Le plus grand besoin des adventistes

-

Livres
336 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après avoir passé quarante ans à mettre en évidence de nombreuses vérités bibliques longtemps ignorées, l’Église adventiste se spécialisa dans l’art des combats spirituels, mais ses membres ne menaient pas une vie pleine et riche. Ils avaient la vérité, mais pour une raison ou une autre elle ne les rendait pas libres. Les prédicateurs prêchaient la loi, mais l’Église devint aussi sèche que « les collines de Gilboa »...


« Le plus grand besoin des adventistes », qui s’inspire de ce que déclare Ellen White sur le baptême de l’Esprit dans notre vie, a donc pour but de :



  • corriger les conceptions erronées sur l’œuvre et le ministère de l’Esprit dans notre vie et dans l’Église ;

  • proposer une approche complète de l’œuvre du Saint-Esprit qui comporte de nombreux aspects, notamment concernant le corps du Christ et les Églises locales ;

  • présenter des notions qui peuvent permettre aux lecteurs – ainsi qu’à leurs amis à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église – de vivre un réveil spirituel et une véritable réforme.


Rédigé en quatre grandes parties (une promesse, une personne, une mise en pratique et une puissance), ce livre peut être lu non seulement individuellement mais aussi collectivement.


À la fin de chaque chapitre, vous trouverez des questions qui peuvent faciliter les discussions de groupe et la réflexion personnelle !

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 59
EAN13 9782857434498
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0075 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

cover.jpg

 

Traduit du livre Adventism's greatest need.

Paru en 2011 chez Pacific Press Publishing Association.

ISBN : 0816324891

 

Copyright © 2015 Éditions Vie et Santé

60, avenue Émile Zola

77190 Dammarie-lès-Lys, France

www.viesante.com

Tous droits de reproduction totale

ou partielle et de traduction réservés.

 

ISBN (Livre) : 978-2-85743-448-1

ISBN (eBooks) : 978-2-85743-449-8

 

Mise en page et corrections : IS Edition

Traduction : Isabelle Monet

Illustration de couverture : Shutterstock

 

L'auteur assume toute la responsabilité pour l’exactitude de tous les faits et des citations exposés dans le livre.

Sauf mention contraire, les citations bibliques sont empruntées à la version Bible à la Colombe© 1978 – Société Biblique Française.

DÉDICACE

Je ne sais pas si j’aurai l’occasion d’écrire un autre ouvrage et de le dédicacer à ma merveilleuse famille, mais j’aimerais dédicacer celui-ci à Dieu le Saint-Esprit, sans lequel je n’aurais jamais connu Jésus ou éprouvé le désir d’être recréé à l’image de Dieu.

REMERCIEMENTS

Aucun livre n’est écrit par un seul auteur. Rédiger un ouvrage est le fruit de la collaboration de nombreuses personnes.

Ainsi, je désire remercier tout d’abord Russell Burrill, qui fut directeur de l’institut North American Division Evangelism Institute (NADEI), qui est l’auteur d’une dizaine de livres et qui fut mon bras droit dans l’organisation de NET 2011. Il attira mon attention sur la difficulté d’écrire un livre sérieux en quelques semaines seulement, mais après cela, il me donna son avis sur chaque chapitre de cet ouvrage et devint mon premier soutien.

Je suis également très reconnaissant vis-à-vis de mon mentor et ami Jack Blanco, ancien doyen de la faculté de théologie de l’université Southern Adventist University et auteur de The Clear Word{1}, pour ses commentaires détaillés, ses conseils avisés et son avis de spécialiste. Jack me conseilla à la fois avec son cœur et avec sa tête ! C’est aussi vrai pour Herb Douglass – un merveilleux serviteur de Dieu qui fut professeur, rédacteur en chef et auteur de nombreux ouvrages, comme le très célèbre Messenger of the Lord ou, plus récemment, The Heartbeat of Adventism et Red Alert : Hurtling Into Eternity. Il eut le courage de m’indiquer quelles étaient les faiblesses de mon livre et il eut confiance en moi pour ce projet.

Ces trois hommes me consacrèrent une partie de leur temps précieux et m’aidèrent à améliorer cet ouvrage. Les points faibles de ce livre, qu’ils soient d’ordre théologique ou stylistique, ne peuvent être attribués à personne d’autre que moi.

Je tiens aussi à remercier mon ami le pasteur Kevin Wilfley, une référence sur le sujet du Saint-Esprit. Ses commentaires m’ont permis d’avancer dans ma réflexion et de la clarifier.

Toute ma reconnaissance va également à mon collègue de la faculté de théologie, John Baldwin, qui me fit part de ses remarques constructives, ainsi qu’à Angel Rodríguez, du Biblical Research Institute, pour ses éclaircissements théologiques.

