//img.uscri.be/pth/ca741acf4bb159c8c74331ca0477a7d369615ebf
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 30,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Le recours aux Ecritures dans le récit matthéen des tentations de Jésus

De
414 pages
L'Evangile de Matthieu renferme des racines juives et déploie son herméneutique à la lumière de l'intertextualité biblique. Jésus, le diable et le narrateur matthéen font chacun un type de relecture des Ecritures. L'approche littéraliste réalisée par le diable est à proscrire, au profit de la fécondité des applications contextuelles et existentielles faites par Jésus.
Voir plus Voir moins
François P L
Le recours aux Écritures dans le récit matthéen des tentations de Jésus (Mt 4, 111)
Série universitaire
Le recours aux Écritures dans le récit matthéen des tentations de Jésus (Mt 4, 1-11)
Religions et Spiritualité fondée par Richard Moreau, Professeur émérite à l'Université de Paris XII dirigée par Gilles-Marie Moreau et André Thayse, Professeur émérite à l'Université de Louvain La collectionReligions et Spiritualitédivers types d’ouvrages  rassemble : des études et des débats sur les grandes questions fondamentales qui se posent à l’homme, des biographies, des textes inédits ou des réimpressions de livres anciens ou méconnus. La collection est ouverte à toutes les grandes religions et au dialogue inter-religieux. Dernières parutions Fr Etienne GOUTAGNY,Les impératifs de Dieu,2015.Hidulphe BILALI BONAZEBI,Défense des droits subjectifs des fidèles. Equité et légalité au canon 221 CIC 83,2015.Jean REAIDY,Naissance mystique et divinisation chez Maître Eckhart et Michel Henry, 2015. Christian GALLOT,Un maître d’autrefois : monseigneur Jean Calvet (1874-1965), recteur émérite de l’Institut Catholique de Paris,2015. François et Michèle GUY,Un couple au service de la vie, 2015. Jean-Marie Vernier,De l’homme à Dieu et retour. Propédeutique à la foi chrétienne, 2015. Abbé Jacques-Yves PERTIN,Justice et gouvernement dans l’Eglise d’après les Lettres de saint Grégoire le Grand,2015. Stanislas LONGONGA,Saint Paul, un apôtre contre les femmes ?, 2015. Jacques Assanvo AHIWA,Jésus et la maladie dans l’évangile de Jean, 2014. Philippe BEITIA,Pour vivre son couple dans la foi, 2014. Rodolphe de BORCHGRAVE,De Veritate, Essai sur les langages de la foi, 2014. Albert REY,Henri Reymond (1737-1820), évêque constitutionnel de l’Isère (1793-1802),2014. Gérard LEROY,A la rencontre des pères de l’église,L’extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens,2014. Martine DIGARD,Lettre à tous ceux qui cherchent Dieu,2014. Véronique GAY-CROSIER LEMAIRE,Plongée dans l’enseignement social de l’Église,2014. Francis LAPIERRE,L’évangile oublié. Nouvelle édition revue et corrigée, 2014. François ORFEUIL,Approches de la bible. Un orthodoxe lit des textes, 2014.
François PONGOLOWANGALe recours aux Écritures dans le récit matthéen des tentations de Jésus (Mt 4, 1-11)
Ouvrage publié avec le concours de l’Institut de Missiologie – Allemagne. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07549-5 EAN : 9782343075495
chers parents A mes :
Lowanga Takoy André et
Ekomba Kombe Madeleine.
Avant-propos Cette étude ici publiée a fait l’objet de notre thèse de doctorat en théologie, soutenue à l’Institut Catholique de Paris le 11 avril 2014 devant le jury composé de : M. le Professeur Michel Berder (Directeur de thèse/Institut Catholique de Paris), M. le Professeur Christophe Pichon (lecteur et expert extérieur/Université Catholique de l’Ouest) et Mme le Professeur Sophie Ramond (second lecteur/Institut Catholique de Paris). Cette publication tient compte des échanges qui ont eu lieu lors de la soutenance. Nous nous acquittons d’un devoir d’exprimer nos remerciements aux personnes qui, de loin ou de près, nous ont apporté leur diverse assistance. Notre gratitude s’adresse au Professeur Michel Berder qui nous a conduit avec disponibilité tout au long de notre cursus doctoral. Son accompagnement, marqué de tant de compétence, nous a assuré de méticuleux conseils et encouragements. Qu’à sa suite, tous les membres du jury trouvent notre estime pour leur contribution. Que le Professeur Yves-Marie Blanchard saisisse ici l’expression de notre reconnaissance pour avoir accepté de corriger le denier état de ce texte ! Nous remercions l’Institut de Missiologie – Allemagne pour le soutien, en vue de cette publication. Nous disons merci aux responsables et au corps professoral de l’Institut Catholique de Paris, pour les conditions de recherche et les connaissances acquises en France. Nous sommes redevable aux formateurs du Grand Séminaire Saint