vous aurez de la chance. Pour profiter au maximum de cette
notion, vous devriez vous porter volontaire pour toute tâche exigeant persévérance et travail
acharné. Si cela ne vous est pas possible, attaquez-vous à une tâche que vous remettez à plus
tard. Persévérez jusqu’à ce que vous l’ayez terminée. Appréciez la satisfaction que vous
ressentez d’avoir fini une chose qui était difficile ou pas particulièrement agréable. Récemment,
j’ai débarrassé notre garage de toutes sortes de pacotilles qui y traînaient. C’était une corvée
que je remettais depuis des années. Durant ce grand ménage, j’ai trouvé une chose que je
pensais avoir perdue, ce qui a été une chance pour moi, et deux mois après ce nettoyage par le
vide, ma femme et moi éprouvons du plaisir chaque fois que nous sortons du garage ou y
entrons.1. L’attitude
Joseph Addison (1672-1719), l’essayiste anglais, a écrit ceci : « Je n’ai jamais connu d’homme
travailleur, se levant tôt, avisé et prudent, attentif à ses gains et vraiment honnête, se plaindre
d’avoir de la malchance. Un bon tempérament, de bonnes habitudes et une volonté de fer
résistent à tous les assauts de la malchance, ainsi que tous les imbéciles en rêvent. » Joseph
Addison avait de toute évidence une attitude positive.
Tout le monde a une attitude ou une autre. Certaines personnes naissent avec une attitude
positive et ont une vision optimiste de la vie. D’autres naissent avec une disposition plus
sombre, ce qui leur confère une attitude négative.
J’ai travaillé à un moment donné dans l’entrepôt d’une compagnie de fournitures d’imprimerie.
La femme qui préparait les factures était une des personnes les plus négatives que j’aie jamais
rencontrées. Il n’y avait rien de bien dans sa vie, et elle adorait raconter ses problèmes à tous.
Au travail, elle aimait créer des problèmes chaque fois qu’elle le pouvait. Elle aimait également
rabaisser tout le monde à son niveau. Si vous émettiez un commentaire sur le beau temps qu’il
faisait, elle répliquait : « La météo a annoncé qu’il pleuvra demain. » J’ai travaillé dans cet
entrepôt pendant trois mois et, pendant une bonne partie de ce temps, j’ai essayé de lui soutirer
un sourire. En vain. J’imagine qu’elle se vautre encore dans sa négativité.
Peu après avoir quitté ce travail, nous avons déménagé. Comme j’avais une petite entreprise
de vente postale, je me rendais plusieurs fois par semaine au bureau de poste. La plupart des
employés étaient agréables et cordiaux. À part une dame grincheuse qui semblait faire son
possible pour rendre la vie difficile aux clients. Me souvenant de la dame de l’entrepôt, je me
suis donné comme objectif de faire sourire cette dame. Cela m’a pris presque trois ans. Vingt
ans plus tard, elle travaille toujours au bureau de poste. Chaque fois que j’y entre, elle me sourit
et me fait un signe de la main. Mais elle est désagréable avec tous les autres clients. Cette
expérience m’a appris que j’ai seulement le pouvoir de changer ma propre attitude, mais qu’il est
impossible de changer l’attitude des autres. Ce sont eux qui doivent décider s’ils veulent en
changer ou pas.
Tout le monde connaît bien l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide. Une personne
qui voit un verre à moitié rempli dira qu’il est à moitié vide, alors qu’une autre le verra comme à
moitié plein. La première personne a une vision négative de la vie, alors que l’autre en a une
vision positive. Laquelle de ces deux personnes aura selon vous plus de chance dans la vie ? La
personne optimiste s’attend à ce que de belles choses se produisent et, par conséquent, a
beaucoup plus tendance à avoir de la chance qu’une personne pessimiste. La personne
optimiste a une bonne attitude. L’attitude est donc tout.
Avec une bonne attitude, les optimistes se sentent bien en ce qui les concerne, et ils peuvent
envisager le futur et entrevoir des projets. Les pessimistes débordent tellement d’angoisses et
de doutes que leur esprit est trop occupé pour pouvoir penser à faire des plans en fonction du
futur.
