Les structures de péché dans le monde contemporain

-

Français
124 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Durant son pontificat, le pape Jean-Paul II a fustigé tout ce qui, au regard de la justice sociale, constitue ce qu'il a appelé les « structures de péché » qui sont imputables, le plus souvent, à deux tentatives d'absolutisation des comportements humains : le « désir exclusif du profit » et « la soif du pouvoir dans le but d'imposer aux autres sa volonté ». L'auteur livre ici l'histoire et les ramifications de ce concept philosophico-théologique dont la paternité revient au pape polonais.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2017
Nombre de lectures 9
EAN13 9782140041457
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Pamphile AKPLOGAN
Les structures de péché dans le monde contemporain Diagnostic théologique de la racine du mal
Les structures de péché
dans le monde contemporain
Pamphile AKPLOGAN
Les structures de péché dans le monde contemporain
Diagnostic théologique de la racine du mal
Du même auteur, chez L’Harmattan L’effacement de la dette des pays africains. L’approche de la Doctrine Sociale de l’Église Catholique, 2015 L’enseignement de l’Église catholique sur l’usure et le prêt à intérêt, 2010 © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11933-5 EAN : 9782343119335
DÉDICACE En hommage filial au Pape Jean-Paul II, Apôtre de la défense des droits humains, Père du concept destructures de péchéEn profond respect pour tous ceux et celles qui travaillent dans notre monde à faire abattre les structures de péché, véritables formes de destruction massive du Bien Commun, et à créer une terre de justice pour toutes et tous… En particulier au Pape François, admiration filiale!
INTRODUCTION A la fin des années 1970, en 1978 précisément, quand le ème Cardinal Karol Wojtyla devient le 264 Successeur de Pierre sous le nom de Jean-Paul II, le monde est encore divisé en deux blocs politiques séparés par le rideau de fer hérité de la guerre froide, défendant des théories économiques et sociales antinomiques, vivant sur le pied de guerre, dans la méfiance l’un de l’autre, et au prix de colossales dépenses en armement.Sur les plans politique et économique donc, deux systèmes dominent alors le monde : le capitalisme et le communisme avec, comme arrière-fond de vision, l’exploitation des couches sociales vulnérables et fragiles. On commence à assister à une mondialisation de l’économie ou à une globalisation des marchés, techniquement définie comme une imbrication de plus en plus étroite des économies des pays.Paradoxalement, mondialisation et globalisation ne confèrent pas aux pays concernés l'égalité de partenariat et d'échange supposée. Deux mondes se croisent en ce domaine : le monde des pays dits développés et le monde des États dits sous-développés ou en voie de 1 développement. Malgré les traités de libre-échange , en effet, les personnes et les marchandises ne circulent pas librement entre les pays. Ces traités, au lieu de faciliter la
1 Un traité de libre-échange est un traité international passé entre deux ou plusieurs États pour favoriser le commerce international, en général, en diminuant les taxes et les contrôles douaniers et en supprimant les réglementations nationales susceptibles de gêner l'importation des biens, des services, de la main-d'œuvre et des capitaux étrangers.
9