96 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'Église du reste

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le concept de « reste » ou « d’Église du reste » est suffisamment complexe pour que l’Église adventiste elle-même éprouve, encore aujourd’hui, le besoin d’une recherche approfondie sur le sujet. La formulation nécessite, en effet, d’être clarifiée.


Veut-elle signifier que l’Eglise adventiste est la seule véritable Église ? Quelle est la place des autres Églises ou des autres croyants, quelle est la nature de ce reste ? Les adventistes sont-ils meilleurs que les autres chrétiens ? S’agit-il d’un petit nombre ou d’un grand nombre ? Est-ce une réalité présente ou à venir ?


La notion de reste n’est pas une notion figée. Elle a connu bien des développements au sein même de l’Église adventiste et dans la Bible. Nous tenterons d’en rendre compte dans cette étude et d’en tirer des conclusions pour aujourd’hui.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 juillet 2016
Nombre de lectures 43
EAN13 9782857433941
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.


Copyright©2014ÉdtionsVieetSanté
60,avenueÉmileZola,BP59
77192Dammarie-les-LysCedex,France
www.viesante.com
Tousdroitsdereproductiontotale
oupartieleetdetraductionréservés.

Miseenpageetcorections: ISEdtion
Ilustrationdecouverture: Shuterstock

ISBN(livre): 978-2-85743-393-4
ISBN(eBooks): 978-2-85743-394-1

Les auteurs asnoaserpsblnt tume la outei értupo
l’exacites lai fe dustoedusés ons expo sicatitste ted
danslelivre.

Sauf indication contraire, toutes les références bibliques
sonttiréesdelaSegond21.

RichardLEHMANN

L ' É G L I S ED UR E S T E:
M y t heo ur é a l i t é?

INTRODUCTION

«Danslesderniersjours,enuntempsd’apostasie
généralisée,unrestea été suscité pourgarderles
commandementsdeDieuetlafoienJésus.»

Tele dézièm dout la eseseli e dÉgl’ed niof ralcoita
1
adventiste du Septième jour. À l’ocde son asion
baptême, le néophyte répond postivement àla
question : « Croyez-vous que l’Église adventiste du
Septièmejourconsiteul É’lgsie du reste mentiénno e
2
dans la prophétie biblique ? ».

Le concept de « reste » ou « d’Église du reste » est
cependantaseuq É’l exeruop cezplom ventisteglise ad
elioseb el ,iuh’drouuj arecoen, veemé rpuo-eêmune n d’
3
recherche approfondie sur le sujet. La formulation
nécesite,enefet,d’êtreclarfiée.Veut-elfngis eierque

1.Ce renti jaoduvi èdmue ssetpetsc orq eul
seeitn,Dammarieles-Lys,VieetSanté,1990,p.160.
2.Manueld’Église,Dammarie-les-Lys,Vieetsanté.
3.hT aoloewoT dra fhtygo nmna eeRtngel, Auel Man
RODRIGUEZ (ed.), Biblical Research Insituet ,tSudies in
Eclesiology–I,SilverSpring,MD,209.

4

l’Église adventiste est la seule véritable Église ? Quele
est la place des autres Églises ou des autres croyants,
quells s sont-ievtnsiet ?eL sdac ed eru etser eese at nlat
meileinup l’dtii-’Sgaenti? s s reréchsel tua srueeuq t
nombre ou d’un grand nombre ? Est-ce une réalité
présenteouàvenir?

Les pionniers de l’Église adventiste se sont identifiés
trèstôtaveclerestedelapostéritédelafemme
mentionné dans Apocalypse 12.17. Ils se sont
considérés comme étant ceux qui gardent les
commandements de Dieu et ont la foi de Jésus
4
(Ap 12.17 ; 14.12). Ils étaient peu nombreux et se
trouvaient confrontés, dans un contexte de Réveil, aux
communautésdontilsétaientisus.Leurpréoc noitapu
premièreétaitdeseforgeruneidenitarticulié p s erèrola
qu’ilspartageaient,pourl’esses l,iente iof al ilgÉ sed
protestantesquilesentouraient.Letempsapas ,él te e
«peittroupeau»agrandi.Descrisesinternesso nt
apparues.Desquestionssesontposées.

4.Cf.JosephBATES,ASealoftheLivingGod: AHundredand
Forty-four Thousand of the Servants of God Being Sealed,
New Bedford,MA,BenjaminLindsey,1849,p.55,56;Leter
from JamesWhitetoBowler,Nov8,1856,citéparP.Gerard
DAMSTEGT,Adveday t ntisht eo ftn-heSevouFatndnsio
MesageandMision,GrandRapids,MI,Eerdmans,1977,
p.168,169.Voirausi,C.M.MAXWEL int anmnRee , «hT
Seventh-dayAdventistThought»,AdventistAfirm2/2,198,
p.13-20.