Chez la plupart des gens, l’attitude varie de temps en temps. Personne n’est positif à 100 %
de façon constante. La clé, c’est d’être plus souvent positif que négatif. En fait, nous avons
toujours le choix. Chaque fois que vous vous sentez négatif, vous pouvez délibérément modifier
votre attitude en quelque chose de plus positif. Vous ne vous en sentirez que mieux. Vous serez
moins stressé et vous mènerez une vie plus agréable et plus détendue.
L’attitude est importante dans tous les domaines de la vie. Imaginons deux hommes dans
une soirée. Un est optimiste ; l’autre, pessimiste. Ils repèrent tous deux une belle femme.L’optimiste se dit : « Le pire qui puisse arriver, c’est qu’elle m’envoie promener. » Il s’approche
et se présente. Le pessimiste se dit : « Elle va m’envoyer au diable, c’est sûr. Pourquoi me faire
humilier ? » Par conséquent, il ne l’aborde pas et manque une occasion de se faire une nouvelle
amie.
Imaginons ces mêmes deux hommes en milieu de travail. Disons qu’ils doivent affronter le
même problème. L’optimiste se dit : « Regardons le problème sous un autre angle. Il doit
forcément y avoir une solution. » Quant au pessimiste, il se dit : « Laissons tomber, c’est
impossible. » Le pessimiste abandonne alors que l’optimiste persiste jusqu’à ce qu’il réussisse.
Quand j’ai dit à un ami que je travaillais sur ce chapitre, il m’a dit : « L’attitude n’est pas
seulement importante, elle est essentielle. Elle joue un rôle majeur dans tout ce qu’on
entreprend. Personne ne peut réussir dans n’importe quel domaine de la vie sans une bonne
attitude. L’attitude détermine le degré de réussite. En ayant une bonne attitude, on ne peut faire
autrement qu’avoir de la chance. » C’est une vraie bénédiction d’avoir cet ami dans ma vie. Il
est toujours enthousiaste et positif. Il a eu autant de hauts et de bas que tout le monde, mais il
prend consciemment la décision de faire de chaque jour une belle journée.
L’optimiste aime la compagnie d’autres optimistes. Ensemble, ils s’attendent à ce que de
belles choses se produisent. Ils passent le moins de temps possible avec les gens négatifs
parce qu’ils savent que les râleurs et les geignards adorent rabaisser les autres à leur niveau.
Un matin par semaine, je participe à une réunion autour d’un petit déjeuner. Je me suis joint à
ce groupe il y a 15 ans parce que j’avais ressenti le besoin de m’entourer de gens positifs et
enthousiastes. J’en avais eu plus qu’assez de la perpétuelle négativité du club magique auquel
j’appartenais. Je suis donc entré dans le club des petits déjeuners la semaine même où j’ai
quitté le club magique. J’ai observé avec grand intérêt l’évolution des membres du club des
petits déjeuners au fil des 10 dernières années, pouvant ainsi les comparer aux membres du
club magique. À cause des disputes, des dissensions internes et des jalousies mesquines, les
membres du club magique n’avançaient pas dans leurs carrières, alors que ceux du club des
petits déjeuners réalisent leurs objectifs et réussissent dans tous les domaines de leur vie.
J’ai repensé souvent à ces 2 groupes au cours des dernières 10 années. À l’occasion, je
rencontre des gens qui font toujours partie du club magique, et ils s’empressent toujours de me
raconter les dernières indiscrétions au sujet des autres membres. Les membres du club des
petits déjeuners sont bien trop affairés à poursuivre leurs objectifs pour gaspiller leur temps en
négativité et en verbiage.
Il y a plus de 20 ans, Martin E.P. Seligman a mené une série d’expériences avec des
vendeurs de la Metropolitan Life. Sans surprise, il est ressorti que les optimistes réussissaient
mieux que les pessimistes. Selon Martin Seligman, c’est le dialogue intérieur des vendeurs,
positif ou négatif, qui faisait en sorte qu’ils passaient ou pas leurs appels quotidiens. Un vendeur
pensant « Personne ne veut m’acheter d’assurance » renonçait à faire des appels après
quelques rebuffades. Par contre, un vendeur pensant « Même s’ils ont peut-être déjà une
assurance, 8 personnes sur 10 ne sont pas assurées » continuait à faire ses appels.
Encouragée par cette découverte, la Metropolitan Life a entrepris un vaste sondage auprès
des 15 000 personnes ayant fait une demande d’emploi comme vendeur en 1985. Parmi elles,
la compagnie a engagé 1 000 personnes sans utiliser le test d’optimisme de Martin Seligman.
