Alliance, désaveu et dissimulation: Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les siècles
249 pages
Français

Alliance, désaveu et dissimulation: Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les siècles

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Dans la présente étude, nous exposons la position des exégètes musulmans à propos des versets 28 et 29 du troisième chapitre du Coran qui disent: Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants. Quiconque fait cela n'a rien de Dieu, à moins que vous ne les craigniez. Dieu vous prémunit contre lui-même. C'est vers Dieu la destination! Dis: "Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou que vous le fassiez apparaître, Dieu le sait. Il sait ce qui est dans les cieux et la terre. Dieu est puissant sur toute chose." Ces deux versets établissent la règle générale de la méfiance à l'égard des non-musulmans, interdisant aux musulmans de les prendre pour alliés, sauf s'ils les craignent. Et dans ce cas, ils peuvent recourir à la dissimulation, qui consiste à dire, voire à faire une chose sans y adhérer intérieurement, jusqu'à ce que la situation change en faveur des musulmans. Cette règle de la méfiance est doublée de discriminations à l'égard des non-musulmans. L'auteur Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh. Chrétien d'origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 juillet 2015
Nombre de lectures 0
EAN13 9781514836064
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.


ﻲﻣﻼﺳﻹﺍﻭ ﻲﺑﺮﻌﻟﺍ ﻥﻮﻧﺎﻘﻟﺍ ﺰﻛﺮﻣ
Centre de droit arabe et musulman
Zentrum für arabisches und islamisches Recht
Centro di diritto arabo e musulmano
Centre of Arab and Islamic Law


ﺔﻴﻘﺘﻟﺍﻭ ءﺍﺮﺒﻟﺍﻭ ءﻻﻮﻟﺍ
Alliance, désaveu et dissimulation
Interprétation des versets coraniques 3:28-29 à travers les
siècles


Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh



















e2 édition
Ce livre peut être acquis auprès de
www.amazon.com
2017

1
Le Centre de droit arabe et musulman
Fondé en mai 2009, le Centre de droit arabe et musulman offre des consultations
juridiques, des conférences, des traductions, des recherches et des cours concernant
le droit arabe et musulman, et les relations entre les musulmans et l’Occident.
D’autre part, il permet de télécharger gratuitement du site www.sami-aldeeb.com un
bon nombre d’écrits.

L’auteur
Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh. Chrétien d’origine palestinienne. Citoyen suisse.
Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités
(CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l’Institut suisse de droit
comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en
Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de
nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

Éditions
Centre de droit arabe et musulman
Ochettaz 17
CH-1025 St-Sulpice
Tél. fixe: 0041 (0)21 6916585
Tél. portable: 0041 (0)78 9246196
Site: www.sami-aldeeb.com
Email: sami.aldeeb@yahoo.fr
© Tous droits réservés

2
Table des matières
Introduction 5
Partie I. Présentation des versets H-89/3:28-29 7
1. Traduction 7
3. Interprétation sur la base du Coran et de la Sunnah 11
4. Les récits de Mahomet en rapport avec les versets H-89/3:28-29 12
5. Les versets du Coran en rapport avec les versets H-89/3:28-29 14
6. Sens des versets H-89/3:28-29 22
7. L'alliance et le désaveu (al-wala' wal-bara') en droit musulman 23
8. Antagonisme avec les normes constitutionnelles et internationales 28
Partie II. Les exégèses par ordre chronologique 31
Annexe: La dissimulation (taqiyyah) chez les chi'ites et les druzes 221
I. Définition de la dissimulation et des sources du droit musulman 221
II. La dissimulation individuelle de la foi chez les chi'ites ja'farites 222
1) Religion des chi'ites ja'farites 222
2) Conflit entre sunnites et chi'ites autour de la dissimulation 224
3) La dissimulation dans les lois révélées avant Mahomet 226
4) La dissimulation dans le Coran et la Sunnah de Mahomet 227
A) La dissimulation dans le Coran 227
B) La dissimulation dans la Sunnah de Mahomet 228
C) La dissimulation dans la Sunnah des imams chi'ites 229
5) La dissimulation chez les sunnites 230
6) Conditions du recours à la dissimulation 231
7) Moyens de dissimulation 232
8) Qualification de la dissimulation 234
A) Cas où la dissimulation est obligatoire 234
B) Cas où la dissimulation est préférable 234
C) Cas où la dissimulation est permise 235
D) Cas où la dissimulation est interdite 235
E) Cas où la dissimulation est blâmable 236
9) Importance de la dissimulation 236
10) Dissimulation et endurance pour la propagation de la foi 237
III. La dissimulation de la doctrine chez les groupes ésotériques 238
1) Aptitude à comprendre 238
2) Courants ésotériques 239
3) La dissimulation de la doctrine chez les druzes 240
A) La religion des druzes 240
B) La dissimulation 242
C) Remise en question de la dissimulation 246