Je remercie également mon collègue de l’institut NADEI, Don James, qui, malgré sa charge de travail, m’aida à rédiger les questions de réflexion personnelle ou destinées à la réflexion en groupes.

Mes remerciements vont à tous ceux qui eurent le courage et la bonté d’approuver mon travail. Ces hommes et ces femmes de Dieu qui œuvrent sans relâche pour l’Église sont dans mes pensées et devraient être dans les vôtres. Je tiens aussi à remercier chaleureusement Dwight Nelson, un pasteur et ami de longue date, qui rédigea cette préface si positive.

Scott Cady, un ami dont je fis la connaissance à l’époque où je vivais en Californie, et qui travaille pour la maison d’édition Pacific Press, a fait preuve d’une grande patience et m’aida tout au long de mon travail d’écriture ; et je remercie aussi Ken Mc Farland, qui apporta des corrections à ce livre.

Enfin, je remercie de tout cœur ma femme, Lisa, qui fut la première à lire les chapitres de ce livre et à attirer mon attention sur les erreurs que j’avais pu commettre, et qui accepta que je me consacre à ce travail durant de nombreuses semaines.

Cependant, je veux par-dessus tout remercier le Saint-Esprit qui, depuis de nombreuses années, m’aide avec amour et douceur à mieux connaître Dieu et à l'aimer toujours plus. Je regrette les nombreuses occasions où j’ai choisi de suivre ma propre voie au lieu de l’écouter, et je prie pour que cette tendance puisse progressivement disparaître grâce à sa présence en moi et à son amour.

Que gloire lui soit rendue !

PRÉFACE

J’aimerais vous poser une question : selon vous, combien de temps faut-il pour écrire un livre sur le Saint-Esprit tel que celui que vous avez entre les mains ?

La réponse est simple : il faut une vie entière.

J’ai le privilège de connaître l’auteur de ce livre depuis des dizaines d’années. Ron et Lisa Clouzet étaient de jeunes étudiants en théologie quand j’arrivai à Andrews University pour devenir le pasteur de l’Église Pioneer Memorial Church. Lorsque Ron occupa pour la première fois le poste de pasteur, il apparut clairement que c’était un homme engagé spirituellement, qu’il était animé par l’intense désir de connaître le Christ et d’être rempli du Saint-Esprit.

Ainsi, l’ouvrage que vous vous apprêtez à lire est non seulement tout à fait conforme à la Bible et juste sur le plan théologique, mais il s’agit aussi d’un témoignage personnel. Comme Frederick Buechner l’a dit un jour : « Tout ouvrage théologique est une biographie ». Ainsi, les idées qu’un auteur s’efforce d’exprimer de son mieux proviennent nécessairement de son cheminement spirituel personnel avec Dieu. Vous constaterez donc qu’avec beaucoup de simplicité et de sincérité, Ron décrit son parcours spirituel et son désir d’être rempli « jusqu'à toute la plénitude de Dieu » (Éphésiens 3.19).

Cependant, cet ouvrage est bien plus qu’un journal personnel, aussi intéressant soit-il. Il s’agit d’un manuel spirituel destiné au peuple de Dieu – à la dernière Église de l’Apocalypse. Ainsi, c’est peut-être le livre pratique le plus concret que vous lirez sur le Saint-Esprit. Il traite de thèmes aussi divers que : comment être rempli du Saint-Esprit chaque jour, comment faire en sorte qu’un petit groupe ou qu’une Église entière reçoive la troisième personne de la Divinité, ou comment demander à Dieu de réaliser ses promesses sur la pluie de l’arrière-saison. J’ai été particulièrement touché par le récit détaillé de l’expérience vécue par une Église qui, comme l’auteur de ce livre, accepta la promesse concernant le Saint-Esprit et obéit à l’ordre du Christ consistant à le réclamer avec ferveur. Le jeûne, la prière, des conversions miraculeuses et une croissance rapide – pourrais-je vivre aussi cela dans mon Église ? Le témoignage personnel de Ron prouve que cela est possible.

