L
154 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'être inachevé

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
154 pages
Français

Description

Cet ouvrage pose la problématique de la crise de l'humain dans la manière de former dans les séminaires béninois. La crise du sacerdoce qui se décline à l'aune des scandales et des compromissions de l'Église n'est rien d'autre que le symptôme d'une situation plus profonde : une formation inadéquate dans les séminaires. Ce livre s'insère dans ce contexte actuel et le dépasse en décrivant de l'intérieur les causes socioculturelles, structurelles de cette crise et propose une solution, un modèle d'apprentissage adapté au contexte béninois.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mars 2017
Nombre de lectures 19
EAN13 9782140031960
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

V. Francîs C. Djeguede
L’Être inachevé
RÉléxîons sUr ’ÉUcatîon ans és sÉmînaîrés cathoîqUés bÉnînoîs
Églises d’Afrique
L’Être inachevéRéflexions sur l’éducation dans les séminaires catholiques béninois
Églises d’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen Depuis plus de deux millénaires, le phénomène chrétien s’est inscrit profondément dans la réalité socio-culturelle, économique et politique de l’Occident, au point d’en être le fil d’Ariane pour qui veut comprendre réellement les fondements de la civilisation judéo-chrétienne. Grâce aux mouvements d’explorations scientifiques, suivis d’expansions coloniales et missionnaires, le christianisme, porté par plusieurs générations d’hommes et de femmes, s’est répandu, entre autres contrées et à différentes époques, en Afrique. D’où la naissance de plusieurs communautés ecclésiales qui ont beaucoup contribué, grâce à leurs œuvres socio-éducatives et hospitalières, à l’avènement de plusieurs cadres, hommes et femmes de valeur. Quel est aujourd’hui, dans les domaines économiques, politiques et culturels, le rôle de l’Église en Afrique ? Face aux défis de la mondialisation, en quoi les Églises d’Afrique participeraient-elles d’une dynamique qui leur serait propre ? Autant de questions et de problématiques que la collection « Églises d’Afrique » entend étudier. Dernières parutions Jean Lesort LOUCK TALOM,Préserver la Terre, Guide méthodologique et pratique chrétien, 2017. Damien ETSHINDO EPANDJOLA,Églises de réveil et salut chrétien au Congo-Kinshasa. Quels défis pour l’église catholique ?, 2016. Richard DANE LOKANDO,Le Saint-Siège et l’État indépendant du Congo. L’organisation des missions catholiques, 2016. François RAKOTOMALALA,Le rôle de l’Eglise à Madagascar dans la promotion du bien commun, 2016. Bertrand Magloire NDONGMO, Église catholique et processus démocratique au Cameroun. Une analyse de la participation politique dans les archidiocèses de Douala et de Yaoundé, 2016. Paul Venance NTAMBWE KASONGO,Normes canoniques sur les moyens d’éviter les litiges, Contexte culturel du Congo-Kinshasa, 2016.
V. Francis C. DJEGUEDEL’Être inachevéRéflexions sur l’éducation dans les séminaires catholiques béninois
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-11366-1 EAN : 9782343113661
Du même auteur Ouvrages A paraître Le Masque de la COULEUR, quand une SOCIETE porte des MASQUES, Edilivre France (Rééditionde le rejet du racisme par la communauté humaine : arguments historiques et autres perspectives d’action) Le rejet du racisme par la communauté humaine : Arguments historiques et autres perspectives d’action, Edilivre, France, juin 2015 Nomenclature chronologique des Prêtres béninois de 1928 à 2010, Imprimerie Succès Plus ; Cotonou, Bénin, novembre 2011 Coup dur, Pièce de théâtre, Imprimerie Notre-Dame, Cotonou Bénin, août 2010 Articles Le mimétisme religieux au Bénin : Interprétation psychanalytique et sociologique d’une crise de foi, Revue Chemin d’espérance 29, juin 2012 Végétarisme : Un problème ou une solution, La Croix du Bénin n° 1144, 11 mai 2012 L’Armée et la Politique en Afrique : Des rapports de fait ou de droit ? La Croix du Bénin n°1086, 25 février 2011 Porte ouverte sur la théologie africaine au Grand Séminaire Mgr Louis Parisot, La Croix du Bénin n° 1081, 21 janvier 2011Crise écologique : Une menace réelle et grave pour la vie, La Croix du Bénin, 25 décembre 2009
5
En souvenir du Défunt Père Hyacinthe AGBIHOUNKO, 3ème Recteur du Grand Séminaire Mgr Louis Parisot du Bénin et grand réformateur de ce séminaire A l’Esprit Saint, Réformateur par excellence A la Conférence Episcopale du Bénin A Papa et Maman Carolle, Eulodie, Rosaire et Yves A tous les anciens prêtres, diacres, à leurs parents A tous ceux qui rêvent de cieux nouveaux et de terre nouvelle dans l’univers des séminaires béninois