3
Introduction
Dans un premier ouvrage, intitulé «La Fatiha et la culture de la haine», nous avons
présenté l’interprétation donnée au septième verset du premier chapitre du Coran à
travers les siècles. Ou pour être plus précis, nous avons rapporté et traduit
littéralement ou sommairement les propos d'exégèses anciennes et contemporaines
permettant de comprendre qui sont les gens contre lesquels Dieu est en colère, et qui sont
les égarés dans le passage suivant:
Dirige-nous [vers] le chemin droit. le chemin de ceux que tu as gratifiés, non
pas [le chemin] de ceux encourant la colère, ni [le chemin] des égarés.
Dans un deuxième ouvrage, intitulé «Nulle contrainte dans la religion», nous avons
suivi la même méthode pour présenter l’interprétation donnée au verset 256 du
deuxième chapitre du Coran, dont le libellé est le suivant:
Nulle contrainte dans la religion. La bonne direction s’est distinguée du
fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu, tient à l’attache la
plus sûre qui est imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur.
Dans la présente étude, nous suivrons la même méthode pour étudier les versets 28
et 29 du troisième chapitre du Coran qui disent:
Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants.
Quiconque fait cela, n’est pas [des alliés] de Dieu, à moins que vous ne les
craigniez. Dieu vous prémunit de [son châtiment]. C’est vers Dieu la
destination.
Dis: «Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines, ou que vous le fassiez
apparaître, Dieu le sait. Il sait ce qui est dans les cieux et dans la terre. Dieu
est puissant sur toute chose».
Ces deux versets établissent la règle générale de la méfiance à l'égard des
non-musulmans, interdisant aux musulmans de les prendre pour alliés, sauf s’ils les
craignent. Et dans ce cas, ils peuvent recourir à la dissimulation, qui consiste à dire, voire
à faire une chose sans y adhérer intérieurement, jusqu'à ce que la situation change en
faveur des musulmans. Cette règle de la méfiance est doublée de discriminations à
l'égard des non-musulmans. Cette attitude est la suite normale de la perception
coranique des juifs et des chrétiens considérés par le premier chapitre du Coran
respectivement «des gens contre lesquels Dieu est en colère» et «des égarés» selon
l'écrasante majorité des exégètes qui invoquent aussi bien des versets du Coran que des
récits de Mahomet pour étayer leur interprétation. Elle s'inscrit aussi dans la ligne du
verset 2:256 «Nulle contrainte dans la religion» qui permet de tolérer extérieurement
des juifs, des chrétiens, des sabéens et des zoroastriens, dans l'espoir de les voir se
convertir à l'islam, s'ils acceptent entretemps de payer le tribut et de se soumettre à
des normes discriminatoires. Sans quoi ils sont passés par l'épée ou expulsés de leurs
5
terres. Quant aux polythéistes, ce verset ne leur octroie que le choix entre la
conversion à l'islam ou l'épée. Et tout cela s’est effectivement produit en Irak, à notre
époque, avec les chrétiens et les Yézidites.
Ces enseignements de l'islam empêchent en fait toute possibilité de cohabitation
d'égal à égal entre musulmans et non-musulmans, motivent les crimes commis
aujourd'hui par Daesh, et justifient les lois discriminatoires dont sont victimes les
minorités non-musulmanes. Ils sont de toute évidence en contradiction flagrante avec
les normes des droits de l'homme telles qu'établies par le droit international, qui
interdisent toute discrimination basée sur la religion.
Nous allons dans cet ouvrage montrer, comme dans les deux précédents, ce que
disent les exégètes musulmans à propos des versets H-89/3:28-29. Il est divisé en deux
parties. La première partie est consacrée à l’étude des versets H-89/3:28-29, et la
deuxième présente les exégèses par ordre chronologique. Il contient en outre une
annexe consacrée à une analyse plus fouillée de la dissimulation.

(
َ
ِ
à
ُ
÷
ِ
ُ
ِ
ُ
ْ
t
َ
ْ
è
Î
ّ
Ï
Î
u
«
$
ç
Å
Î
y
$
ö
ٌ
è
َ
ْ
ø
ٍ
ْ
è
ô
n
÷
t
ª
$
ç
3
n
÷
t
u
t
Î
ã
u
ö
ُ
ö
ُ
à
َ
Í
ْ
َ
ß
ْ
ß
ُ

÷
r
ç
n
ß
3
n
ø
$
(
t
u
ö
ß
y
t
š
Ï
s
}
ø
ø
s
÷
t
Ï
s
ø
$
u
!
Ï
u
÷
r
Ï
È
ß
t
Ï
Ï
š
Z
è
3
ã
à
â
É
s
j
ã
u
ª
$
ç
|
y
ø
Ï
ُ
«
$
Î
>
ó
x
H
Î
r
(
à

s
ó
ß
t
÷
y
ْ
َ

ِ
َ
ْ
َ
َ
ِ
ِ
ُ
ْ
ِ
ُ
ْ
ِ
ُ
َ
َ
ِ
ُ
َ
ُ

ْ
ِ
ُ
ْ
ْ
َ
َ
ُ
َ
َ
ْ
ْ
َ
َ
َ

ِ
َ
ِ
ْ
ْ
ُ
ِ
ْ
َ
ِ
ْ
ِ
َ
ِ
ِ
ِ
َ
ْ
ُ
ٍ
ِ
ْ

ِ
َ
ْ
َ
َ

َ
ُ
ُ
ِ
ُ
َ
َ
&
ْ
ó
َ
à
x
َ
Ö
ِ

Ï
َ
ُ
Í
e
¡
$
t
u
Î
Ç
ö
F
$
3
ª
$
u
4
n
t
s
È
َ
ْ
ِ

ُ
َ
َ
ً
ُ
ِ
َ
ُ
ْ
َ
َ
ّ
َ
َ
ُ
َ
َ
ِ
ْ
َ
ْ
ِ
َ

ُ
َ
َ
ُ
ُ
ْ
ِ
ِ
ْ
Ï
Ï
َ
ِ
$

ā
t
t
ø
ã
É
Ï
ß
÷

Partie I.
Présentation des versets H-89/3:28-29
1. Traduction
Nous en donnons ici la version arabe, en orthographe uthmani et moderne, et cinq
traductions: la nôtre, celle de Hamidullah, celle de Zeinab Abdelaziz, celle de Malek
Chebel, et celle de Berque.
Orthographe uthmani
« ’û !# ∅Β §Š=ù 9≡Œ ≅èƒ Βρ ΖΒσϑ9# βρŠ Β $Š9ρ& ≈39# βθΖΒσϑ9# ‹‚Gƒ ω
Áϑ9# !# ’<)ρ …µ¡Ρ !# Ν2‘‹⇔ƒρ π9)? ΟγΖΒ #θ)G? β& ω)
’?ã !#ρ Ú‘{# ’û $Βρ N≡θ≈ϑ¡9# ’û $Β Ν=èƒρ !# µϑ=èƒ νρ‰6? ρ& Ν2‘ρ‰¹ ’û $Β #θ‚? β) ≅%
ƒ‰% _« ≅2
Orthographe usuelle
ﻢﻬﻨﻣ ﺍﻮﻘﺘﺗ ﻥﺃ ﻻﺇ ءﻲﺷ ﻲﻓ ﻦﻣ ﺲﻴﻠﻓ ﻚﻟﺫ ﻞﻌﻔﻳ ﻦﻣﻭ ﻦﻴﻨﻣﺆﻤﻟﺍ ﻥﻭﺩ ﻦﻣ ءﺎﻴﻟﻭﺃ ﻦﻳﺮﻓﺎﻜﻟﺍ ﻥﻮﻨﻣﺆﻤﻟﺍ ﺬﺨﺘﻳ ﻻ
ﺮ ﻴﺼﻤﻟﺍ ﻰﻟﺇﻭ ﻪﺴﻔَﻧ ﻢﻛﺭﺬﺤﻳﻭ ﺓﺎﻘﺗ