Ce dernier voulait employer ces données plus tard pour vérifier si les optimistes battaient les
pessimistes sur le plan du rendement. Et effectivement, cela a été le cas. Au cours de la
première année, les optimistes ont dépassé les pessimistes de 8 % ; et de 30 %, la deuxième
année.Martin Seligman a procédé à une autre expérience. Il a demandé à la compagnie d’assurance
d’employer 100 personnes qui ne correspondaient pas aux critères d’emploi de la compagnie,
mais qui étaient classées, selon son test, comme de grands optimistes. Normalement, ces
personnes ne se seraient pas vu offrir un emploi par cette compagnie. Et leurs résultats ont été
impressionnants. Au cours de la première année, leur rendement a dépassé de 21 % celui des
pessimistes ; et de 57 %, la deuxième année. Cette expérience a donc permis de démontrer
1que les optimistes font de meilleurs vendeurs que les pessimistes .
Si vous maintenez une attitude positive, non seulement vous serez plus heureux, mais vous
aurez probablement plus de chance que les gens ayant une attitude négative. Pourquoi ? Parce
que vous serez plus ouvert aux occasions qui se présentent sur votre chemin. Vous serez plus
accessible et aurez un vaste cercle d’amis, ce qui amènera encore davantage de possibilités
dans votre vie.2. Prenez le contrôle
Vous devez exercer un contrôle sur vos pensées parce que celles-ci influent sur votre attitude et
vos actes. En fin de compte, vos pensées attireront ou repousseront la chance. La plupart des
gens prêtent peu d’attention au degré de positivisme ou de négativisme de leurs pensées. Vous
seriez étonnés de votre différence d’attitude envers chacun des aspects de la vie une fois que
vous commencez à mettre l’accent sur les pensées positives. Mais il est naturel que vous
observiez de temps en temps chez vous des pensées négatives. Dans un tel cas, il n’est pas
nécessaire de vous réprimander. Il suffit de modifier votre mode de pensée en vous concentrant
sur quelque chose de positif. Chaque fois que vous faites cela, vous devenez plus positif. Avec
le temps, ce processus deviendra automatique. Une technique que j’ai trouvée utile lorsque je
travaillais comme vendeur, c’était de penser à une grosse vente que j’avais réalisée, juste avant
d’entrer en contact avec un client potentiel. Le souvenir de ce succès m’a conféré la bonne
attitude pour réaliser une autre vente. Et bien sûr, quand ceci s’est produit, mes collègues ont
attribué cela à la chance.
Vous devriez aussi sans arrêt vous voir en contrôle de votre destin. Ceci veut dire que vous
vous approprierez chaque situation, bonne comme mauvaise, et que vous maintiendrez le cap
pour vous acheminer vers vos objectifs. Les gens qui font le contraire et qui se considèrent
comme des victimes impuissantes mènent des vies frustrantes et rejettent la faute sur les
autres pour leurs malheurs et leur manque de chance. Une fois que vous avez réalisé que c’est
vous qui avez votre destinée en main, tout commencera à aller dans votre sens, et vous serez
plus chanceux que jamais.3. Fréquentez des gens qui pensent comme vous
Les gens qui vous entourent ont un impact sur vos pensées et vos actes. Les personnes
négatives essaient de vous tirer vers le bas et vous incitent à partager leur négativité. Je qualifie
ces gens de vampires, car ils ont le pouvoir de vous vider de toute positivité. Alors, chérissez les
relations que vous entretenez avec des gens positifs et passez le moins de temps possible avec
les vampires.4. Trouvez une belle obsession
Nous avons tous besoin de nous donner un objectif qui en vaut la peine. Trouvez quelque chose
qui vous met au défi, qui vous stimule et qui sera digne du temps et des efforts que vous y
consacrerez. Chacun aura un défi différent. Une personne pourrait vouloir étudier pour obtenir
un diplôme, alors qu’une autre pourrait ressentir la même satisfaction en cherchant un rapport
plus intime avec le divin ou encore en aidant ceux qui sont moins fortunés qu’elle. Je connais
une personne qui a entrepris un programme de développement personnel et qui a commencé à
travailler sur ses réactions déplacées et inappropriées chaque fois qu’elle ressentait de la colère
ou de l’impatience.5. Donnez-vous des objectifs et réalisez-les
Ceci est la suite du paragraphe précédent : Trouvez une belle obsession. Les gens qui
réussissent le mieux, et que l’on qualifie habituellement de gens les plus chanceux, choisissent
des objectifs valables ou profitables et, ensuite, font tous les efforts possibles pour les réaliser.
