Jésus l
558 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Jésus l'imposteur

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
558 pages
Français

Description

Où le peuple de Dieu Israël est envoyé en exil à Babylone, pour avoir été rebelle à Dieu en rentrant des dieux étrangers dans son saint temple, Dieu va les punir pour leurs péchés. Il va permettre qu'ils soient envahis par le roi de Babylone qui va les emmener captifs à Babylone, et le roi de Babylone va détruire le temple et la ville de Jérusalem, et y mettre le feu. Et rendu à Babylone, le peuple se lamente à Dieu par des prières et des lamentations pour qu'il revienne à eux, et Dieu qui est un Dieu compatissant va exaucer leurs prières, en leur envoyant un sauveur Cyrus pour les délivrer de leur exil, et les retourner dans leur pays à Jérusalem, et c'est lui Cyrus qui va reconstruire le temple et la ville de Jérusalem. Maintenant, commence ici l'histoire de Cyrus, le sauveur d'Israël, qui va prendre en charge Israël le peuple de Dieu, et c'est lui, Cyrus, qui va s'asseoir sur le trône de David. Et Dieu dit: Le peuple nouveau-né que je me suis formé, c'est lui qui va publier mes louanges. (Ps. 2: 6-8) Dieu dit de Cyrus: C'est moi qui ai oint mon roi sur Sion ma montagne Sainte! L'Éternel m'a dit: Tu es mon fils! Je t'ai engendré aujourd'hui. Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession, et tu les briseras avec une verge de fer. Veuillez noter que Cyrus c'est un juif déporté, qui était de la descendance de David.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 mars 2015
Nombre de lectures 50
EAN13 9782342035070
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait












Jésus l’imposteur








Raymond Simard










Jésus l’imposteur

L’Homme qui s’est fait Dieu




















Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook :




http://www.publibook.com




Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les
lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son
impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et
limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou
copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une
contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les
textes susvisés et notamment le Code français de la propriété
intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la
protection des droits d’auteur.





Éditions Publibook
14, rue des Volontaires
75015 PARIS – France
Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55






IDDN.FR.010.0120170.000.R.P.2014.030.31500




Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2015



Sommaire






Introduction ..................................................................... 11

Jésus l’imposteur............................................................. 13
Qui est réellement le Messie ?......................................... 17
Jésus n’est pas le sauveur d’Israël comme il le dit ! ....... 19
L’histoire de Cyrus.......................................................... 23
Jésus l’imposteur 25
L’histoire de Jésus le manipulateur................................. 65
Les apôtres....................................................................... 71
L’explication des dieux d’Israël...................................... 83
Le mystère de Jérusalem ............................................... 111
Babylone........................................................................ 137
Les arbres du jardin d’Éden. ......................................... 149

Lexique.......................................................................... 153
9


Introduction



Pourquoi la bible est-elle si difficile à comprendre ?
C’est parce que la bible ne se lit pas comme un roman, c’est
un livre de recherche. Pour la comprendre, il faut
continuellement passer du coq à l’âne. Si vous lisez un chapitre dans
Jérémie ou autre, la réponse peut être dans Ésaïe, Daniel,
Ézéchiel, ou dans n’importe quel autre prophète. Il s’agit de faire la
recherche pour trouver la réponse.
C’est pourquoi il faut consulter le lexique à la page 95, un
outil très utile pour comprendre tous les mots de la bible qui ont
chacun leur signification. Par exemple, si la bible parle d’un
âne, ou d’une ânesse, il faut savoir ce que ces mots signifient.
Nous lisons sans porter attention à ces mots. Voici un court
exemple, parmi tant d’autres, sur l’âne et l’ânesse, pour avoir
une idée où ces deux mots peuvent nous conduire. Abraham a
eu deux fils Ismaël et Isaac. Ismaël ce sont les Arabes, les ânes
sauvages, et Isaac le frère d’Ismaël, c’est l’ânesse sauvage ce
sont les Israélites, et les deux frères vont devenir deux nations
différentes, deux ennemis.
Dans (Gn. 16 : 12) il est dit : Ismaël sera comme un âne
sauvage, sa main sera contre tous ses ennemis, et la main de tous
ses ennemis sera contre lui, et il habitera en face de tous ses
frères. Dans (Jr. 2 : 20-25) il est dit : Qu’Isaac c’est l’ânesse
sauvage, la femelle de l’âne sauvage. Et d’Isaac, il est dit : Les
mâles qui te cherchent n’ont pas de misère à te trouver pour
s’unir à toi. Dans (Os. 8 : 8-9) il est écrit : Israël s’est fait
dévorer, par les mâles de l’Assyrie (Arabe) en 721 av. J.-C. et Juda
(les Juifs) par les mâles de Babylone (les Arabes) en 586 av.
J.C. Un âne sauvage, Ismaël, garde son indépendance, mais Israël
s’est acheté des amants, et Israël dit : Je veux aller vers eux, car
j’aime les dieux étrangers.
11 Comparaison. (Éz.23 : 1-35) Où Jérusalem va partager le lit
des amours avec les Babyloniens (les Arabes) Jérusalem s’est
enflammée pour des impudiques, dont la chair est comme celle
des ânes, et des étalons, les ânes sauvages (les Arabes) se
tiennent sur les lieux élevés, aspirant l’air comme des serpents, ils
se préparent à envahir mon peuple Israël.
Comparaison. (Ga.4 : 21-28) Abraham eut deux fils, un de
la femme esclave Agar, et un de la femme libre Sara. Mais
celui de l’esclave naquit selon la chair, et celui de la femme
libre naquit en vertu de la promesse. Ces choses sont
allégoriques, car ces femmes sont deux alliances. L’une du mont Sinaï
enfantant pour la servitude, c’est Agar, car Agar, c’est le mont
Sinaï en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui
est dans la servitude avec ses enfants. Mais la Jérusalem d’en
haut est libre et c’est notre mère. Mais que dit l’écriture ?
Chasse l’esclave Agar et son fils Ismaël, car le fils de l’esclave
n’héritera pas avec le fils de la femme libre Sara. (Mais c’est le
contraire qui va se produire, l’héritage va être partagé entre les
deux fils.)
Nous allons voir dans la suite du livre que l’âne sauvage
qu’Ismaël va s’unir à l’ânesse sauvage (Isaac) Israël, pour
former un seul peuple, une seule nation, une seule religion et un
seul et même Dieu.
12


Jésus l’imposteur



La bible ! C’est la nation d’Israël les douze fils de Jacob, les
douze tribus d’Israël.
Mais voici pour ceux qui ne savent pas qui est Israël ! Israël
c’est nous, le peuple de Dieu toute la descendance d’Abraham,
c’est Jérusalem notre héritage le pays de lait et de miel que
Dieu a promis à Abraham notre père. Israël ce n’est pas
seulement les Juifs, les Juifs c’est seulement une partie d’Israël, les
Juifs c’est la tribu de Juda qu’on appelle les Juifs.
Maintenant, Dieu va nous annoncer l’avenir de la terre.
(Is. 45 : 21) Qui a prédit ces choses dès le commencement,
et depuis longtemps les a annoncées ? N’est-ce pas moi,
l’Éternel ? (Is.46 : 9-10) Dieu dit : J’annonce dès le
commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance, ce qui n’est
pas encore accompli, et je dis que mon projet se réalisera, et
j’exécuterai toute ma volonté. C’est moi qui appelle de l’orient
un oiseau de proie (Cyrus) d’une terre lointaine, un homme
pour accomplir mes desseins, je l’ai dit, et je le réaliserai.
(Eccl.1 : 9) Ce qui a été, est, et sera, ce qui fut, cela sera, et ce
qui s’est fait se refera. (Ecct. 3 : 15) Ce qui est fut déjà, ce qui
sera est déjà et Dieu ramène ce qui est passé. (Is. 41 : 23) Si tu
veux voir le futur, regarde en arrière. Tout ce qui est dit dans
l’Ancien Testament est des prophéties ou des signes pour le
futur. Ce qui a été est, et sera. (Eccl.1 : 9-12) Et il n’y a rien de
nouveau sous le soleil, qu’on dise voilà du nouveau, cela fut
dans les siècles qui nous ont précédés (Eccl. 3 : 15) Je regarde
encore sous le soleil (Israël) à la place du droit, là se trouve le
crime, à la place du juste se trouve le criminel. Ce qui s’est fait
hier va se faire aujourd’hui et va se refaire demain.
Comparaison. (Hé.13 : 8) Où Jésus dit : Moi, je suis le
même hier, et aujourd’hui, et demain, ne vous laissez pas
en13 traîner par des doctrines diverses et étrangères. Mais la doctrine
de Jésus est la même doctrine diverse et étrangère du passé qui
a toujours été l’adoration des idoles et des dieux étrangers, rien
n’est changé, ce qui a été est, et sera encore.
Comparaison. (Jr. 5 : 19-21) Dieu dit : Écoutez ceci, peuple
insensé, et qui n’a point de cœur, vous qui m’avez abandonné,
pour servir des dieux étrangers ! Dieu dit : Je leur ai donné des
yeux pour voir et ils ne voient point, et des oreilles pour
entendre et ils n’entendent point.
Maintenant, la bible va nous raconter deux histoires ! Celle
de Jésus l’imposteur, et celle de Jésus le manipulateur.
Nous allons commencer par l’histoire de Jésus l’imposteur.
L’homme qui s’est fait dieu.
L’homme dans le paradis terrestre qui va se faire dieu.
Dans (Ge.2 : 16-17) Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu
mangeras de tous les arbres qui sont dans le jardin d’Éden, mais
tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du
mal qui est au milieu du jardin, car le jour où tu en mangeras, tu
mourras. Mais dans (Ge.3 : 1-6) le serpent (Satan) qui était le
plus rusé de tous les animaux des champs, dit à la femme : Dieu
a-t-il réellement dit : « Vous ne mangerez pas de tous les arbres
du jardin ? » Et la femme répondit au serpent, Dieu a dit : Tu ne
mangeras pas de l’arbre du bien et du mal, car le jour où tu en
mangeras tu mourras. Alors le serpent dit à la femme : Vous ne
mourrez point, mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez,
vous serez comme des dieux. Connaissant le bien et le mal, et
l’homme et la femme mangèrent du fruit et virent que le fruit
était bon à manger.
Comparaison. Avec cet homme Jésus dont on parle tant et
qui a dit qu’il était dieu. Il n’était pas un dieu, mais il s’est pris
pour un dieu, comme il est dit dans ce chapitre, et encore
comme il est dit dans (Jn.10 : 32). Jésus demande aux Juifs :
Pour laquelle de mes œuvres me lapidez-vous ? Les juifs lui
répondirent : Ce n’est point pour une œuvre que nous te
lapidons, mais pour un blasphème, parce que toi, qui est un
homme, tu te fais dieu. Et comme Dieu l’a dit, Jésus va mourir.
14 Comparaison. Et voici ce que Dieu répond à ce Jésus. (De.
8 : 19) Israël ! Si tu oublies ton Dieu et que tu te fais d’autres
dieux pour les adorer et te prosterner devant eux, je vous
déclare formellement aujourd’hui que vous périrez.
Comparaison. Avec ce qui est dit de Jésus qui a été pendu
sur une croix dans (De.21 : 22-23). Si un homme a commis un
crime digne de mort, et que tu l’aies pendu à une croix, son
cadavre ne passera point la nuit sur la croix, car celui qui est
pendu est un objet de malédiction auprès de Dieu.
Comparaison. (Ga.3 : 13-14) ou Jésus le confirme
luimême en disant qu’il est devenu malédiction pour nous, comme
il est écrit : Maudit est quiconque est pendu au bois. (De 10 :
17) L’Éternel est le Dieu des dieux et le Seigneur des seigneurs.
Comparaison. (De. 4 : 39) Reconnaissez donc aujourd’hui,
et réfléchissez-y sans cesse, que le Seigneur est le seul Dieu,
aussi bien dans le ciel que sur la terre et qu’il n’y a pas d’autre
Dieu que lui. (De. 4 : 35) L’Éternel est notre Dieu, et il n’y en a
point d’autres.
Comparaison. (De.6 : 4) Écoute Israël ! L’Éternel, notre
Dieu, est le seul Éternel. Il n’y a qu’un seul Dieu et c’est moi,
et c’est moi qui apporte le salut. (Lc. 4 : 8) Il est écrit : Tu
adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Is.43 :
1012) Avant moi, il n’y a pas eu de dieu, et après moi il n’y en
aura pas. Le Seigneur, c’est moi et moi seul. À part moi, pas de
sauveur. C’est moi qui apporte le salut, moi aussi qui
l’annonce et qui le fait savoir. Ce n’est pas un dieu étranger,
Jésus, qu’on trouverait chez vous. Vous Israël, mon peuple,
vous êtes témoins que je suis Dieu. (Ps.81 : 10) Écoute mon
peuple ! Et je t’avertirai : Israël, puisses-tu m’écouter ! Qu’il
n’y ait point chez toi un dieu d’emprunt. J’ai dit : Israël, ne te
prosterne pas devant des dieux étrangers. C’est moi ton Dieu,
ouvre ta bouche, et je la remplirai de mes paroles. Mais mon
peuple est un peuple rebelle et au cou raide, c’est pourquoi il
n’a pas écouté ma voix. (Mais pourquoi défier Dieu ? Et,
adoret-on Jésus, et appelle-t-on Jésus Seigneur et Dieu ?)
Jésus n’était qu’un homme, mais l’homme n’est pas divin
donc il n’a aucun pouvoir.
15 Nous allons découvrir dans ce livre que Jésus le christ n’est
pas le messie.
Jésus le christ n’est pas le fils de Dieu, encore moins un
dieu. Il n’est pas le messie ni le sauveur d’Israël. Jésus est un
imposteur et un manipulateur qui a trompé le monde entier en
s’appropriant l’identité d’un autre dieu, c’est-à-dire, celle de
Cyrus le Perse qui lui aussi s’est fait dieu, mais Cyrus est le vrai
Messie et sauveur d’Israël qui a été oint par Dieu.
16


Qui est réellement le Messie ?



En grec, un messie c’est quelqu’un qui est oint avec de
l’huile.
Le Messie est un personnage providentiel qui mettra fin à
l’ordre présent imparfait ou mauvais et instaurera un ordre de
justice et de bonheur.
Le mot Messie, vient de l’hébreu. Mashia’h signifie, celui
qui est oint avec de l’huile. Les bénéficiaires du rituel de
l’onction pouvaient être des prêtres, des prophètes ou des rois.
L’onction servait à légitimer et à certifier qu’ils étaient bien
approuvés, où même inspirés par Dieu.
Après la captivité de Babylone, le mot Messie ne désignera
plus qu’une seule personne bien précise : un roi sauveur
envoyé par Dieu pour restaurer Israël. Après la chute de
Babylone, Melech haMashiach (roi oint, roi Messie) sera
identifié au roi Cyrus puisque celui-ci permettra aux Hébreux de
retourner à Jérusalem.
Plus tard, les chrétiens traduiront le mot messie, par Christ
(Kristos) signifiant, celui qui est oint en grec. Quant à Jésus, il
sera identifié à la fois au Messie royal (car il était un descendant
de David) et au Messie sacerdotal. Il est clairement indiqué
qu’il descendait de la lignée royale de David par son père
Joseph.
Cependant Jésus n’ayant pas rétabli l’indépendance du
royaume d’Israël comme le voulait les prophéties, il était
problématique d’en faire le messie annoncé. Alors les chrétiens
réglèrent donc le problème en disant que ce sera seulement dans
le futur, à la fin des temps qu’il reviendra châtier les méchants
et rétablir la justice. Jésus est le messie des chrétiens.
17


Jésus n’est pas le sauveur d’Israël
comme il le dit !



C’est Cyrus qui est le sauveur d’Israël ! Et c’est Dieu
luimême qui le proclame dans (Is.49 : 3-7). Dieu dit à Cyrus : Tu
es mon serviteur l’Israël dont je me sers pour manifester ma
gloire. Maintenant, l’Éternel parle, lui qui m’a formé dès ma
naissance pour être son serviteur. Pour relever les tribus de
Jacob, et pour ramener les restes d’Israël, Dieu dit : Je t’établis
pour être la lumière des nations, et pour porter mon salut
jusqu’aux extrémités de la terre.
Comparaison. (Ex 4 : 22) Dieu dit à Moïse : Tu diras à
Pharaon qu’Israël est mon fils mon premier-né. Je te dis : Laisse
aller mon fils pour qu’il me serve.
Comparaison. (Ps. 2 : 6-8) Dieu dit de Cyrus : C’est moi
qui ai oint mon roi sur Sion ma montagne sainte ! L’Éternel
m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui.
Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage. Les
extrémités de la terre pour possession, et tu les briseras avec une
verge de fer. Et Cyrus le confirme dans (2.Ch.36 : 22-23) et
dans (Esd.1 : 1-2). Ainsi parle Cyrus roi des Perse : L’Éternel,
le Dieu des cieux m’a donné tous les royaumes de la terre, son
héritage, et il m’a commandé de lui bâtir une maison à
Jérusalem en Juda. Et Dieu le confirme de nouveau dans (Is.43 : 1-3 et
45 : 13-15). Cyrus le Grand est en effet représenté comme étant
le sauveur l’envoyé de Dieu. Ainsi parle l’Éternel ton
rédempteur ! (Is.44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon berger, et il
accomplira toute ma volonté. Il dira de Jérusalem : Qu’elle soit
rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé ! (Is.45 : 1) Ainsi parle
l’Éternel à son oint, à Cyrus, qu’il tient par la main, pour
terrasser les nations et détruire tous les ennemis d’Israël devant
lui, et pour briser la ceinture des rois, pour lui ouvrir les portes
du temple, afin qu’elles ne soient plus fermées. Je marcherai
19 devant toi, j’aplanirai les chemins montueux, je romprai les
portes d’airain, et je briserai les verrous de fer. Je te donnerai
des trésors cachés, des richesses enfouies, afin que tu saches
que je suis l’Éternel qui t’appelle par ton nom, le Dieu d’Israël.
Pour l’amour de mon serviteur Jacob, et d’Israël, mon élu, je
t’ai appelé par ton nom, je t’ai parlé avec bienveillance, avant
que tu me connaisses. Je suis l’Éternel, et il n’y en a point
d’autres ; à part moi, il n’y a point de dieu. Je t’ai ceint, avant
que tu me connaisses, c’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma
justice, et j’aplanirai toutes ses voies. Il rebâtira ma ville, et
mon temple, et libérera mes captifs, sans rançon ni présent, dit
l’Éternel des armées. Tous les peuples de la terre passeront
chez toi et seront à toi, ils marcheront à ta suite, ils se
prosterneront devant toi, et te diront en suppliant : c’est auprès de toi
seulement que se trouve Dieu, et il n’y a point d’autre dieu que
lui, Dieu d’Israël sauveur.
Comparaison. (Ps.97 : 7-8) Tous les dieux se prosterneront
devant toi Cyrus. Sion l’entend et se réjouit, les filles de Juda
sont dans l’allégresse, et toi tu es souverainement élevé
audessus de tous les dieux.
Comparaison. (Ps.45 : 2-10) Dieu dit : Mon œuvre est pour
le roi ! Tu es le plus beau des fils de l’homme, c’est pourquoi
Dieu t’a béni pour toujours. Tes flèches sont aiguës, des
peuples tomberont sous toi, elles perceront le cœur des ennemis du
roi. Ton trône, ô, Dieu, est à toujours, le sceptre de ton règne
est un sceptre d’équité. C’est pourquoi, ô, Dieu, ton Dieu t’a
oint d’une huile de joie, par privilège sur tes collègues.
Comparaison. Avec (Hé.1 : 8-10) où les chrétiens vont
attribuer cette gloire à Jésus en disant que c’est lui, Jésus, le fils
de Dieu ! Mais Dieu a dit au fils Cyrus : Ton trône ô, Dieu, est
éternel, le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité, c’est
pourquoi, ô, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie
audessus de tes égaux. Dieu dit bien que son oint c’est Cyrus et
non Jésus. Voici un autre passage de la bible que les Églises ont
attribué à tort à Jésus, au lieu de Cyrus. (Is.9 : 1-6) Le peuple
Israël qui marchait dans les ténèbres (qui était en exil à
Babylone) voit une grande lumière, sur ceux qui habitaient le pays
de l’ombre de la mort, une lumière resplendit, car le joug qui
20 pesait sur lui, le bâton qui frappait son dos, la verge de celui qui
l’opprimait, le roi Cyrus les a brisés, et ils ont été dévorés par le
feu. Car un enfant Cyrus nous est né, un fils nous est donné, et
la domination reposera sur son épaule. On l’appellera
admirable, conseiller, Dieu puissant, père éternel, prince de la paix,
donné à l’empire de l’accroissement, et une paix sans fin au
trône de David et à son royaume. Voilà ce que fera le zèle de
l’Éternel des armées.
Comparaison. Avec (Is.45 : 14) où il est dit de Cyrus : Tous
les peuples de la terre, se prosterneront devant toi, et te diront
en suppliant : C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu,
Dieu d’Israël sauveur. Et Cyrus va se proclamer le dieu
d’Israël, tout comme Jésus qui s’est proclamé aussi le dieu
d’Israël, et tous les peuples de la terre vont se prosterner
devant Cyrus. Idem pour Jésus qui n’est qu’un homme. Et les
deux vont se faire le dieu d’Israël. C’est pourquoi Dieu les
corrige en disant : (De.8 : 19) Israël ! Si tu oublies ton Dieu, et que
tu te fasses d’autres dieux pour les adorer et te prosterner
devant eux, je vous déclare formellement aujourd’hui que vous
périrez. (De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux, et le
Seigneur des seigneurs. (De.6 : 4) Écoute Israël ! L’Éternel, notre
Dieu, est le seul Éternel. Il n’y a qu’un seul Dieu et c’est moi,
c’est moi qui apporte le salut. (Lc. 4 : 8) Il est écrit : Tu
adoreras le Seigneur ton Dieu, et tu le serviras lui seul. (Is.43 : 10-12)
Avant moi, il n’y a pas eu de dieu, et après moi il n’y en aura
pas. Le Seigneur, c’est moi et moi seul. À part moi, pas de
sauveur. C’est moi qui apporte le salut, moi aussi qui l’annonce et
qui le fait savoir ; ce n’est pas un dieu étranger qu’on trouverait
chez vous. Vous Israël ! Vous êtes témoins que je suis Dieu.
(Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un dieu d’emprunt. J’ai
dit : Israël, ne te prosterne pas devant des dieux étrangers, mais
mon peuple n’a pas écouté ma voix. Mais pourquoi adore-t-on
Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur, et dieu ?
Comparaison. Avec (Jr. 5 : 31) Dieu dit : Les prophètes
parlent au nom d’un faux dieu, et les prêtres cherchent leur seul
profit, et mon peuple prend plaisir à cela. (Jr. 14 : 14) Ces
prophètes prétendent parler de ma part. C’est un mensonge, car je
ne les ai pas envoyés.
21 Comparaison. Dieu nous avait prévenus longtemps à
l’avance dans (De. 13 : 1-4). S’il s’élève au milieu de toi un
prophète où un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige,
et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il
t’a parlé en disant : Allons après d’autres dieux, et servons-les !
Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce
songeur, car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve
pour savoir si vous aimez l’Éternel votre Dieu, de tout votre
cœur et de toute votre âme. Mais ce prophète ou ce songeur
sera puni de mort, car il a parlé de révolte contre l’Éternel
votre Dieu. (De.18 : 20-22) Mais comment connaîtrons-nous la
parole que l’Éternel n’aura point dite ? Quand ce que dira le
prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas ce sera une parole que
l’Éternel n’aura pas dite. N’aie pas peur de ce prophète ! Jésus a
bien dit, qu’il était dieu, qu’il serait roi et sauveur d’Israël,
mais rien de cette parole n’est arrivé.
Comparaison. (Mc.13 : 21-22) De faux messies et de faux
prophètes apparaîtront, et ils accompliront des miracles et des
prodiges pour tromper ceux que Dieu a choisis. (Ap. 16 : 14)
Ce sont les esprits de démons qui accomplissent des miracles.
Comparaison. (Mt.10 : 1) et (Mt.7 : 22-23) Les apôtres
dirent : Seigneur, Seigneur n’est-ce pas en ton nom que nous
avons prophétisé que nous avons chassé des démons ? Seigneur,
c’est en ton nom que nous avons fait beaucoup de miracles. Et
Jésus de leur répondre : Retirez-vous de moi, je ne vous ai
jamais connus, vous qui commettez le péché. (Mt.24 : 24) Soyez
sur vos gardes, car il s’élèvera de faux Christs, et de faux
prophètes, et ils feront des miracles pour vous séduire.
Jésus le Christ, c’est le Messie des chrétiens, celui qui n’a
jamais été oint par quiconque.
Le Messie de Dieu, c’est Cyrus celui que Dieu a oint
luimême comme sauveur d’Israël.
Jésus n’est pas le fils de Dieu, Jésus est un imposteur. Il s’est
emparé de l’identité d’un autre, c’est-à-dire de celle de Cyrus.
Cyrus est le sauveur d’Israël.
22


L’histoire de Cyrus



Pour savoir qui est Jésus, il faut d’abord savoir qui est
Cyrus. En sachant qui est Cyrus, nous saurons qui est Jésus.
Il est dit que le mystère du fils de l’homme sera dévoilé à la
fin des temps.
Voici toute l’histoire de Jésus qui se dit le fils de l’homme.
Dieu parlait face à face avec Cyrus, comme il parlait face à
face avec Moïse.
Comparaison. (De.18 : 15) L’Éternel dit à Moïse : Je leur
susciterai un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa
bouche et vous l’écouterez. Ce prophète est Cyrus, et non pas
Jésus comme le disent les églises.
Mais si vous lisez attentivement la bible dans le Nouveau
Testament, vous vous apercevrez que Dieu n’a jamais parlé face
à face avec Jésus son fils, c’est lui-même Jésus qui parle de lui
continuellement. Jésus, le Christ, s’est lui-même proclamé dieu
et sauveur d’Israël. Mais Jésus n’était qu’un homme qui se
disait roi et sauveur d’Israël.
Comparaison. (Jn.10 : 32-33) Jésus dit aux juifs : Pour
laquelle de mes œuvres, me lapidez-vous ? Les Juifs répondirent :
Ce n’est pas pour une œuvre que nous te lapidons, mais pour un
blasphème, parce que toi, qui est un homme, tu te fais dieu.
Jésus Christ, la parole s’est fait chair, il est venu sur la terre
comme homme, mais l’homme n’est pas divin, donc il n’a
aucun pouvoir. Il ne peut être un dieu ni un sauveur.
Nous allons voir maintenant comment Jésus va s’accaparer
de l’identité de Cyrus qui lui est le vrai sauveur d’Israël, oint
par Dieu pour être le sauveur d’Israël.
Le siège de Jérusalem qui se déroule en 587 av. J.-C. oppose
l’armée babylonienne à la ville de Jérusalem, capitale du
royaume de Juda.
23 S’achevant par la destruction de la ville, celle du temple et
par la déportation de la population à Babylone, la destruction du
premier temple est un évènement majeur pour l’histoire et la
tradition juive. Les évènements et leur perception sont
abondamment couverts dans la bible, en particulier dans le deuxième
livre des rois, celui de Jérémie, dans le livre des lamentations
de Jérémie, ainsi que dans plusieurs autres livres.
L’histoire de Cyrus commence après la déportation d’Israël
à Babylone.
Dieu dit à Jérémie : Avertis Israël que s’il continue d’entrer
des dieux babyloniens dans mon saint temple, je vais les
envoyer rejoindre les dieux babyloniens. Mais Israël n’a pas
écouté l’Éternel, et Israël fut déporté à Babylone pour rejoindre
leurs amants, les dieux babyloniens. Et Dieu dit à Jérémie qu’il
les punirait pendant soixante-dix ans, et qu’après les
soixantedix ans d’exil écoulés, Dieu va envoyer son serviteur et
sauveur Cyrus pour les délivrer de leur exil (diaspora) et les
retourner dans leur pays à Jérusalem.
La plus belle histoire de la bible c’est l’histoire de Cyrus, le
roi des Mèdes et des Perses, qui va détruire le roi
Nabuchodonosor de Babylone, qui est le roi le plus puissant de toute la
terre. Cyrus va le vaincre, et il va délivrer Israël qui est en exil à
Babylone. Mais cette belle histoire ne nous a jamais été
racontée.
Dieu en avait parlé dès le commencement.
Juda est un jeune lion. Il revient du carnage (il revient de
l’exil).
Dans (Ge.49 : 10) il est dit : Le sceptre ne s’éloignera point
de Juda ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que
vienne le Shilo (le Messie Cyrus) et que les peuples lui
obéissent.
Cyrus c’est le sauveur d’Israël ! C’est lui qui a délivré Israël
de son exil à Babylone !
Cyrus c’est le roi d’Israël, c’est lui le Messie, le sauveur
d’Israël, c’est lui que Dieu a oint avec de l’huile comme roi
d’Israël.
24


