Nulle contrainte dans la religion: Interprétation du verset coranique 2:256 à travers les siècles
201 pages
Français

Nulle contrainte dans la religion: Interprétation du verset coranique 2:256 à travers les siècles

-

YouScribe est heureux de vous offrir cette publication

Description

Le verset 256 du deuxième chapitre du Coran dit:Nulle contrainte dans la religion! La bonne direction s'est distinguée du fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu, tient à l'attache la plus sûre et imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur.Les musulmans recourent souvent à la première phrase de ce verset afin de prouver que l'islam reconnaît la liberté religieuse. Or ceci est contredit, notamment, par un récit de Mahomet disant: "Celui qui change de religion, tuez-le". La mise à mort de l'apostat, celui qui quitte l'islam, est confirmée, à titre d'exemple, par le Code pénal arabe uniforme adopté à l'unanimité par le Conseil des ministres arabes de la justice en 1996.Nous nous bornons dans cette étude à montrer ce que disent les exégètes musulmans à travers les siècles à propos du verset 2:256.L'auteurSami A. Aldeeb Abu-Sahlieh. Chrétien d'origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l'Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 mars 2015
Nombre de lectures 2
EAN13 9781508723899
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.


ϲϣϼγϹ΍ϭ ϲΑήόϟ΍ ϥϮϧΎϘϟ΍ ΰϛήϣ
Centre de droit arabe et musulman
Zentrum für arabisches und islamisches Recht
Centro di diritto arabo e musulmano
Centre of Arab and Islamic Law


ϦϳΪϟ΍ ϲϓ ϩ΍ήϛ΍ ϻ
Nulle contrainte dans la religion
Interprétation du verset coranique
2:256 à travers les siècles


Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh



2ème édition








Ce livre peut être acquis auprès de
www.amazon.com
2015

1


Le Centre de droit arabe et musulman
Fondé en mai 2009, le Centre de droit arabe et musulman offre des consultations
juridiques, des conférences, des traductions, des recherches et des cours concernant
OH GURLW DUDEH HW PXVXOPDQ HW OHV UHODWLRQV HQWUH OHV PXVXOPDQV HW O¶2FFLGHQW
'¶DXWUH SDUW LO SHUPHW GH WpOpFKDUJHU JUDWXLWHPHQW GX VLWH ZZZVDPL-aldeeb.com un
ERQ QRPEUH G¶pFULWV

/¶DXWHXU
Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh.&KUpWLHQ G¶RULJLQH SDOHVWLQLHQQH &LWR\HQ VXLVVH 'RF
teur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités
(CNU-)UDQFH 5HVSRQVDEOH GX GURLW DUDEH HW PXVXOPDQ j O¶,QVtitut suisse de droit
comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en
Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de
nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

Éditions
Centre de droit arabe et musulman
Ochettaz 17
CH-1025 St-Sulpice
Tél. fixe: 0041 (0)21 6916585
Tél. portable: 0041 (0)78 9246196
Site: www.sami-aldeeb.com
Email: sami.aldeeb@yahoo.fr
© Tous droits réservés

2


Table des matières


Introduction
Partie I. Présentation du verset 2:256
1. Traduction
2. Ordre chronologique du Coran et théorie de l'abrogation
3. Interprétation sur la base du Coran et de la Sunnah
4. Les récits de Mahomet en rapport avec le verset 2:256
et les causes de la révélation
5. Les versets du Coran en rapport avec le verset 2:256
6. Sens du verset 2:256 et ses limites
7. Antagonisme avec les normes constitutionnelles et
internationales
Partie II. Les exégèses par ordre chronologique

3

5

7

7

10

14

15

17

23

25

27

Introduction

Dans un premier ouvrage intitulé "La Fatiha et la culture de la haine", nous avons
présenté l¶interprétation donnée au septième verset du premier chapitre du Coran à
travers les siècles. Ou pour être plus précis, nous avons rapporté et traduit
littéralement ou sommairement les propos de 88 exégèses anciennes et contemporaines
permettant de comprendre qui sont les gens contre lesquels Dieu est en colère, et qui
sont les égarés dans le passage suivant:
Dirige-nous vers le chemin droit. Le chemin de ceux que tu as gratifiés,
FRQWUH OHVTXHOV WX Q¶HV SDV HQ FROqUH HW TXL QH VRQW SDV pJDUpV
Dans le présent ouvrage, nous allons adopter la même méthode que dans le premier
ouvrage, mais cette fois en rapport avec le verset 256 du deuxième chapitre du Coran,
dont le libellé est le suivant:
Nulle contrainte dans la religion! La bonne direction s¶est distinguée du
fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu, tient à l¶attache la
plus sûre et imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur.
Les musulmans recourent souvent à la première phrase de ce verset afin de prouver
que l¶islam reconnaît la liberté religieuse. Or ceci est contredit, notamment, par un
récit de Mahomet disant: "Celui qui change de religion, tuez-le". La mise à mort de
l'apostat, celui qui quitte l'islam, est confirmée, à titre d'exemple, par le Code pénal
arabe uniforme adopté à l¶unanimité par le Conseil des ministres arabes de la justice
en 1996.(Q YRLFL OD WUDGXFWLRQ IUDQoDLVH GH O¶H[WUDLW SHUWLQHQW:
Article 162±L'apostat est le musulman, homme ou femme, qui abandonne la
religion islamique par une parole explicite ou un fait dont le sens est
indiscutable, insulte Dieu, ses apôtres ou la religion musulmane, ou falsifie
sciemment le Coran.
Article 163±L'apostat est puni de la peine de mort s'il est prouvé qu'il a
apostasié volontairement et s'y maintient après avoir été invité à se repentir dans
un délai de trois jours.
Article 164±Le repentir de l'apostat se réalise par le renoncement à ce qui a
constitué sa mécréance; son repentir est inacceptable s'il apostasie plus de
deux fois.
Article 165±Tous les actes de l'apostat après son apostasie sont considérés
comme nuls de nullité absolue, et tous ses biens acquis par ces actes reviennent
1
à la caisse de l'État.