Habituellement, ils ont plusieurs objectifs. Certains sont à court terme, alors que d’autres
prendront toute une vie à réaliser. Certains objectifs sont relativement faciles à atteindre, alors
que d’autres sont difficiles. En atteignant des buts faciles et à court terme, ces gens restent
motivés et peuvent faire des efforts pour atteindre leurs objectifs plus difficiles. Si vous vous
donnez des objectifs stimulants et qui en valent la peine, et que vous faites tous les efforts
possibles pour les atteindre, vous serez stupéfait par votre degré de chance.6. Soyez heureux
Le grand président américain, Abraham Lincoln (1809-1865) a dit ceci : « La plupart des gens
sont aussi heureux qu’ils décident de l’être. » Je suis certain que, comme moi, vous connaissez
des gens qui semblent malheureux dans leur vie, alors que d’autres semblent constamment de
bonne humeur, même si les circonstances ne leur donnent pas autant de raisons d’être
heureux.
Il y a longtemps, Tai Lau, un maître de Feng Shui, m’a dit : « Si vous voulez être heureux,
soyez heureux. » Depuis ce jour, j’essaie de suivre ce conseil tout simple, mais très profond.
Tous les matins, quand je me réveille, je me dis que je vais avoir une magnifique journée. J’ai
découvert que le fait de commencer ma journée avec des pensées positives me fait sentir bien
et me permet de rester heureux quoi qu’il se passe dans la journée. Il n’est pas facile de rester
heureux dans le chaos des divers défis que nous devons affronter dans la vie. Le fait de prendre
le contrôle de votre propre bonheur et d’être heureux, peu importe les circonstances, est un
signe de maturité.
J’ai découvert que le fait d’entretenir une attitude positive et heureuse me rend chanceux de
bien des façons. J’ai rarement des problèmes à trouver une place de stationnement près de
l’endroit où je dois me rendre quand je vais en ville, par exemple. J’ai confiance que je vais
trouver une place, et c’est habituellement ce qui se produit. Récemment, j’ai participé à une
dégustation de vin dans la boutique où je me procure habituellement mon vin et j’ai eu la chance
de pouvoir acheter la dernière bouteille du vin que le propriétaire avait ouvert pour la
dégustation. Ce dernier m’a dit que j’avais de la chance et m’a rappelé que j’avais fait
exactement la même chose l’année précédente ou deux ans plus tôt. J’étais déjà très heureux
de pouvoir acquérir la dernière bouteille de ce vin, mais en plus, c’était magnifique de voir
l’aspect chance être renforcé.7. Utilisez des affirmations positives
Les affirmations sont des paroles qui sont répétées sans arrêt pour inscrire des pensées
positives dans notre esprit. Ces mots sont toujours formulés au présent et affirmés avec force,
comme si ce que vous dites était déjà vrai.
Disons, par exemple, que vous manquez de confiance en vous. Pour corriger cette situation,
vous pourriez vous répéter autant de fois que possible dans la journée : « J’ai confiance et je
suis solide. Je peux me défendre dans n’importe quelle situation. » De toute évidence, cela ne
se fera pas instantanément. Toutefois, si vous continuez de répéter ces mots, à un moment
donné, ils feront partie de votre réalité, et vous trouverez la confiance dont vous avez besoin.
Vous pouvez faire exactement la même chose avec la chance. Si vous répétez sans arrêt «
J’ai de la chance. De belles choses m’arrivent tout le temps. », la chance augmentera dans
votre vie.
Le truc, c’est de garder le contrôle sur vos pensées. Tout ce que vous dites peut devenir une
affirmation. Si vous vous dites constamment « Je n’ai jamais de chance » ou « La vie n’est pas
juste », vous créerez ces deux réalités.
Par conséquent, il est crucial de penser positivement autant que possible. Au cours d’une
journée moyenne, nous avons tous un mélange de pensées positives, neutres et négatives. Si
vous remarquez que vous avez une pensée négative, inversez-la délibérément et faites-en une
pensée positive. Ou bien pensez à quelque chose de totalement différent.