Jésus l’imposteur



Maintenant, nous allons voir comment Jésus va s’emparer de
l’identité de Cyrus, et convaincre le monde entier, en disant de
lui-même qu’il est le Messie, et le Sauveur d’Israël.
C’est par le prophète Ésaïe que la bible va nous raconter
l’histoire de Cyrus, le vrai Messie et sauveur d’Israël.
Tout d’abord, Dieu n’a jamais oint Jésus comme roi d’Israël,
ni comme sauveur d’Israël, ni comme messie. Par contre, Dieu
a oint Cyrus comme roi d’Israël, comme Sauveur d’Israël, et
comme son Messie, son oint.
Le peuple de Dieu part en exil. Israël le peuple de Dieu,
c’est Jérusalem, c’est elle Jérusalem qui part en exil. Ils sont
punis pour avoir péché en introduisant des idoles dans le temple
de Dieu.
Comparaison. (Jr.16 : 10-13) Le peuple dit à Jérémie :
Pourquoi cet immense malheur ? Quel péché avons-nous
commis contre Dieu ? Dieu dit à Jérémie : Alors tu leur répondras :
c’est que vos pères m’ont abandonné, ils ont suivi d’autres
dieux pour se prosterner devant eux. Et moi, ils m’ont
abandonné, c’est pourquoi je vous jetterai hors de Jérusalem dans un
pays inconnu (Babylone) et là vous servirez les dieux que vous
aimez !
Et c’est ainsi que les Babyloniens de Nabuchodonosor ont
détruit le temple et la ville de Jérusalem par le feu, et les ont
emmenés en captivité à Babylone. Et rendu en exil, le peuple
implore Dieu de revenir à eux. Et voici les complaintes que le
peuple fait à Dieu, par les lamentations de Jérémie. (Lam.1 :
122) Eh quoi ! Elle est assise solitaire cette ville si peuplée,
souveraine des nations, elle est réduite à la servitude, elle pleure,
Juda est en exil, Sion est dans le deuil, on ne va plus aux fêtes,
ses vierges sont affligées, l’Éternel l’a humiliée à cause de la
25 multitude de ses péchés, ses enfants sont captifs devant
l’oppresseur, la fille de Sion a perdu toute sa gloire. Jérusalem
s’est souvenue, Jérusalem a multiplié ses péchés, c’est pourquoi
elle est en exil, Jérusalem a vu pénétrer dans son sanctuaire
l’ennemi, l’Éternel a tendu un filet sous mes pieds, il m’a fait
tomber. Le Seigneur a foulé au pressoir la vierge, fille de Juda.
Sion Jérusalem a étendu les mains, mais personne ne l’a
consolée. Éternel regarde ma détresse, j’ai été rebelle ! Au dehors
l’épée a fait ses ravages, au dedans la mort. Tous mes ennemis
ont appris mon malheur, ils se sont réjouis de ce que tu l’aies
causé. Éternel, traite mes ennemis comme tu m’as traitée, à
cause de toutes mes transgressions ! Car mes soupirs sont
nombreux, et mon cœur est souffrant. Le Seigneur dans sa colère a
couvert de nuages la fille de Sion, il a dans sa fureur, renversé
les forteresses de la fille de Juda. Et Dieu va exaucer leurs
prières comme l’avait dit le prophète Jérémie. Dans (Jr. 25 : 12)
(Jr.29 : 10) Dieu dit : Je ne vous laisserai pas impuni. Mais dans
ma compassion après soixante-dix ans d’exil, je vous enverrai
mon serviteur et sauveur Cyrus qui lui va détruire votre
ennemi, le roi de Babylone Nabuchodonosor qui est le roi le plus
puissant de toute la terre. Cyrus va délivrer Israël de l’exil, et va
retourner Israël dans son pays à Jérusalem. Cyrus va
reconstruire la ville et le temple de Jérusalem que Nabuchodonosor
avait détruits par le feu. Et c’est lui, Cyrus, qui va proclamer les
louanges de l’Éternel, comme il est dit dans : (Is.43 : 21) Le
nouveau peuple que je me suis formé publiera mes louanges. Et
c’est ainsi que Cyrus va devenir le roi le plus puissant de toute
la terre.
Comparaison. (Is.42 : 6) Dieu dit à Cyrus : Je te prendrai
par la main, je te garderai, et je t’établirai pour traiter alliance
avec le peuple, pour être la lumière des nations, et pour faire
sortir de prison mes captifs.
Comparaison. (Is.49 : 1-6) L’Éternel m’a appelé dès ma
naissance, il m’a nommé dès ma sortie des entrailles
maternelles, il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, il a
fait de moi une flèche aiguë. Il m’a dit : Tu es mon serviteur,
Israël en qui je me glorifierai. Cyrus dit l’Éternel parle, celui
qui m’a formé dès ma naissance pour être son serviteur, pour
ramener à lui Jacob, et Israël encore dispersé. Il m’a dit : C’est
26 peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob, et
pour ramener les restes d’Israël. Je t’établis pour être la
lumière des nations, et pour porter mon salut jusqu’aux
extrémités de la terre. Des rois le verront, et ils se lèveront, des
princes, et ils se prosterneront, à cause de l’Éternel, qui est
fidèle, du Saint d’Israël.
Cyrus le sauveur d’Israël
(Is 62 : 11-12) Cyrus ! C’est lui le sauveur d’Israël. Dites à
Jérusalem : Voici ton Sauveur arrive, et on vous appellera
peuple, racheté de l’Éternel. Et toi, Jérusalem, on t’appellera
recherchée, ville non délaissée.
Cyrus va détruire le plus grand roi de toute la terre. Le roi
Nabuchodonosor de Babylone.
Cyrus le roi de Perse notre sauveur ! C’est lui qui nous a
délivrés de l’esclavage du roi de Babylone Nabuchodonosor. Et
c’est lui qui va devenir le nouveau roi de Babylone. Tous les
rois de la terre vont se joindre à Cyrus pour former un peuple
immense.
Cyrus : (Is.2 : 2) Il arrivera, dans la suite des temps, que la
montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet
des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que
toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en
foule, et diront : « Venez, et montons à la montagne de
l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, car de Sion sortira la
loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel. »
(Ap.19 : 15-16) Cyrus ! Tu les briseras (les rois de la terre)
avec une verge de fer.
(Jr.25 : 9) (Jr.29 : 10-15) Dieu donne à Cyrus tous les
royaumes de la terre.
Cyrus : (Ps.2 : 6-9) Dieu dit : C’est moi qui ai oint mon roi
Cyrus sur Sion ma montagne sainte ! L’Éternel m’a dit : Tu es
mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui. Demande-moi et je te
donnerai toutes les nations de la terre pour héritage, les
extrémités de la terre pour possession, et tu les briseras avec une verge
de fer, baiser le fils, car sa colère est prompte à s’enflammer.
(Cyrus va détruire tous les ennemis d’Israël, et ils vont se
join27 dre à eux.) Il le confirme dans (2.Ch.36 : 22-23) et (Esd.1 : 2).
Ainsi parle Cyrus roi des Perses : L’Éternel, le Dieu des cieux,
m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de
lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda.
Comparaison. (Ap. 2 : 27) Où Dieu dit : Je lui donnerai
autorité sur les nations, et il les paîtra avec une verge de fer,
comme on brise un vase d’argile.
Comparaison. (Ap.12 : 1-5) Elle était enceinte la femme, et
elle criait dans les douleurs de l’enfantement, elle enfanta un
fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer, et
son enfant, Cyrus, fut enlevé vers Dieu et vers son trône.
(Is.43 : 1-21) Dieu dit : Ne crains rien Israël, c’est moi qui t’ai
formé, tu es à moi, c’est pourquoi je te rachète de ton exil.
Cyrus va s’asseoir sur le trône de David.
(Is.45 : 1-4) (Is. 49 : 3) Cyrus tu es l’Israël (Jérusalem) dont
je me sers pour manifester ma gloire. Cyrus dit : C’est Dieu qui
m’a formé dès ma naissance pour être son serviteur. Pour
ramener à lui Jacob, et Israël encore dispersé. Je t’établis pour être la
lumière des nations, pour porter mon salut jusqu’aux extrémités
de la terre, et c’est toi qui vas former mon peuple nouveau-né,
et c’est toi qui vas publier mes louanges.
Comparaison. (Ps.22 : 26-32) Le peuple nouveau-né, que
je me suis formé publiera mes louanges.
Comparaison. (Ps.102 : 14-23) Oui, l’Éternel rebâtira Sion,
que cela soit écrit pour la génération future, et que le nouveau
peuple qui sera créé célèbre l’Éternel. Et qu’ils publient dans
Sion le nom de l’Éternel, et ses louanges dans Jérusalem, quand
tous les peuples s’assembleront, et tous les royaumes, pour
servir l’Éternel.
Comparaison. Avec le peuple premier-né qui a été sauvé
d’Égypte par Moïse (Ex 4 : 22) Dieu dit à Moïse, de dire à
Pharaon : Ainsi parle l’Éternel, Israël est mon fils, mon premier-né.
Je te dis : « Laisse aller mon fils, pour qu’il me serve ».
(Is 11 : 11) Le Seigneur étendra une seconde fois la main
pour racheter son peuple. (Jl. 2 : 27) Et vous saurez que
28 l’Éternel est au milieu de vous, et je ne vous cacherai plus ma
face.
Comparaison. Cyrus ! L’Étoile du matin. Dieu l’avait prédit
depuis longtemps.
Cyrus : (Nb. 24 : 17) Une étoile sort de Jacob, un sceptre
(Roi) s’élève d’Israël, il perce les flancs de Moab, il abat tous
les enfants de Seth. Il se rend maître d’Édom, il se rend maître
de Séir, il abat tous ses ennemis. Israël manifeste sa force.
Celui qui sort de Jacob (Cyrus) règne en souverain. (Voir Étoile
dans le lexique, où l’Étoile du matin est certifiée comme étant
une idole, l’idole de Dieu que vous vous êtes fabriquée (Am.5 :
25-26) où Dieu, parle du piédestal de vos idoles, l’étoile de
votre Dieu.)
Cyrus délivre le peuple de l’exil, et les retourne dans leur
pays (Jérusalem).
Cyrus c’est lui le sauveur d’Israël.
(Is.44 : 28) Cyrus c’est le berger de Dieu, le berger du
troupeau de toute la terre.
(Is.45 : 1-13) Cyrus c’était l’oint du Seigneur, son messie,
son sauveur.
Ainsi parle l’Éternel à son oint, à Cyrus, qu’il tient par la
main, pour terrasser les nations devant lui, pour ouvrir les portes
du temple, et qu’elles ne soient plus fermées. Je marcherai
devant toi, je te donnerai des trésors cachés, des richesses
enfouies, afin que tu saches que je suis l’Éternel ton Dieu. C’est
moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice, il rebâtira ma ville, et
libérera mes captifs. Ces peuples marcheront à ta suite, ils
passeront enchaînés, ils se prosterneront devant toi, et te diront en
suppliant : c’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu
notre Sauveur.
Comparaison. (Lc.1 : 68-71) Le Dieu d’Israël a visité et
racheté son peuple et nous a suscité un puissant sauveur dans la
maison de David, son serviteur, un sauveur qui nous délivre de
nos ennemis et de tous ceux qui nous haïssent (N.B. Ce
sauveur n’est pas Jésus, mais Cyrus.)
29 Comparaison. (Jr.25 : 9-15) Cyrus, notre sauveur, va
détruire tous les ennemis d’Israël. (Jr.29 : 10-20) Dieu envoie son
sauveur, le roi Cyrus, pour ramener les captifs d’Israël dans leur
pays. (Mi. 4 : 10-11) Israël, tu es à Babylone, mais c’est là que
tu seras délivrée. C’est là que Yahvé te rachètera de la main de
tes ennemis, par l’intermédiaire de Cyrus.
(Jr. 33 : 15) Je ferai éclore à David un germe de justice.
Cyrus : (Za. 3 : 8-9) (Za. 6 : 12-13) Voici un homme dont le
nom est germe, Cyrus c’est lui qui reconstruira mon temple et
ma ville. (Jr.33 : 15) (Jr. 23 : 5-9) Voici, les jours viennent dit
l’éternel, où je susciterai à David un germe juste ; Il régnera en
roi. En son temps, Juda sera sauvée, et voici le nom dont on
l’appellera ; L’Éternel notre Justice. L’Éternel est vivant, il a
fait monter d’Égypte les enfants d’Israël. Et l’on dira l’Éternel
est vivant lui qui a ramené la maison d’Israël du pays de
Babylone, et ils habiteront le pays.
Comparaison. (Za.6 : 12) Voici un homme dont le nom est
germe, il bâtira le temple de l’Éternel. Il portera les insignes de
la majesté, il s’assoira et dominera sur son trône, il sera
sacrificateur sur son trône.
Comparaison. (Ps 110 : 2-6) Déclaration du Seigneur Dieu
à mon Seigneur le roi : Vien siéger à ma droite, je veux
contraindre tes ennemis à te servir de marchepied. Depuis le
temple de Sion, que le Seigneur étende au loin ton pouvoir ! Et
toi, maîtrise les ennemis qui t’entourent. Rassemble ton armée
sur les saintes montagnes tous les peuples viennent à toi,
comme la rosée née de l’aurore. Le Seigneur a fait ce serment, il
ne s’en dédira pas : Tu es sacrificateur pour toujours à la
manière de Melchisédech.
Comparaison. (Is.9 : 1-6) Le peuple qui marchait dans les
ténèbres ceux qui habitaient le pays de l’ombre de la mort
(Babylone) voit une grande lumière, car un enfant Cyrus nous est
né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son
épaule, on l’appellera admirable, conseiller, Dieu puissant, père
éternel, prince de la paix. Donner à l’empire de l’accroissement,
et une paix sans fin au trône de David et à son royaume.
30 Comparaison. (Is.45 : 13-16) C’est moi qui ai suscité Cyrus
dans ma justice, il libérera mes captifs, il rebâtira ma ville, sans
rançon ni présent, les gains de tous tes ennemis passeront chez
toi et seront à toi, ces peuples marcheront à ta suite, ils
passeront enchaînés. Ils se prosterneront devant toi, et te diront en
suppliant : C’est auprès de toi seulement que se trouve Dieu.
Toi le Dieu sauveur d’Israël. Ce sont tous ces titres qui ont été
attribués à Cyrus, et dont Jésus s’est accaparé.
(Is.62 : 11-12) Dites à la fille de Sion : Voici, ton sauveur
arrive.
(Is.44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon berger, et il
accomplira toute ma volonté.
(Is. 45 : 1) Dieu parle à son oint Cyrus. Un oint en grec
signifie un messie.
(Ap.19 : 15-16) De sa bouche sortait une épée aiguë, pour
frapper toutes les nations de la terre, pour les paître avec une
verge de fer, il avait un vêtement teint de sang, sur sa cuisse un
nom écrit : Cyrus ! Roi des rois et Seigneur des Seigneurs.
(Is.44 : 28) Cyrus c’est le berger de Dieu. (Is.45 : 1-15) Cyrus !
Celui que Dieu a consacré comme son oint ! À Cyrus, l’homme
qu’il a consacré, Dieu dit : Je te donne mon appui, je te prends à
mon service, je te donne toutes les nations de la terre, mon
héritage, moi-même. Je marche devant toi pour tracer ton chemin.
Je te livre les trésors secrets et les richesses bien cachés. C’est
toi qui vas reconstruire mon temple et ma ville Jérusalem. Et
c’est moi ton Dieu, qui te met à la tête de mon royaume. Je fais
de toi un dieu. Et c’est toi qui publieras mes louanges. Comme
il est dit dans : (Is. 43 : 21) Le peuple (Nouveau-né) que je me
suis formé, c’est lui qui publiera mes louanges.
Comparaison. (Is.60 : 6) Toutes les nations de la terre
publieront les louanges de l’Éternel. (Ps.22 : 27-32) Toutes les
nations de la terre se prosterneront devant ta face, elle
annoncera son œuvre au peuple nouveau-né. (Ps.2. 6-8) Dieu dit : C’est
moi qui ai oint mon roi sur Sion ma montagne sainte !
L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui.
Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, les
31 extrémités de la terre pour possession et tu les briseras avec une
verge de fer.
Comparaison. Et Cyrus le certifie dans (2.Chro.36 : 23) et
dans (Esd. 1 : 2) Ainsi parle Cyrus, roi des Perses : L’Éternel, le
Dieu des cieux, m’a donné tous les royaumes de la terre, et il
m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda. (2.
Chron. 36 : 20-23) (Esd. 1 : 1-3) À Cyrus roi de Babylone : Le
Dieu du ciel a soumis à mon autorité tous les royaumes de la
terre. Il m’a chargé de lui construire un temple à Jérusalem dans
le pays de Juda. (Is.44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon berger.
Et il accomplira toute ma volonté. Il dira de Jérusalem : Qu’elle
soit rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé !
Comparaison. (Ecc.5 : 10-13) Il est un mal grave que j’ai
vu sous Israël. Des richesses conservées pour son malheur, et
ces richesses se perdent. Il a engendré un fils, et il ne reste rien
entre ses mains, tout n’est que du vent.
Comparaison. (Lc. 4 : 6-13) Satan dit : Tous les royaumes
de la terre m’ont été livrés, ainsi que tout son pouvoir et sa
gloire, et cette gloire et ces royaumes, je les donne à qui je
veux. N’oublions pas que Satan est le dieu de ce monde.
Comparaison. (2.Th. 2 : 9) Le méchant viendra avec la
puissance de Satan et accomplira toutes sortes de miracles et de
prodiges mensongers. (Ac. 26 : 18) Jésus dit à Paul : Je t’envoie
pour que tu leur ouvres les yeux, pour que tu les ramènes de
l’obscurité à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu. (1.Jn. 5 :
19) Le monde entier se trouve au pouvoir de Satan. (Ap.12 :
512) Malheur à la terre et à la mer ! Car le diable est descendu
vers vous.
Comparaison. (Si.24 : 3-11) Cyrus dit : Le créateur qui m’a
créé m’indiqua ma demeure. Établis-toi chez les descendants de
Jacob, aie ta propriété en Israël, me dit-il. Entre dans l’héritage
d’Israël. C’est ainsi qu’en Sion je me suis établi, qu’en
Jérusalem j’exerce mon pouvoir. Je me suis enraciné chez un peuple
plein de gloire. (Ps. 45 : 3-13) Cyrus : On voit bien que Dieu t’a
béni pour toujours. Ton trône, ô, Dieu, est comme le trône de
Dieu, établi pour toujours. C’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a
consacré en versant sur ta tête une huile de fête, et t’a choisi
32 plutôt que tes compagnons. (2. S. 7 : 8-15) Dieu avait fait une
promesse à David ! Dieu dit à David : Je t’ai pris au pâturage
pour que tu sois chef de mon peuple Israël. C’est ton lignage
Cyrus qui me construira un temple, une maison, et j’affermirai
pour toujours son trône royal, et s’il fait le mal, je le châtierai
avec une verge d’homme, mais sans jamais lui retirer ma
faveur. Ton trône sera affermi à jamais. (Lc. 4 : 18) (Lc. 1 :
6874) Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, de ce qu’il a visité et
racheté son peuple, et nous a suscité un puissant sauveur (Cyrus
et non Jésus) dans la maison de David, son serviteur, comme il
l’avait annoncé par la bouche de ses prophètes des temps
anciens. Un sauveur qui nous délivre de nos ennemis, et se
souvient de sa Sainte-Alliance, selon le serment par lequel il
avait juré à Abraham notre père, de nous donner un pays.
Comparaison. (Jr. 25 : 11-16) Dieu dit : Après les
soixantedix ans de votre exil accomplis, j’enverrai mon serviteur, et
sauveur Cyrus pour vous délivrer de vos ennemis, et il
retournera mes captifs dans leur pays à Jérusalem.
Cyrus : (Ecc.5 : 10-13) Il est un mal grave que j’ai vu sous
Israël. Des richesses conservées pour son malheur, par celui qui
les possède. Ces richesses se perdent, par quelque évènement
fâcheux. Il a engendré un fils, et il ne reste rien entre ses mains.
Il est sorti du ventre de sa mère, il s’en retourne nu ainsi qu’il
était venu, tout n’est que du vent.
Comparaison. (Is.45 : 1-5) L’Éternel dit a Cyrus : Tu es
mon fils, je te donnerai des trésors cachés, des richesses
enfouies, afin que tu saches que je suis l’Éternel qui t’appelle par
ton nom.
(Ps.22 : 32) Le peuple nouveau-né que je me suis formé
publiera mes louanges.
(2.Chr. 20 : 23-30) (Prophétie) Cyrus va détruire tous les
ennemis d’Israël.
Israël est en exil à Babylone ! Et Dieu envoie son serviteur
Cyrus pour les délivrer de leurs ennemis, et avec l’aide de
Cyrus, Dieu va se former un peuple nouveau-né. (Le peuple
premier-né c’est le peuple que Moïse avait délivré d’Égypte, et
33 le peuple nouveau-né c’est le peuple que Cyrus va délivrer du
roi de Babylone.)
Comparaison. (Ex.4 : 22) Dieu dit à Moïse : Tu diras à
Pharaon : Israël est mon fils, mon premier-né. Je te dis, laisse aller
mon fils, pour qu’il me serve.
Comparaison. (Ps.22 : 28-32) (Is. 43 : 21) Dieu dit : Le
peuple (nouveau-né) que je me suis formé, c’est lui qui
publiera mes louanges. (Is.60 : 6-7) Tous les ennemis d’Israël, toutes
les nations de la terre publieront les louanges de l’Éternel.
Même les Arabes les Islamistes, les fils d’Ismaël Kédar et
Nébazoth.
Comparaison. (Is. 11 : 11) Le Seigneur étendra une seconde
fois la main pour racheter son peuple.
Les rois étaient dieu.
Cyrus : (Dn. 6 : 7-8) La loi des mèdes et des perses, était
l’adoration des rois.
La mort du roi de Babylone (Nabuchodonosor).
Cyrus : (Is. 14 : 3) Israël ! Il arrivera qu’au jour où Yahvé te
soulagera de ta souffrance, de tes tourments et de la dure
servitude à laquelle tu étais asservi. Tu entonneras cette satire sur le
roi de Babylone, et tu diras : Comment a fini le tyran, a fini son
arrogance. Yahvé a brisé le sceptre des souverains. (Tous les
rois de la terre.)
Nous allons voir que le sauveur attendu ce n’est pas Jésus le
Christ, mais Cyrus.
(Ps.2 : 7) Dieu va transférer son héritage Jérusalem, au roi
Cyrus de Babylone.
(2.Chro.15 : 2-3) L’Éternel est avec vous quand vous êtes
avec lui, si vous le cherchez, vous le trouverez, mais si vous
l’abandonnez, il vous abandonnera.
Cyrus : Dieu dit : Vous m’avez abandonné en rentrant des
dieux étrangers dans mon temple, et bien moi aussi je vais vous
abandonner, et je vais vous envoyer en exil à Babylone
rejoindre vos amants, ceux avec lesquels vous vous êtes prostitués.
Puisque vous ne voulez plus me voir, je vais exécuter vos
dé34 sirs. Mais sans jamais renier la promesse que j’ai faîte à
Abraham votre père, et à David mon serviteur de vous donner un
pays. Et Dieu va retourner les Israélites dans leur pays à
Jérusalem. Mais c’est Cyrus le nouveau roi de Babylone, que Dieu va
installer sur le trône de David, et c’est lui Cyrus qui va prêcher
mes louanges. (Voir Seigneur.)
Abraham ! Ta postérité possédera la porte de tes ennemis.
Cyrus : (Ge.22 : 17) Dieu dit à Abraham : Je te bénirai et je
multiplierai. Ta postérité sera comme les étoiles du ciel, et ta
postérité possédera la porte de tes ennemis.
Comparaison. (Ge. 24 : 60) À Rébecca femme d’Isaac, il
est dit : Et que ta postérité possède la porte de ses ennemis.
C’est-à-dire, les fils d’Ismaël, vont s’unir à Isaac son frère.
Cyrus délivre Israël, il abat tous ses ennemis, et tous vont se
joignent à eux.
Cyrus. (Os. 2 : 2-3) Après leur retour d’exil ! Les fils de
Juda et les fils d’Israël se réuniront. Ils se donneront un chef
unique (Cyrus) et ils sortiront du pays, car il sera grand le jour
de Yizréel, le jour où Cyrus va détruire tous les ennemis
d’Israël.
Comparaison. L’Assyrien sera le roi d’Israël.
Cyrus : (Os.11 : 5) Israël ! Ils ne retourneront pas en Égypte,
mais l’Assyrien sera leur nouveau roi.
Israël. (Isaac) Et les Arabes (Ismaël) vont s’unir ensemble
pour former un seul peuple.
Et Ésaïe, nous annonce la Gloire future d’Israël.
(Is. 2 : 1-2) Prophétie d’Ésaïe, sur Juda et Jérusalem : Il
arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de
l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, et que
toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et
diront : « Montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du
Dieu de Jacob. » (Cyrus va détruire tous les ennemis d’Israël, et
ensuite tous les ennemis d’Israël vont se joindre à la maison du
Dieu de Jacob) (Pour former le peuple nouveau-né, promis à
Abraham.)
35 Comparaison. (Ge. 27 : 29) Dieu l’avait prédit : Israël ! Que
des peuples te soient soumis, et que des nations se prosternent
devant toi. Sois le maître de tes frères, et que les fils de ta mère
se prosternent devant toi.
Comparaison. (Is. 45 : 14-15) Dieu dit à Cyrus : Tous les
peuples marcheront à ta suite, ils passeront enchaînés, ils se
prosterneront devant toi, et te diront en suppliant : « C’est
auprès de toi seulement que se trouve Dieu, et il n’y a point
d’autre Dieu que lui. »
(2.Chr. 20) : Cyrus va détruire tous les ennemis d’Israël.
(Mi.4 : 10) (Jr.25 : 9-30) Cyrus va détruire tous les ennemis
d’Israël.
Cyrus va délivrer le peuple de Dieu, et détruire tous les
ennemis d’Israël.
Cyrus : (Jr.25 : 11) Après avoir envoyé son peuple en exil à
Babylone, Dieu dit : « Qu’après soixante-dix ans d’exil, qu’il
enverrait son Serviteur Cyrus pour les délivrer de tous leurs
ennemis, et qu’ils les feraient revenir à Jérusalem. »
Comparaison. (De. 30 : 1-10) Dieu nous l’avait annoncé
longtemps d’avance ! Lorsque le Seigneur votre Dieu vous aura
dispersés chez des peuples étrangers, vous méditerez sur ces
événements, vous vous lamenterez à Dieu par des prières, et
Israël reviendra au Seigneur. La prophétie se réalise. Et Dieu va
nous rétablir dans son pays Jérusalem. (2.Chr. 20) : Ici, c’est
Dieu qui se sert de Josaphat, qui symbolise Jérusalem, pour
nous envoyer un signe, comme quoi Cyrus va détruire tous les
ennemis d’Israël, et que Cyrus va retourner le peuple d’Israël
dans son pays, et tous les ennemis d’Israël vont se joindre à eux
pour former un seul peuple, Israélites, Arabes, Musulmans, etc.
Dieu rachète son peuple pour la deuxième fois.
Cyrus : (Is.11 : 11) Le Seigneur étendra une seconde fois la
main pour racheter son peuple.
(Si.51 : 8-12) (Mal.3 : 1) Cyrus sera désormais ton Seigneur.
36 Cyrus : (Ps. 45 : 2-12) Écoute ma fille Jérusalem ! Le roi
porte ses désirs sur ta beauté et puisqu’il est ton Seigneur,
rends-lui tes hommages.
Comparaison. (Is.43 : 21) Le peuple que je me suis formé
publiera mes louanges. (Mal.3 : 1) Voici, j’enverrai mon
messager (Cyrus) il préparera le chemin devant moi, et soudain
entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez. Cyrus
sera désormais ton Seigneur ! Et il sera appelé, le Seigneur est
notre justicier.
Comparaison. (Jr. 33 : 14-17) Et voici comment on
appellera Jérusalem, le Seigneur est notre justicier. (2.Chr. 20) : Cyrus
va détruire tous les ennemis d’Israël.
Comparaison. (Si.51 : 8-12) Israël demande au Seigneur le
roi de les délivrer de leurs ennemis, et de ne pas les abandonner.
Dieu exauce leur prière et leur envoie Cyrus comme Sauveur,
et Seigneur. Il les retourne dans leur Pays à Jérusalem, pour
rendre hommage au Seigneur, le roi Cyrus.
Après l’Égypte, le peuple de Dieu va retourner en exil.
Cyrus : (Ex. 25 : 1) (Ex. 3 : 7) L’Éternel parla à Moïse, pour
qu’il délivre son peuple de l’exil de l’Égypte une première fois.
Comparaison. (Is. 45 : 1) L’Éternel parla à Cyrus, pour
qu’il délivre son peuple de l’exil de Babylone une deuxième
fois.
Comparaison. (Is. 11 : 11) Le Seigneur étendra une seconde
fois la main pour racheter son peuple. C’est pourquoi il est dit :
dans (De. 18 : 15) Dieu vous enverra un prophète comme
Moïse, que vous écouterez. (Ce prophète c’est Cyrus et non
Christ.)
(Is. 45 : 15) Cyrus le sauveur de mon peuple.
Cyrus : (Is. 61 : 1-5) L’esprit du Seigneur est sur moi, il m’a
oint pour annoncer une bonne nouvelle, pour proclamer la
délivrance d’Israël.
Comparaison. (Lc. 4 : 17-18) L’esprit du Seigneur est sur
moi, il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle, pour
proclamer la délivrance d’Israël.
37 Comparaison. (Lc 1 : 68) Béni soit le Seigneur, le Dieu