Vous et moi vivons au troisième millénaire, caractérisé par des troubles et des conflits sans précédent. Ainsi, il est grand temps que nous tous qui formons le peuple de Dieu, nous nous rassemblions aux portes des cieux au nom de ce don qui « apporte à sa suite toutes les autres bénédictions » (Ellen G. White, Jésus-Christ, p. 676). N’est-ce pas ce que Jésus voulait dire quand il déclara : « Le royaume des cieux est soumis à la violence, et ce sont les violents qui s'en emparent. » (Matthieu 11.12) ? Depuis des décennies, nous faisons preuve de faiblesse dans notre cheminement spirituel. Il est grand temps que l’Église adventiste du Septième jour prenne au sérieux l’appel de Dieu à vivre un réveil spirituel et une véritable réforme. Nous sommes invités à nous mettre à genoux, Bible en main, à nous unir (ne manquez pas le chapitre sur la prière communautaire qui vaut à lui seul le prix de ce livre) et à réclamer l’effusion du Saint-Esprit qui, seul, peut convaincre sept milliards d’êtres humains que le Sauveur de ce monde va bientôt revenir.

Ron Clouzet croit que nous en sommes capables – que nous devons le faire. Voulez-vous vous joindre à moi et à lui, et implorer le Christ pour qu’il accomplisse la plus grande de ses promesses ? Qu’attendons-nous pour nous engager dans cette voie ?

 

Dwight K. Nelson, pasteur

Pioneer Memorial Church,

Andrews University.

INTRODUCTION

La plupart d’entre nous vivent comme s'ils manquaient d’air, comme s'ils étaient en train de couler dans des eaux agitées. Nous sommes tellement habitués à notre situation que nous oublions une réalité essentielle : il existe un autre monde au-dessus de nous. Nous aspirons à autre chose, mais les distractions et les divertissements ne nous satisfont que sur le moment et à court terme. Quand nous méditons sur Dieu, au plus profond de nous, nous savons que nous pourrions vivre autre chose, si nous le voulions vraiment ou si nous savions comment y parvenir.

Après avoir passé quarante ans à mettre en évidence de nombreuses vérités bibliques longtemps ignorées, l’Église adventiste se spécialisa dans l’art des combats spirituels, mais ses membres ne menaient pas une vie pleine et riche. Ils avaient la vérité, mais pour une raison ou une autre, elle ne les rendait pas libres. Les prédicateurs prêchaient la loi, mais l’Église devint aussi sèche que « les collines de Gilboa ». Pendant des années, Ellen G. White encouragea l’Église à regarder à Jésus. Enfin, en 1887, elle fit cette célèbre déclaration :

« Le plus grand et le plus urgent de nos besoins, c’est celui d’un réveil de la véritable piété parmi nous. Notre premier souci devrait être de le rechercher. Il convient de déployer les efforts les plus vigoureux pour obtenir la bénédiction du Seigneur, non parce que Dieu ne serait pas désireux de nous l’accorder, mais parce que nous ne sommes pas prêts à la recevoir. Notre Père céleste est plus disposé à communiquer son Esprit à ceux qui le lui demandent que des parents terrestres ne le sont de donner de bonnes choses à leurs enfants. Mais c’est à nous de remplir les conditions sur la base desquelles Dieu a promis d’accorder sa bénédiction, par une confession de nos péchés accompagnée d’humiliation, de repentance et de prière fervente. Un réveil ne peut être conçu que comme une réponse à la prière. »{2}.

Plusieurs idées sautent aux yeux quand on lit cet appel. Remarquez que la première phrase contient deux superlatifs : « le plus grand », « le plus urgent », et un pluriel important : « nos besoins ». Y a-t-il quelque chose de plus grand et de plus urgent que ce besoin précis ? En fait, dans d’autres passages, Ellen G. White souligne que la foi, la grâce divine et la conversion au sein de la famille sont les plus grands de tous nos besoins. Mais quand elle associe l’idée de besoin important à celle de besoin urgent, elle parle uniquement de l’effusion de l’Esprit dans l’Église.

Vous avez aussi certainement noté que si l’Esprit n’est pas accordé à l’Église, ce n’est pas parce que Dieu ne le désire pas. En effet, Ellen G. White précise qu’il « convient de déployer les efforts les plus vigoureux ». Ainsi, nous devons faire des efforts. Ceci n’a rien à voir avec l’obtention du salut – ceci est l’œuvre de Dieu –, mais il s’agit de lâcher prise afin que Dieu puisse nous bénir comme jamais auparavant. Mais quels efforts devons-nous fournir ? Quatre idées sont évoquées ici : la confession, l’humiliation (le fait de renoncer à soi-même), la repentance et la prière sincère. Et ceci implique autre chose : il s’agit de vivre cela avec autrui.

Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont des idées erronées sur la personne et l’œuvre du Saint-Esprit, et plus encore sur ce qu’est l’effusion de l’Esprit ou la pluie de l’arrière-saison. En effet, le monde chrétien au sens large essaie de comprendre ce dont il s’agit, mais la confusion règne aussi dans notre Église. Une chose est certaine : sans l’effusion du Saint-Esprit dans notre vie et dans notre Église, nous allons droit dans le mur.