Voici quelques affirmations positives qui augmenteront la chance dans votre vie :
• « Je mérite ce que la vie a de mieux à m’offrir. »
• « J’attire à moi les belles choses. »
• « Je me permets de tirer le maximum de chaque instant. »
• « Je suis vivant, en forme et je me sens formidablement bien. »8. Passez du temps avec vos amis
Récemment, un membre de ma famille m’a dit qu’il n’avait aucun ami. Il avait consacré sa vie à
gagner de l’argent et, malgré sa grande réussite, il n’était pas heureux. J’ai été triste pour lui,
car les amis chers sont les plus grands bienfaits que la vie puisse nous offrir.
Étant donné que je travaille chez moi, il serait facile de me concentrer uniquement sur mon
travail et de devenir peu à peu un ermite. Heureusement, je garde régulièrement le contact avec
mes amis. Habituellement, je les rencontre pour prendre le café le matin ou pour déjeuner avec
eux à midi. Lorsque je rentre chez moi et que je me remets au travail, je suis heureux, vivifié et
plus productif. Mes amis me donnent souvent de bonnes idées et me font de belles suggestions,
même si ce n’est pas pour cette raison que je les vois.
Récemment, j’ai mentionné que j’étais en train d’écrire un livre sur un sujet précis. Mon ami
m’a alors dit qu’il connaissait quelqu’un qui œuvrait dans ce domaine depuis des années et que
j’apprécierais de le rencontrer ! Cette mention faite sans intention précise m’a permis de
rencontrer un homme charmant qui m’a donné d’excellentes idées pour le livre en question. Le
jour où je l’ai rencontré a été un jour de chance pour moi. Au fil des années, j’ai eu de
nombreuses expériences de ce genre.9. Faites-vous de nouveaux amis
En même temps que vous entretenez vos amitiés existantes, il est bon aussi d’entretenir tous
les rapports que vous avez avec autrui et d’être disposé à laisser entrer de nouvelles personnes
dans votre vie. Bien entendu, il est bon que vous vous occupiez aussi de ces nouvelles amitiés.
Vous devriez le faire sans aucune attente de rétribution, si ce n’est le fait d’avoir de nouveaux
amis. Toutefois, comme chacun de ces nouveaux amis a lui aussi des amis, votre cercle d’amis
grandira sans cesse. Plus vous vous liez avec des gens, plus les possibilités augmentent. Avec
le temps, vous serez surpris de voir la chance augmenter dans votre vie. On a estimé que
l’Américain moyen connaît environ 300 personnes. Certains liens sont forts, comme les liens
familiaux ou amicaux. D’autres liens sont plus ténus et concernent les gens avec qui vous faites
affaire à la banque et à la poste, au poste à essence, etc. Et comme chacune de ces personnes
entretient elle aussi des liens avec 300 autres personnes, vous avez la possibilité très réelle de
rencontrer 90 000 personnes. En poussant les choses un peu plus loin, si ces 90 000 personnes
ont chacune 300 contacts, vous pourriez rencontrer 27 000 000 personnes !
Il est facile de se faire des amis. Il suffit d’être sociable, d’accepter des invitations et de faire
le premier pas lorsque vous rencontrez des gens que vous appréciez.10. Attendez-vous à la sérendipité (de heureux hasards)
La sérendipité, c’est découvrir par hasard quelque chose d’utile ou de valable que l’on ne
cherchait pas. J’en fais souvent l’expérience dans les librairies et les bibliothèques. Alors que je
cherche un livre précis, je tombe sur un autre livre qui m’est encore plus utile que le livre que je
cherchais.
Le terme sérendipité a été créé par l’écrivain anglais Horace Walpole (1717-1797) après avoir
lu Les trois princes de Sérendip (Sérendip est l’ancien nom de Sri Lanka), un conte perse dans
lequel les trois héros font constamment et par hasard des découvertes intéressantes.
Ce que je trouve fascinant au sujet de la sérendipité, c’est que ma chance s’intensifie lorsque
je m’attends à ce que la sérendipité se manifeste. Par exemple, chaque fois que je vais dans
une bibliothèque, je me demande quels livres je découvrirai par hasard. Étant donné que je
m’attends à faire des découvertes intéressantes, c’est ce qui se produit.
Alors que je rédigeais cette section du livre, j’ai lu dans le journal de ce même jour un article
intéressant sur le plan humain au sujet d’un homme se faisant couper les cheveux. Comme ce
dernier venait de mentionner que sa maison était humide, le coiffeur lui a dit qu’il venait de faire
installer un certain type de pompe à chaleur. Un homme qui se faisait couper les cheveux dans
le fauteuil adjacent est intervenu pour dire que c’était lui qui avait installé cette pompe à chaleur.
En conséquence, l’homme qui avait la maison humide l’a immédiatement embauché. Il s’agissait
de sérendipité pour l’homme à la maison humide et pour celui qui vendait les pompes à chaleur.
Et il s’agissait aussi de sérendipité pour moi de lire cet article exactement au moment où je
2rédigeais un texte sur la sérendipité .
Archimède, le mathématicien grec, a connu un moment de sérendipité dans les bains publics
de Syracuse. On dit qu’il a couru tout nu dans les rues de Syracuse en s’écriant « Euréka ! »
(J’ai trouvé). Archimède avait accidentellement découvert que le volume d’eau qui avait débordé
3de sa baignoire correspondait exactement au volume des parties submergées de son corps .
Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’aller visiter les grottes de Lascaux, près de
Montignac, dans le sud de la France. Ces grottes ont été accidentellement découvertes par
quatre garçons qui exploraient les bois près de chez eux. Après avoir découvert un petit trou
dans le sol et l’avoir agrandi, ils se sont faufilés par ce trou et ont découvert un vaste espace. Ils
ont été stupéfaits de trouver de magnifiques peintures d’animaux sur les murs.
Les manuscrits de la mer Morte ont été découverts en 1947 par un jeune garçon qui
cherchait une chèvre égarée. Il s’agit d’exemples de quelque chose de merveilleux ayant été
découvert par hasard.
Attendez-vous à ce que des choses heureuses se produisent par hasard. Elles se produiront,
et tout le monde dira que vous avez de la chance.11. Prenez soin de vous
La plupart des gens mènent des vies affairées et éprouvent de la difficulté à prendre le temps
de s’occuper d’eux. Toutefois, il est absolument vital pour votre bonheur et votre bien-être que
vous vous occupiez de vos aspects physique, émotionnel et spirituel. Prendre soin de vous, ce
n’est pas faire preuve de complaisance envers vous-même, c’est vous aimer, vous occuper de
vos besoins et vous respecter comme la magnifique création que vous êtes.
Prendre soin de vous veut dire que vous avez le droit de poser un geste juste pour vous tous
les jours. Cela pourrait être quelque chose d’aussi banal que d’aller faire une promenade et de
laisser votre portable chez vous. Vous pourriez aussi acheter des fleurs sans aucune raison. Ou
bien appeler un ami pour bavarder avec lui. Cela pourrait consister à vous accorder une dizaine
de minutes pour lire un livre. Vous pourriez aussi dresser mentalement l’inventaire de tous les
bienfaits dans votre vie. Et vous pourriez aussi passer du temps en votre seule compagnie.
Changer d’habitudes est une bonne façon de vous occuper de vous. Et une des meilleures
façons de le faire, c’est de ralentir le rythme. Lorsque vous ralentissez le rythme pendant une
minute ou deux, vous pouvez voir tout ce que vous manquez normalement quand vous courez
tout au long de votre journée.
Vous pouvez vous occuper de vous en aidant les autres. Cela peut être aussi banal que de
sourire à un inconnu que vous croisez dans la rue. Cela peut être une parole bienveillante. Ou
bien une donation en argent ou en temps. Souvent, passer du temps avec une autre personne
peut s’avérer un cadeau inestimable. Vous vous occupez de vous quand vous acceptez les
autres tels qu’ils sont, et aussi quand vous n’avez pas toujours besoin d’avoir raison. Allez dans
le sens du courant.
De quelle façon le fait de prendre soin de vous peut-il améliorer votre chance ? Lorsque vous
vous sentez bien (et quand vous vous occupez de vous, c’est ce qui se passe), vous êtes
réceptif à toutes les bonnes choses que la vie a à offrir. Ainsi, les bonnes choses se
présenteront à vous.12. Riez davantage
Je regarde régulièrement des humoristes sur YouTube. J’adore rire parce que ça me vivifie,
dissipe mes tensions et me fait sentir bien. Cela me rappelle que c’est bon d’être en vie.