d’Israël, de ce qu’il a visité et racheté son peuple, et nous a
suscité un puissant sauveur (Is. 65 : 17-19), car voici que je crée de
nouveaux cieux et une nouvelle terre. (Une nouvelle Jérusalem)
Un peuple nouveau-né ** (Une nouvelle alliance.) (Le peuple
premier-né ** c’est celui que Moïse a délivré.) Et le peuple
nouveau-né c’est celui que Cyrus a délivré.
Cyrus va délivrer Israël de tous ses ennemis.
(Mi. 6 : 5) Mon peuple, rappelle-toi ce que projetait Balak,
roi de Moab.
Cyrus : (Nb. 24 : 5-10) Dieu annonce longtemps à l’avance,
par la voix de Balaam, que Cyrus délivrerait Israël de tous ses
ennemis, et qu’il en fera le peuple le plus puissant de toute la
terre. Balaam dit : « Je le vois, dans la suite des temps » un astre
sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël, il perce les flancs de
Moab, et il abat tous les enfants de Seth. Il se rend maître
d’Édom, il se rend maître de Séir, tous ses ennemis. Israël
manifeste sa force.
Comparaison. (Mi. 6 : 5) Mon peuple, rappelle-toi ce que
projetait Balak, roi de Moab, et ce que lui répondit Balaam, fils
de Béor, afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Éternel.
Dieu l’avait annoncé à Moïse longtemps à l’avance.
Cyrus : (De. 32 : 39-43) L’Éternel dit : Si j’aiguise l’éclair
de mon épée, et si ma main saisit la justice, je me vengerai de
mes adversaires, et je punirai ceux qui me haïssent. Mon épée
dévorera leur chair, et j’enivrerai mes flèches de sang, du sang
des blessés et des captifs, de la tête des chefs de l’ennemi.
Nations chantez les louanges de son peuple ! Car l’Éternel venge
le sang de ses serviteurs. Il se venge de ses adversaires, et il fait
l’expiation pour son pays, pour son peuple. (Si. 36) : Que ta
colère éclate, pour supprimer nos ennemis, pour écraser nos
adversaires, fait sonner l’heure de la fin.
Jérusalem ! Ton péché est expié.
Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous
cherchez, Cyrus. (Is. 40 : 2-3) Parlez au cœur de Jérusalem, et
criez-lui que sa servitude est finie. Que son péché est expié.
38 Une voix crie : Préparez au désert le chemin de l’Éternel,
aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu.
Comparaison. (Mal. 3 : 1) Voici j’enverrai mon messager
Cyrus, Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera
dans son temple le Seigneur que vous cherchez. Et le messager
de l’alliance Cyrus que vous désirez, voici il vient, et ils
présenteront à l’Éternel des offrandes avec justice. Alors l’offrande de
Juda et de Jérusalem sera agréable à l’Éternel.
Comparaison. (Mt. 3 : 3) (Avec Jean le Baptiste.) C’est
Cyrus qui était venu pour préparer le chemin du Seigneur.
Ce qui s’est fait hier, va se faire aujourd’hui, et va se
refaire demain.
Ce qui a été, est, et sera, ce qui fut, cela sera, et ce qui s’est
fait se refera.
La prophétie se continue dans la suite des temps.
Cyrus : (Ge. 27 : 29) Dieu l’avait prédit : Israël ! Que des
peuples te soient soumis, et que des nations se prosternent
devant toi. Sois le maître de tes frères, et que les fils de ta mère se
prosternent devant toi.
Comparaison. (Is. 45 : 14-15) Dieu dit à Cyrus que : Tous
les peuples marcheront à ta suite, ils passeront enchaînés, ils se
prosterneront devant toi, et te diront en suppliant : C’est auprès
de toi seulement que se trouve Dieu, et il n’y a point d’autre
Dieu que lui.
Comparaison. (Mt.2 : 2) Préfiguration ! Les mages venus
d’Orient (de Babylone) dirent : Nous sommes venus pour
adorer Jésus, qui lui aussi Jésus va se faire Dieu.
(Is.45 : 14-15) C’est Cyrus qui est appelé Dieu puissant, et
non Jésus.
(Ps.2 : 6-7) (Is.9 : 5) Car un enfant nous est né, un fils nous
est donné.
Cyrus : Selon (Is.9 : 5) Jésus devait être appelé dieu puissant
et père éternel, ainsi que conseiller et admirable,
malheureusement, ces mots ne lui furent jamais appliqués et les chrétiens
39 cherchent toujours à dire qu’Ésaïe dit bien que Jésus est dieu,
car il est appelé ainsi dans ce verset.
Comparaison. (Ps.2 : 6-7) C’est moi qui ai oint mon roi sur
Sion ma montagne sainte ! L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils !
Je t’ai engendré aujourd’hui. Demande-moi et je te donnerai les
nations pour héritage, les extrémités de la terre pour possession.
Et Cyrus le confirme dans (Esd.1 : 2) où il dit : L’Éternel, le
Dieu du ciel m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a
commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem.
Comparaison. (Za.6 : 12) Voici un homme dont le nom est
germe, il germera dans son lieu, et il bâtira le temple de
l’Éternel. (Mi.5 : 1-4) (Mt.2 : 2) Les mages arrivèrent à
Jérusalem et dirent : Où est l’enfant le roi des Juifs qui vient de
naître ? Car nous avons vu son étoile en orient. L’Orient
désigne Babylone. (Mt. 27 : 11) Jésus dit qu’il est le roi des Juifs.
(Jr.23 : 5) L’Éternel dit : Je susciterai à David un germe juste, il
régnera en roi et prospérera, en son temps Juda sera sauvé.
(Za.9 : 9) Pousse des cris de joie Jérusalem, voici ton roi Cyrus
vient à toi, et il annoncera la paix aux nations, et il dominera sur
toute la terre, et il libérera tes captifs de la fosse de l’exil.
Les deux Babylones ! Celle de Nabuchodonosor
(l’oppresseur) d’Israël, et celle de Cyrus le (sauveur) d’Israël.
Mystères et secrets cachés de la bible.
Cyrus c’est une histoire cachée, qui ne nous a jamais été
racontée.
En l’an 587, Nabuchodonosor le roi de Babylone envahi
Jérusalem.
Dieu avait puni Israël parce qu’ils avaient entré des dieux
étrangers dans son temple.
Le temple et la ville sont détruits par le feu, et Israël est fait
prisonnier, et part en exil à Babylone. Mais Dieu dit à Jérémie
qu’après soixante-dix ans, il aurait compassion pour eux, et
qu’il enverrait son serviteur Cyrus pour délivrer Israël de leurs
ennemis, et délivrer les captifs de leur exil, et les retourner dans
leur pays à Jérusalem.
40 Cyrus va devenir roi de Babylone, Babylone ce sont les
Arabes (Ismaël).
Cyrus : Dieu va réunir les deux peuples, Isaac et Ismaël,
pour en faire un seul peuple.
Les Arabes et les Israélites vont s’unir ensemble, pour
former un seul peuple Israël.
Nébayot et Quédar les deux fils d’Ismaël, et tous les Arabes.
(Is.44 : 28) (Is. 60 : 10) Les Arabes rebâtiront la ville et le
temple de Jérusalem.
Cyrus : (Is.44 : 28) (Is. 60 : 1-10) Nébayot et Quédar les
deux fils d’Ismaël, et tous les Arabes vont se joindre à Israël.
Jérusalem ! Les nations marcheront à ta lumière, et les rois à ta
clarté naissante, tous sont assemblés, ils viennent à toi. Les
richesses du monde entier afflueront vers toi, et les trésors des
nations viendront chez toi. Tous les troupeaux de Quédar et de
Nébayot, et tous les Arabes se rassembleront chez toi, et les fils
de l’étranger rebâtiront la ville et le temple, et leurs rois te
serviront.
Comparaison. (Ge. 25 : 13) Voici les noms des fils
d’Ismaël. Premier-né d’Ismaël Nébayot, puis Quédar. (Ge. 25 :
13) (1.Chro. 1 : 29) (Ps.120 : 5) (Is. 21 : 16) (Is.42 : 11) (Is.60 :
7) (Jr.49 : 28) Tous ces chapitres parlent de Quédar. (Jr. 2 : 10)
C’est pourquoi je veux encore contester avec vous dit l’Éternel :
Allez à Quédar, observez bien, y a-t-il une nation qui change
ses dieux, quoiqu’ils ne soient pas des dieux ? Et mon peuple a
changé sa gloire contre ce qui n’est d’aucun secours. Frémissez
d’épouvante et d’horreur ! Car mon peuple a commis un double
péché. Ils m’ont abandonné, moi qui suis une source d’eau vive,
pour se creuser des citernes crevassées, qui ne retiennent pas
l’eau. Israël mon peuple est-il un esclave acheté, pourquoi donc
devient-il une proie pour les autres peuples ? C’est ce qui va
t’arriver, parce que tu as abandonné l’Éternel ton Dieu.
Israël lui sera troisième.
Cyrus : (Is.19 : 23-25) Après l’exil de Babylone, Dieu se
forme un peuple nouveau-né pour le servir. Les Égyptiens avec
les Assyriens serviront l’Éternel. En ce même temps, Israël lui
41 sera troisième, uni à l’Égypte et à l’Assyrie. Dieu dit : Je bénis
l’Égypte, mon peuple, et l’Assyrie, que j’ai créé de mes mains,
et Israël, la part qui est bien à moi, mon héritage.
Fin de l’exil. Ismaël se joint à Isaac.
Cyrus : (Is. 14 : 1-2) Oui, Yahvé aura pitié de Jacob, il
choisira de nouveau Israël. Il les réinstallera sur leur sol. L’étranger
se joindra à eux, pour s’associer à la maison de Jacob. La
maison d’Israël les assujettira, pour en faire des esclaves et des
servantes. Ils asserviront ceux qui les avaient asservis. Ils
maîtriseront leurs oppresseurs. Tous les rois de la terre, leurs
ennemis.
Cyrus : (Ge. 15 : 1) (Ge.16 : 1-14) Dieu fait alliance avec
Abram. (Ge. 17 : 19) Dieu dit à Abraham : J’établirai mon
alliance avec Isaac ton fils, et ce sera comme une alliance
perpétuelle, et je ferai de lui une grande nation.
Comparaison. (Ge. 17 : 20) Mais en faveur d’Ismaël, Dieu
dit : Lui aussi je le bénis, je le rendrai fécond, je le ferai croître
extrêmement, il engendrera douze princes et je ferai de lui une
grande nation. Les deux premiers princes sont Nébayot et
Quédar ses deux premiers fils.
Ismaël va s’unir à Isaac. Dieu va exécuter la promesse faite à
Ismaël et à Isaac. Cyrus ! Dieu va créer la postérité nombreuse,
promise à Ismaël le fils d’Abraham. (Ge.16 : 9-12) L’ange de
Dieu dit D’Ismaël ! Je multiplierai ta postérité, et elle sera si
nombreuse qu’on ne pourra la compter. Ismaël sera comme un
âne sauvage, sa main sera contre tous, et la main de tous sera
contre lui, et il habitera en face de tous ses frères.
Comparaison. (Jr. 2 : 24) Israël c’est l’ânesse sauvage, c’est
la femelle de l’âne sauvage d’Ismaël, et les mâles qui te
cherchent n’ont pas de misère à te trouver pour s’unir à toi. Tu dis :
Je veux aller vers eux, car j’aime les dieux étrangers.
Comparaison. (Os. 8 : 8-9) Israël s’est fait dévorer par les
mâles de l’Assyrie en l’an 721 av. J.-C. et Juda par les mâles de
Babylone en l’an 586 av. J.-C. Un âne sauvage Ismaël garde son
indépendance, mais Israël Jérusalem s’est acheté des amants.
Comparaison. Le roi de Babylone a brisé les os d’Israël.
42 Cyrus : (Jr. 50 : 17-20) Israël était une brebis égarée que
pourchassaient des lions. Le premier qui le dévora fut le roi
d’Assur en l’an 721, et celui qui, le dernier, lui brisa les os, ce
fut Nabuchodonosor, roi de Babylone, en l’an 586. C’est
pourquoi ainsi parle le Dieu d’Israël : Me voici pour visiter le roi
Nabuchodonosor de Babylone comme j’ai visité le roi d’Assur
(pour les détruire)
Isaïe va nous raconter l’histoire de Cyrus.
Cyrus : (Si. 48 : 24) Dans la puissance de l’esprit Isaïe vit la
fin des temps, il révéla l’avenir jusqu’à l’éternité. Et Isaïe va
nous raconter l’histoire de Cyrus. Tout le livre d’Isaïe au
complet est l’histoire de Cyrus.
Jérusalem part en exil : Israël ! Que va devenir le peuple que
je t’ai confié ?
Cyrus : (Jr. 13 : 20-22) Jérusalem, lève les yeux, regarde :
Tes ennemis arrivent du nord. Que va devenir le peuple que je
t’ai confié (Jérusalem) le troupeau qui fait ta gloire ?
Dieu vous enverra un prophète comme Moïse (Cyrus)
Israël dit : Je ne veux plus entendre la voix de l’Éternel.
Cyrus : (De. 18 : 15) Dieu vous enverra un prophète comme
Moïse, qui sera un membre de votre peuple, et vous
l’écouterez ! Il répondra ainsi à la demande que tu fis à
l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblée, quand tu
disais : Je ne veux plus entendre la voix de l’Éternel mon Dieu,
et que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir.
Comparaison. (Ac. 3 : 22) Moïse a dit : Le Seigneur votre
Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi
(ce prophète c’est Cyrus, et non Jésus).
Nous ne voulons plus que Dieu nous parle.
Cyrus : (Ex. 20 : 18-21) Le peuple dit à Moïse : Parle-nous
toi-même, et nous écouterons, mais que Dieu ne nous parle
point, de peur que nous mourions. Moïse dit : C’est pour vous
mettre à l’épreuve que Dieu est venu, pour que vous ayez sa
crainte devant les yeux, afin que vous ne péchiez point.
Israël ne veut plus entendre la voix de l’Éternel.
43 Cyrus : (Ex.19 : 4-18) (De.4 : 35-39) (De.5 : 1) (De.5 : 25)
(De.18 : 15-16) Dans ces extraits, Dieu de la montagne du Sinaï
parle aux enfants d’Israël. Pour montrer sa puissance, Dieu leur
envoie des coups de tonnerre et des éclairs et du feu. Et le
peuple fut saisi d’épouvante, et ils dirent à Moïse parle-nous
toimême. Et l’Éternel répondra ainsi à la demande que tu fis à
l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblé, quand tu
disais : Que je n’entende plus la voix de l’Éternel mon Dieu, et
que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir. (Ex.19 :
12) Quiconque touchera la montagne du Sinaï sera puni de mort
et on le percera de flèche, animal ou homme. Le mont Sinaï
c’est Babylone.
Comparaison. (Ap.16 : 18-2) Il y eut des éclairs, des
tonnerres, et un tremblement de terre, et la colère de l’Éternel
s’abattit sur Babylone la grande, pour lui donner la coupe de vin
de son ardente colère.
Comparaison. (Ga.4 : 21-26) Où il est dit : Car le mont
Sinaï est en Arabie. Et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui
est esclave avec ses enfants.
Lamentations sur Jérusalem. Vois ma misère, ô, Éternel et
reviens à nous.
Durant leur exil, le peuple se lamente à Dieu, pour les faire
revenir.
Cyrus : (2.S. 22) : Cantique de David ! David demande à
Dieu de sauver son peuple, et de les délivrer de tous leurs
ennemis. Et Dieu va exaucer la prière de David. Dieu va envoyer
son serviteur Cyrus, pour les délivrer de tous leurs ennemis.
Le prophète attendu ce n’est pas le christ, mais Cyrus.
Cyrus roi de perse, va devenir le nouveau roi de Babylone.
Tout le livre d’Ésaïe au complet, c’est l’annonce de Cyrus le
sauveur attendu, que Moïse avait prédit dans : (De. 18 : 15)
L’Éternel te suscitera un prophète comme moi. On sait que
Moïse a délivré le peuple de l’esclavage une première fois de
l’Égypte, et le peuple est retourné une deuxième fois en
esclavage à Babylone, et cette fois c’est Cyrus qui va délivrer le
peuple (nouveau-né) de Dieu.
44 Dieu rachète son peuple pour la deuxième fois.
Cyrus : (Is.11 : 11) Le Seigneur étendra une seconde fois la
main pour racheter son peuple. (Jl. 2 : 27) Et vous saurez que
l’Éternel est au milieu de vous, et je ne vous cacherai plus ma
face.
(Is.44 : 26) Dieu dit : Tu me demandes et j’exécute.
(2.Chro.5) : et 6 : Salomon demande à Dieu de sauver son
peuple, et Dieu le fait. Dieu avait annoncé longtemps à l’avance
qu’Israël irait en captivité.
Cyrus : (2.Chro. 6 : 24-42) Salomon demande à Dieu !
Quand ton peuple Israël sera battu par l’ennemi, pour avoir
péché contre toi, quand tu enverras ton peuple captif à
Babylone, et qu’ils t’adressent des prières, et des supplications, et
s’ils reviennent à toi, exauce leurs prières et leurs supplications.
Et rétablis ton peuple dans son lieu à Jérusalem. Éternel Dieu,
ne repousse pas ton oint. Souviens-toi des grâces accordées à
ton serviteur David (et Dieu va exaucer la demande de Salomon
en délivrant son peuple). (Is.44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon
berger, il accomplira toute ma volonté.
(Is.62 : 11-12) Dites à la fille de Sion : Voici, ton serviteur
arrive.
Cyrus : (2.S. 7 : 19) Seigneur Éternel, Tu parles aussi de la
maison de ton serviteur David pour des temps à venir.
Comparaison. (Is. 37 : 35) Je protégerai Jérusalem et je la
sauverai, parce que je suis Dieu, et à cause de la fidélité de mon
serviteur David.
Dieu donne à Cyrus tous les royaumes de la terre, son
héritage.
(Ps. 2 : 6-9) Dieu dit : C’est moi qui ai oint mon roi Cyrus
sur Sion ma montagne sainte ! L’Éternel m’a dit : Tu es mon
fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui. Demande-moi et je te
donnerai toutes les nations de la terre pour héritage, les extrémités de
la terre pour possession, et tu les briseras avec une verge de fer.
Comparaison. Cyrus le confirme dans : (2.Ch.36 : 22-23)
(Esd. 1 : 2) Ainsi parle Cyrus roi des Perses : L’Éternel, le Dieu
45 des cieux, m’a donné tous les royaumes de la terre, et il m’a
commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem en Juda.
Comparaison. (Ap. 2 : 27) Je lui donnerai autorité sur les
nations. Et il les paîtra avec une verge de fer, c’est moi qui en ai
reçu le pouvoir de mon père. Et je lui donnerai l’étoile du matin.
(Is 45) Dieu dit : Tu me demandes de reconstruire Jérusalem,
et je le fais.
Cyrus : (Is. 44 : 25-28) Je proclame insensés les devins ; je
fais reculer les sages, et je tourne leur science en folie. (Ceux
qui disaient ! Cela n’arrivera pas.) Mais je confirme la parole de
mon serviteur Israël, et j’accomplis ce que prédisent mes
envoyés. Cyrus était un envoyé de Dieu, et Dieu dit : Tu me
demandes et j’exécute, j’affirme de Jérusalem : Elle sera
repeuplée, ses ruines seront relevées. Et je dis de Cyrus : C’est le
berger (le roi) que j’ai désigné. Il fera réussir tout ce que je
veux. Il ordonnera que Jérusalem soit rebâtie et le temple
reconstruit. (Le berger c’est Cyrus, celui qui va conduire le
troupeau le peuple de Dieu.)
(Esd.1 : 2) Cyrus ! Je te donnerai toutes les nations de la
terre pour héritage. (Is. 45 : 15) Cyrus le berger, le sauveur de
mon peuple.
Cyrus : (Is. 44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon berger, et il
accomplira toute ma volonté ; il dira de Jérusalem : Quelle soit
rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé ! (Za. 12 : 8) (Is.45 :
115) Je dis de Cyrus : Ainsi parle l’Éternel à son oint Cyrus,
qu’il tient par la main, pour terrasser tous les ennemis d’Israël.
Je te donnerai des trésors et des richesses cachés, pour que tu
saches que je suis ton Dieu, qui t’appelle par ton nom, pour
l’amour de mon peuple, et d’Israël mon élu, je t’ai ceint, avant
que tu me connusses, pour que tu sois le sauveur de mon
peuple. C’est moi qui ai suscité Cyrus dans ma justice. Il rebâtira
ma ville, et libérera mes captifs. Et ils se prosterneront devant
toi, et diront, c’est auprès de toi seulement que se trouve dieu.
Et il n’y a point d’autre dieu que toi. Mais tu es un dieu qui te
cache, dieu d’Israël sauveur ! (C’est-à-dire un dieu qui ne peut
sauver.) (Is. 45 : 21-22), Mais Dieu dit : Je suis le seul Dieu
juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés.
46 (Ps. 45 : 2-10) Je dis : Mon œuvre est pour le roi ! Tu es le plus
beau des fils de l’homme, c’est pourquoi Dieu t’a béni pour
toujours. Ton trône, ô, Dieu, est à toujours. C’est pourquoi, ô,
Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie.
Comparaison. (Hé. 1 : 5-10) Tu es mon fils, je t’ai engendré
aujourd’hui. Puis il a dit au fils : Ton trône, ô, Dieu est éternel.
C’est pourquoi, ô, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie.
(Ps. 2 : 7) le confirme. L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils je t’ai
engendré aujourd’hui. Demande-moi et je te donnerai toutes les
nations de la terre pour héritage, les extrémités de la terre pour
possession.
L’Orient, désigne les Chaldéens.
Les mages de l’Orient ! Ceci était un signe des rois
Babyloniens, qu’ils nous visiteraient.
(Mt. 2 : 2) Les mages de l’Orient vinrent pour offrir des
présents à Jésus le roi des Juifs.
Comparaison. Dieu appelle de l’Orient ! Un oiseau de proie
(Cyrus) et il mettra le salut en Sion.
De l’Orient, signifie, qui vient de la Mésopotamie.
Cyrus le roi de Babylone ! Dieu établit Cyrus son serviteur
sur le trône de David.
(Is. 46 : 11) Dieu dit : C’est moi qui appelle de l’orient un
oiseau de proie, d’une terre lointaine un homme pour accomplir
mes desseins. Et il mettra le salut en Sion, (il réunira toutes les
nations de la terre pour en faire un seul peuple).
(Am.3 : 4) Cyrus ! Le lion rugit-il dans la forêt, sans avoir
une proie ?
Cyrus : (Ap.5 : 5) Ne pleure point. Voici le lion de la tribu
de Juda, le rejeton de David a vaincu pour ouvrir le livre et ses
sept sceaux.
Comparaison. (Ge. 49 : 9) Juda est un jeune lion.
Dieu l’avait annoncé longtemps d’avance à Abram ! (Oiseau
de proie.)
47 Cyrus : (Ge.15 : 11) Abraham avait demandé à Dieu un
signe, comme quoi il lui donnerait une très grande nation. Dieu
dit à Abraham : Prends trois animaux et une tourterelle et une
jeune colombe coupent les animaux par le milieu, et mets
chaque morceau l’un vis-à-vis de l’autre. Mais Abraham n’avait
pas séparé les oiseaux, et les oiseaux de proie s’abattirent sur les
cadavres. Et voici une frayeur et une grande obscurité vinrent
l’assaillir, et Dieu dit à Abraham : Sache que tes descendants
seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux. (Voir
exil.)
Comparaison. (Jr. 34 : 18-19) Je livrerai les hommes qui
ont violé mon alliance, qui n’ont pas observé les conditions du
pacte qu’ils avaient fait devant moi en coupant un veau en deux
et en passant entre ses morceaux, et je les livrerai à leurs
ennemis. (Jr. 2 : 14) Israël mon peuple est-il né esclave ? Alors
pourquoi est-il la proie des autres peuples ? (De. 28 : 49) Dieu
l’avait dit à Moïse : Dieu suscitera contre toi Israël, une nation
lointaine, et comme un aigle fond sur sa proie, ils te détruiront.
(Is. 49 : 3) Cyrus tu es l’Israël (Jérusalem) dont je me sers
pour manifester ma gloire.
Cyrus : (Esd. 1 : 1-3) (2. Chron. 36 : 20-23) Cyrus dit : Le
Dieu du ciel m’a remis tous les royaumes de la terre.
Comparaison. (Lc. 4 : 6-13) Satan dit : Tous les royaumes
de la terre m’ont été livrés, ainsi que tout son pouvoir et sa
gloire, et cette gloire et ces royaumes je les donne à qui je veux.
(Is. 49 : 1-5) Cyrus ! Avant ma naissance, le Seigneur m’a
appelé ; il a prononcé mon nom. Il a fait de ma parole une épée
tranchante, et il me cache à l’abri de sa main. Il a fait de mon
message une flèche pointue, il m’a dit : C’est toi qui es mon
serviteur, l’Israël dont je me sers pour manifester ma gloire. (Jr.
50 : 14) Cyrus va s’emparer de Babylone ! Vous tous, les tireurs
à l’arc, venez prendre position tout autour de Babylone.
Comparaison. (Ps.18 : 14) Cyrus ! L’Éternel tonna dans les
cieux, le Très-Haut fit retentir sa voix, il lança ses flèches et
dispersa mes ennemis. (Ps. 127 : 2-4) Jérusalem ! Vous mangez
le pain de douleur ; vos fils sont un héritage de l’Éternel, ils
sont comme des flèches dans la main d’un guerrier (Cyrus). (Lc
48 19 : 30-48) Jésus pleure sur la destruction annoncée de
Jérusalem. (Tob. 13 : 10-13) Jérusalem, ville sainte, Dieu te punira à
cause de la conduite de tes habitants. Mais une fois de plus,
Dieu manifestera sa bonté. Il dit de Jérusalem, de toi sortira une
lumière éclatante (Cyrus)
Jérusalem, tu verras un adversaire dans ma maison.
Cyrus : (1. Sam. 2 : 32) Jérusalem, tu verras un adversaire
dans ma maison. (Lm 4 : 12) Personne sur la terre n’aurait cru,
que l’adversaire, que l’ennemi entrerait dans les portes de
Jérusalem. Voilà le fruit des péchés de ses prophètes.
(1. Sam.2 : 32) Israël ! Tu verras un adversaire dans ma
demeure.
(Za.12 : 8) (Is.45 : 14) Il est dit de Cyrus : Il n’y a point
d’autre dieu que lui.
Comparaison. (Ps 48 : 15) Voilà le dieu qui est notre dieu
éternellement et à jamais.
Cyrus : L’apostasie ! C’est le peuple qui abandonne l’Église
de Jérusalem. (2. Thes. 2 : 3) Voici venir l’homme impie,
l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de
Dieu allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le temple de
Dieu, se produisant lui-même comme Dieu. (Dn.11 : 36-45) Le
roi (de Babylone, Cyrus) s’enorgueillira et s’exaltera par-dessus
tous les dieux ; contre le Dieu des dieux. C’est lui-même qu’il
exaltera au-dessus de tout.
Comparaison. (Is. 14 : 12-14) Babylone ! Tu disais en ton
cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des
étoiles de Dieu ; je serai semblable au Très-Haut.
Comparaison. (Ge. 3 : 5) Satan dit à Adam et Ève : Mais
Dieu sait que le jour où vous mangerez du fruit de l’arbre, vos
yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux. (Ps. 45 : 7-12)
(Is. 14 : 12-15) (Ps 48 : 15) Il est dit de Cyrus : Voilà le dieu qui
est notre dieu éternellement et à jamais ; il sera notre guide
jusqu’à la mort.
Comparaison. (Za.12 : 8) La maison de David sera comme
Dieu.
49 (Is. 14 : 12-14) Cyrus de Babylone dit : Je serai semblable au
Dieu Très-Haut.
Dieu dit à Cyrus le roi de Babylone : Installe-toi dans
Jérusalem.
Cyrus : (Si. 24 : 8-10) Cyrus dit : Alors le créateur de
l’univers m’a donné un ordre, celui qui m’a créé m’a fait
dresser ma tente, mon Église. Il m’a dit : Installe-toi en Jacob, entre
dans l’héritage d’Israël. Dans la tente sainte, et en sa présence,
j’ai officié et c’est ainsi qu’en Sion je me suis établi, et que dans
la cité bien-aimée j’ai trouvé mon repos, et qu’en Jérusalem
j’exerce mon pouvoir. Je me suis enraciné chez un peuple plein
de gloire, dans le domaine du Seigneur, en mon patrimoine. (Si.
24 : 30) Et moi, Cyrus la sagesse, je suis comme un canal issu
d’un fleuve (de Jérusalem) comme un cours d’eau conduisant
au paradis. J’ai dit : Je vais arroser mon jardin. Et voici que
mon canal est devenu fleuve (Babylone) et le fleuve est devenu
mer ; il s’est étendu jusqu’au bout du monde.
Comparaison. (Is. 14 : 12-14) Babylone ! Tu disais en ton
cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des
étoiles de Dieu ; je serai semblable au Très-Haut.
Cyrus c’est le rejeton de David. Puis un rameau sortira du
tronc d’Isaïe.
Cyrus : (Is. 11 : 1-2) Puis un rameau sortira du tronc d’Isaïe,
et un rejeton naîtra de ses racines. Et l’Esprit de l’Éternel
reposera sur lui.
Cyrus : (1.Ch. 16 : 22-26) Ne touchez pas à mes oints. Et ne
faites pas de mal à mes prophètes. (Ps. 105 : 15) Dieu dit : Ne
touchez pas à mes oints ceux que j’ai consacrés.
Cyrus était l’oint de l’Éternel.
Cyrus : Tu es l’Israël dont je me sers pour manifester ma
gloire.
Cyrus : (Is. 49 : 1-10) L’Éternel m’a dit : C’est toi qui es
mon serviteur, l’Israël dont je me sers pour manifester ma
gloire. Il m’a pris, pour relever les tribus de Jacob et ramener
les survivants d’Israël. Je fais de toi la lumière des nations, pour
que mon salut s’étende jusqu’au bout du monde.
50 (Salomon) Après la séparation du royaume d’Israël.
Dieu va envoyer en exil les deux sœurs Ohola et Oholiba.
Cyrus : (Éz. 23) : Ohola est la Samarie, et Oholiba est