« Ce dont nous avons besoin, ce dont nous ne pouvons nous passer, c’est la puissance du Saint-Esprit qui soutient nos efforts. »{3}

Pourquoi un autre livre sur le Saint-Esprit ?

J’ai commencé à m’intéresser au Saint-Esprit quand j’étais un jeune pasteur en Californie. C’est un sujet que j’étudie depuis vingt ans maintenant, pour des raisons spirituelles personnelles et pour des raisons universitaires. Je m’intéresse notamment à ce que déclare Ellen G. White sur le baptême de l’Esprit dans notre vie. J’ai donc écrit cet ouvrage dans le but de :

1. corriger les conceptions erronées sur l’œuvre et le ministère de l’Esprit dans notre vie et dans l’Église ;

2. proposer une approche complète de l’œuvre du Saint-Esprit, qui comporte de nombreux aspects, notamment concernant le corps du Christ et les églises locales ;

3. présenter des notions qui peuvent permettre aux lecteurs – ainsi qu’à leurs amis à l’intérieur et à l’extérieur de l’Église – de vivre un réveil spirituel et une véritable réforme.

Ce livre comporte quatre parties : une promesse, une personne, une mise en pratique et une puissance. Certains lecteurs trouveront peut-être que ce livre débute trop lentement. Cependant, il me semble important d’aborder les fondements bibliques et historiques du sujet. Mais si les lecteurs font preuve de persévérance, je pense qu’ils seront largement récompensés en découvrant les deux dernières parties de ce livre.

À la fin de chaque chapitre, vous trouverez des questions qui peuvent faciliter les discussions de groupe et la réflexion personnelle. Pour être honnête, je souhaite que ce livre puisse être lu non seulement individuellement, mais aussi collectivement. Je souhaite que de petits groupes de jeunes adultes, de jeunes couples, d’étudiants ou d’amis puissent se réunir, lire ce livre et avoir des temps de prière. Les groupes habituels de l’Église pourraient également se retrouver : groupes de maisons, groupes de l’École du sabbat, groupes d’évangélisation, comité d’Église, conseil des anciens. Dans les grandes églises ou au sein des Fédérations, les responsables et les employés pourraient se retrouver pour lire cet ouvrage ensemble, ou pour échanger leurs opinions sur son contenu et prier sur le sujet abordé.

Que vous choisissiez de lire ce qui suit à plusieurs ou individuellement, prenez le temps de lire les textes bibliques mentionnés et, après chaque chapitre, faites des pauses pour remercier Jésus et échanger avec lui comme vous y invitera l’Esprit. Lisez avec un stylo en main. Profitez pleinement de votre lecture. Ne laissez pas passer cette occasion qui vous est donnée de vous confier totalement au Christ qui vous aime.

Que Dieu vous bénisse abondamment tandis que vous lisez cet ouvrage, et réfléchissez à ce que l’Esprit veut révéler à l’Église.

TABLE DES MATIÈRES
DE LA VERSION COMPLÈTE

Copyrights

Dédicace

Remerciements

Préface

Introduction

Première partie : Une promesse

Chapitre 1 : Le profond désir de Dieu

Questions de réflexion

Chapitre 2 : La naissance d’une Église

Questions de réflexion

Chapitre 3 : L’échec d’un réveil

Questions de réflexion

Chapitre 4 : Quand l’Église rejeta l’Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 5 : Réveil et réforme

Questions de réflexion

Deuxième partie : La personne

Chapitre 6 : Rencontrer le Saint-Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 7 : Le don de Jésus

Questions de réflexion

Chapitre 8 : Témoigner grâce aux fruits que nous portons et aux dons que nous recevons

Questions de réflexion

Troisième partie : Une mise en pratique

Chapitre 9 : Baptisés du Saint-Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 10 : Faire l’expérience de la puissance

Questions de réflexion

Chapitre 11 : Les conditions de l’effusion de l’Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 12 : Éloigner l'Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 13 : Demander d’un commun accord

Questions de réflexion

Quatrième partie : Une puissance

Chapitre 14 : La pluie de l’arrière-saison

Questions de réflexion

Chapitre 15 : La montée de Babylone

Questions de réflexion

Chapitre 16 : La voix de l’Esprit

Questions de réflexion

Chapitre 17 : Une Église revêtue de l’Esprit

Questions de réflexion

{1}{1}NDLT : Une paraphrase de la Bible.

{2}{2}Review and Herald, 22 mars 1887, paragraphe 1, et Messages choisis, vol. 1, p. 141.

{3}{3}The Home Missionary, 1er novembre 1890, paragraphe 26.