Jean-Paul II de Lodja (R. D. Congo), qui ont posé les premières bases de notre formation théologique, complétées à la faculté de Théologie de l’Université Catholique du Congo qui est aussi notre grande fierté. Que Mgr Nicolas Djomo, Évêque du diocèse de Tshumbe (R. D. Congo), trouve l’expression de notre déférence pour nous avoir envoyé aux études en France ! Nous disons aussi grand merci à l’Archidiocèse de Poitiers, particulièrement aux Évêques Albert Rouet et Pascal Wintzer, pour leur accueil, l’insertion pastorale et la prise en charge durant tout notre séjour de scolarité doctorale en France. Nous signalons avec joie les bienfaits du Séminaire Polonais pour le logement d’étudiant à Paris. De même, notre reconnaissance s’adresse aux responsables de la Maison Provinciale de CICM/Virginia, pour leur hospitalité durant la période de notre formation intensive en anglais à International Language Institute Washington, DC (USA). Puissent les membres de notre famille, les amis et connaissances se sentir honorés par cette publication et remerciés pour leurs divers soutiens ! Nous exprimons notre gratitude à tous nos bienfaiteurs et bienfaitrices pour leur aide : le P. André Sentier, Mme Marie-Annick Fauconnet et sa famille, ainsi que nos multiples paroissiens. Que toutes les personnes non citées à travers ces lignes, par impossibilité de nommer tout le monde, trouvent dans cette publication de nos recherches doctorales la marque de notre total attachement pour leurs bonnes actions, qui restent gravées d’un souvenir indélébile dans notre mémoire ! A tous et à chacun, nous disons GRAND MERCI pour tout.
Introduction généraleLa présente étude s’inscrit dans le domaine des sciences bibliques. Elle porte sur la question de l’intertextualité dans la Bible. L’évangile de Matthieu en fournit le cadre d’exploration avec une pointe spécifique portée sur « Le recours aux Ecritures dans le récit matthéen des tentations de Jésus (Mt 4,1-11) ». Tel est le titre de la thèse de doctorat ici publiée. L’analyse de la pratique du recours aux Ecritures dans le premier évangile à travers le récit matthéen des tentations de Jésus (Mt 4,1-11) se situe au sein de l’actualité florissante et toujours renouvelée des publications sur le rapport entre l’Ancien et le Nouveau Testament, plus spécialement de la réception de l’Ancien Testament dans le Nouveau. Par « Ecriture » ou « Ecritures », il faut entendre ce à quoi renvoie la forme verbale «ΰ੼ΰλαЦIJαδ» [= il est écrit], quand Matthieu l’utilise systématiquement en quatre occurrences dans la péricope de notre analyse (cf. Mt 4,4.6.7.10) et plusieurs fois ailleurs (cf. Mt 2,5 ; 11,10 ; 21,13 ; 26,31). Il s’agit de ce qui constitue la référence de la foi d’Israël, à savoir 1 l’Ancien Testament appelé aussi « Saintes Ecritures du peuple juif » . La formule d’introduction «ΰ੼ΰλαЦIJαδ» qui annonce les différentes citations explicites des Ecritures dans cette péricope matthéenne, oriente les réflexions vers la saisie des implications du rapport intrabiblique entre l’Ancien et le Nouveau Testament. Cette thématique biblique constitue actuellement un des champs privilégiés des recherches exégétiques. La relecture interne est une caractéristique très marquante de la constitution littéraire de la Bible. L’exploitation des Ecritures marque de ses empreintes les écrits néotestamentaires à travers des citations, des allusions et des références. Une telle intertextualité dans la Bible Judéo-chrétienne donne matière à penser aux biblistes. Charnière entre les récits de l’enfance et ceux de la vie publique de Jésus, l’épisode inaugural de ses tentations revêt une grande importance dans le premier évangile. Ses liens thématiques avec l’ensemble de ce livre sont manifestes. De ce fait, il joue le rôle à la fois d’analepse thématique et de prolepse. Ainsi, Mt 4,1-11 présente le statut d’un texte de base, qui permet de mener une étude paradigmatique à l’intérieur de l’œuvre matthéenne. Dans cette perspective de lecture, Hagner affirme que ce récit est placé délibérément à cet endroit parce qu'il sert comme prolégomènes importants 2 au ministère de Jésus . Le rédacteur matthéen et d’autres écrivains du Nouveau Testament ont été en contact avec les méthodes et les approches de l’exégèse juive qui transparaissent dans la rédaction de leurs témoignages de foi sur Jésus à la lumière des Ecritures. Les premiers chrétiens ne lisaient pas seulement les 1  Cf. CBP,Le peuple juif et ses Saintes Ecritures dans la Bible Chrétienne. Préfacé par le Cardinal Joseph Ratzinger, Paris, Cerf, 2001. 2 Cf. D. A. HAGNER,Matthew 1-13. WBC 33A. Dallas, Word Books, 1993, p. 62.
9