Jérusalem. Ce sont les deux maisons d’Israël qui vont se vendre l’un
aux Assyriens, et l’autre aux Babyloniens, pour partager le lit
des amours. Mais après la délivrance de leur exil, Dieu va les
retourner de nouveau, captifs de Cyrus le nouveau roi de
Babylone. Et c’est là que Jérusalem va porter le nouveau nom de
Babylone, et c’est Cyrus qui va s’asseoir sur le trône de David,
pour proclamer les louanges de l’Éternel.
Cyrus : (Ap. 13 : 10) Si quelqu’un tue par l’épée, il faut qu’il
soit tué par l’épée.
(Jr. 1 : 5) (Is. 49 : 1-5) Épée tranchante.
Cyrus : (Jr. 1 : 5) (Is. 49 : 1-5) Cyrus ! Avant ma naissance,
le Seigneur m’a appelé ; il a prononcé mon nom. Il a fait de ma
parole une épée tranchante, et il me cache à l’abri de sa main. Il
a fait de mon message une flèche pointue, il m’a dit : C’est toi
qui es mon serviteur, l’Israël dont je me sers pour manifester ma
gloire. (Jr. 50 : 14) Cyrus va s’emparer de Babylone ! Vous
tous, les tireurs à l’arc, venez prendre position tout autour de
Babylone.
(Ap. 19 : 11-21) Épée aiguë.
(Ap. 19 : 11-21) Cyrus c’est le roi des rois, et le Seigneur
des Seigneurs.
Cyrus : Dieu transmet son royaume Jérusalem au roi de
Babylone Cyrus. (Esd. 5 : 13) À Cyrus le roi de Babylone ! (Jr.
25 : 6-25) (29 : 10) (Is. 44 : 28) (Is.45 : 1-17) Cyrus celui que
Dieu a consacré comme son oint, son messie ! À Cyrus,
l’homme qu’il a consacré, Dieu dit : Je te donne mon appui, je
te prends à mon service, je te donne toutes les nations de la terre
(mon héritage) moi-même, je marche devant toi pour tracer ton
chemin. Je te livre les trésors secrets et les richesses bien
cachés. C’est toi qui vas reconstruire mon temple et ma ville
Jérusalem, qui ont été détruits. Et c’est moi ton Dieu, qui te met
à la tête de mon royaume. Je fais de toi un dieu, et c’est toi qui
publieras mes louanges, comme il est dit dans (Ps.22 : 32) (Is.
51 43 : 21) Le peuple (Nouveau-né) que je me suis formé, c’est lui
qui publiera mes louanges. Dans (Esd. 1 : 1-3) et (2. Chron. 36 :
20-23) ces deux extraits le confirment. Cyrus dit : Le Dieu du
ciel m’a remis tous les royaumes de la terre. (Et la prophétie se
continue dans la suite des temps.)
Comparaison. (Lc. 4 : 6-13) Satan dit : Tous les royaumes
de la terre m’ont été livrés, ainsi que tout son pouvoir et sa
gloire, et cette gloire et ces royaumes je les donne à qui je veux.
(Si. 24 : 3-11) Le créateur qui m’a créé m’indiqua ma demeure :
Établis-toi chez les descendants de Jacob, aie ta propriété en
Israël, me dit-il. (Ps. 45 : 2-13) Il est dit de Cyrus : On voit bien
que Dieu t’a béni pour toujours. Ton trône est comme le trône
de Dieu, établi pour toujours. C’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a
consacré en versant sur ta tête une huile de fête, et t’a choisi
plutôt que tes compagnons. (Ps. 48 : 15) Voilà le Dieu qui est
notre Dieu éternellement et à jamais ; il sera notre guide jusqu’à
la mort. (2. S. 7 : 8-15) Auparavant, Dieu avait dit à David, je
t’ai pris au pâturage pour que tu sois chef de mon peuple Israël.
C’est ton lignage, ton fils Salomon, qui me construira un
temple, une maison, et j’affermirai pour toujours son trône royal, et
s’il fait le mal, je le châtierai avec une verge d’homme, mais
sans jamais lui retirer ma faveur. Ton trône Jérusalem sera
affermi à jamais. Dans (Ps.2 : 1-9), Dieu exécute la promesse
qu’il avait faite à David en plaçant son oint Cyrus sur le trône
de David. (2. S. 12 : 9-12) Mais Dieu avait dit aussi à David,
parce qu’il avait péché contre Dieu, que sa maison Jérusalem
serait maudite à jamais, et que le malheur sera sur sa
descendance toute sa vie. Ce que nous venons de lire, c’est la punition
que Dieu va infliger à la maison de David (Jérusalem), il va
transférer son héritage entre les mains des Babyloniens (de
Cyrus) eux qui adorent les faux dieux (idoles). (Ap. 19 : 11-21) Et
voici parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle fidèle
et véritable, sur sa tête étaient plusieurs diadèmes (des rois). Et
il était revêtu d’un vêtement teint de sang. Son nom est la parole
de Dieu. De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper
toutes les nations de la terre. Et sur sa cuisse, il avait un nom écrit :
Roi des rois et Seigneur des seigneurs. Cet homme c’est Cyrus
le serviteur de Dieu. Ce serviteur que Dieu a choisi pour
détruire tous les ennemis d’Israël, avec une épée aiguë. (Is. 63 :
252 6) Cyrus ! C’est moi, dit le Seigneur, je viens rendre la justice et
m’en prendre aux nations pour sauver mon peuple. Mais
pourquoi ce rouge ce sang sur ton manteau, et ces taches à tes
vêtements ? Dans ma colère, j’ai piétiné des gens. Leur sang a
giclé sur mes habits, j’ai taché tous mes vêtements, le moment
était venu de délivrer mon peuple, et dans ma colère, j’ai écrasé
des gens, et j’ai répandu leur sang sur la terre. Dans (Ps. 45 :
212) ce chapitre le confirme : Écoute Jérusalem ! Le roi porte ses
désirs sur ta beauté ; puisqu’il est ton Seigneur, rends-lui tes
hommages. (Mal.3 : 1) Voici, j’enverrai mon messager (Cyrus).
Il préparera le chemin devant moi, et soudain entrera dans son
temple le Seigneur que vous cherchez ; et le messager de
l’alliance que vous désirez. Voici, il vient, dit l’Éternel. Qui
soutiendra le jour de son arrivée ? Qui restera droit quand il
apparaîtra ? Car comme le feu du fondeur et comme la lessive
des blanchisseurs, il nettoiera.
Comparaison. (Mt.3 : 3) Jean le Baptiste ! C’est la voie de
celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur
aplanissez ses sentiers. (Jean c’est Cyrus)
Cyrus : (Za. 9 : 9) Sois transportée d’allégresse, fille de
Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Ton roi
(Cyrus) vient à toi ; juste et victorieux, et monté sur un âne le petit
d’une ânesse.
Comparaison. (Jn. 12 : 12-16) Béni soit celui qui vient au
nom du Seigneur, le roi d’Israël ! Jésus trouva un âne, et s’assit
dessus, selon ce qui est écrit. Ne craint point fille de Sion, voici
ton roi Cyrus vient à toi, assis sur le petit d’une ânesse. Un
ânon.
Comparaison. (Gn. 16 : 12) Ismaël sera comme un âne
sauvage. (Jr. 2 : 24) Israël ânesse sauvage, ceux qui te
cherchent n’ont pas de misère à te trouver pour s’unir à toi.
Le peuple nouveau-né. C’est le nouveau peuple d’Israël de
Cyrus.
Cyrus : (Ps.22 : 29-32) Tous les peuples se prosterneront
devant toi, on parlera du Seigneur à la génération future. Et elle
annoncera son œuvre au peuple nouveau-né. (Ps 102 : 19) Et
que le peuple nouveau-né célèbre l’Éternel. Il y a aussi le
peu53 ple premier-né, c’est le peuple que Moïse a délivré d’Égypte
(Ex.4 : 22) Dieu dit à Moïse : Tu diras à Pharaon, Israël est mon
fils, mon premier-né. Je te dis : Laisse aller mon fils, pour qu’il
me serve.
Cyrus : (Voir serviteur, et sauveur.)
Cyrus : (Is. 44 : 21-28) (Jr. 3 : 14-23) Dieu se sert de son
serviteur Cyrus pour délivrer son peuple. Dieu dit à son peuple :
Revenez, enfant rebelle, dit l’Éternel, et je vous ramènerai dans
Sion. Et en ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de
l’Éternel ; et toutes les nations s’assembleront à Jérusalem, pour
servir l’Éternel. Et je disais : Comment te mettrai-je parmi mes
enfants, et te donnerai-je un pays de délices, un héritage, le plus
bel ornement des nations ? Mais, comme une femme infidèle à
son amant, ainsi vous m’avez été infidèle maison d’Israël. Ils
ont oublié l’Éternel leur Dieu. C’est pourquoi je vais vous
envoyer rejoindre vos amants les Babyloniens (Cyrus). Et ce sont
eux qui vont prêcher mes louanges. (Os. 2 : 18-20) En ce
jourlà, dit l’Éternel, je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes
des champs, et les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre. Les
bêtes des champs, et les oiseaux du ciel, ce sont les
Babyloniens. (Voir bêtes et alliance.)
Israël lui sera troisième.
Cyrus : (Is.19 : 23-25) Après l’exil de Babylone, Dieu se
forme un peuple nouveau-né pour le servir. Les Égyptiens avec
les Assyriens serviront l’Éternel. En ce même temps, Israël lui,
sera troisième, uni à l’Égypte et à l’Assyrie. Dieu dit : Je bénis
l’Égypte, mon peuple, l’Assyrie, que j’ai créé de mes mains, et
Israël, la part qui est bien à moi.
Le sang versé pour le sacrifice, c’est la mort de Jérusalem, et
non celui de Jésus.
Cyrus : (Éz 21 : 17) Crie et gémis, fils de l’homme
(Jérusalem), car l’épée est tirée contre toi, et je te détruis. (Éz 22 : 4-6)
Tu es coupable à cause du sang que tu as répandu. C’est
pourquoi je te rends un objet d’opprobre pour les nations et de
moquerie pour tous les pays, et tout le monde se moquera de toi.
(Éz 39 : 17-18) Et toi, fils de l’homme, ainsi parle le Seigneur,
l’Éternel : Dis aux oiseaux, à tout ce qui a des ailes, et à toutes
54 les bêtes des champs : Réunissez-vous, venez, rassemblez-vous
de toutes parts, pour le sacrifice où j’immole pour vous des
victimes, grand sacrifice sur les montagnes d’Israël ! Vous
mangerez de la chair, et vous boirez du sang. Vous mangerez la
chair des héros, et vous boirez le sang des princes de la terre.
(Is. 63 : 2-6) C’est moi, dit le Seigneur, je viens rendre la justice
et m’en prendre aux nations pour sauver mon peuple. Mais
pourquoi ce rouge ce sang sur ton manteau, et ces taches à tes
vêtements ? Dans ma colère, j’ai piétiné des gens. Leur sang a
giclé sur mes habits, j’ai taché tous mes vêtements, le moment
était venu de délivrer mon peuple, et dans ma colère j’ai écrasé
des gens, et j’ai répandu leur sang sur la terre.
Comparaison. (Mt. 26 : 26) Jésus dit : Prenez, et mangez,
ceci est mon corps. Il prit une coupe, et dit : buvez-en tous, car
ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour
plusieurs. Je ne boirai plus de ce fruit de la vigne (Jérusalem)
jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau dans le ciel.
Dieu nous explique pourquoi il nous rachète de nos
transgressions et de nos péchés.
Cyrus : (De. 9 : 4-6) Lorsque l’Éternel chassera devant toi
tes ennemis, ne dis pas, c’est à cause de ma justice et de ma
droiture que l’Éternel me fait entrer dans ce pays. Mais c’est à
cause de la méchanceté de ces nations que l’Éternel, ton Dieu
les chasse devant toi. (Éz. 36 : 22) Dis à la maison d’Israël : Ce
n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël ;
c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi
les nations où vous êtes allés. Et aussi pour respecter ma
promesse faite à Abraham votre père de lui donner une nation
immense et un pays.
L’Éternel seul sera élevé ce jour-là.
Cyrus : (Is. 2 : 11) Cyrus délivre le peuple ! L’homme au
regard hautain sera abaissé, et l’orgueilleux sera humilié,
L’Éternel seul sera élevé ce jour-là. (Is. 43 : 24-25) Israël, tu
m’as tourmenté par tes péchés, mais c’est moi qui efface tes
transgressions, et tes péchés pour l’amour de moi. (Éz. 36 : 22)
Dis à la maison d’Israël : Ce n’est pas à cause de vous que
j’agis de la sorte, maison d’Israël, c’est à cause de mon saint
55 nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes
allés. Et pour respecter ma promesse faite à Abraham, de lui
donner une très grande nation, un pays.
C’est Satan qui est assis sur le royaume de David Jérusalem.
Cyrus : (Jn. 18 : 36) Jésus le dit lui-même : Mon royaume
n’est pas de ce monde.
Comparaison. (2. Cor. 4 : 4) Satan est le dieu de ce monde.
Cyrus le roi de Babylone c’est Satan. C’est lui qui a dit :
Dans (2. Chron. 36 : 20-23) (Esd. 1 : 1-3) Le Dieu du ciel m’a
remis tous les royaumes de la terre.
Comparaison. (Lc. 4 : 6-13) Satan dit : Tous les royaumes
de la terre m’ont été livrés, ainsi que tout son pouvoir et sa
gloire, et cette gloire et ces royaumes je les donne à qui je veux.
Cyrus : C’est ainsi que l’Église de Dieu, qui était Jérusalem,
est passée aux mains de Cyrus le nouveau roi de Babylone.
(Ps.2 : 8-9) Dieu dit à Cyrus : Tu les briseras avec une verge
de fer.
Cyrus : (Ap. 12 : 1-7) Or la femme (Jérusalem) mit au
monde un enfant mâle (Cyrus) celui qui doit paître toutes les
nations de la terre avec une verge de fer ; et son enfant fut
enlevé vers Dieu, et vers son trône.
Comparaison. (Jb.3 : 3) Job prit la parole et dit : Périsse le
jour où je suis né, et la nuit qui dit : Un enfant mâle est conçu !
Ce jour qu’il se change en ténèbres, et que la lumière ne
rayonne plus sur lui.
Comparaison. (Jr. 30 : 6-10) Est-ce qu’un mâle enfante ?
Pourquoi vois-je tout homme, les mains sur les reins comme
celle qui enfante ? (Voir Sion.)
Cyrus : (Éz.14 : 21) Dieu dit : J’envoie contre Jérusalem,
quatre châtiments. L’épée, la famine, la peste et les bêtes
féroces.
La bête a deux têtes, c’est Jérusalem et Babylone.
(Ap.13 : 2-3) Le dragon Satan donna à la bête une grande
puissance, et son trône. Et une grande autorité. Et je vis l’une de
56 ses têtes comme blessée à mort, mais sa blessure mortelle fut
guérie. La tête de la bête blessée à mort, c’est Jérusalem. Mais
sa blessure mortelle fut guérie, par (Cyrus de Babylone) qui a
pris la relève. La bête à deux têtes, elle exerçait toute l’autorité
de la première bête (Jérusalem) en sa présence, et faisait que la
terre et ses habitants adoraient la première bête (Jérusalem) dont
la blessure mortelle avait été guérie. (Explication, voir
blessure.) (Voir Ap. 12 : 1) La femme et le dragon.
Voici maintenant le jour du jugement de Dieu.
Dieu annonce la chute de Babylone la grande.
(Ap. 17) : Maintenant, je vais te montrer le jugement de la
grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. Sur son
front est écrit un mystère : Babylone la grande la mère des
impudiques et des abominations de toute la terre. Je te dirai le
mystère de la femme et de la bête qui la portent. La bête que tu
as vu Jérusalem, et qui est devenu Babylone, elle était, et elle
n’est plus. Elle doit monter de l’abîme (du séjour des morts
revenir de l’exil) et aller à la perdition. Et un ange cria d’une
voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée Babylone la
grande !
Comparaison. (Ap.13 : 11-15) L’autre bête Babylone
exerçait toute l’autorité de la première bête Jérusalem en sa
présence. (Ap.18 : 2-5) Elle est devenue une demeure de
Démon, et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du
milieu d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à
ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux.
Comparaison. (1.Pi. 5 : 13) Pierre dit : L’Église qui est à
Babylone, et que Dieu a choisie comme vous, vous adresse ses
salutations, ainsi que Marc mon fils, et je vous assure que cette
Église est la véritable grâce de Dieu. (Voir blessure, dans le
lexique pour comprendre la Bête blessée à mort.) La Bête
blessée à mort c’est Jérusalem, quand elle est allée en exil à
Babylone. Elle n’était plus, mais elle doit remonter de l’abîme,
elle va être secouru par Cyrus, et porter le nouveau nom de
Babylone, et c’est ainsi que Cyrus va exercer toute l’autorité de la
première bête Jérusalem, le peuple de Dieu.
57 Cyrus : (Ga. 4 : 21-31) Il est dit que : Agar la servante de
Sara la femme d’Abram représente le mont Sinaï qui est en
Arabie, et elle correspond à la Jérusalem actuelle qui est esclave
avec ses enfants.
(Ac.2 : 1-15) (Voir Cyrus et la Pentecôte.)
Le jour de la Pentecôte, c’est le jour où les langues furent
réunies, tous parlaient la même langue. C’est le jour où Cyrus a
réuni tous les peuples de la terre, pour former un seul peuple,
qui n’ont tous qu’un seul Dieu, un seul roi, Cyrus qu’il prenne
pour Dieu, c’est pourquoi il est dit : Tous parlaient la même
langue.
Comparaison. Avec la tour de Babel dans (Ge.11 : 1-9) où
tous parlait la même langue.
(Ps.110 : 1-6) (Voir Melchisédech roi de Salem, qui est le
roi Cyrus.)
Cyrus, tu es sacrificateur pour toujours à la manière de
Melchisédech. Le Seigneur, à ta droite, brise des rois au jour de sa
colère.
Cyrus fait reconstruire le temple, et la ville de Jérusalem.
(Esd 6 : 9-15) Le roi Cyrus donne l’ordre d’offrir des
sacrifices de bonne odeur au Dieu des cieux. Et voici l’ordre que je
donne à quiconque transgressera cette parole : On arrachera de
sa maison une pièce de bois (croix) on la dressera pour qu’il y
soit attaché et l’on fera de sa maison un tas d’immondices (des
ruines) que le Dieu qui fait résider en ce lieu son nom renverse
tout roi et tout peuple qui étendraient la main pour transgresser
ma parole, pour détruire cette maison de Dieu à Jérusalem.
Comparaison. (Mt.24 : 1-2) Jésus dit aux Apôtres : Dans
peu de temps, ce temple sera détruit. (Ceci fait allusion à Jésus,
qui a détruit le temple de Jérusalem en l’an 70.)
Comparaison. (Mi.3 : 11) À cause de vous prophètes de
Jérusalem ! Jérusalem deviendra un monceau de pierres, une
ruine. (Jn.10 : 32) Jésus demande aux Juifs : Pour laquelle de
mes œuvres me lapidez-vous ? Les juifs lui répondirent : Ce
n’est point pour une œuvre que nous te lapidons, mais pour un
blasphème, parce que toi, qui es un homme, tu te fais dieu. Et
58 c’est pour s’être fait dieu que les juifs ont crucifié Jésus sur la
croix.
Les Églises ont toujours dit que Jésus était le vrai messie, et
le sauveur d’Israël. Mais nous allons voir que Jésus n’est pas le
vrai messie ni le sauveur d’Israël, mais qu’il va s’emparer de
l’identité de Cyrus le Perse, qui lui est le vrai sauveur et messie
d’Israël, qui a été oint par Dieu. Et Ésaïe, va nous raconter
l’histoire de Cyrus.
(Am 3 : 7) Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir
révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.
Dieu va envoyer son peuple en exil à Babylone.
Cyrus le sauveur ! Va les délivrer de leur exil, et les
retourner dans leur pays.
Israël avait abandonné Dieu, en servant d’autres dieux ! Et
Dieu avait dit à son peuple Israël, pour m’avoir abandonné, en
servant des dieux étrangers, je ne peux pas vous laisser impuni,
je vais vous envoyer rejoindre vos amants les Babyloniens, ceux
avec lesquels vous vous êtes prostitués. Mais après soixante-dix
ans d’exil, Dieu va envoyer son serviteur Cyrus pour les
délivrer de l’esclavage, et Cyrus va détruire tous les ennemis
d’Israël, et il va retourner Israël dans leur pays. Cyrus va
devenir le roi le plus puissant de toute la terre. Cyrus va faire
reconstruire le temple et la ville Jérusalem, que le roi de
Babylone Nabuchodonosor avait détruits par le feu, lors de la prise
de Jérusalem. Cyrus va se faire le sauveur d’Israël, il va devenir
orgueilleux, et il va se prendre pour Dieu, en se proclamant le
dieu sauveur d’Israël.
Jésus l’imposteur.
Ses paroles sont de miel, mais au fond, il nous tend un piège.
(2.Co.6 : 8) Même les apôtres ont peur d’être regardés
comme des imposteurs.
(Mt.27 : 63) Les Juifs dirent à Pilate : Seigneur, nous nous
souvenons que cet imposteur à dit : Après trois jours, je
ressusciterai, ordonne donc que le sépulcre soit gardé. Hé oui, le
sépulcre a été gardé, mais personne n’a jamais vu Jésus dans le
sépulcre. C’est pourquoi tous les grands théologiens se
deman59 dent si Jésus est vraiment mort et ressuscité, parce que se
disent-ils, il n’y a aucune preuve qui le confirme, et ils se
demandent si Jésus n’est pas un imposteur ! Les Théologiens
pensent que Jésus est un imposteur, mais ils ne sont pas
capables de le prouver. Mais aujourd’hui, nous sommes capables de
prouver par la bible que Jésus est un imposteur. Il n’est ni un
sauveur, ni un seigneur, ni un dieu comme il le prétend.
Qui choisir Luc où Dieu ?
(Lc.1 : 68-71) Luc nous dit que le puissant sauveur envoyé
par Dieu c’est Jésus, mais Dieu le dément et dit : Dans (Is.43 :
10-14), avant moi, il n’a point été formé de dieu, et après moi, il
n’y en aura point. C’est moi, moi qui suis l’Éternel. Et hors
moi, il n’y a point de sauveur. C’est moi qui ai annoncé, sauvé,
prédit. Ce n’est pas un dieu étranger (allusion à Cyrus et Jésus).
Et nul de délivre de ma main ; j’agirai : Qui s’y opposera ?
Comparaison. (Is.45 : 13-16) Il est dit que le puissant
sauveur envoyé par Dieu c’est Cyrus le roi des Mèdes et des
Perses, lui qui s’est fait dieu.
(Jn.10 : 33) Jésus qui était un homme s’est fait dieu.
(Is.45 : 14) Cyrus aussi était homme, et lui aussi s’est fait
dieu.
Dieu avait envoyé son serviteur Cyrus pour délivrer son
peuple qui était en exil à Babylone et les retourner dans leur
pays. Et Cyrus est devenu le roi le plus puissant de toute la
terre, il est devenu orgueilleux, et il s’est pris pour Dieu, comme
Jésus s’est pris pour Dieu.
Jésus c’est un imposteur qui va s’accaparer de l’identité de
Cyrus.
Les 10 sujets.
(1) Dieu n’a jamais dit que Jésus était son fils. (2) L’enfant
que Marie a enfanté n’était pas Jésus. (3) Jésus n’était pas le
sauveur d’Israël. (Mc.10 : 45) (4) Jésus n’a jamais été donné en
rançon pour nos péchés. (5) Le germe de David n’était pas
Jésus. (6) Le fils qu’Abraham a offert en sacrifice n’était pas 7) Le roi des rois et le seigneur des seigneurs n’
Jésus. (8) Le sang de la mort du Christ n’était pas son sang. (9)
60 La coupe de douleur du Christ n’était pas sa coupe. (10) Et
Jésus n’était pas le bon berger, etc., etc.
Les 10 sujets ! Explications et comparaisons.
Tous ces titres ont été attribués à Cyrus, et non à Jésus.
(1) Jésus n’était pas le fils de Dieu.
Comparaison. (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi qui ai oint
mon roi Cyrus sur Sion ma montagne sainte. (Sion c’est
Jérusalem le temple de Dieu.) C’est lui qui reconstruira ma ville et
mon temple. L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils ! Je t’ai
engendré aujourd’hui, demande-moi et je te donnerai toutes les
nations de la terre pour héritage, et tu les briseras avec une
verge de fer. Et Cyrus le confirme dans (Esd.1 : 1-3). Ainsi
parle Cyrus : L’Éternel le Dieu du ciel, qui est le Dieu de
Jérusalem m’a donné tous les royaumes de la terre son héritage, et il
m’a dit de lui construire une maison à Jérusalem.
(2) Ce n’est pas Jésus que Marie a enfanté, mais Cyrus.
(Ap.12 : 5) Elle était enceinte la femme et elle criait dans les
douleurs de l’enfantement, et elle enfanta un fils qui doit paître
toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant, Cyrus,
fut enlevé vers Dieu et vers son trône.
Comparaison. (Jb.3 : 3) Job prit la parole et dit : Périsse le
jour où je suis né, et la nuit qui dit : Un enfant mâle est conçu !
Ce jour qu’il se change en ténèbres, et que la lumière ne
rayonne plus sur lui.
Comparaison. (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi qui ai oint
mon roi Cyrus sur Sion ma montagne sainte. L’Éternel m’a dit :
Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui, demande-moi et je
te donnerai toutes les nations de la terre pour héritage, et tu les
briseras avec une verge de fer. Et Cyrus le confirme dans
(Esd.1 : 1-3). Ainsi parle Cyrus : L’Éternel le Dieu du ciel, qui
est le Dieu de Jérusalem m’a donné tous les royaumes de la
terre son héritage. Et Dieu le reconfirme dans (Is.45 : 1). Ainsi
parle l’Éternel à son oint Cyrus, qu’il tient par la main pour
terrasser toutes les nations de la terre.
(3) Jésus n’était pas le sauveur d’Israël.
61 Comparaison. (Is.43 : 1-5) Ne crains rien Israël, car je te
rachète je suis le saint d’Israël, ton sauveur, je suis le seul Dieu
sauveur, je donne l’Égypte l’Éthiopie et Saba pour ta rançon,
parce que tu as du prix à mes yeux.
Comparaison. (Is.62 : 11) Dites à la fille de Sion : Voici,
ton sauveur Cyrus arrive. Le salaire (la verge) est avec lui pour
détruire tous les ennemis d’Israël, et te délivrer de ton exil. Et
on t’appellera peuple saint racheté de l’Éternel. Et toi, on
t’appellera recherché, ville non délaissée.
(4) (Mc.10 : 45) Jésus n’a jamais été donné en rançons pour
nos péchés.
Comparaison. (Is.43 : 1-5) Ne crains rien Israël, car je te
rachète je suis le saint d’Israël ton sauveur, je donne l’Égypte
l’Éthiopie et Saba pour ta rançon, parce que tu as du prix à mes
yeux.
(5) Le germe de David n’était pas Jésus.
Comparaison. (Za.6 : 12) Voici un homme, dont le nom est
germe Cyrus, il germera dans son lieu, et bâtira le temple de
l’Éternel et la ville de Jérusalem.
(6) Le fils qu’Abraham a offert en sacrifice n’était pas Jésus.
Le fils d’Abraham, c’était Isaac qui lui symbolise Israël, et qui a
été offert en sacrifice à Dieu, en l’envoyant en exil à Babylone.
(7) Le roi des rois, et le seigneur des seigneurs n’était pas
Jésus.
Comparaison. (Ap.19 : 15-16) Sur sa cuisse un nom écrit :
Roi des rois et seigneur des seigneurs, son vêtement teint de
sang, une épée dans la main pour frapper toutes les nations de la
terre, et les paître avec une verge de fer. Avec cette épée, Cyrus
va détruire tous les ennemis d’Israël, et les délivrer de l’exil.
(8) Le sang de la mort du Christ n’était pas son sang.
Comparaison. (Is. 43 : 3) Jérusalem ! Pour la rançon à tes
péchés, j’ai donné l’Égypte, Kush et Séba à ta place. Aussi, je
livre des hommes de sang à ta place, et des peuples en rançon
de ta vie pour victime.
(9) La coupe de douleur du Christ n’était pas sa coupe.
62 Comparaison. (Éz 23 : 23-38) Jérusalem Israël ! Je mets ta
coupe à boire dans la main des Babyloniens, et ta coupe
Jérusalem sera un objet de risée et de moquerie, parce que tu m’as
oublié, et que tu as fait passer mes enfants par le feu.
(10) Jésus dit : Un seul berger, un seul troupeau. Mais Jésus
n’était pas le bon berger.
Comparaison. (Is.44 : 28) Je dis de Cyrus : Il est mon
berger, et il accomplira toute ma volonté.
(2.Ch.36 : 22-23) (Esd.1 : 2) Cyrus dit : Le Dieu du ciel m’a
remis tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de lui
bâtir un temple à Jérusalem en Juda. Que ceux de son peuple
montent à Jérusalem pour bâtir la maison de l’Éternel, le Dieu
d’Israël ! C’est le Dieu qui est à Jérusalem. Et dans (Ps.2 : 6-9)
Dieu le confirme. Dieu dit : C’est moi qui ai oint mon roi sur
Sion ma montagne sainte. Tu es mon fils ! Je t’ai engendré
aujourd’hui. Demande-moi et je te donnerai les nations pour
héritage, les extrémités de la terre pour possession et tu les
briseras avec une verge de fer.
Comparaison. (Ap.12 : 1-6) Elle est enceinte, la femme, et
elle criait dans les douleurs de l’enfantement, elle enfanta un
fils, qui doit paître toutes les nations de la terre avec une verge
de fer. Et son enfant Cyrus fut enlevé vers Dieu et vers son
trône.
63