Les enfants rient beaucoup plus que les adultes. Même si les estimations varient, on dit que
les enfants rient entre 300 à 400 fois par jour. Apparemment, les adultes rient 15 à 20 fois par
jour. Certes, chacun est différent, mais il ne fait aucun doute que les enfants rient beaucoup
plus que les adultes.
Dans son livre Anatomy of an Illness (Anatomie d’une maladie), Norman Cousins décrit
comment le fait d’avoir regardé des vieux films des frères Marx l’a aidé à diminuer douleur et
inflammation. En fait, 10 minutes de rire lui procuraient chaque fois 2 heures de sommeil
réparateur, libre de toute douleur. Il n’est pas étonnant que l’on dise que le rire est le meilleur
des médicaments.
Le rire détend tout le corps, réduit le niveau de stress et améliore la circulation du sang vers
le cœur. Il produit également des endorphines, qui nous font sentir bien, et des anticorps, qui
aident à combattre les infections. Une bonne crise de rire est extrêmement bénéfique du point
de vue de la santé.
Le rire vous aide aussi à rester jeune. Michael Pritchard est célèbre pour avoir dit : « Vous
n’arrêtez pas de rire parce que vous vieillissez. Vous vieillissez parce que vous arrêtez de rire. »
Lorsque vous riez, vous devenez plus optimiste, plus ouvert et plus cordial. Vous attirez aussi
davantage les autres à vous. Le rire est contagieux. Chaque fois que vous riez, vous vous aidez
vous-même et vous aidez aussi les autres. Quand vous riez avec d’autres gens, le lien entre
vous se resserre et vous ouvre de nouvelles portes vers de nouvelles expériences et possibilités
dans la vie. Et ceci augmente votre potentiel de chance.
Saisissez toutes les occasions de rire et créez-les si vous pouvez.13. Attendez-vous à ce que de belles choses vous arrivent
Cet élément concerne le maintien d’une attitude mentale positive. Si vous croyez que de belles
choses vont arriver, vous ne serez pas bouleversé par les erreurs et les échecs qui sont le lot
de tout le monde de temps en temps. Au lieu de cela, vous serez convaincu que quelque chose
de bien ressortira de la situation et, du fait que vous êtes convaincu que cela se produira, vous
serez à l’affût de toutes les occasions qui se présenteront.
Les belles choses peuvent être infimes ou énormes. Il y a quelques mois, je suis passé par
hasard devant une maison où se déroulait une fête d’anniversaire pour un enfant. Environ une
douzaine de petites filles jouaient sur la pelouse devant la maison, surveillées par plusieurs
parents. Une des petites filles tenait une marguerite dans la main. Lorsque je suis passé devant
la maison, elle s’est précipitée vers moi et m’a tendu la fleur.14. Agissez comme si vous aviez de la chance
Tout le monde connaît l’expression « faire semblant jusqu’à ce que cela devienne vrai ». Notre
esprit est extrêmement influençable. Si vous agissez constamment comme si vous étiez
chanceux et que vous vous le répétez sans cesse, vous verrez que vous deviendrez chanceux.
Quand vous agissez comme si vous étiez chanceux, vous attirez la chance à vous, et celle-ci
deviendra une réalité dans votre vie.
Une amie à moi trouve souvent de l’argent dans la rue. À plusieurs occasions, alors que je
marchais avec elle, elle s’est soudain penchée vers le sol pour ramasser une pièce ou un billet
que quelqu’un avait laissé tomber. En ce qui me concerne, chaque fois que je serais passé par
là, je n’aurais rien remarqué. Quand je l’ai questionnée sur ce don, elle m’a répondu qu’elle avait
toujours eu de la chance pour trouver de l’argent.15. Éliminez les émotions négatives
Il est difficile d’être chanceux lorsque vous êtes bloqué par la timidité ou envahi par des
émotions de jalousie ou de rage. Ces émotions vous empêchent d’avancer parce que votre
esprit est constamment concentré sur ce que vous percevez comme étant des limites. Ces
émotions peuvent aussi être perçues par les autres. Étant donné que la négativité sous une
forme ou une autre n’est pas attirante, les émotions de ce genre peuvent empêcher les gens de
vous aider.
Il est naturel d’avoir des ressentis négatifs lorsque les événements semblent se liguer contre
vous. Mais c’est une chose de les éprouver et tout à fait une autre de les exprimer. Lorsque
vous éliminez la négativité, vous augmentez le potentiel d’attirer les belles choses de la vie, y
compris la chance.