5

Lanotionderesten’estpasunenotionfigée.Ele a
connu bien des développements au sein même de
l’Église adventiste et dans la Bible. Nous tenterons d’en
rendre compte dans cetdes n tirer te ,e’d é eedut
conclusionspouraujourd’hui.

6

I. LE MOTIF DU RESTE DANS
L'ÉGLISE ADVENTISTE

Le motif du reste a connu six interprétations
difLesérentesdansl’histoire de l’Église adventiste.
interprétations se sont parfois complétées les unes les
autres,nuancéesetamplfiées.

A. Le reste de la grande déception

L’annonceparWiliamMil edeon mdun fia edl e r ud t
retour de Jésus pour 1843, puis 1844, remua des foules
nombreuses. Sa proclamation était fondée, en
particulier, sur l’étude des prophéties du prophète
Daniel.Maislemouvementderéveilqu’elesuscita
s’acheva dans ce que l’on a appelé « la grande
déception».Laplupartdeceuxquiavaientat el udne
retour de Jésus pour le 22 octobre 1844 abandonnèrent
WilmaiiM lipe.re nU tgroupe de fidèlesresta
cependantates. Il hc éaprs dee udétl’à uqilbib seitéhpo
forma le noyau de ce qui deviendra plus tard l’Église
adventiste du septième jour. Peu nombreux, et sans se
référer au texte de l’Apocalypse, le groupe de croyants

7

se considéra comme le reste de la grande espérance qui
avaitportéprèsd’unmilrê p tsion de croaytn s àest neri
pourleretourdeJésus.

C’estainsiqu’unebrochureécriteen1846s’adrese
5
Aupeitrestedispersé.DanssesPremiersécrits,Elen
Whitedésigneraparletermederestelesmilérites
6
dispersés après le grand désappointement. Les
mil’lseéparcn eudr eurés fidèles à résetimed der ouet
Jésus s’appelèrent « le peuple de Dieu », « le reste »,
« le peititreste»,«le reste dispersé»,«le pet
7
troupeau », « le troupeau dispersé ».

B. Le reste fidèle

Le capitaine Joseph Bates, fervent étudiant de la Bible,
découvre vers 1849 que le jour du repos mentionné par
ledécaloguen’estpasledimanche,maislesabbat,
septième jour de la semaine. Pour lui, ceux qui
observent les commandements de Dieu, selon
Apocalypse12.17,doiventnécestê tneme sed erira
8
observateurs du sabbat. James White écrit ausi,la

5.T ht oiL etleRemnantScateredAbroad.Cemêmetexte
consitueral’antrpid’e e untrauius tnavnu eahc éecouh erber
initulée:AWordtotheLitleFlock.cf.«RemnantChurch»
Seventh-dayAdventistEncyclopedia,Commentary,Reference
Series10,WashingtonDC,RHPA,1966,p.1068,1069.
6.PremiersEcrits,PacficPres,Nampa,1970,p.70,74.
7.P.G.DAMSTEGT,Foundations…,p.147.
8.t eh lfoni gL viGodea S A,p.55,56.Voirl’excelenteétudede
C.M.MAXWEL,«TheRemnantinSDAThought»,Adventist

8

même année, que le sabbat est le sceau de Dieu, il est
9
la marque distinctive des saints. La réflexion se fonde
maintenant sur une interprétation de l’Apocalypse de
Jean.

Sept ans plus tard, en 1856, Uriah Smith répond, dans
laHerald,ei wna dRveàunlecteurquiluidemande
pourquoi les adventistes prétendent être le reste. Dans
sa réponse, il cite Apocalypse 12.17 et déclare que les
adventistes sont les seuls à observer tous les
commandementsdeDieu,ycomprislequatrième,età
10
avoir la foi de Jésus. James White définira l’année
suivante le reste comme celui qui est fidèle au
11
décalogue. On peut donc reconnaître, à ceteépoque
déjà,l’existence d’un discoursquifaitde l’Église
adventiste le reste eschatologique, en termes de fidélité
auxcommandementsdeDieu.L’idéefaitsibienson
chemin qu’en 1860 déjà, il est sugéréeuq es l
12
observateurs du sabbat prennent le nom de « Reste ».

Le reste de la grande déception doit donc être celui
qui est fidèle aux commandements de Dieu et qui
observe le sabbat. Mais, à vrai dire, le langage est

Afirm,2/2,1988,p.13-20.
9.Letov n 8du18e bremétic ,94 rap e eedJ .rBowler, White à
P.G.DAMSTEGT,Foundations…,p.45.
10.Re ewvind areH dla,28février1856,p.176.
11.alerd eRivwea dnH ,8janvier1857,p.76.
12.J.WHITE,«Editorial»,ReviewandHerald,25septembre
1860,p.148.

9