ءﻲﺷ ﻞ ﻛ ﻰﻠﻋ ﻭ ﺽﺭﻷﺍ ﻲﻓ ﺎﻣﻭ ﺕﺍﻭﺎﻤﺴﻟﺍ ﻲﻓ ﺎﻣ ﻢﻠﻌﻳﻭ ﻪﻤﻠﻌﻳ ﻩﻭﺪﺒﺗ ﻭﺃ ﻢﻛﺭﻭﺪﺻ ﻲﻓ ﺎﻣ ﺍﻮﻔﺨﺗ ﻥﺇ ﻞﻗ
ﺮﻳﺪﻗ
Notre traduction:
Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants.
Quiconque fait cela, n’est pas [des alliés] de Dieu, à moins que vous ne les
craigniez. Dieu vous prémunit de [son châtiment]. C’est vers Dieu la
destination.
Dis: «Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines, ou que vous le fassiez
apparaître, Dieu le sait. Il sait ce qui est dans les cieux et dans la terre. Dieu
est puissant sur toute chose».
La traduction de ces deux versets et des autres versets cités dans cette étude
provient de notre ouvrage: Le Coran, texte arabe et traduction française par ordre
chronologique selon l'Azhar avec renvoi aux variantes, aux abrogations et aux écrits
e 1juifs et chrétien, 2 édition, Amazon .
Autres traductions:
Hamidullah: Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de
croyants. Quiconque le fait contredit la religion d’Allah, à moins que vous ne
cherchiez à vous protéger d’eux. Allah vous met en garde à l’égard de lui-même. Et c’est
à Allah le retour.

1 La première édition de cette traduction publiée aux Éditions de l’Aire, Vevey 2008, n’est plus
disponible. Pour la deuxième édition, voir https://goo.gl/wIXhhN.