Introduction générale Le contexte sociopolitique et culturel de la formation du clergé béninois Edere, ex-ducere, nourrir, conduire hors de ; tels sont les sens du mot éduquer. L’action de nourrir reste un geste hautement éthique en ce qu’elle engage en faveur de la Vie, la vie dans toutes ses dimensions. L’éducateur, dans ce sens, « donne la Vie » et la protège. Etre éducateur, c’est faire vivre et faire savoir vivre. L’éducation perd toute sa substance lorsqu’elle devient poison pour le corps et pour l’esprit ; elle déshumanise et rend esclave. Toute action visant à nourrir l’esprit doit déboucher sur l’initiation, la conduite hors de. L’éducateur ne fera pas que nourrir, mais il veillera également à apprendre à l’éduqué le sens de la liberté et de la responsabilité. L’éducateur est appelé ainsi à conduire l’éduqué hors des sentiers battus, hors des stéréotypes afin de l’initier à la Vie. Aux deux stades susmentionnés, l’éducation reste une communication, une interaction entre l’éducateur et l’éduqué, et permet du coup à ce dernier de participer également au processus. Cette double dimension de l’éducation (sans être totale) nous fait entrevoir ce qu’il convient d’appeler l’esprit de l’éducation. Cet esprit de l’éducation devrait être permanemment questionné dans tous les états de vie, dans toutes les structures de formation de l’être humain, qu’elles soient étatiques, privées, confessionnelles, interconfessionnelles. La question de l’éducation et de son esprit se pose aujourd’hui avec acuité dans un contexte mondial
7
complexe où le politique, le juridique, le médiatique deviennent de plus en plus des arènes de mise en scène où sont joués les comédies et les drames les plus sordides. Avec la crise sociale mondiale, sans être pessimiste, la crise du sacerdoce au sein de l’Eglise catholique marquée par divers scandales pose la problématique d’une Réforme des institutions, une Réforme de toute la Société, une Réforme des séminaires. Le développement intégral de toute société passe par une éducation optimale et excellente. Tout défaut dans le processus d’éducation engendre ainsi des crises et trace l’itinéraire le plus sûr vers le sous-développement. Envisager une réflexion sur la formation dans les séminaires, c’est œuvrer pour le développement. Mais avant, il importe de revenir sur le sens théologique du sacerdoce, et, de fait, toute réflexion sur la formation au sacerdoce perd son sens si elle ne part du caractère mystique et sacré du sacerdoce. C’est, en effet, cette conscience du sacerdoce qui fonde la gravité du discours sur le sacerdoce et la dynamique de sa formation. A ce niveau, il parait important, en prélude à cette partie introductive, de faire un rappel des fondamentaux théologiques du sacerdoce. Le Sacerdoce ministériel qui est la participation au Sacerdoce du Christ prend la dimension d’un don fait à l’Eglise en certains de ses membres pour l’indispensable communion permanente avec le Christ. Ce service ministériel diffère de façon essentielle du sacerdoce commun. La constitution dogmatique Lumen Gentium du Concile Vatican II, en son paragraphe 10 nous édifie bien en ce sens : « Le sacerdoce commun et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, bien qu’il y ait entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participe de l’unique sacerdoce du Christ ; celui qui a reçu le sacerdoce ministériel jouit d’un pouvoir sacré
8
pour former et conduire le peuple sacerdotal, pour faire dans le rôle du Christ, le sacrifice eucharistique et l’offrir à Dieu au nom du peuple tout entier ; les fidèles eux, de par le sacerdoce royal qui est le leur, concourent à l’offrande de l’Eucharistie et exercent leur sacerdoce par la réception des sacrements, le renoncement et leur charité effective». La raison pour laquelle le « sacerdoce ministériel » a été évoqué se comprend. Il s’agit, en réalité, de signifier à la fois l’office, le service et la hiérarchie. Le sacerdoce ministériel constitue une configuration au Christ. En effet, par l’ordination sacramentelle qui se réalise par l’imposition des mains et la prière de consécration prononcée par l’Evêque, le Seigneur donne à certains membres de l’Eglise d’accéder à une identité spécifique, à l’identité sacerdotale qui enracine l’Homme dans le Christ. Le ministre ordonné apparaît dans l’Eglise comme l’image réelle du Christ Prêtre dans une 1 participation à son autorité à la tête de l’Eglise . Aussi, le ministre ordonné représente-t-il le Christ en personne, agissant dans son rôle,in persona christi. Il est ainsi question d’une identité qui se décline en quatre dimensions. Tout d’abord, la dimension trinitaire, puisque le sacerdoce insère le ministre dans la dynamique trinitaire. Ensuite, la dimension christologique en ce que c’est dans le Christ que l’identité du ministre ordonné s’intègre à tout le mystère de la rencontre de l’Humanité avec Dieu. Il a la dimension pneumatique, du fait que c’est par le sceau de l’Esprit Saint que le ministre est devenu un être marqué par le caractère sacramentel. On distingue enfin la dimension ecclésiologique, ainsi que nous l’affirmePastores dabo vobis, en tant qu’il est un représentant du Christ, Tête, Pasteur, et Epoux de l’Eglise, le Prêtre est placé non seulement dans l’Eglise, mais aussi face à l’Eglise. Depuis l’Antiquité, le ministère ecclésiastique est exercé dans la 1 Jean-Paul II,Pastores dabo vobis21, 1
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Livres Livres
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents