Le Compagnon de Carême Magnificat 2014

-

Livres
88 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Vivre le carême de manière renouvelée ! Chaque année, le temps du Carême invite à avancer vers la source de toute vie chrétienne : la vigile pascale. Dans cet ouvrage, différents visages de l’Eglise, évêque, prêtres, laïcs tracent, jour après jour, un chemin de conversion à l’écoute de la Parole de Dieu, par des méditations simples et originales. Des jeunes partis en mission avec Fidesco partagent chaque jour, par une courte phrase, leur expérience de l’engagement et nous aident à élargir notre prière.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 février 2014
Nombre de lectures 12
EAN13 9782917146361
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0007€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
I l y a trois actes, mes frères, trois actes en lesquels la foi se tient, la vertu se maintient : la prière, le jeûne et la miséricorde. La prière frappe à la porte, le jeûne obtient, la miséricorde reçoit. Prière, miséricorde, jeûne, les trois ne font qu’un et se donnent mutuellement la vie.
>Saint Pierre Chrysologue
ÉDITO R IAL B e r n a d e t t e M é l o i s rédactrice en chef
Lejeûne,laumôneetlaprière ’Église vient d’ouvrir toutes grandes les portes du Carême pour que, jour après jour, nous Lemprunter cette route aux étapes bien balisées, qui réserve pourtant, même au voyageur avancions, ensemble, vers la joie pascale.Si vous voulez vivre comme des justes, il vous faut habitué, un certain nombre de surprises bienveillantes. L’Église nous invite à suivre le Christ. Un programme simple, en apparence, car suivre le Christ c’est descendre avec lui dans les profondeurs de l’obéissance, accepter la croix qui vient à nous et se laisser faire en entrant dans les vues de Dieu. Un programme inouï puisque suivre le Christ c’est plonger dans le dessein de Dieu qui est amour débordant et inépuisable. Si toute l’Église est en route, chacun marche à son pas, plus ou moins vite, plus ou moins soutenu par ses frères. Tous, le mercredi des Cendres, nous avons la même feuille de route, sur laquelle se trouvent inscrits quelques moyens fiables pour avancer à la suite du Christ : le jeûne, l’aumône et la prière. Le jeûne nous rappelle que l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de la vie divine. L’aumône nous dépossède de nous-mêmes et nous rapproche de nos frères qui sont, pour nous, le Christ vivant. La prière nous dévoile la volonté du Père et nous donne la force de l’accomplir. Quelle joie d’entrer en Carême ! Allons à Dieu et vers nos frères, et laissons-nous surprendre par la lumière pascale qui brillera, alors, dans lesecretdes cœurs.
Un compagnon pour le Carême
L « a vie chrétienne ne se limite pas à la prière, mais demande un engagement continuel et courageux qui naît de la prière. » Cetweetdu pape François, envoyé lors des JMJ de Rio, trouve en nous un écho au début du Carême, ce temps qui est à la fois figure de notre vie chrétienne et temps de retraite qui dynamise nos vies en les plongeant dans l’expérience pascale de mort à soi-même et de vie reçue de Dieu. Une parabole Le roi Hérode avait fait emprisonner Jean, le Baptiste, qui le critiquait ouvertement. Maisil aimait l’entendre, dit saint Marc (6, 20),il savait que c’était un homme juste. Hélas ! il se contentait d’être très embarrassél’entendant sans pour autant se décider à changer de vie. Il arrive que nous en soyons comme Hérode, nous aimons entendre le Christ, dont la parole est un feu dévorant, mais nous restons indécis. Comment répondre à l’appel lancé quand nous voudrions tant conserver nos vieilles et tenaces habitudes ? Tel Jean Baptiste, le « compagnon de Carême » vient nous aider à réfléchir à ces détails de notre vie que la parole du Christ, entendue dans la liturgie quotidienne, veut éclairer. Ne nous contentons pas d’être « très embarrassés », regardons les choses en face et passons à l’action, c’est-à-dire changeons de vie dans le domaine très précis que Dieu nous indique. Le malade reclus dans sa chambre et le jeune cadre dynamique entendront la même Parole, mais chaque réponse sera unique. Partager Certains, moins embarrassés qu’Hérode, ont entendu l’appel à changer de vie, à quitter ce quotidien qui nous semble souvent banal, pour une vie auprès des plus pauvres, aux quatre coins du monde. Ils sont partis en mission avec Fidesco. Nous avons voulu, cette année, qu’ils nous partagent leurs découvertes. Chaque jour, nous comprendrons mieux à travers leurs paroles ce qu’est un « engagement continuel et courageux ». Nous nous laisserons surprendre par la simplicité, la profondeur et la radicalité de leur vie sur le terrain. Plus que cela, nous comprendrons que l’engagement est affaire non de mission lointaine, mais d’ouverture du cœur, continuelle et courageuse. Les volontaires Fidesco, en nous associant à leur expérience, nous aideront, durant ce Carême, à fortifier notre engagement chrétien. En retour, nous élargirons notre cœur en les prenant dans notre prière d’intercession et d’action de grâce. Bonne route vers Pâques !B.M.
FIDESCOest l’une des cinq premières ONG françaises de volontariat reconnues par le ministère des Affaires étrangères. Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays en développement pour mettre leurs compétences professionnelles au service des populations locales. Créée en 1981 par la communauté de l’Emmanuel à la demande d’évêques africains, Fidesco est une association loi 1901, dite de bienfaisance et assimilable à une association d’utilité publique. Voir le sitewww.fidesco.fr.