َ
ْ
ِ
َ
ْ
َ
َ
ِ
ِ

Dis: «Que vous cachiez ce qui est dans vos poitrines ou bien vous le divulguiez,
Allah le sait. Il connaît tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et Allah est
omnipotent».
Zeinab Abdelaziz: Que les croyants ne prennent point les mécréants comme
protecteurs au lieu des croyants. Quiconque fait cela ne tient d’Allah en rien, à moins
que vous ne le fassiez pour vous prémunir d’eux par précaution. Allah vous met en
garde à l’égard de lui-même. C’est vers Allah le devenir.
Dis: «Que vous cachiez ce qu’il y a dans vos cœurs ou que vous le manifestiez, Allah
le sait, et il sait ce qui est dans les cieux et en la terre». Allah est omnipuissant sur
toute chose.
Malek Chebel: Que les croyants ne se donnent pas pour amis les incroyants en
délaissant les autres croyants. Celui qui se conduit ainsi ne trouvera aucune récompense
auprès d’Allah, à moins que vous ne preniez des risques en vous conduisant
autrement. Allah vous met en garde de manière anticipée, car c’est à lui que vous
reviendrez.
Dis: Que vous cachiez ce qui est dans vos cœurs ou que vous l’exposiez, Allah le
connaît, de même qu’Il sait ce qu’il y a dans les cieux et sur la terre. En toute chose,
Allah est omnipotent.
Berque: Que les croyants ne prennent pas de dénégateurs comme alliés au lieu de
croyants. Le faire, ce serait vous couper totalement de Dieu, à moins que ce ne soit
dans le but de vous prémunir contre eux; néanmoins Dieu vous met en garde contre
lui-même. Dieu est la destination de tout.
Dis: «Que vous cachiez ce qu'il y a dans votre poitrine ou le publiiez, Dieu le connaît,
comme il connaît ce qu'il y a dans les cieux et sur la terre». Dieu est omnipotent.
On constate dans ces traductions des points de convergence et des points de
divergence. Cela est dû aux termes arabes équivoques qui ont donné lieu à diverses
interprétations. Les exégètes commencent ainsi souvent par définir le sens des termes.
Reprenons donc les termes qui posent des problèmes et le sens qui leur est donné
aussi bien par les traducteurs que par les exégètes et les dictionnaires spécialisés:
Terme arabe Sens des termes
ﻦ ﻳﺮﻓﺎﻜﻟﺍ mécréants, incroyants, dénégateurs
NB.: ce terme couvre tous les non-musulmans.
ء ﺎﻴﻟﻭﺃ alliés
protecteurs
amis
NB.: ce terme est à la base de la théorie de l'alliance et du
désaveu (ءﺍﺮﺒﻟﺍﻭ ءﻻﻮﻟﺍ al-wala' wal-bara') dont nous
parlerons plus loin. Dans plusieurs traductions anglaises, ce
1terme est rendu par le terme «patrons» . Le singulier de ce
terme est waliy.

1 Voir http://goo.gl/PmpK4L ainsi que http://goo.gl/VNmpK0

ِ
َ
ِ
َ
َ
ْ
َ
َ
ِ
َ
َ
ْ
َ
ْ
َ
َ
ْ
ِ
ْ

ِ
ٍ
ُ
ُ
ِ
ّ
َ
ُ
َ
ُ

ُ
ُ
ُ
ً
ُ
ْ
ُ
ْ
َ

ُ
َ
َ
ْ
ِ
ِ
ْ
َ
ْ
ْ
ُ
ِ
ْ
ِ
َ
ُ
ِ

ﻦﻴﻨﻣﺆﻤﻟﺍ ﻥﻭﺩ ﻦﻣ hors des croyants
au lieu de croyants
en délaissant les autres croyants.
NB.: l’expression ﻥﻭﺩ ﻦﻣ revient plus de cent fois dans le
Coran sans présenter un sens précis.
Quiconque fait cela, n’est pas [des alliés] de Dieu ﻦ ﻣ ﺲ ﻴﻠﻓ ﻚ ﻟﺫ ﻞﻌﻔﻳ ﻦ ﻣﻭ
ءﻲﺷ ﻲﻓ Quiconque le fait contredit la religion d’Allah
Quiconque fait cela ne tient d’Allah en rien
Celui qui se conduit ainsi ne trouvera aucune récompense
auprès d’Allah
Le faire, ce serait vous couper totalement de Dieu.
ﺓ ﺎﻘﺗ ﻢ ﻬﻨﻣ ﺍﻮﻘﺘﺗ à moins que vous ne les craigniez
à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d’eux
à moins que vous ne le fassiez pour vous prémunir d’eux
par précaution
à moins que vous ne preniez des risques en vous
conduisant autrement
à moins que ce ne soit dans le but de vous prémunir contre
eux
NB.: cette phrase est la principale base de justification
pour le recours à la dissimulation (ﺔﻴﻘﺗ taqiyyah: terme qui
dérive du verbe ittaqa: craindre, ou se protéger) dont nous
parlerons plus loin. Ce verset utilise le terme «tuqat», mais
une variante la remplace par «taqiyyat».
ﻪﺴﻔَﻧ ﻢ ﻛﺭﺬﺤﻳﻭ Dieu vous prémunit de [son châtiment]
Allah vous met en garde à l’égard de lui-même
Allah vous met en garde à l’égard de lui-même
Allah vous met en garde de manière anticipée
Dieu vous met en garde contre lui-même
Ces deux versets appartiennent au chapitre 3, appelé chapitre de la famille d'Imran,
eselon l'ordre usuel du Coran. Il s’agit du 89 chapitre dans l'ordre chronologique
établi par l'Azhar, et du troisième chapitre de la période dite médinoise. Nous avons
parlé dans notre ouvrage intitulé «Nulle contrainte dans la religion» de l'ordre
chronologique et de l'abrogation. Nous signalons simplement que la partie médinoise du
Coran (révélée entre 622-633) est censée abroger la partie mecquoise (révélée entre
610-622) qui a un caractère plus pacifique.
On remarquera ici que les versets H-89/3:28-29 ont plus ou moins un lien avec les
versets H-89/3:30-32, mais ils sont sans lien avec les versets précédents et les versets
suivants. Il s'agit donc de versets intrus. Citons donc les versets H-89/3:26-33 pour
s'en rendre compte:

9u
â
u
!
y
t
¡
n
$
t

u
Ï
Î
è
Ç
Ï
u
Î
÷
t
ª
š
$
ù
3
ß
ã
ø
n
$
÷
t
u
£
Ï
t
ö
F
ó
x
Ö
t
Ï
s
â
ْ
!
ُ
t
ِ
n
ُ
ُ
u
ِ
&
$
t
3
ª
â
$
!
u
t
4
n
n
t

Èe
É
è
à
s
$
Ÿ
Î
è
Ï
t
ß
ُ
Å
َ
ù
ُ
ß
ِ
ø
َ
y
ْ
ø
ُ
u
è
Ï
È
ß
è
$
¨
¢
y
ß
Í
¯
Î
$
©
$
ö
ß
ß
÷
â
r
!
ç
t
ß
n
ö
è
ä
ç
Í
ô
t
n
Í
è
Î
Î
÷
(
è
à
÷
(
š
ù
t
ß
Î
ø
ö
$
è
à
x
َ
ْ
ٍ
ُ
َ
ْ
ِ
ٌ
َ
ُ
ُ
ِ
ِ
ْ

َ
É
َ
َ
u
ّ
َ
ُ

َ
ُ
َ

َ
َ
ُ
ّ
ِ
ِ
ُ
ْ
َ
ْ
ْ

َ
ُ
ِ

َ
ْ
َ
َ
َ
ْ
ُ
َ
َ

ِ
ِ
ُ
َ
ُ
َ
ُ
َ
ِ
َ
َ
ِ
ِ
َ
َ
ْ
َ
َ
ْ
ْ
ْ
ُ
ِ
Èe
َ
y
ْ
¨
َ
Î
َ
ُ
4

n
ُ
t
ْ
َ
(
ْ
ُ
َ
Ï
ُ
u
ْ
Î
ُ
ْ
ç
ِ
ö
ْ
y
ُ
ø
ِ
َ
$
ä
ِ
ْ
ِ
ُ
َ
َ
ِ

ْ
ٌ
ُ
ِ
ْ
َ
ٍ
ْ
َ
َ
َ
َ
ُ
&
ُ
ó
ْ
x
ُ
َ
ْ
َ
ِ
Ï
ْ
s
َ
ْ
Ö
ِ
y
ِ
َ
ِ
ِ
َ
ْ
َ
ُ
ِ
ْ
ُ
ْ
ِ
ِ

َ
$
y
ø
Éj
ã
u
ª
$
ç
|
ø
t
3
n
Î
u
«
$
ç
y
Å
َ
َ
ُ
ِ
ُ
َ
َ
َ
ْ
ِ
ْ
َ
َ
َ
ِ
ِ
ُ
ْ
َ
ْ
ْ
َ
ٍ
َ
َ
ِ
ْ
ِ
َ
ْ
ّ
ِ
ُ
ْ
َ
ِ
ُ
َ
â
$
u
!
u
Ï
÷
r
Ï
È
ß
t
Ï
Ï
÷
ß
ø
$
(
ø
ā
َ

ُ
Ï

t
t
ã
Ï
÷
ß
ø
$
t
Í
s
Ï
t
x
Î
r
(
à

s
ó
ß
÷
Ï
Z
s
è
3
ã
H
à
ó
u
ö
y
ø
t
š
Ï
s

}
n
s
š
Ï
«
$
Î
ø
>
ِ
z

(
َ
ِ
$
َ
ø
ُ
y
َ
Çc
ْ
ُ
Ï

ä
ُ
ِ
¨
ُ
!

â
َ
ْ
t
َ

ِ
u
ٍ
s
ْ
ö
ã
َ
ُ
Ï
$
ø
y
¢
u
è
÷
Ì
ß
(
$
©
ø
È
Î
š
$
Ï
$
ُ
ø
ِ
y
ّ
Íh
َ
t
|
è
÷
Ì
ß
$
ø
y
u
Íh
ِ
ُ
ْ
َ
ّ
ِ
َ
ِ
َ

َ
َ
ِ

ْ
ِ
َ
ُ
ْ
ِ
ِ
َ
ْ
ْ
ِ
َ
َ
ِ
َ
َ
ْ
َ
ّ
ِ
ِ
َ
ْ
ُ
ِ
َ
ْ
|
َ
ْ
5
َ
ً
Î
َ
t
ُ
ö
ْ
Î
ُ
Ï
ْ
ِ
ُ
ْ
َ

ُ
ِ
ُ

n
ْ
ِ

َ
ِ
َ
ُ
ِ
َ
ُ

Versets du Coran Orthographe uthmani Orthographe usuelle
’Aσ? 7=ϑ9# 7=≈Β Ογ=9# ≅%H-89/3:26. Dis: «Ô Dieu, ﻲﺗﺆﺗ ﻚﻠﻤﻟﺍ ﻚﻟﺎﻣ ﻢﻬﻠﻟﺍ ﻞﻗ
í”∴?ρ $±@ Β =ϑ9#possesseur du royaume! Tu ﻚﻠﻤﻟﺍ ﻉﺰﻨﺗﻭ ءﺎﺸﺗ ﻦﻣ ﻚﻠﻤﻟﺍ
Β “è?ρ $±@ ϑΒ =ϑ9#donnes le royaume à qui tu ءﺎﺸﺗ ﻦﻣ ﺰﻌﺗﻭ ءﺎﺸﺗ ﻦﻤﻣ
8‰Š/ $±@ Β Α‹?ρ $±@souhaites, et tu arraches le ﻚﻧﺇ ﺮﻴﺨﻟﺍ ﻙﺪﻴﺑ ءﺎﺸﺗ ﻦﻣ ﻝﺬﺗﻭ
« ≅. ’?ã 7Ρ) ‚9#royaume à qui tu souhaites, ﺮ ﻳﺪﻗ ءﻲﺷ ﻞﻛ ﻰﻠﻋ
ƒ‰%tu donnes la fierté à qui tu
souhaites, et tu humilies qui
tu souhaites. Le bien [et le
mal] sont en ta main. Tu es
puissant sur toute chose.
k9θ?ρ ‘$γΨ9# ’û ≅Š9# k9θ?H-89/3:27. Tu fais pénétrer ﺞﻟﻮﺗﻭ ﺭﺎﻬﻨﻟﺍ ﻲﻓ ﻞﻴﻠﻟﺍ ﺞﻟﻮﺗ
‘⇔9# l‚?ρ ≅Š9# ’û ‘$γΨ9#la nuit dans le jour, et tu fais ﻲﺤﻟﺍ ﺝﺮﺨﺗﻭ ﻞﻴﻠﻟﺍ ﻲﻓ ﺭﺎﻬﻨﻟﺍ
l‚?ρ M‹ϑ9# ∅Βpénétrer le jour dans la nuit. ﻦﻣ ﺖﻴﻤﻟﺍ ﺝﺮﺨﺗﻭ ﺖﻴﻤﻟﺍ ﻦﻣ
Β −—?ρ ‘⇔9# Β M‹ϑ9#Tu fais sortir le vivant du ﺮﻴَﻐﺑ ءﺎﺸﺗ ﻦﻣ ﻕﺯﺮﺗﻭ ﻲﺤﻟﺍ
>$¡m ó/ $±@mort, et tu fais sortir le mort ﺏﺎﺴﺣ
du vivant. Et tu attribues [des
biens] à qui tu souhaites,
sans compter».
βθΖΒσϑ9# ‹‚Gƒ ωH-89/3:28. Que les croyants ﻦﻳﺮﻓﺎﻜﻟﺍ ﻥﻮﻨﻣﺆﻤﻟﺍ ﺬﺨﺘﻳ ﻻ
βρŠ Β $Š9ρ& ≈39#ne prennent pas les mé- ﻦﻣﻭ ﻦﻴﻨﻣﺆﻤﻟﺍ ﻥﻭﺩ ﻦﻣ ءﺎﻴﻟﻭﺃ
9≡Œ ≅èƒ Βρ ΖΒσϑ9#créants pour alliés hors des ﻲﻓ ﻦﻣ ﺲﻴﻠﻓ ﻚﻟﺫ ﻞﻌﻔﻳ
ω) « ’û !# ∅Β §Š=ùcroyants. Quiconque fait ﺓﺎﻘﺗ ﻢﻬﻨﻣ ﺍﻮﻘﺘﺗ ﻥﺃ ﻻﺇ ءﻲﺷ
π9)? ΟγΖΒ #θ)G? β&cela, n’est pas [des alliés] de ﻰﻟﺇﻭ ﻪﺴﻔَﻧ ﻢﻛﺭﺬﺤﻳﻭ
’<)ρ …µ¡Ρ !# Ν2‘‹⇔ƒρDieu, à moins que vous ne ﺮ ﻴﺼﻤﻟﺍ
Áϑ9# !#les craigniez. Dieu vous
prémunit de [son châtiment].
C’est vers Dieu la
destination.
’û $Β #θ‚? β) ≅%H-89/3:29. Dis: «Que vous ﻢﻛﺭﻭﺪﺻ ﻲﻓ ﺎﻣ ﺍﻮﻔﺨﺗ ﻥﺇ ﻞﻗ
µϑ=èƒ νρ‰6? ρ& Ν2‘ρ‰¹cachiez ce qui est dans vos ﻲﻓ ﺎﻣ ﻢﻠﻌﻳﻭ ﻪﻤﻠﻌﻳ ﻩﻭﺪﺒﺗ ﻭﺃ
N≡θ≈ϑ¡9# ’û $Β Ν=èƒρ !#poitrines, ou que vous le fas- ﺽﺭﻷﺍ ﻲﻓ ﺎﻣﻭ ﺕﺍﻭﺎﻤﺴﻟﺍ
’?ã !#ρ Ú‘{# ’û $Βρsiez apparaître, Dieu le sait. ﺮﻳﺪﻗ ءﻲﺷ ﻞﻛ ﻰﻠﻋ ﻭ
ƒ‰% _« ≅2Il sait ce qui est dans les
cieux et dans la terre. Dieu
est puissant sur toute chose».
10