L’histoire de Jésus le manipulateur



Jésus est un manipulateur.
Toutes les preuves vont vous en être fournies.
Les Juifs ont tué Jésus, parce qu’il était un homme qui se
faisait dieu. Et le monde entier en a fait une victime expiatoire,
en disant qu’il est mort pour le pardon de nos péchés.
Voici comment Jésus se proclame lui-même, le Sauveur du
monde entier !
(Jn.4 : 42) Jésus est le sauveur du monde. (Lc.2 : 11) Dans la
ville de David, nous est né un sauveur qui est le Christ le
Seigneur (Ac.13 : 23-24) C’est de la postérité de David que Dieu,
selon sa promesse, a suscité à Israël un sauveur qui est Jésus.
(Jn.10 : 33) Jésus se proclame dieu et dit qu’il est le roi
d’Israël leur sauveur.
Mais Jésus n’est ni un dieu, ni un sauveur.
Et voici ce que Dieu lui répond :
Qu’il n’y ait point chez toi un autre Dieu que moi, pour vous
prosterner devant lui.
(De 8 : 19) Israël ! Si tu oublies ton Dieu, et que tu te fasses
d’autres dieux pour les adorer et te prosterner devant eux, je
vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez.
(De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux, et le Seigneur des
seigneurs. (Is. 48 : 17) Parole de l’Éternel : Je suis Dieu et il n’y
en a pas d’autres que moi. Je suis Dieu et nul n’est semblable à
moi. (Lc. 4 : 8) Vous ne vous prosternerez point devant un autre
dieu que moi. (Is. 45 : 5-8) Je suis l’Éternel, et il n’y en a point
d’autres. Hors moi, il n’y a point de dieu. Je suis l’Éternel, et il
n’y en a point d’autres, je forme la lumière et je crée les
ténèbres. Moi, l’Éternel, je fais toutes ces choses. (Is. 45 : 21-22) Je
suis le seul Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi et
vous serez sauvés. (Is. 43 : 10-11) Dieu dit : Avant moi, il n’y a
65 pas eu de dieu, et après moi il n’y en aura pas d’autres. Le
Seigneur c’est moi et moi seul. À part moi, pas de sauveur. C’est
moi qui apporte le salut. C’est moi qui suis l’Éternel, et hors
moi, il n’y a pas de sauveur. C’est moi qui ai annoncé, sauvé,
prédit, ce n’est point un dieu étranger qu’on trouverait chez
vous. Donc, Christ n’est pas un sauveur de même que Jésus
n’est pas un dieu, donc si vous vous prosternez devant Jésus le
Christ pour l’adorer et le servir, vous vous prosternez devant
une idole, un faux dieu. Et Jésus n’est pas un seigneur ni un
sauveur. Dieu est le seul Dieu le seul Seigneur, et le seul
sauveur.
Comparaison. (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un
dieu d’emprunt, n’adore pas un dieu étranger. Mais pourquoi
adore-t-on Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur, et dieu ?
Jésus va l’admettre lui-même : Le Seigneur est le seul Dieu.
Dieu : (De. 4 : 39) Reconnaissez donc aujourd’hui, et
réfléchissez-y sans cesse, que le Seigneur est le seul Dieu, aussi bien
dans le ciel que sur la terre et qu’il n’y a pas d’autre dieu que
lui. (De. 4 : 35) L’Éternel est notre Dieu, et il n’y en a point
d’autres. (De.6 : 4) Écoute Israël ! L’Éternel notre Dieu, est le
seul Éternel.
Comparaison. (Mc.12 : 29) Jésus le dit lui-même : Écoute
Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur.
Comparaison. Dieu dit : Je vous ai donné des yeux pour
voir, mais vous ne voyez pas, des oreilles pour entendre, mais
vous n’entendez pas.
Jésus le manipulateur.
(Mt.27 : 63-65) Les Juifs traitent Jésus d’imposteur.
(2.Co.6 : 8) Et les apôtres se plaignent d’être regardés comme
imposteurs. Et en (2.Ti.3 : 13) tous ceux qui voudront vivre
pieusement en Christ seront persécutés. Mais les imposteurs
avanceront toujours dans le mal, égarant les autres, et s’égarant
eux-mêmes.
Dieu n’a jamais oint Jésus comme roi d’Israël ni comme
Sauveur d’Israël ni comme Messie. Mais par contre, il a oint
Cyrus comme roi d’Israël, comme Sauveur d’Israël, et comme
son Messie.
66 Jésus est un homme qui s’est fait dieu lui-même, et il fait sa
propre loi.
Dieu lui-même ne s’est jamais adressé à Jésus, qui pourtant
était censé être son fils.
Dieu parlait à tous les prophètes, mais il n’a jamais parlé à
Jésus, comme il parlait à Moïse, à Josué à Jérémie et à
Cyrus, etc. Quand Dieu s’adressait aux prophètes, le prophète
disait : La parole de l’Éternel me fut adressée. Mais au
Jésus, Dieu ne lui a jamais parlé comme tel, et Jésus n’a jamais
dit Éternel me fut adressée. Mais Cyrus lui dit :
Le Dieu du ciel m’a donné tous les royaumes de la terre, et il
m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem.
Voici des exemples.
Dieu n’a jamais dit que Jésus était son fils, l’enfant que
Marie a enfanté n’était pas Jésus, Jésus n’était pas le Sauveur
d’Israël. (Mc.10 : 45) Jésus n’a jamais été donné en rançon pour
nos péchés. Le germe de David n’était pas Jésus. Le fils
qu’Abraham a offert en sacrifice n’était pas Jésus, le roi des rois
et le seigneur des seigneurs n’était pas Jésus. Le sang de la mort
du Christ n’était pas son sang, la coupe de douleur du Christ
n’était pas sa coupe, Jésus n’était pas le bon berger, etc., etc.
Tous ces titres ont été attribués à Cyrus le Perse, le sauveur
d’Israël et non à Jésus.
Jésus n’était pas le fils de Dieu.
Comparaison. (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi qui ai oint
mon roi Cyrus sur Sion ma montagne sainte. L’Éternel m’a dit :
Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui, demande-moi et je
te donnerai toutes les nations de la terre pour héritage, et tu les
briseras avec une verge de fer.
Comparaison. (Is.9 : 5) Car un enfant nous est né, un fils
nous est donné, et la domination reposera sur son épaule, on
l’appellera admirable, conseiller, dieu puissant prince de la
paix. Ceci ne s’adresse pas à Jésus, comme il nous a été dit,
mais à Cyrus le Perse, qui lui aussi s’est proclamé dieu.
Ceci est écrit dans l’histoire de Cyrus le Perse que nous
avons vue précédemment.
Ce n’est pas Jésus que Marie a enfanté, mais Cyrus.
67 Comparaison. (Ap.12 : 5) Elle était enceinte la femme et
elle criait dans les douleurs de l’enfantement, et elle enfanta un
fils qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer.
Comparaison. (Jb.3 : 3) Job prit la parole et dit : Périsse le
jour où je suis né, et la nuit qui dit un enfant mâle est conçu !
Ce jour qu’il se change en ténèbres, et que la lumière ne
rayonne plus sur lui.
Comparaison. (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi qui ai oint
mon roi Cyrus sur Sion ma montagne sainte. L’Éternel m’a dit :
Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui, demande-moi et je
te donnerai toutes les nations de la terre pour héritage, et tu les
briseras avec une verge de fer. Et Cyrus le confirme dans
(Esd.1 : 1-3). Ainsi parle Cyrus : L’Éternel le Dieu du ciel, qui
est le Dieu de Jérusalem m’a donné tous les royaumes de la
terre, qui est son héritage, et il m’a commandé de lui bâtir un
temple à Jérusalem.
Dieu envoie Cyrus comme sauveur pour délivrer Israël de
son exil à Babylone.
Jésus n’était pas le sauveur d’Israël.
Comparaison. (Is.43 : 1-5) Ne crains rien Israël, car je te
rachète, je suis le Saint d’Israël, ton sauveur, je donne l’Égypte,
l’Éthiopie et Saba pour ta rançon, parce que tu as du prix à mes
yeux.
(Mc.10 : 45) Jésus n’a jamais été donné en rançons pour nos
péchés.
Comparaison. (Is.43
rachète, je suis le Saint d’Israël ton sauveur, je donne l’Égypte
l’Éthiopie et Saba pour ta rançon, parce que tu as du prix à mes
yeux.
Jésus n’est pas le germe de David.
Le germe de David.
Comparaison. (Za.6 : 12) Voici un homme dont le nom est
germe, germera dans son lieu, et Cyrus c’est lui qui bâtira le
temple de l’Éternel.
Pour avoir abandonné Dieu. Israël est envoyé en exil deux
fois, la première fois en Égypte, et une deuxième fois à
Babylone comme sacrifice pour ses péchés.
68 Le fils qu’Abraham a offert en sacrifice n’était pas Jésus. Le
fils d’Abraham c’était Isaac qui lui symbolise Israël, et qui va
être offert en sacrifice à Dieu.
Le roi des rois, et le Seigneur des Seigneurs n’était pas
Jésus.
Comparaison. (Ap.19 : 15-16) Sur sa cuisse, un nom écrit :
Roi des rois et Seigneur des seigneurs.
Le sang de la mort du Christ n’était pas son sang.
Comparaison. (Is. 43 : 3) Jérusalem ! Pour la rançon de tes
péchés, j’ai donné l’Égypte, Kush et Séba à ta place. Aussi, je
livre des hommes par le sang à ta place, et des peuples en
rançon de ta vie.
La coupe de douleur du Christ n’était pas sa coupe.
Comparaison. (Éz 23 : 23-33) Jérusalem, je mets ta coupe à
boire dans la main des Babyloniens, et ta coupe, Jérusalem, sera
un objet de risée et de moquerie.
Jésus n’était pas le bon berger.
Comparaison. (Is.44 : 28) Dieu dit de Cyrus : Il est mon
berger, et il accomplira toute ma volonté. Il dira de Jérusalem :
Qu’elle soit rebâtie ! Et du temple : Qu’il soit fondé !
(Is 45 : 14) Comme Jésus, Cyrus aussi s’est fait dieu.
Quand Dieu s’adressait aux prophètes, le prophète disait : La
parole de l’Éternel me fut adressée. Mais au prophète Jésus !
Dieu ne lui a jamais parlé comme tel. Pourquoi ? Parce que
Jésus était homme, et il se faisait dieu lui-même, et nous l’avons
cru. Jésus dit : Je suis le bon berger ! Un seul berger un seul
troupeau.
Comparaison. (Is.44 : 28) Je dis de Cyrus, il est mon
berger.
Comparaison. Dieu dit : Tu ne te prosterneras point devant
un autre dieu que moi. Mais pourquoi nous prosternons-nous
tous devant le dieu Jésus, pour l’adorer, et qui en fait n’est
qu’un homme ? Dieu dit : Il n’y a de sauveur que moi et il n’y
en a pas d’autre que moi.
69


Les apôtres



Voici des extraits de chapitres sur les apôtres, et sur Jésus.
(Am.3 : 7) Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir
révélé son secret à ses serviteurs les prophètes.
(1.Ti.6 : 5-12) La piété est une source de profit, c’est un gain
que de prêcher la piété.
Ils se servent de la parole de Dieu pour faire du commerce.
Au commencement de son ministère, Jésus se choisit des
Apôtres, et il les choisit parmi les pêcheurs de poissons qui
pêchaient avec des filets.
(Ac.2 : 42) Et ce sont eux les apôtres qui vont fonder la
première communauté chrétienne.
Jésus nous annonce dès le début, de son ministère la destinée
des apôtres.
Et comment vont-ils se comporter dans son Église ?
(Mt.4 : 18) Les apôtres étaient pêcheurs de poissons avec des
filets et Jésus dit : Laissez vos filets et suivez-moi, et je vous
ferai pêcheurs d’hommes. Mais qu’est-ce que ça veut bien dire
pêcheurs d’hommes ? En voici l’explication ! (Ceci vous servira
de signe.) Et comme signe Jésus leur donne une pêche
miraculeuse. (Jn.21 : 3-14) Les apôtres pêchaient dans les barques, et
Jésus leur dit : Avez-vous pris du poisson les enfants ? Et eux
de répondre : Nous avons pêché toute la nuit sans rien prendre.
Jésus leur dit : Jetez le filet à droite. Ils jetèrent le filet et ils
remplirent les deux barques de poissons.
Comparaison. (Lc.5 : 8) Quand Pierre vit cela, il tomba aux
genoux de Jésus et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je
suis un homme pécheur, car l’épouvante l’avait saisi. (Pierre
venait de comprendre le signe, il pêchera beaucoup d’hommes
et il sera puissant et très riche.) Car le Seigneur, l’Éternel, ne
71 fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les
prophètes. Et Jérémie qui est un prophète de Dieu va nous l’expliquer.
Jésus le manipulateur.
Toutes les réponses se trouvent dans la bible.
Voici de quelle manière il nous a tous manipulés.
Note : Un épervier est un oiseau rapace chasseur de petits
oiseaux. C’est aussi un filet de pêche.
Les apôtres étaient pêcheurs de poissons avec des filets.
Apôtre : (Mt. 4 : 18) Jésus dit aux apôtres : Laissez vos filets
et suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. Aussitôt, ils
laissèrent les filets, et le suivirent.
Comparaison. (Jr. 5 : 23-31) Jérémie qui est prophète va
nous donner la réponse. Dieu dit à Jérémie : Dans mon peuple,
il y a des gens sans foi ni loi, on dirait des chasseurs d’oiseaux.
Ils tendent des filets, et prennent des hommes. Comme une cage
remplie d’oiseaux, leurs maisons sont remplies de fraude, et
c’est ainsi qu’ils deviennent puissants et riches. (Hab.1 : 14-16)
Seigneur ! Traiteras-tu l’homme comme les poissons de la mer,
comme le reptile qui n’a point de maître ? Il les fait tous monter
avec l’hameçon, il les attire dans son filet, et il fait fumer des
offrandes devant son épervier (son filet de pêche) et il est dans
la joie et l’allégresse, pour égorger sans pitié les nations.
Comparaison. (Ps.140 : 6) Israël dit : Éternel, préserve-moi
des hommes violents qui méditent de me faire tomber ! Des
orgueilleux me tendent un piège et des filets.
Comparaison. (Mi.7 : 2-4) L’homme de bien à disparu de
Jérusalem, il n’y a plus de juste parmi les hommes, chacun tend
un piège à son frère, leurs mains sont habiles à faire le mal, le
prince a des exigences, le juge réclame un salaire, le grand
manifeste son avidité, et ils font ainsi cause commune. Le meilleur
d’entre eux est comme une ronce, le plus droit pire qu’un
buisson d’épines. Ne te fie à personne, car le fils outrage son père,
chacun a pour ennemis les gens de sa propre maison (Église).
(Os.9 : 8-11) Le prophète… Un filet d’oiseleur est sur toutes ses
voies, un ennemi dans la maison de son Dieu. L’Éternel se
souviendra de leurs péchés. Et la gloire d’Israël s’envolera comme
un oiseau.
72 Comparaison. (Eccl.9 : 12-15) L’homme ne connaît pas
non plus son heure, pareil aux poissons qui sont pris au filet
fatal, et aux oiseaux qui sont pris au piège, comme eux, les fils
de l’homme sont enlacés au temps du malheur, lorsqu’il tombe
sur eux tout à coup. (Ps.124 : 5-8) Béni soit l’Éternel, notre âme
s’est échappée comme l’oiseau du filet des oiseleurs. Le filet
s’est rompu et nous nous sommes échappés. Notre secours est
dans le nom de l’Éternel. (Am. 3 : 2-5) Je vous ai choisis, vous
Israël, mais je vous châtierai pour tous vos péchés. Le lion
rugit-il dans la forêt, sans avoir une proie ? Sans avoir fait une
capture ? L’oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, sans
qu’il y ait un piège ? Le filet s’élève-t-il de terre, sans qu’il n’ait
rien de pris ? Sonne-t-on de la trompette dans une ville, sans
que le peuple soit dans l’épouvante ? Arrive-t-il un malheur
dans une ville, sans que l’éternel en soit l’auteur ? Car le
Seigneur, l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses
serviteurs, les prophètes. (Que ceci serve de signe.) Le lion
c’est Jésus.
Comparaison. (Ap.5 : 5) Voici le lion de la tribu de Juda,
Jésus, le rejeton de David.
Comparaison. (Pr.28 : 15) Comme un lion rugissant affamé
ainsi est le méchant qui domine sur un peuple pauvre.
Comparaison. (Lc.14 : 25-30) Jésus nous a manipulés pour
s’enrichir.
Les apôtres fondent la première communauté chrétienne.
Et Pierre va faire mourir un homme et sa femme, parce
qu’ils n’ont donné qu’une partie de leur bien à l’Église de
Christ.
Apôtre : (Pr.1 : 10-20) (Jr.5 : 26) Dieu dit : Dans mon
peuple, il y a des gens sans foi ni loi, on dirait des chasseurs
d’oiseaux. Ils tendent des filets, et prennent des hommes.
Comme une cage remplie d’oiseaux, leurs maisons sont
remplies de fraude ; et c’est ainsi qu’ils deviennent puissants et
riches. (1.Jn.3 : 14-15) Quiconque hait son frère est un
meurtrier, et vous savez qu’aucun meurtrier n’a la vie éternelle.
Comparaison. (Mt.10 : 37-38) (Lc.14 : 25-30) Jésus dit : Si
quelqu’un vient à moi, et s’il ne hait pas son père, sa mère, sa
femme et ses enfants, ses frères et sœurs, et même sa propre vie,
il ne peut être mon disciple. Et Jésus demande de l’argent pour
73 se bâtir une tour, et leur dit : Car quiconque d’entre vous ne
renonce pas à tout ce qu’il possède ne peut être mon disciple.
Comparaison. (Ac.4 : 31-37) La multitude de ceux qui
avaient cru n’était qu’un cœur et qu’une âme. Nul ne disait que
ses biens lui appartenaient en propre, mais tout était commun
entre eux. Les apôtres annonçaient la parole de Dieu, ils
rendaient témoignage, avec beaucoup de force la résurrection du
Seigneur Jésus. Le peuple croyait et ne formait qu’un, tous ceux
qui avaient des biens maisons et terres les vendaient, et
déposaient l’argent au pied des apôtres. Barrabas vendit un champ
qu’il possédait, apporta l’argent et le déposa aux pieds des
apôtres. Mais un homme nommé Anania, avec Saphira sa femme,
vendit une propriété, mais il retient une partie du prix, et déposa
le reste aux pieds des apôtres, mais Pierre l’ayant su les fit venir
l’un après l’autre. Il les sermonna, en leur disant, pourquoi as-tu
écouté Satan, et menti à Dieu ? Et il les fit mourir tous les deux
pour ne pas avoir tout donné à l’Église, et une grande crainte
s’empara du peuple, et de tous ceux qui apprirent ces choses.
Comparaison. (Ac.2 : 42-47) Les apôtres fondent la
première communauté chrétienne : Tous les croyants ensemble
mettaient tout en commun. Ils vendaient leurs biens, et
partageaient entre tous, chaque jour, ils fréquentaient le temple et
rompaient le pain, et prenaient leur nourriture avec joie et
simplicité de cœur, louant Dieu, et trouvant grâce auprès du
peuple. Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église.
Comparaison. (Jr.16 : 1-10) On ne rompra pas le pain
dans le deuil pour consoler quelqu’un au sujet d’un mort (le
mort c’est Israël qui va partir en exil) et l’on n’offrira pas la
coupe de consolation pour un père ou pour une mère. N’entre
pas non plus dans une Église de festin, pour t’asseoir avec eux,
pour manger et pour boire, car je vais faire cesser sous vos
yeux, les cris de réjouissance et les cris d’allégresse. (Israël !
Pour tes péchés, Dieu va t’envoyer en exil à Babylone pour y
mourir.)
Comparaison. On ne peut rien acheter ni vendre sans la
marque de la Bête 666.
(Ap. 13 : 17) Les vendeurs et les acheteurs ! Ce sont des
marchands ! Églises ! Par leurs belles paroles, ils vous vendent
de leurs fruits, ils vous disent procurez-vous de nos fruits, ils
sont excellents. Et les acheteurs se dirigent vers leurs marchés,
74 mais avant de quitter le marché, assurez-vous de ne pas repartir
les mains vides, car c’est l’habillement et la nourriture de votre
âme.
Comparaison. (Ac.3 : 1-8) Il y avait à la porte du temple un
boiteux (un boiteux c’est quelqu’un qui n’est pas sur le chemin
de Jésus) qui demandait l’aumône. Pierre et Jean avaient les
poches pleines lui dirent : Nous n’avons ni or ni argent. Et
Pierre lui dit : Ce que j’ai je te le donne, et il le guérit, et sautant
de joie il suivit Pierre dans le temple, et c’est ainsi qu’ils le
prirent dans leur filet. Jésus avait donné aux apôtres le pouvoir
de guérir les malades, les malades ce sont ceux qui ne sont pas
de leur doctrine.
Regardez l’habilité de Jésus pour nous convaincre.
(Mc.1 : 23) À Capharnaüm, Jésus rentra dans la Synagogue
pour prêcher, il se trouva dans leur synagogue un esprit impur
(qui n’était pas de Jésus) et qui s’écria : Qui a-t-il entre nous et
toi Jésus de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre, je sais qui
tu es toi le Saint de Dieu. Et Jésus le menaça, disant : Tais-toi,
et sors de cet homme. Et l’Esprit impur sortit de cet homme, en
l’agitant avec violence, et tous se demandaient, qu’est-ce que
ceci ? Une nouvelle doctrine ?
Comparaison. (Mc.5 : 6-10) Un homme ayant vu Jésus se
prosterna devant lui, et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il
entre moi et toi, Jésus, fils de Dieu ? Je t’en conjure au nom de
Dieu, ne me tourmente pas, car Jésus lui disait : Sors de cet
homme esprit impur. Et il lui demanda : Quel est ton nom ?
Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes une
multitude, et il le priait instamment de ne pas envoyer les esprits
mauvais hors du pays. Il y avait là vers la montagne, un grand
troupeau de pourceaux qui paissaient. Les esprits adressèrent
cette prière à Jésus : Envoie-nous dans ces porcs, pour que nous
entrions en eux, et Jésus le leur permit. Alors, les esprits
mauvais sortirent de l’homme et entrèrent dans les porcs. Tout le
troupeau – environ deux mille porcs – se précipita du haut de la
pente dans le lac et s’y noya, et le reste de la multitude se mit à
prier Jésus de quitter leur territoire. Qui pensez-vous qui est
celui qui a poussé le troupeau au bas de la montagne ? À vous
de juger. Qui a des oreilles pour entendre, entende, et qui a des
yeux pour voir voie.
75 Comparaison. Auparavant Philippe avait dit à Nathaniel :
Viens voir nous avons trouvé le Messie. Et Nathaniel lui dit :
De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ?
(Pr.1 : 6) Dieu nous avait avertis d’avance pour saisir le sens
d’une énigme.
(Ac.4 : 34) (Pr.1 : 10-20) Tendons des pièges, remplissons
de butin nos maisons.
Dieu met en garde Israël et dit : Israël mon peuple ! Si des
pécheurs veulent te séduire, ne te laisse pas gagner. S’ils
disent : Viens avec nous ! Tendons des pièges à celui qui se
repose en vain sur son innocence, engloutissons-les tout vifs, et
tout entiers comme ceux qui descende dans la fosse. Nous
trouverons toutes sortes de biens précieux, nous remplirons de
butin nos maisons, tu auras ta part avec nous, il n’y aura qu’une
bourse pour nous tous ! Mon fils, ne te mets pas en chemin
avec eux, détourne ton pied de leur sentier, c’est à leur âme
qu’ils tendent des pièges, c’est ce qui arrive à ceux qui sont
avides de gain. La cupidité cause la perte.
Comparaison. (Mt.13 : 47) Le royaume des cieux est
semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de
toutes espèces. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent, et ils
mettent dans des vases ce qui est bon, et jettent ce qui est
mauvais, il en sera de même à la fin du monde. (Notez bien que le
royaume des cieux, c’est Jérusalem le royaume qui a été établi
sur la terre.)
Comparaison. (Mi.3 : 5-12) Ainsi parle l’Éternel sur les
prophètes qui égarent mon peuple, qui annoncent la paix si leurs
dents ont quelque chose à mordre, mais qui publient la guerre si
on ne leur met rien dans la bouche. Mais le soleil se couchera
sur ces prophètes. Je ferai connaître à Jacob son crime, et à
Israël son péché. Écoutez donc ceci, chef de la maison de Jacob,
et prince de la maison d’Israël (Jésus roi d’Israël). Vous qui
avez en horreur la justice, vous qui bâtissez Sion avec le sang et
Jérusalem avec l’iniquité, ses chefs jugent pour des présents, ses
sacrificateurs pour un salaire, et ses prophètes prédisent pour de
l’argent, et ils osent s’appuyer sur l’Éternel. Ils disent l’Éternel
n’est-il pas au milieu de nous ? Le malheur ne nous atteindra
pas. C’est pourquoi à cause de vous Sion sera labourée comme
un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres et la
montagne du temple une ruine. Et le temple et la ville de
Jérusa76 lem furent détruits par le feu en l’an 70 de notre ère comme
Dieu l’avait dit à cause de ces prophètes. Dieu l’avait prophétisé
longtemps à l’avance dans (De.13 : 12-17). Je détruirai ce
temple, et cette ville, et elle sera pour toujours un monceau de
ruines, et il ne sera jamais plus reconstruit. Et encore
aujourd’hui, après 2000 ans, le temple n’est pas encore
reconstruit, et il ne le sera jamais.
(2. R. 21 : 14) Je rejetterai les restants de mon héritage
Jérusalem, je les livrerai entre les mains de leurs ennemis, ils
serviront de proie et de butin à tous leurs ennemis. (Soph. 3 : 8)
Attendez-moi donc, dit l’Éternel, au jour où je me lèverai pour
le butin, car j’ai résolu de rassembler les nations, de rassembler
les royaumes, pour répandre sur eux ma fureur, toute l’ardeur de
ma colère, car par le feu de ma jalousie tout le pays sera
consumé Jérusalem et le temple.
Comparaison. (Filet et piège.) Ces chapitres le complètent.
Tous les chapitres que voici le confirment (filet). (Jos.23 :
13) Ce sera pour vous un filet et un piège. (Ps.9 : 15) Les
nations tombent dans la fosse qu’elles ont faite, leur pied se prend
au filet qu’elles ont caché. (Ps.10 : 9) Il est aux aguets dans sa
retraite, comme le lion dans sa tanière, il est aux aguets pour
surprendre le malheureux, il le surprend et l’attire dans son filet,
et les misérables tombent dans ses griffes. Il dit en son cœur :
Dieu oublie. (Is.51 : 20) (Jn. 21 : 1-25) (Ec. 9 : 12) L’homme ne
connaît pas non plus son heure, pareil aux poissons qui sont pris
au filet fatal, et aux oiseaux qui sont pris au piège, comme eux
les fils de l’homme sont enlacés au temps du malheur. (Rm. 11 :
9) Que leur table soit pour eux un piège, un filet, une occasion
de chute et une rétribution. (Mt.11 : 6) Jésus ose dire : Heureux
celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute. (Is.29 : 21)
Ceux qui condamnaient les autres en justice tendaient des
pièges à ceux qui défendaient sa cause à la porte, et violaient par la
fraude les droits de l’innocent.
Je vais lui faire comme il a fait, je vais lui tendre un piège et
le capturer.
Apôtre : (Éz. 23 : 14-15) (Ézé. 12 : 9-15) Pour Jérusalem, et
tous les Israelites ; dis à celui qui les gouverne (le roi d’Israël)
que moi le Seigneur, je vais lui tendre un piège et le capturer, je
l’amènerai dans le pays des Babyloniens, et c’est là qu’il
mourra. (Jésus était roi d’Israël, roi des juifs.)
77 Dieu nous confirme que Jésus n’est pas un dieu, ni un
sauveur.
(De.32 : 39) Je suis Dieu, et il n’y en a pas d’autres que moi,
à part moi, pas de dieu.
(Lc. 4 : 8) Vous ne vous prosternerez point devant un autre
dieu que moi. (Is.43 : 10-12) Avant moi, il n’y a pas eu de Dieu,
et après moi il n’y en aura pas. Le Seigneur, c’est moi et moi
seul. À part moi, pas de sauveur. C’est moi qui apporte le salut,
moi aussi qui l’annonce et qui le fait savoir. Ce n’est pas un
dieu d’emprunt qu’on trouverait chez vous. (Allusion à Jésus,
qui se fait dieu.)
Jésus était homme, roi, prophète, et se faisait dieu.
Dieu dit : J’en veux aux prophètes de mensonges.
Apôtre : (Jr.23 : 20-30) Vous le comprendrez dans la suite
des temps. Je n’ai point envoyé ces prophètes. Je ne leur ai
point parlé, mais il prophétise le mensonge en mon nom. Ils
pensent faire oublier mon nom à mon peuple, en se faisant dieu
eux-mêmes. C’est pourquoi j’en veux aux prophètes, dit
l’Éternel.
(Mt.2 : 2) Jésus Roi des Juifs, Roi d’Israël et prophète.
Apôtre : (Jr.29 : 8-10) Ne vous laissez pas tromper par vos
prophètes qui sont au milieu de vous, car c’est le mensonge
qu’ils vous prophétisent en mon nom.
(Is.2 : 2-3) Jérusalem, c’est la maison de Dieu.
C’est par les prophètes de Jérusalem que le péché s’est
répandu dans le pays.
Apôtre : (Jr.23 : 14-15) Dans les prophètes de Jérusalem, j’ai
vu des choses horribles, ils sont tous à mes yeux comme
Sodome. Et les habitants de Jérusalem comme Gomorrhe. Je leur
ferai boire des eaux empoisonnées, car c’est par les prophètes
de Jérusalem que le péché s’est répandu dans le pays
(Jérusalem) (Parce qu’ils se sont fait dieu.)
De faux Christs, de faux Messies, et de faux Prophètes
apparaîtront.
Apôtre : (Jr. 5 : 31) Les prophètes parlent au nom d’un faux
dieu Satan, et les prêtres cherchent leur seul profit. (Jr. 14 : 14)
78 Ces prophètes prétendent parler de ma part. C’est un mensonge,
car je ne les ai pas envoyés.
Comparaison. Dieu nous avait prévenus longtemps à
l’avance dans (De. 13 : 1-4). S’il s’élève au milieu de toi, un
prophète où un songeur qui t’annonce un signe ou un prodige,
et qu’il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il
t’a parlé en disant : Allons après d’autres dieux, et servons-les !
Tu n’écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce
songeur, car c’est l’Éternel, votre Dieu, qui vous met à l’épreuve
pour savoir si vous aimez l’Éternel votre Dieu, de tout votre
cœur et de toute votre âme. Mais ce prophète ou ce songeur sera
puni de mort, car il a parlé de révolte contre l’Éternel votre
Dieu. (De. 18 : 21-22) Le prophète qui aura l’audace de
prononcer lui-même une parole en mon nom que je ne lui aurai pas
dite, ce prophète-là sera puni de mort. Ne vous laissez pas
impressionner par lui. Mais comment connaîtrons-nous que la
parole du prophète n’est pas de l’Éternel ? C’est lorsque ce que
le prophète dira n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une
parole que l’Éternel n’aura pas dite.
Comparaison. Jésus était censé être le sauveur d’Israël,
mais rien de cette parole n’est arrivé.
Comparaison. (Mc. 13 : 21-22) Car de faux messies et de
faux prophètes apparaîtront, et ils accompliront des miracles et
des prodiges pour tromper ceux que Dieu a choisis.
Comparaison. (Is.43 : 10-12) Dieu dit : Avant moi, il n’y a
pas eu de dieu, et après moi il n’y en aura pas. Le Seigneur,
c’est moi et moi seul. À part moi, pas de sauveur. C’est moi
qui apporte le salut, moi aussi qui l’annonce et qui le fait savoir.
Ce n’est pas un dieu étranger qu’on trouverait chez vous !
C’est-à-dire, cet homme Jésus que tous nous adorons. C’est
pourquoi il est dit : Ce prophète sera puni de mort. (Mt.7 : 15)
Gardez-vous des faux prophètes, ils viennent à vous en
vêtement de brebis, mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs.
(Hé.3 : 1) Considérez l’apôtre comme souverain
sacrificateur.
Apôtre : (1.Tim. 6 : 5-12) Les hommes corrompus qui sont
privés de la vérité, ils croient que la piété est une source de
profit, c’est en effet une grande source de gain que de prêcher la
piété, mais ceux qui veulent s’enrichir de cette manière, tombe
79 dans un piège, mais toi l’homme de Dieu, prêtre et sacrificateur,
fuis ces choses, et recherche la justice. (Voir profit.)
Apôtre : (2.Co. 2 : 17) Paul dénonce les apôtres, il dit : Nous
ne sommes pas comme tant d’autres qui font du commerce avec
la parole de Dieu.
Apôtre : (Jr. 6 : 13) Du petit au plus grand, tous sont avides
de gain. Depuis le prophète jusqu’au sacrificateur. (2.Co. 2 : 17)
(Tite. 1 : 11) Ils enseignèrent pour de scandaleux gains (profits),
ils se servent de la parole de Dieu pour faire du commerce.
(Mi.3 : 11) Jérusalem ! Ses chefs jugent pour des présents, ses
sacrificateurs enseignent pour un salaire, et ses prophètes
prédisent pour de l’argent et ils osent s’appuyer sur l’Éternel. Ils
disent : l’Éternel n’est-il pas au milieu de nous ? Le malheur ne
nous atteindra pas. C’est pourquoi à cause de vous, prophètes,
Jérusalem deviendra un monceau de pierres (une ruine). (Is. 48 :
1-5) Écoutez, peuple qui porter le nom d’Israël, vous prêtez
serment en prononçant le nom du Seigneur, en nommant le
Dieu d’Israël, mais sans sérieux ni loyauté. (1.Pi. 5 : 2) Pierre
ose le dire lui-même : Ne prêchez pas pour un gain sordide,
mais avec dévouement. (Mt 10 : 8) Vous avez reçu
gratuitement, donnez aussi gratuitement. (Paul dit de Pierre qu’il est un
hypocrite.)
Jésus lui-même condamne ses propres apôtres.
Apôtre : (Ap 16 : 12-14) Quand la bible parle des esprits
saints mauvais qui sont des démons, et qui accomplissent des
miracles, et qui nous bernent, pour nous attirer dans leur filet, ce
sont des apôtres, dont il est question, et pourquoi ? Parce que les
seuls qui faisaient des miracles dans la bible, c’était Jésus, et les
apôtres.
Comparaison. (Mc.3 : 14-17) Les apôtres avaient le pouvoir
de chasser les démons, et faire des miracles, ils sont appelés fils
du tonnerre (fils de malédiction).
Comparaison. (Mt.7 : 22-24) Les apôtres dirent : Seigneur
n’est-ce pas en ton nom que nous avons chassé des démons, et
fait des miracles ? Et Jésus de répondre : Retirez-vous de moi,
je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui
commettez le péché.
Luc nous explique la parabole du semeur.
80 Apôtres, mystère. Les apôtres ne nous ont pas enseigné les
mystères, que Jésus leur avait enseignés. Dans (Mt.13 : 10-14)
et (Mc. 4 : 11) Jésus dit aux apôtres : À vous les mystères ont
étés enseignés, mais à ceux du dehors cela leur est dit en
parabole, afin qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant
ils ne comprennent point. Et dans (Lc. 8 : 9) Luc, nous explique
la parabole du semeur. La semence c’est la parole de Dieu, ceux
qui l’ont entendu, ce sont les apôtres, puis vient le diable qui
enlève la parole de leur cœur de peur qu’ils ne croient et soient
sauvés. Encore une fois, Satan intervient auprès des apôtres,
comme il est intervenu auprès d’Adam et Ève pour les dévier du
droit chemin. N’oubliez pas que Satan est le dieu de ce monde.
Ceux qui vivaient du temps de Jésus ne savaient pas qui il
était !
(Mt.14 : 1) Hérode dit de Jésus : Qu’il est Jean-Baptiste
ressuscité des morts.
Es-tu Élie, Jean le baptiste ou un des anciens prophètes qui
est ressuscité.
Apôtre : (Lc. 9 : 18-21) Jésus interrogea les disciples en
disant : Qui suis-je, au dire des foules ? Ils répondirent : Jean le
Baptiste. Pour d’autres, Élie. Pour d’autres, un des anciens
prophètes ressuscité. Mais pour vous, qui suis-je ? Pierre répondit :
Le Christ de Dieu. Jésus dit aux apôtres : Si vous savez qui je
suis, ne le dites à personne. (Si en ce temps-là, il ne savait pas
qui était Jésus, comment pouvons-nous savoir aujourd’hui qui il
est ?) Jésus c’est le sosie de Cyrus. Cyrus c’est lui le Messie, le
sauveur d’Israël. Jésus c’est un imposteur.
Comparaison. Satan lui-même se déguise en ange de
lumière.
Apôtre : (2.Co. 11 : 13-16) Ces hommes-là sont de faux
apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et
cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en
ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres
aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon
leurs œuvres.
(Mt.16 : 23) Jésus rassemble ses disciples et leur dit : Il faut
que j’aille à Jérusalem, que je souffre beaucoup, que je sois mis
à mort, et que je ressuscite le troisième jour. Et Pierre qui savait
probablement que Jésus était un imposteur, le prit à part, se mit
81 à le reprendre et dit : Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus dit à
Pierre : Arrière de moi Satan, tu es un obstacle sur ma route !
Pourquoi Jésus traite-t-il Pierre de Satan pour une si petite faute
sans gravité ? À vous de juger !
(Joel.2 : 1-2) Le jour de l’Éternel vient ! Jour de ténèbres et
d’obscurité.
Selon l’Église : Le dimanche c’est le jour du Seigneur, un
jour de prière. (Voir jour.)
Mais le jour du Seigneur, ce n’est pas un jour de prière, c’est
plutôt un jour de colère et de destruction, où Dieu va se servir
de Cyrus pour détruire toutes les nations de la terre, pour former
un seul peuple une seule religion, un seul Dieu. (Am.5 : 18)
Malheur à ceux qui désirent le jour de l’Éternel ! Il sera
ténèbres et non lumière. Vous serez comme un homme qui fuit
devant un lion, et qui rencontre un ours, et que mord un serpent
(Satan). Emportez donc la tente (le temple) de votre roi, le
piédestal de vos idoles, l’étoile de votre Dieu (Jésus) que vous
vous êtes fabriqué.
82


L’explication des dieux d’Israël



Dieu : Satan dit à Ève : Si vous mangez du fruit de l’arbre
qui est au milieu du jardin, vous ne mourrez pas, mais vos yeux
s’ouvriront et vous serez comme des dieux.
L’Éternel est le Dieu des dieux, et le Seigneur des seigneurs.
Dieu : (De.8 : 19) Israël ! Si tu oublies ton Dieu, et que tu te
fasses d’autres dieux pour les adorer et te prosterner devant eux,
je vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez.
(De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux, et le Seigneur des
seigneurs.
Dieu : (Is.45 : 18) Car ainsi parle l’Éternel, le créateur des
cieux, le seul Dieu qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a
affermie.
Comparaison. (Jr.10 : 11) Les dieux qui n’ont point fait les
cieux et la terre disparaîtront de la terre.
Christ le dieu étranger.
Même s’il y a beaucoup de dieux et de seigneurs au ciel et
sur la terre.
Le Seigneur c’est moi seul. À part Dieu, pas de Sauveur. Pas
de dieu étranger.
Dieu : (1. Cor. 8 : 5) Même s’il y a de prétendus dieux au
ciel et sur la terre, et en fait, il y a beaucoup de dieux et de
seigneurs. Mais il est vrai qu’il n’y a qu’un seul Dieu, le Père,
celui qui a créé toutes choses. Il n’y a également qu’un seul
Seigneur, celui par lequel nous vivons. (Is.43 : 10-12) Avant
moi, il n’y a pas de dieu, et après moi il n’y en aura pas. Le
Seigneur, c’est moi et moi seul. À part moi, pas de sauveur. Ce
n’est pas un dieu étranger qu’on trouverait chez vous. (Allusion
à Christ, qu’on nous dit être notre Seigneur et sauveur.)
83 Allusion à Jésus, Dieu dit : Qu’il n’y ait point chez toi un
dieu d’emprunt.
Dieu dit : Je suis le seul Dieu et le seul Seigneur.
(Is. 43 : 10) Dieu dit : Le Seigneur c’est moi, et moi seul. À
part moi pas de sauveur.
Il n’y a qu’un seul Dieu et c’est moi, et c’est moi qui apporte
le salut.
Dieu : (Is. 48 : 17) Je suis Dieu et il n’y en a pas d’autres que
moi. Je suis Dieu et nul n’est semblable à moi. (Lc 4 : 8) Vous
ne vous prosternerez point devant un autre dieu que moi. (Is.
45 : 5-8) Je suis l’Éternel, et il n’y en a point d’autres. Hors
moi, il n’y a point de dieu. Je suis l’Éternel, et il n’y en a point
d’autre, je forme la lumière et je crée les ténèbres. Moi,
l’Éternel, je fais toutes ces choses (Is. 45 : 21-22) Je suis le seul
Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi et vous serez
sauvés. (Is. 43 : 10-11) Dieu dit : Avant moi, il n’y a pas eu de
dieu, et après moi il n’y en aura pas d’autres. Le Seigneur c’est
moi et moi seul. À part moi, pas de Sauveur C’est moi qui
apporte le salut, c’est moi qui suis l’Éternel, et hors moi il n’y a
pas de sauveur. C’est moi qui ai annoncé, sauvé, prédit, ce n’est
point un dieu étranger qu’on trouverait chez vous. Donc Christ
n’est pas un sauveur. De même que Jésus n’est pas un dieu,
donc si vous vous prosternez devant Jésus le Christ pour
l’adorer et le servir, vous vous prosternez devant une idole, un
faux dieu. Et Jésus n’est pas un seigneur, ni un sauveur. Dieu
est le seul Seigneur, et le seul Sauveur. (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait
point chez toi un dieu d’emprunt. N’adore pas un dieu étranger.
Mais pourquoi adore-t-on Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur,
et dieu ?
Jésus le dit lui-même : Le Seigneur est le seul Dieu.
Dieu : (De. 4 : 39) Reconnaissez donc aujourd’hui, et
réfléchissez-y sans cesse, que le Seigneur est le seul Dieu, aussi bien
dans le ciel que sur la terre et qu’il n’y a pas d’autre dieu que
lui. (De. 4 : 35) L’Éternel est notre Dieu, et il n’y en a point
d’autres. (De. 6 : 4) Écoute, Israël ! L’Éternel notre Dieu, est le
seul Éternel.
84 Comparaison. (Mc.12 : 29) Jésus le dit lui-même : Écoute,
Israël ! Le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur.
Il n’y a qu’un seul Dieu et c’est moi, c’est moi qui apporte le
salut.
Dieu : (Lc. 4 : 8) Vous ne vous prosternerez point devant un
autre dieu que moi. (Is.43 : 10-12) Avant, moi il n’y a pas eu de
dieu, et après moi il n’y en aura pas. Le Seigneur, c’est moi et
moi seul. À part moi, pas de sauveur. C’est moi qui apporte le
salut, moi aussi qui l’annonce et qui le fait savoir. Ce n’est pas
un dieu étranger qu’on trouverait chez vous. Vous, vous êtes
témoins que je suis Dieu. (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez
toi un dieu d’emprunt. N’adore pas un dieu étranger. Mais
pourquoi adore-t-on Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur, et
dieu ?
Satan dit à Ève : Si vous mangez du fruit de l’arbre qui est
au milieu du jardin, vous ne mourrez pas, mais vos yeux
s’ouvriront et vous serez comme des dieux.
Les hommes vont se faire toutes sortes de dieux.
(Jos.24 : 1-2) Avant d’entrer dans la terre promise, Josué dit
a Israël : N’oubliez pas ! Lorsque Dieu rencontra notre père
Abraham à Babylone, il servait des dieux étrangers.
Le Dieu d’Abraham, c’était l’adoration des rois.
Les deux rois de Babylone, Nabuchodonosor et Cyrus sont
appelés dieu.
Comparaison. Dieu : Dans (Judith.3 : 8) Holopherne força
les populations de toute origine à adorer le seul
Nabuchodonosor et à le prier comme un dieu. (Is. 45 : 14) Il est dit de Cyrus
le Roi : Tous les peuples de la terre se prosterneront devant toi,
et te diront en suppliant : C’est auprès de toi seulement que se
trouve Dieu, et il n’y a point d’autre dieu que toi.
Dieu est dans les cieux, mais l’homme dirige la terre.
Dieu : (Ps.33 : 13) L’Éternel regarde du haut des cieux, il
voit tous les fils de l’homme. Du lieu de sa demeure, il observe
tous les habitants de la terre, lui qui forme leur cœur à tous, et
qui est attentif à toutes leurs actions.
85 Comparaison. (Ps.115 : 16) Les cieux sont les cieux de
l’Éternel, mais il a donné la terre aux fils de l’homme.
(Voir idole et Église.)
Les Juifs Israël symbolisent le peuple de Dieu. (C’est nous
autres.)
La bible c’est l’histoire des Juifs, Israël qui prennent leurs
dieux pour le vrai Dieu.
Après la fermeture du jardin d’Éden, Dieu se retire dans les
cieux, et Satan va devenir le dieu de toute la terre. (Voir arbre.)
Satan va se faire dieu.
Dieu : Nous allons voir comment Satan va se faire dieu, et
qu’il va devenir le dieu de ce monde.
Dieu ! C’est la lumière. Satan ! C’est les ténèbres.
er(Ge.1 : 4) le 1 jour de la création Dieu sépara la lumière
d’avec les ténèbres.
Dieu : (Jn. 1 : 4) Au commencement était la lumière des
hommes qui éclairait les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas
saisie. (Jn. 3 : 1-19) La lumière est venue dans le monde et les
hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs
œuvres étaient mauvaises.
Dieu : (1.Jn. 3 : 8) Celui qui pèche est de Satan, car Satan
pèche depuis le commencement du monde.
Satan s’est fait dieu.
Après avoir chassé Adam et Ève de l’Éden (Satan s’est fait
dieu.)
Dieu : Quand Dieu a fermé le paradis d’Éden, c’est lui Satan
qui est devenu le dieu de ce monde, et ce jusqu’à l’éternité.
Dieu : (Ap. 12 : 7-12) Satan fut précipité du ciel vers la terre,
parce qu’il n’était pas le plus fort dans le ciel. Réjouissez-vous,
ceux qui sont dans les cieux, mais malheur à la terre, et à la
mer, car le diable est descendu vers vous.
Tyr principale ville portuaire du monde entier, se prend pour
Dieu.
86 Dieu : (Éz.28 : 2) Fils de l’Homme, dit au prince de Tyr :
Ainsi parle l’Éternel : Ton cœur s’est élevé, et tu as dit : Je suis
dieu, je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Dieu
lui répond : Toi, tu es homme et non Dieu, et tu prends ta
volonté pour la volonté de Dieu. Eh bien moi, je vais te détruire.
Ézéchiel nous donne une comparaison, à savoir qui est
Satan.
Au commencement, Satan était un ange de Dieu ! Mais il
s’est révolté.
Dieu : (Éz.28 : 12-19) Fils de l’homme, prononce une
complainte sur le roi de Tyr ! Tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel. Tu
étais en Éden, le jardin de Dieu ! Tu étais couvert de toutes
sortes de pierres précieuses, tous étaient à ton service, préparés
pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux
ailes déployées. Je t’avais placé sur la montagne de Dieu, et
puis par la grandeur de ton commerce tu t’es rempli de violence
et tu as péché. C’est pourquoi je t’ai précipité de la montagne de
Dieu, et que je vais te faire disparaître chérubin protecteur.
Comparaison. (Ge.3 : 24) C’est pourquoi Satan, les
chérubins, ont fermé les portes du jardin d’Éden, pour qu’on ne
puisse pas goûter de l’arbre de vie.
Satan ferme l’Éden ! Il ne veut plus qu’on prenne de l’arbre
de vie.
(Éz.28 : 13-17) Satan ! Tu étais en Éden, un Chérubin
protecteur.
Dieu : (Ge. 3) : Adam et Ève nos premiers parents ont écouté
Satan, et Dieu les a chassés du paradis d’Éden, et Dieu a mis
des chérubins à l’entrée du paradis terrestre pour qu’on n’y
entre plus, et protéger l’Arbre de vie.
Comparaison. (Éz.31 : 8-9) (Éz.36 : 35) (Éz.28 : 12-17)
C’est lui Satan le chérubin protecteur, qui nous empêche
d’atteindre l’arbre de vie. Et je te précipite de la montagne de
Dieu, et je te fais disparaître chérubin protecteur.
Comparaison. (2. Cor. 4 : 4) Nous ne croyons pas parce que
le dieu mauvais de ce monde (Satan) a aveuglé, voilé notre
intelligence, pour que nous ne voyions pas la gloire de Dieu.
87 Satan est le dieu mauvais de ce monde.
(Jn. 18 : 36) Jésus dit : Mon royaume n’est pas de ce monde.
Dieu : Voir Satan, où il est dit : (2. Cor. 4 : 4) Jésus dit :
Mon peuple ne me croit pas parce que Satan le dieu mauvais de
ce monde a aveuglé leur intelligence, ce dieu Satan nous
empêche de voir la lumière.
Dieu est le juge des dieux terrestres.
Dieu : (Ps.58 : 1-12) Chapitre où l’on parle des dieux
terrestres. (Ps.50 : 1) Le Dieu des dieux, Yahvé accuse. (Ps.82 : 1)
Dieu se dresse au conseil divin, au milieu des dieux il juge.
(Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un dieu d’emprunt.
Allusion à Christ qui n’est pas un dieu. Voir aussi (Ps.51) où l’on
dit : Que Jésus c’est l’esprit de David. (Voir David.)
Jésus c’est le dieu étranger d’Israël, c’est un dieu d’emprunt.
Le veau d’or dans le désert. Le Dieu d’Israël.
Dieu : Le plus difficile dans la bible, c’est de trouver le vrai
Dieu, et le vrai Seigneur. Le dieu d’Abraham et de Jacob n’est
pas le vrai Dieu. (Ex.32 : 1-4) Aussitôt sorti d’Égypte, le peuple
d’Israël dit à Aaron : Allons, fais-nous un dieu qui marche
devant nous, et ils se firent un veau d’or.
Comparaison. (Jr.2 : 25-28) Israël dit : J’aime les dieux
étrangers, et je veux aller après eux.
Comparaison. (Is.43 : 10-12) Dieu dit : Avant moi, il n’y a
pas de Dieu, et après moi il n’y en aura pas. Le Seigneur, c’est
moi et moi seul. À part moi, pas de sauveur. Ce n’est pas un
dieu étranger qu’on trouverait chez vous. (Allusion à Christ,
qu’on nous dit être notre seigneur et sauveur.)
Dieu : (2. Chron. 36 : 20-23) (Esd. 1 : 1-3) Cyrus dit : Le
Dieu du ciel, le Dieu qui est à Jérusalem a soumis à mon
autorité tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de lui bâtir
un temple à Jérusalem en Juda.
Dans le premier commandement, Dieu dit : Tu n’auras pas
d’autre dieu que moi.
88 Dieu : Et voilà que Jésus qui est un homme défie Dieu en se
faisant dieu lui-même. C’est pourquoi les dix commandements
de Dieu ne sont pas mentionnés dans le Nouveau Testament.
Christ est un dieu d’emprunt.
Dieu : (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un dieu
d’emprunt, N’adore pas un dieu étranger. (Mais pourquoi
adoret-on Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur, et dieu ?)
Comparaison. (De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux,
et le Seigneur des seigneurs, un seul Dieu un seul Seigneur.
Dieu : (Ge. 3 : 1-6) Satan dit à la femme Ève : Mais Dieu
sait que, le jour où vous mangerez du fruit de l’arbre, vous vous
prendrez pour des dieux, qui connaissent le bien et le mal. Le
bien c’est Dieu (Jérusalem), le mal c’est Satan (Babylone).
Satan lui-même se déguise en ange de lumière.
Dieu : (2.Co. 11 : 13-16) Ces hommes-là sont de faux
apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et
cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en
ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres
aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon
leurs œuvres.
Abraham servait des dieux étrangers.
Dieu : (Jos. 24 : 2) Avant d’entrer dans la terre promise,
Josué dit au peuple d’Israël : N’oubliez pas que notre père
Abraham quand il était à Babylone servait des dieux étrangers.
Tous les peuples ont leurs faux dieux.
Dieu : (Mi. 4 : 5) Tandis que tous les peuples marchent
chacun au nom de son dieu. Israël dit : Nous marcherons, nous, au
nom de l’Éternel, notre Dieu. Mais quel Éternel quel Dieu ?
Dieu : (Jn. 8 : 23-24) Vous vous êtes d’en bas terrestre ; moi
je suis d’en haut céleste Vous, vous êtes de ce monde, moi, je
ne suis pas de ce monde. Celui qui est de la terre parle en
terrestre, et celui qui est du ciel parle en céleste. Et je vous ai donc dit
que vous mourrez dans vos péchés. (Ps. 82 : 1) Dieu se tient
dans l’assemblé des dieux et il juge au milieu des dieux.
89 (De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux, et le Seigneur des
seigneurs.
Dieu : (Mal.2 : 10-11) Juda a profané ce qui m’est consacré,
en profanant mon alliance, Israël s’est uni à la fille d’un dieu
étranger (Babylone).
Le Roi de Babylone ! Sa force ! Voilà son dieu.
(Is.44 : 28) (Is.45 : 14) Cyrus c’est le dieu de toute la terre
entière.
Dieu : (Hab.1 : 5-11) Dieu dit de Cyrus le roi de Babylone :
Sa force à lui, voilà son dieu.
Comparaison. Dans (Is.45 : 14) Il est dit de Cyrus le
nouveau roi de Babylone, qu’il serait un dieu, et que toutes les
nations de la terre se prosterneront devant lui.
Comparaison. (Ps.97 : 7-8) Tous les dieux se prosterneront
devant Cyrus, Sion l’entend et se réjouit, les filles de Juda sont
dans l’allégresse. Tu es souverainement élevé au-dessus de tous
les dieux. Les psaumes de 96 à 101 font allusion à Cyrus.
(Ps.86 : 8) Parmi tous les dieux, pas un n’est comme toi.
Dieu : (Ps. 82) (Ps. 81 : 9-14) Dieu se dresse au conseil
divin, au milieu des dieux, il juge. (Hé. 12 : 29) Mais attention !
Dieu est aussi un feu dévorant.
L’homme se prend pour Dieu.
Dieu : (Éz. 28 : 1-3) Fils de l’homme, dis au prince de Tyr :
Ainsi parle l’Éternel : Ton cœur s’est élevé, et tu as dit : Je suis
dieu, je suis assis sur le siège de Dieu, au sein des mers ! Toi tu
es homme et non Dieu, et tu prends ta volonté pour la volonté
de Dieu. Tu as amassé de l’or et de l’argent, de grande richesse,
et par tes richesses ton cœur s’est élevé. Eh bien, moi l’Éternel,
je vais te détruire, et après diras-tu : Je suis Dieu ?
Les deux rois de Babylone, Nabuchodonosor et Cyrus sont
appelés dieu.
Dieu : (Judith.3 : 8) Holopherne ! Força les populations de
toute origine à adorer le seul Nabuchodonosor et à le prier
comme un dieu. (Is. 45 : 14) Il est dit de Cyrus : Tous les
peu90 ples se prosterneront devant toi, et te diront en suppliant : C’est
auprès de toi seulement que se trouve Dieu, et il n’y a point
d’autre dieu que lui.
Dieu : (Os.8 : 2) Dieu dit : Ils ont beau me crier : Mon Dieu,
nous te connaissons, nous Israël. Mais je ne leur répondrai pas.
Israël le peuple de Dieu aime les dieux étrangers.
Dieux : (Jr.2 : 25-28) Israël dit : J’aime les dieux étrangers,
et je veux aller après eux. (Jr. 2 : 28) Et Dieu répond : Où sont
donc tes dieux que tu t’es faits ? Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent
te sauver au temps du malheur ! Car tu as autant de dieux que
de villes, ô, Juda ! Jésus était pourtant venu pour nous sauver.
Le roi de Tyr.
(Éz. 28 : 1-4) Tu as dit : Je suis un dieu, j’habite une
demeure divine (Jérusalem).
Dieu : (Jn. 10 : 33-39) Tu n’es qu’un homme et tu veux te
faire dieu ! Vous dites que Dieu a dit : (Ps. 82 : 6) Vous êtes des
dieux, pourtant comme les humains, vous devrez mourir. (De.
32 : 37) Où sont-ils les dieux où vous cherchiez refuge ? Ceux
qui doivent vous protéger ! Il n’existe pas d’autre dieu que moi,
c’est moi qui fais mourir et qui fais vivre. (Éz. 28 : 1-4) Tu as
dit : Je suis un dieu, j’habite une demeure divine, alors que tu es
un homme et non un dieu, tu te fais un cœur semblable au cœur
de Dieu. (Is. 9 : 5) Car un enfant nous est né, un fils nous a été
donné, il a reçu le pouvoir sur ses épaules et on lui a donné ce
nom : Conseiller merveilleux, dieu fort. (Mi.5 : 1) Toi,
Bethléem Ephrata, c’est de toi que me naîtra celui qui doit régner
sur Israël.
Dieu : (Is. 41 : 1) Écoutez maison d’Israël, vous qui
invoquez le Dieu d’Israël sans loyauté ni justice, c’est moi qui suis
ton Dieu, et je t’instruis pour ton bien, si seulement tu étais
attentif à mes commandements, ton bonheur serait comme un
fleuve. (Is. 48 : 17) Je suis Dieu et il n’y en a pas d’autres que
moi. Je suis Dieu et nul n’est semblable à moi. (Is. 46 : 9-10)
Tout péché découle de la désobéissance.
Dieu : (Ps. 92) : Les juifs d’Israël se prennent pour les justes
devant la maison de l’Éternel.
91 Cyrus le fils de Dieu.
Car un enfant nous est né, un fils nous est donné.
Dieu : (Is.9 : 5) Et les chrétiens disent que Jésus est appelé
dieu puissant, et père éternel.
Comparaison. Mais dans (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi
qui ai oint mon roi Cyrus sur ma montagne Sainte ! Cyrus !
L’Éternel m’a dit : Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui.
Demande-moi et je te donnerai toutes les nations de la terre. Et
Cyrus le confirme dans (Esd.1 : 1). Cyrus dit : Le Dieu du ciel
m’a remis tous les royaumes de la terre, et il m’a commandé de
lui bâtir un temple à Jérusalem.
Si vous abandonnez l’Éternel, il vous abandonnera.
Dieu : (2.Chro.15 : 2-3) L’Éternel est avec vous quand vous
êtes avec lui, si vous le cherchez, vous le trouverez, mais si
vous l’abandonnez, il vous abandonnera.
Dieu : (Jr.2 : 19) Tu sauras et tu verras que c’est une chose
mauvaise et amère, que d’abandonner l’Éternel ton Dieu.
Israël se fait un dieu nouveau.
Dieu : (De.8 : 19) Si tu oublies ton Dieu, et que tu te fasses
d’autres dieux pour les adorer, je vous déclare formellement
aujourd’hui que vous périrez. Et c’est ce qui va arriver à Israël,
Dieu va nous détruire. (Jr. 25 : 8-12) (Éz. 21 : 24-32) Dieu dit :
Que pour avoir péché contre lui, pour avoir souillé son temple
et sa ville Jérusalem, qu’il nous punirait, et qu’il ferait de
Jérusalem son héritage, une ruine, une ruine, une ruine, éternelle. Et
qu’il la donnerait, l’héritage Jérusalem, à des étrangers au roi de
Babylone, à son serviteur, Cyrus.
Dieu : (Jr.2 : 25-28) Israël dit : J’aime les dieux étrangers, je
veux aller après eux. Et Dieu dit à Israël : Tu as autant de dieux
que de villes, ô, Juda !
Dieu est un dieu qui nous annonce d’avance ce qui va
arriver.
Dieu : Dieu n’est pas un Dieu de punition ni de colère, mais
un Dieu de paix et de justice. Le Dieu de colère et de punition
de la bible, c’est le Dieu des hommes Israël.
92 (Jn.4 : 24) Dieu est esprit et nous devons l’adorer en esprit.
Et non comme l’homme nous l’enseigne.
Dieu : Le vrai Dieu c’est celui qui nous annonce que nous
allons nous prendre pour des dieux.
Comparaison. (Mi. 4 : 4) Voici ce que déclare le Seigneur.
Chacun des autres peuples agit pour plaire à ses dieux. Chaque
peuple a ses faux dieux. (Ge. 3 : 4-5)
Comparaison. Satan dit à la femme : Dieu sait que si vous
mangez du fruit défendu de l’arbre, vos yeux s’ouvriront, et
vous vous prendrez pour des dieux.
(Ge.1 : 2) (Jn.1 : 1-5) Mystère de la trinité ! Le Père, Le Fils
et le Saint-Esprit.
Trinité : Il n’y a qu’un seul Dieu qui s’est révélé comme
Père, Fils et Saint-Esprit. Mais Dieu est l’ultime, que ce soit :
Fils de Dieu, parole de Dieu, ou Esprit de Dieu. Fils, Parole,
Esprit, ont Dieu pour point de départ, car il est l’unique Éternel.
Le père qui est Dieu, c’est la parole. Le fils qui symbolise
(Israël Jérusalem) c’est la parole. Le Saint-Esprit, c’est la
parole. Les trois sont la parole de Dieu. Il y a beaucoup d’esprits
qui sont au service de Dieu, des bons et des mauvais. Ex. Satan
est un esprit au service de Dieu. (Ap. 16 : 14) Ce sont les
Esprits de démons qui accomplissent des miracles. Ex. Jésus et les
apôtres accomplissaient beaucoup de miracles.
Il n’y a qu’un seul Dieu et un seul Seigneur.
Dieu : (De.10 : 17) L’Éternel est le Dieu des dieux, et le
Seigneur des seigneurs.
Christ est un dieu d’emprunt.
Dieu : (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un dieu
d’emprunt, n’adore pas un dieu étranger. Mais pourquoi
adoret-on Jésus, et appelle-t-on Jésus Seigneur, et Dieu ?
Si Jésus était un sauveur, comment, et de quoi nous a-t-il
sauvés ?
Christ le dieu étranger.
93 Même s’il y a beaucoup de dieux et de seigneurs au ciel et
sur la terre.
Le Seigneur c’est moi seul. À part Dieu pas de Sauveur. Pas
de dieu étranger.
Dieu : (1. Cor. 8 : 5) Même s’il y a de prétendus dieux au
ciel et sur la terre, et en fait, il y a beaucoup de dieux et de
seigneurs. Mais il est vrai qu’il n’y a qu’un seul Dieu, le Père,
celui qui a créé toutes choses. Il n’y a également qu’un seul
Seigneur, celui par lequel nous vivons. (Is.43 : 10-12) Avant
moi, il n’y a pas de dieu, et après moi il n’y en aura pas. Le
Seigneur, c’est moi et moi seul. À part moi, pas de sauveur. Ce
n’est pas un dieu étranger qu’on trouverait chez vous. (Allusion
à Christ, qu’on nous dit être notre Seigneur et sauveur.)
Dieu : (Ga. 4 : 8) Jadis dans votre ignorance de Dieu, vous
fûtes asservis à des dieux qui n’en étaient pas, mais maintenant
que vous avez connu Dieu où plutôt qu’il vous a connu,
pourquoi retournez-vous encore à ces dieux ?
Le Dieu de la Bible, le Dieu des hommes, d’Israël serait-il
Satan ?
Comparaison. (2. Cor. 4 : 4) Satan est le dieu de ce monde.
Dieu : (Jn. 18 : 36) Jésus dit : Mon royaume n’est pas de ce
monde. Satan est le dieu de ce monde (2. Cor. 4 : 4) Jésus dit :
Mon peuple ne me croit pas parce que Satan le dieu mauvais de
ce monde a aveuglé leur intelligence, ce dieu Satan nous
empêche de voir la lumière. (Ga. 3 : 22) Mais l’écriture a déclaré que
le monde entier est soumis à la puissance du péché (Satan).
(Sag. 2 : 24) C’est par l’envie du diable que la mort est entrée
dans le monde. (2.Th. 2 : 9) Le méchant viendra avec la
puissance de Satan et accomplira toutes sortes de miracles et de
prodiges mensongers. (Ac. 26 : 18) Jésus dit à Paul : Je t’envoie
pour que tu leur ouvres les yeux, pour que tu les ramènes de
l’obscurité à la lumière et du pouvoir de Satan à Dieu, pour
qu’ils reçoivent l’héritage avec les sanctifiés. (1.Jn. 5 : 19) Le
monde entier se trouve au pouvoir de Satan.
Comparaison. (1.Jn. 2 : 15) N’aimez point le monde, si
quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui.
(Ap. 12 : 7-12) Satan fut précipité du ciel vers la terre, parce
94 qu’il n’était pas le plus fort dans le ciel. Réjouissez-vous, ceux
qui sont dans les cieux, mais malheur à la terre, et à la mer, car
le diable est descendu vers vous.
Israël croit servir le vrai Dieu.
Dieu : Israël pense que son dieu est le vrai Dieu, mais le dieu
d’Israël est un faux dieu. Israël dit : (Za 12 : 8) Ma maison
Jérusalem, est la maison de Dieu. Mais Dieu répond : Le Seigneur
du ciel et de la terre n’habite pas dans des temples faits de main
d’homme. (Bar. 3 : 24) Quelle est grande, Israël, la maison de
Dieu, qu’il est étendu le lieu de son domaine. Le vrai Dieu est
un Dieu de bonté, tandis que le dieu d’Israël est un dieu de
colère, de vengeance et de châtiment. Israël prend ses rois pour
des dieux. Exemple : David, Salomon, et Cyrus étaient des
dieux pour Israël. (Un peu comme nous le faisons encore
aujourd’hui.)
Comparaison. (Ps. 145 : 1-3) Israël dit : Je t’exalte, ô, roi
mon Dieu. Grand est Yahvé et louable hautement, et sa
grandeur point de mesure.
Israël se prosterne devant Astarté la Déesse de l’amour.
Roi : Et Reine : (Jr.7 : 18) (Jr.44 : 17) Israël se prosterne
devant la Reine du ciel Astarté. Et il dit, qu’il va continuer à offrir
de l’encens à la Reine du ciel Astarté. Comme nous l’avons fait,
nous et nos pères, nos rois et nos chefs, dans les villes de Juda
et dans Jérusalem.
Comparaison. Le peuple d’Israël demande un roi pour les
juger.
Et Dieu dit à Samuel fait ce qu’il te demande.
Roi : (1.Sam.8 : 1-10) Israël demande un roi à Samuel pour
les juger, et cela déplut à Samuel. Mais Dieu dit à Samuel, fais
ce qu’il te demande, car ce n’est pas toi qu’il rejette, c’est moi
parce qu’ils ne veulent plus que je règne sur eux, mais
avertisles des droits du roi qui va régner sur eux. Il prendra tout ce qui
vous appartient, et vous serez ses esclaves.
Roi : (Os.8 : 4) Dieu dit : Ils ont fait des rois, mais sans mon
aveu, ils ont fait des chefs, mais à mon insu, et de leur argent et
95 de leur or ils se sont fait des idoles. C’est pourquoi ils seront
anéantis.
La loi de Dieu c’est la loi du Roi.
Roi : (Esd.7 : 25-26) Esdras dit : Vous observerez la loi de
Dieu. Quiconque n’observerait pas la loi de Dieu, qui est la loi
du Roi, sera puni de mort.
(Is.45 : 14) Cyrus le roi de gloire.
Roi : (Ps.24 : 7-10) Que le roi de gloire fasse son entrée dans
le temple ! Qui est ce roi de gloire ? L’Éternel fort et puissant
dans les combats, l’Éternel des armées : Voilà le roi de gloire
(Cyrus).
Comparaison. (Is.9 : 5-6) Cyrus ! Il occupera le siège royal
de David et on l’appellera conseiller merveilleux, Dieu puissant,
et Père Éternel.
Car un enfant nous est né, un fils nous est donné.
Si Jésus est le Messie, pourquoi n’a-t-il pas été appelé
Germe.
Dieu : Selon (Is.9 : 5) Jésus devait être appelé Dieu puissant
et Père éternel, ainsi que conseiller et admirable,
malheureusement, ces mots ne lui furent jamais appliqués et les chrétiens
cherchent toujours à dire qu’Ésaïe dit bien que Jésus est dieu,
car il est appelé ainsi dans ce verset, mais ces mots furent plutôt
adressé à Cyrus.
Comparaison. (Ps.2 : 6-8) Dieu dit : C’est moi qui ai oint
mon roi Cyrus sur Sion ma montagne Sainte. L’Éternel m’a dit :
Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui. Demande-moi et
je te donnerai les nations pour héritage. Et Cyrus le confirme
dans (Esd. 1 : 1-2). Ainsi parle Cyrus rois des perces : L’Éternel
le Dieu des cieux m’a donné tous les royaumes de la terre, et il
m’a commandé de lui bâtir une maison à Jérusalem.
Comparaison. (Za.6 : 12) Voici un homme (Cyrus) dont le
nom est germe, il sera un roi (Messie) et il s’assoira sur le trône
de l’Éternel. Et c’est lui qui reconstruira le temple de Dieu.
(Ps.45) : Où est-il confirmé que le roi est Dieu ?
96 Pour les chrétiens, Jésus est pris pour un seigneur et un dieu,
mai Jésus n’est ni un sauveur, ni un seigneur, ni un dieu.
Jésus se disait roi et dieu, comme Cyrus se disait roi et dieu.
Dieu : (Jn. 20 : 28) Thomas en voyant Jésus il lui dit : Mon
seigneur et mon dieu. (Jn. 1 : 18) Mais le fils unique, qui est
dieu a fait connaître le Père. Mensonge ! Jésus n’est ni un
seigneur ni un dieu.
Comparaison. (Ps.81 : 10) Qu’il n’y ait point chez toi un
dieu d’emprunt, N’adore pas un dieu étranger. Mais pourquoi
adore-t-on Jésus, et appelle-t-on Jésus seigneur, et dieu ?
Comparaison. (Jn.18 : 37) Pilate dit à Jésus : Tu es donc
Roi ? Jésus répondit : Tu le dis : Je suis Roi.
Comparaison. (Mt. 2 : 2) Les mages arrivèrent à Jérusalem,
et dirent à Hérode : Où est le roi des Juifs qui vient de naître.
Ne faites pas de faux serments en jurant sur la bible.
Dieu : (Ex. 20 : 1-10) Je suis l’Éternel ton Dieu. Tu n’auras
pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te prosterneras point
devant d’autres dieux que moi, car moi l’Éternel, je suis un
Dieu jaloux, qui punit l’iniquité des pères sur les enfants
jusqu’à la quatrième génération. Tu ne prononceras pas mon nom
de manière abusive. (Lev. 19 : 12) Ne prononcez pas de faux
serments en vous servant de mon nom. Vous déshonoreriez
ainsi mon nom : Je suis le Seigneur votre Dieu. Ne jurez pas
faussement sur la bible.
J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver.
Dieu : (Is. 46 : 9-10) Je suis Dieu, et il n’y en a point
d’autres, je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce
dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance
ce qui n’est pas encore accompli. Je dis : Voici, mon projet, se
réalisera. Et j’exécuterai toute ma volonté. C’est moi qui
appelle de l’orient un oiseau de proie (Cyrus) d’une terre lointaine
un homme pour accomplir mes desseins, je l’ai dit, et je le
réaliserai.
(Ecc. 1 : 9) Ce qui a été, est, et sera, ce qui fut, cela sera, et
ce qui s’est fait se refera. (Ecc. 3 : 15) Ce qui est fut déjà, ce qui
97 sera est déjà, et Dieu recherche ce qui a disparu. (C’est à dire,
ce qu’on a oublié.) (Is. 8 : 23) (Is. 41 : 23) Si tu veux voir le
futur, regarde en arrière. Tout ce qui est dit dans l’Ancien
Testament sont des prophéties qui symbolisent le futur. Ce qui a
été, est, et sera. (Ecc. 1 : 9-12) Et il n’y a rien de nouveau sous
le soleil (Israël). Qu’on dise voilà du nouveau, cela fut dans les
siècles qui nous ont précédés, et même pour le temps futur, il
n’y a aucun souvenir. C’est que notre mémoire a oublié. Ce qui
s’est fait hier, se fait aujourd’hui, et se refera demain. Exemple.
Nos pères adoraient de faux dieux, nous adorons encore de faux
dieux, et nos enfants vont faire de même.
L’échelle de Jacob symbolise la tour de Babel.
Dieu : (Ge. 28 : 10-21) Jacob eut un songe : Une échelle
était dressée sur la terre et son sommet atteignait le ciel. Dieu
lui dit : La terre sur laquelle tu es couché, je la donne à toi et à
ta descendance. Et tous les clans de la terre se béniront par toi et
ta postérité. Et Jacob dit : Si Dieu est avec moi et me garde,
alors Yahvé sera mon Dieu.
(Jn.4 : 24) Dieu est esprit et nous devons l’adorer en esprit.
Dieu n’habite pas dans des temples faits de main d’homme.
Dieu : (Ac. 17 : 24-30) Le Dieu qui a fait le monde et tout ce
qui s’y trouve, lui, le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas
dans des temples faits de main d’homme. Il n’est pas non plus
servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi
que ce soit, lui qui donne à tous la vie.
Comparaison. (Ps. 135 : 21), Mais l’homme dit : Béni soit
Yahvé depuis Sion, lui qui habite à Jérusalem.
Dieu n’habite pas dans des temples faits de main d’homme.
Le dieu de Jacob est un faux dieu.
Dieu : (Jr. 48 : 13) Moab sera déçu par son dieu Kémoch,
comme le royaume d’Israël a été déçu par le dieu de Béthel, en
qui il avait mis toute sa confiance. (Ac. 17 : 24-30) Le Dieu qui
a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui, le Seigneur du ciel
et de la terre, n’habite pas dans des temples faits de main
d’homme. Il n’est pas non plus servi par des mains humaines,
comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous
98 la vie. Puisque nous sommes ses enfants, nous ne devons pas
penser que Dieu soit semblable à une idole d’or, d’argent ou de
pierre, produite par l’art et l’imagination de l’homme. La pierre
symbolise une Église.
Comparaison. (Mt.16 : 18) Jésus dit à Pierre : Pierre tu es
Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. Donc la pierre
(Église) serait-elle une idole ? (Voir idole.)
Israël et son faux dieu.
Dieu : Israël s’est fait un faux dieu, et il nous fait croire que
son faux dieu est le vrai Dieu. (Christ)
Dieu : (Ps. 92) : Les juifs d’Israël se prennent pour les justes
devant la maison de l’Éternel.
Israël prend Dieu pour son roi. Louange au roi Yahvé.
Dieu : (Ps. 145 : 1-3) Israël dit : Je t’exalte, ô, roi mon Dieu.
Grand est Yahvé et louable hautement, et sa grandeur point de
mesure.
Dieu : (Ps. 92) : Les juifs d’Israël se prennent pour les justes
devant la maison de l’Éternel.
Le temple de Dieu ! L’idole, l’étoile de votre Dieu.
Dieu : (Am.5 : 25) Dieu dit à Israël : M’avez-vous fait des
sacrifices et des offrandes pendant les quarante années du
désert, maison d’Israël ? Emportez donc la tente (le temple) de
votre roi, le piédestal de vos idoles, l’étoile de votre Dieu et son
épouse infidèle. Jérusalem part en exil.
Dieu : (Os. 2 : 4-18) Dieu dit : Votre mère Jérusalem n’est
plus ma femme, et moi je ne suis plus son mari. Mais après le
retour d’exil d’Israël. Dieu dit : Il adviendra en ce jour-là –
parole de Yahvé – que tu m’appelleras mon mari, et tu ne
m’appelleras plus mon Baal, j’écarterai de sa bouche les noms
des Baals, et ils ne seront plus mentionnés par leur nom. Tel
(2.R. 1 : 2) Baalzébub (Mt. 12 : 24) Beelzéboul (Baal faux
dieu.)
N’oublions pas que Christ était homme, et non dieu. (Voir
homme.)
99 Dieu : Christ est venu sur la terre comme homme, mais
l’homme n’est pas divin, donc il n’est pas Dieu et n’a aucun
pouvoir. C’est pourquoi Christ n’est pas notre Sauveur.
Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme, qui fait de la
chair son appui et dont le cœur s’écarte de Yahvé !
Jésus s’est fait chair, mais Yahvé est la foi.
Dieu : (Jr. 17 : 5) Ainsi parle Yahvé : Maudit l’homme qui
se confie en l’homme, qui fait de la chair son appui et dont le
cœur s’écarte de Yahvé ! Mais béni l’homme qui se confie en
Yahvé, et dont Yahvé est la foi.
C’est par les prophètes de Jérusalem que le péché s’est
répandu dans le pays.
Jésus était prophète à Jérusalem, et les rois de Jérusalem
étaient aussi des prophètes.
Dieu : (Jr.23 : 11-15) Dieu dit : Les hommes courent au mal,
oui même le prophète et le prêtre sont des impies, jusqu’en ma
maison, j’ai trouvé leurs péchés. Dans les prophètes de
Jérusalem, j’ai vu des choses horribles. Ils sont tous à mes yeux
comme Sodome. Et les habitants de Jérusalem comme
Gomorrhe. Je leur ferai boire des eaux empoisonnées, car c’est par
les prophètes de Jérusalem que le péché s’est répandu dans le
pays. (Ap.11 : 8) Et leurs cadavres resteront dans la rue de la
grande ville, là où leur seigneur a été cloué à la croix. Cette
ville est appelée Sodome.
Encore aujourd’hui nous adorons de faux dieux.
Dieu : Comme nos pères, Abraham, Isaac et Jacob ! Encore
aujourd’hui, nous pensons rendre gloire au Dieu tout puissant,
mais quand nous nous inclinons devant des images (idoles)
comme Christ, Marie, et devant tous les saints, nous adorons de
faux dieux, ce sont des idoles que nous appelons Dieu, mais qui
n’ont aucun pouvoir.
Le vrai Dieu est dans le ciel. Il va se révéler à la fin des
temps (jugement).
Dieu : Le Dieu de ce monde, c’est le Dieu d’Israël (Cyrus).
Comme il est dit dans :
100 (2. Cor. 4 : 4) Satan est le dieu de ce monde.
Dieu : (Jn. 18 : 36) Jésus dit : Mon royaume n’est pas de ce
monde. Satan est le dieu de ce monde. (2. Cor. 4 : 4) Jésus dit :
Mon peuple ne me croit pas parce que Satan le dieu mauvais de
ce monde a aveuglé leur intelligence, ce dieu Satan nous
empêche de voir la lumière (Ga. 3 : 22), mais l’écriture a déclaré que
le monde entier est soumis à la puissance du péché. (Satan)
(2.Th. 2 : 9) Le méchant viendra avec la puissance de Satan et
accomplira toute sorte de miracles et de prodiges mensongers.
La terre entière prend les hommes pour des dieux.
Les dieux sauveurs ! Moïse Cyrus et Jésus.
Dieu : (Ex. 7 : 1) L’Éternel dit à Moïse : Vois, je te fais dieu
pour Pharaon. (Is. 45 : 14) L’Éternel dit de Cyrus le roi de
Babylone : Toutes les nations de la terre se prosterneront devant
toi, et te diront : C’est auprès de toi seulement que se trouve
dieu, et il n’y a point d’autre dieu que lui. Mais tu es un dieu qui
se cache (c’est-à-dire un dieu qui ne peut nous sauver).
Comparaison. (Is. 45 : 21-22) Je suis le seul Dieu juste et
qui sauve. Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés. Dans
(Hé.1 : 5-10) et (Ps.45 : 7-10) il est dit de Cyrus : Ton trône, ô,
Dieu, est à toujours. C’est pourquoi, ô, Dieu, ton Dieu t’a oint
d’une huile de joie, par privilège sur tes collègues et ce roi de
Babylone, Cyrus qui se prend pour un dieu, c’est ce faux dieu
que nous adorons encore aujourd’hui.
(Is.45 : 14) Le roi Cyrus va se faire dieu.
Dieu : (Ps. 145 : 1) Je t’exalterai, ô, Dieu, mon roi ! (Ps. 44 :
2-5) Ô, Dieu ! Tu es mon roi. (Ps. 45 : 2-10) Je dis : Mon œuvre
est pour le roi. C’est pourquoi ô, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une
huile de joie. (Is. 45 : 1-14) Ainsi parle l’Éternel à son oint
Cyrus qu’il tient par la main, pour qu’il délivre son peuple Israël
de son exil à Babylone. C’est lui, Cyrus, qui rebâtira ma ville et
mon temple, et libérera mes captifs.
Cyrus est appelé notre Seigneur.
Dieu : Cyrus ! Sera désormais ton Seigneur ! Et il sera
appelé : Le Seigneur est notre justicier.
101 Comparaison. (Jr. 33 : 14-16) Et voici comment on
appellera Jérusalem : Le Seigneur est notre justicier. (Voir Seigneur)
Dieu : (Ps. 45 : 2-12) Écoute ma fille Jérusalem ! Le roi
(Cyrus) porte ses désirs sur ta beauté, puisqu’il est ton Seigneur,
rends-lui tes hommages. (Mal.3 : 1) Voici, j’enverrai mon
messager (Cyrus), il préparera le chemin devant moi, et soudain
entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez. Et le
messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit
l’Éternel. Qui soutiendra le jour de son arrivée ? Qui restera
droit quand il apparaîtra ? Car comme le feu du fondeur et
comme la lessive des blanchisseurs, il nettoiera.
N’oublions pas que Christ était homme. (Voir homme.)
Dieu : Christ est venu sur la terre comme homme, mais
l’homme n’est pas divin, donc il n’a aucun pouvoir. C’est
pourquoi Christ n’est pas notre Sauveur.
Dieu : Pour avoir adoré de faux dieux, Dieu envoie son
peuple en exil (esclavage) à Babylone pour les punir. Mais après
soixante-dix ans d’exil, Dieu va envoyer son serviteur Cyrus le
nouveau Roi de Babylone, pour les délivrer de l’esclavage, et
les retourner dans leur pays à Jérusalem.
Jésus, la pierre angulaire, c’est Jérusalem.
Une pierre désigne une Église.
Dieu rachète son peuple, et le ramène dans son pays.
Dieu : Christ n’est pas un dieu, ni un sauveur. C’est une
mauvaise interprétation des Églises.
Comparaison. Voir (Ac. 4 : 12) où il est dit que Jésus est
notre Sauveur. C’est lui la pierre angulaire (Jérusalem) que vous
les bâtisseurs (Israël) avez dédaignée, et qui est devenue la
pierre d’angle (Babylone). (Voir pierre d’angle.)
Comparaison. (Rt. 4 : 1-8) Israël ! Tu as droit de rachat.
(Is.52 : 53-54) et où Dieu dit : Dieu a consolé son peuple, il a
racheté son peuple Jérusalem de ses péchés, et tous les peuples
de la terre ont vu le salut de notre Dieu (Is. 43 : 1) Ne crains
rien Israël, car je te rachète. (Lam. 3 : 58) Seigneur, tu as
défen102 du la cause de mon âme, tu as rachetée ma vie. Jérusalem est
rachetée par Cyrus.
(Lc. 1 : 69) Le Sauveur Jésus le Christ, c’est Cyrus.
Dieu : (Lc. 2 : 9-11) Un ange du Seigneur dit à des bergers
qui gardait leur troupeau : N’ayez pas peur, car je vous apporte
une bonne nouvelle qui réjouira beaucoup de peuples. Cette
nuit, dans la ville de David, est né votre sauveur ; c’est le
Christ, le Seigneur.
Comparaison. (Is. 43 : 11) C’est moi qui suis l’Éternel, et
hors moi il n’y a pas de sauveur. (Is. 45 : 21-22) Dieu dit : Je
suis le seul Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi et
vous serez sauvés. (Is. 49 : 3) Cyrus, tu es l’Israël dont je me
sers pour manifester ma gloire. (Is.44 : 26) Dieu dit : Moi je fais
ce que vous me demandez.
Parce que tu ne veux plus entendre ma voix, je le fais.
Dieu : (De. 5 : 25) (De. 18 : 15) Dieu vous enverra un
prophète comme Moïse (Cyrus) qui sera un membre de votre
peuple, et vous l’écouterez. Il répondra ainsi à la demande que
tu fis à l’Éternel, ton Dieu. Parce que c’est bien ce que tu as dit :
Je ne veux plus entendre la voix de l’Éternel.
Dieu avait annoncé longtemps d’avance qu’Israël irait en
captivité.
Dieu dit : Moi je fais ce que vous me demandez.
Dieu : (2.Chro. 6 : 24-42) Salomon fait une demande à
Dieu ! Et dit : Quand ton peuple Israël sera battu par l’ennemi,
pour avoir péché contre toi, quand tu enverras ton peuple captif
à Babylone, et qu’ils t’adressent des prières, et des
supplications, et s’ils reviennent à toi, exauce leurs prières et leurs
supplications. Envoie-lui un sauveur, et rétablis ton peuple dans
son lieu Jérusalem. Éternel Dieu, ne repousse pas ton oint
(Cyrus). Souviens-toi des grâces accordées à ton serviteur David.
(Et Dieu va faire ce que lui demande Salomon.)
Dieu : (Ps. 106 : 15) (Is.44 : 26) Dieu dit : Moi je fais ce que
vous me demandez ! Israël est en exil et se lamente à Dieu en
disant : (Ps.119 : 41) Donne-moi ton salut selon ta promesse
103 que tu fis à Abraham de lui donner un pays. Et Dieu les retourne
dans leur pays à Jérusalem.
(Ps. 106 : 15) et (Is.44 : 26) Dieu dit : Moi je fais ce que
vous me demandez.
(Ps 48 : 15) Israël dit : Voilà le Dieu qui est notre Dieu
éternellement et à jamais.
Dieu : (Jr.2 : 25-28) Israël dit : J’aime les dieux étrangers, et
je veux aller après eux. Et dans (Is. 44 : 25-28) (Is.45 : 1-15)
Dieu répond : Moi je fais ce que vous me demandez, vous me
demandez un sauveur, et je vous envoie mon serviteur et
sauveur Cyrus pour vous délivrer de tous vos ennemis, et je ferai
de Cyrus un dieu, et toutes les nations de la terre se
prosterneront devant lui. (Ps 48 : 15) Israël dit : Voilà le Dieu qui est
notre Dieu éternellement et à jamais. (2. S. 23 : 5) Parole de
David ! N’en est-il pas de ma maison devant Dieu ? Il a fait
avec moi une alliance éternelle, ne fera-t-il pas germer tout mon
salut et tous mes désirs. (Ps. 45 : 11-18) Écoute ma fille
(Jérusalem) regarde et sois bien attentive. Ne pense plus à ton peuple
ni à la famille de ton père. Que le roi (de Babylone, Cyrus) soit
amoureux de ta beauté ! Car c’est lui qui est désormais ton
Seigneur. Incline-toi devant lui. Et aussi les peuples te loueront
éternellement et à jamais.
Cyrus le dieu sauveur. C’est le dieu d’Israël.
Dieu : (Is.45 : 14-15-20) Dieu dit de Cyrus : Il n’y a point
d’autre dieu que lui. Mais tu es un dieu qui se cache, dieu
d’Israël, sauveur. (Is. 45 : 21-22) Je suis le seul Dieu juste et qui
sauve. Tournez-vous vers moi et vous serez sauvés. (Jr. 14 :
78) Dieu, Toi qui es l’espérance d’Israël, son sauveur au temps
de la détresse.
Dieu : (Am.6 : 14) Je ferai lever contre vous maison d’Israël,
dit l’Éternel le Dieu des armées une nation qui vous opprimera.
(Jr.5 : 15) Voici, je fais venir de loin une nation contre vous,
maison d’Israël, dit l’Éternel. Et elle vous dévorera. (Is.45 : 14)
Et cette nation se prendra pour Dieu, et toutes les nations de la
terre se prosterneront devant lui, et diront c’est auprès de toi
seulement que se trouve Dieu.
La nation d’Abraham, Israël, a aussi son faux dieu.
104 Dieu : (2. Cor. 4 : 4) Mon peuple ne me croit pas, parce que
Satan, le faux dieu de ce monde a aveuglé leur intelligence, ce
dieu les empêche de voir la lumière. (Jn. 14 : 30) Satan est le
dieu de ce monde. Satan c’est le dieu qu’Israël a choisi, Israël
c’est le peuple de Dieu. Satan lui-même se déguise en ange de
lumière. (Jn.12 : 30-31) (Jn. 18 : 36-37) Jésus dit : Mon
royaume n’est pas de ce monde. Mon royaume n’est pas d’ici.
(Jn. 8 : 23-24) Vous, vous êtes d’en bas terrestre, moi je suis
d’en haut céleste. Celui qui est de la terre parle en terrestre, et
celui qui est du ciel parle en céleste. Vous, vous êtes de ce
monde, moi, je ne suis pas de ce monde. Je vous ai donc dit que
vous mourrez dans vos péchés. (Is. 45 : 14-15) Dieu dit de
Cyrus le roi de Babylone, les peuples n’auront pas d’autre dieu que
toi, tu es leur seul Dieu. (Ps. 18 : 47) David dit de Cyrus, qu’il
est le dieu de son salut, le Dieu qui est son vengeur, celui qui l’a
délivré du roi de Babylone (Nabuchodonosor). (Jn. 18 : 37)
Jésus dit qu’il est venu dans le monde seulement pour rendre
témoignage à la vérité. Et sur la terre ce sera toujours une
guerre continuelle entre le Dieu de lumière, et le dieu des
ténèbres Satan. (Voir Jn. 1 : 1-4 et Jn. 3 : 19) Dieu dit que nous
l’avons rejeté lui le Dieu lumière, pour choisir le dieu ténèbres
Satan. Les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière. (Voir
Satan et trône.)
Israël et son faux dieu.
Dieu : Israël s’est fait un faux dieu, et il nous fait croire que
son faux dieu est le vrai Dieu.
Guerre des fils de la lumière, contre les fils des ténèbres.
Dieu : Le livre d’Ésaïe : C’est un quasi résumé, de la guerre
des fils de lumière, contre les fils des ténèbres. C’est Cyrus qui
vient en aide, au fils de la lumière (Israël) en détruisant tous les
fils des ténèbres, ceux qui sont les ennemis d’Israël. (Ceci
préfigure qu’à la fin des temps, Dieu le fils de la lumière va
détruire à jamais le fils des ténèbres Satan.) (Voir ténèbres et
lumière.)
Dieu : (1. Cor. 8 : 5) Même s’il y a de prétendus dieux au
ciel et sur la terre, et en fait, il y a beaucoup de dieux et de
seigneurs. Mais il est vrai qu’il n’y a qu’un seul Dieu, le Père,
105 celui qui a créé toutes choses. Il n’y a également qu’un seul
Seigneur, celui par lequel nous vivons. (Voir SI. 50 : 17) Ils
adoraient leur Seigneur (Simon Pierre) le tout puissant, le Dieu
Très-Haut. (Ps. 45 : 7-12) Écoute, ma fille, regarde et tend
l’oreille, oublie ton peuple et la maison de ton père (Jérusalem),
car le roi (Cyrus) sera désormais ton Seigneur (2. Thes. 2 : 4)
(Pierre) Allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire
de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu. (Ps. 45 : 7-8) À
Cyrus ; Ton trône est de Dieu pour toujours et à jamais ! C’est
pourquoi Dieu ton Dieu, t’a donné l’onction d’une huile
d’allégresse comme à nul de tes rivaux. (Voir Cyrus.)
Dieu : (Is. 41 : 1) Écoutez maison d’Israël, vous qui
invoquez le Dieu d’Israël sans loyauté ni justice, je suis ton Dieu, je
t’instruis pour ton bien, si seulement tu étais attentif à mes
commandements, ton bonheur serait comme un fleuve. (Is. 48 :
17) Je suis Dieu et il n’y en a pas d’autres que moi. Je suis Dieu
et nul n’est semblable à moi. (Is. 46 : 9-10) Tout péché découle
de la désobéissance. (Is. 45 : 13-17) Il est dit de Cyrus, qu’il est
le Dieu d’Israël, tous les peuples se prosterneront devant toi, et
il n’y a point d’autre dieu que lui, mais tu es un dieu qui te
cache, dieu d’Israël notre sauveur.
Le mystère de la trinité.
Dieu : Il y a trois personnes en Dieu, qui forme tous les trois
un même Dieu ! Le Père le Fils et le Saint-Esprit. Les trois sont
la parole, le fils symbolise Jérusalem, là où était sa parole, et
l’Esprit saint est la parole Christ qui est née d’une femme
Jérusalem, engendré par l’Esprit saint. (Ps. 87 : Sion) Jérusalem :
C’est la mère de tous les peuples (Os. 2 : 4-7) Plaidez, contre
votre mère (Jérusalem), car elle n’est point ma femme, et je ne
suis point son mari ! Qu’elle ôte de sa face ses prostitutions, car
ce sont des enfants de prostitution. Leur mère s’est prostituée,
celle qui les a conçus s’est déshonorée, car elle a dit : J’irai
après mes amants. (Voir femme et mère.)
La montagne de Jérusalem se réjouit.
(Is.45 : 14) Dieu dit de Cyrus : Il n’y a point d’autre dieu que
lui.
106 (Ps 48 : 10-15) Voilà le Dieu qui est notre Dieu
éternellement et à jamais.
Dieu : (Voir Apostasie.) (2. Thes. 2 : 3) Voici venir l’homme
impie, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le
nom de Dieu allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le temple
(sanctuaire) de Dieu, se produisant lui-même comme dieu
(Pierre). (Dn.11 : 36-45) Le roi (de Babylone Cyrus)
s’enorgueillira et s’exaltera par-dessus tous les dieux ; contre le
Dieu des dieux. C’est lui-même qu’il exaltera au-dessus de tout.
(Ge. 3 : 5) Satan dit à Ève : Mais Dieu sait que le jour où vous
mangerez du fruit de l’arbre (voir arbre) vos yeux s’ouvriront et
vous serez comme des dieux. (Ps. 45 : 7-12) En parlant de
Cyrus, il est dit : Ton trône, ô, Dieu est à toujours ; c’est pourquoi,
ô, Dieu, ton Dieu t’a oint d’une huile de joie, par privilège sur
tes collègues. (Ps 48 : 11-15) Voilà le Dieu qui est notre Dieu
éternellement et à jamais ; il sera notre guide jusqu’à la mort.
Comparaison. (Is. 14 : 12-15) En parlant du roi de
Babylone, Dieu dit : Te voilà tombé du ciel, astre brillant, tu disais en
ton cœur : Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus
des étoiles de Dieu ; je serai semblable au Dieu très haut.
Dieu : (Rt. 1 : 16) Ruth dit à Noémi : J’irai où tu iras, où tu
demeureras, je demeurerai Ton peuple sera mon peuple et ton
Dieu sera mon Dieu. Là où tu mourras, je mourrai.
Dieu : (Mt. 16 : 19) Jésus dit à Pierre, je te donnerai les clefs
du royaume de Dieu.
Satan est le dieu de ce monde.
Dieu : (2. Cor. 4 : 4) Jésus dit : Mon peuple ne me croit pas
parce que Satan, le dieu mauvais de ce monde, a aveuglé leur
intelligence, ce dieu Satan nous empêche de voir la lumière.
(2.Th. 2 : 9) Le méchant viendra avec la puissance de Satan et
accomplira toutes sortes de miracles et de prodiges mensongers.
Dieu : (1. Jn. 5 : 19) Le monde entier se trouve sous le
pouvoir de Satan. (Ap. 12 : 7-12) Satan fut précipité du ciel vers la
terre, parce qu’il n’était pas le plus fort dans le ciel.
Réjouissezvous, ceux qui sont dans les cieux, mais malheur à la terre, et à
la mer, car le diable est descendu vers vous.
107 Satan lui-même se déguise en ange de lumière.
Dieu : (2.Co. 11 : 13-16) Ces hommes-là sont de faux
apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ. Et
cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en
ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres
aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon
leurs œuvres. (Ps 48 : 11-15) Il est dit de Cyrus : Voilà le dieu
qui est notre dieu éternellement et à jamais ; il sera notre guide
jusqu’à la mort. (Is.45 : 14) Dieu dit de Cyrus : Il n’y a point
d’autre dieu que lui. (Za 12 : 8)
Comparaison. La maison de David sera comme Dieu.
Voici le Seigneur que vous cherchez, moi je vous le donne.
Dieu : (Mal. 3 : 1) Voici, j’enverrai mon messager (Cyrus),
il préparera le chemin devant moi, et soudain entrera dans son
temple le Seigneur que vous cherchez. Et le messager de
l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Éternel.
Dieu : Dieu a donné à chacun de nous des dons différents,
mais si nous nous servons de ces dons, pour nous penser
supérieurs à un autre, alors nous nous prenons pour un dieu. Dieu
nous a créés égaux les uns les autres.
Israël ne veut plus entendre la voix de L’Éternel.
Dieu : (Ex.19 : 4-18) (De.4 : 35-39) (De.5 : 1) (De.5 : 25)
(De.18 : 15-16) Dans ces extraits ! Dieu, de la montagne du
Sinaï parle aux enfants d’Israël : Pour montrer sa puissance
Dieu leur envoie des coups de tonnerre et des éclairs et du feu.
Et le peuple fut saisi d’épouvante, et ils dirent à Moïse parle
nous toi. Et l’Éternel répondra ainsi à la demande que tu fis à
l’Éternel, ton Dieu, à Horeb, le jour de l’assemblé, quand tu
disais : Que je n’entende plus la voix de l’Éternel mon Dieu, et
que je ne voie plus ce grand feu, afin de ne pas mourir. (Ex.19 :
12) Quiconque touchera la montagne du Sinaï sera puni de mort
et on le percera de flèche animal ou homme. Le mont Sinaï
c’est Babylone.
Comparaison. (Ap.16 : 18-2) Il y eut des éclairs, des
tonnerres, et un tremblement de terre, et la colère de l’Éternel
108 s’abattit sur Babylone la grande, pour lui donner la coupe de vin
de son ardente colère.
Nous ne voulons plus que Dieu nous parle.
Dieu : (Ex. 20 : 18-21) Le peuple dit à Moïse : Parle-nous
toi-même, et nous écouterons. Mais que Dieu ne nous parle
point, de peur que nous mourions. Moïse dit : C’est pour vous
mettre à l’épreuve que Dieu est venu, pour que vous ayez sa
crainte devant les yeux, afin que vous ne péchiez point.
Après l’exil les hommes détruiront les dieux Babyloniens
Amon et Bel.
Dieu : (Is. 2 : 20) En ce jour-là, l’homme jettera aux taupes
et aux chauves-souris ses faux dieux d’argent et d’or, ceux
qu’on lui a fabriqués pour qu’ils les adorent. Tous ces versets de
la Bible, et bien d’autres parlent de Dieu.
Dieu : (De.32 : 39) (Is. 43 : 10-11) (Os.13 : 4) (Rom.3 : 30)
(Mc.12 : 29-32) (1.Co 8 : 6) (Ga.3 : 20) (Jac.2 : 19) (Jude. 25)
(Voir aussi Seigneur.)
109


Le mystère de Jérusalem



Le fondement, la base, de la bible, c’est Jérusalem.
Pourquoi la bible est-elle si difficile à comprendre ? C’est
parce que la bible, c’est un livre de recherche ! Pour la
comprendre, il faut absolument savoir qui est Jérusalem. Jérusalem
c’est le nom le plus mentionné après Dieu dans la Bible. Mais
nous ne savons rien de Jérusalem, tout ce que nous savons de
Jérusalem, c’est que c’est une ville sainte (ce qui n’est pas si
certain). Mais le fondement, la base, de la bible, c’est
Jérusalem.
(Is.45 : 4) (Is. 49 : 3) Cyrus, tu es l’Israël (Jérusalem), dont
je me sers pour manifester ma gloire.
(Ps.44 : 2-4) (Is.51 : 9-17) Jérusalem c’est le bras droit de
Yahvé.
Israël c’est le peuple de Dieu, Jérusalem.
Jérusalem : (Jr.10 : 16) C’est Dieu qui a formé Israël ! Et
Israël est la tribu de son héritage.
Jérusalem est notre mère, c’est elle qui nous a enfantés, qui
nous a enseigné.
Jérusalem : C’était la maison de Dieu, c’est là où Dieu y
avait placé son nom sa parole, et son enseignement, pour nous
instruire sur sa loi et ses commandements.
Comparaison. (Bar. 4 : 12) Jérusalem dit : Me voilà réduite
à la solitude par la faute de mes enfants qui m’ont abandonnée.
Jérusalem, vraie patrie de tous les peuples.
(Ps. 87 : 3) Jérusalem est appelée ville de Dieu, ville chargée
de gloire.
Jérusalem c’est le peuple de Dieu.
111