1
Al-qanunal-jaza'i al-'arabi al-muwahhad, le Caire, sans date, adopté par les Ministres arabes de la
justice le 19 novembre 1996, p. 52. Texte sur: http://carjj.org/node/237.

5


La liberté religieuse a d'ailleurs posé des problèmes à toutes les religions. Ses
contours sont affirmés par l'article 2 alinéa 1 et l'article 18 de la Déclaration universelle
des droits de l'homme:
Article 2.1±Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés
proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment
de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de
toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou
de toute autre situation.
Article 18±Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de
religion: ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction
ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en
commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et
l'accomplissement des rites.
La clause de ce dernier article, qui parle de la liberté de changer de religion ou de
conviction, a provoqué une réaction très vive de la part des pays musulmans. Cette
question constitue probablement le plus important défi posé aux musulmans,
conscients du fait que la liberté religieuse peut signifier la disparition de l'islam, comme
O¶DIILUPHAl-Qaradawi: "Si l'islam ne tuait pas les apostats, il aurait disparu à la mort
1
de Muhammad", dit-il en citant le verset coranique 5:33 pour justifier la mise à mort
des apostats:
La rétribution de ceux qui guerroient contre Dieu et son envoyé, et qui
s'empressent de corrompre sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que
soient coupés leurs mains et leurs pieds opposés, ou qu'ils soient bannis de la
terre. Ils auront l'ignominie dans la vie ici-bas, et dans la vie dernière un très
grand châtiment.
Notre but n'est pas ici d'examiner tous les aspects de la liberté religieuse dans les
pays arabes et musulmans actuels, ni même le sens qui lui a été donné par les juristes
2
musulmans classiques et contemporains. Nous allons nous borner à montrer,
e
comme pour le 7verset de la Fatiha, ce que disent les exégètes musulmans à propos
du verset 2:256.
Cet ouvrage est divisé en deux parties. La première partie est cRQVDFUpH j O¶pWXGH GX
verset 2:256, et la deuxième présente les exégèses par ordre chronologique.


1
Voircette vidéo: http://goo.gl/bu1PcG.
2
Nousrenvoyons le lecteur intéressé à notre étude Le changement de religion en Egypte, 2014:
http://goo.gl/TfZ4dR

6

1. Traduction

Partie I.
Présentation du verset 2:256

Nous en donnons ici la version arabe, en orthographe uthmani et moderne, et cinq
traductions: la nôtre, celle de Hamidullah, celle de Zeinab Abdelaziz, celle de Malek
Chebel, et celle de Berque.
Orthographe uthmani
°iVVÙ¯¦°%ØUÄcXT°1SÅÓ¼¯×mÁÝÖWcC\-VÙE¥³[ÖÙ]C°%ÀiÕumWÛÜW"iV©ÛÏG°r¯ÛRPWmÙ¯,Y
Ï/̯ WÆÍÌk°Ý[|XTRNPW3_¡°Ý5YrVÙ2ÃSÙ®QXTÔoÄÈÙ¯\_Õ-W*Ôy
Orthographe usuelle
˸ ˸˸ ͉˵ ˸˸ ˸
ϡΎμ˶ϔ˸ϧ΍ϻ˴ϰ˴ϘΛϮϟ΍ΓϭήόϟΎΑ˴ϚδϤ˴Θ˸γ΍˶Ϊ˴Ϙ˴ϓ͉๡ΎΑ˸Ϧ˶ϣ˸Ά˵ϳϭ˶ΕϮ˵ϏΎτϟΎΑήϔϜϳ˸ϦϤ˴ϓϲ˴ϐϟ΍˴Ϧϳ˷˶Ϊϟ΍ϩ΍ήϛ˴ϻ
˴˴˵˶˴˸˵˶˴˸˶˶˴˶˸˴˴˶˷˴Ϧ˶ϣ˵Ϊ˸η͊ήϟ΍˴Ϧ͉ϴ˴Β˴Η˸Ϊϗ˶ϲ˶ϓ˴˴˶·
˴
Ϣϴ˶Ϡϋ ϊϴ˶Ϥγ ˵ ͉๡΍ϭ ΎϬϟ
˲ ˴ ˲˴ ˴˴
Notre traduction
Nulle contrainte dans la religion! La bonne direction s'est distinguée du
fourvoiement. Quiconque mécroit aux idoles et croit en Dieu, tient à l'attache la plus sûre et
imbrisable. Dieu est écouteur, connaisseur.
Autres traductions:
Hamidullah: Nulle contrainte en religion! Car le bon cheminV¶HVWdistingué deO¶pJD
rement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandisTX¶LOcroit en Allah saisitO¶DQVH
la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.
Zeinab Abdelaziz: Nulle contrainte en la religion. La droiture a été distincte de
O¶pJDUHPHQW &HOXL TXL PpFURLUD DX 7Ɨ÷njt HW FURLUD HQ $OODK V¶HVW FUDPSRQQp HQ
IDLW j O¶DQVH OD SOXV VROLGH TXL QH FRQQDvW SRLQW GH UXSWXUH $OODK (VW
2PQL-Audient, Tout-Scient.
Malek Chebel: IlQ¶\a pas de contrainte en religion, car la véritéV¶HVWdistinguée de
O¶HUUHXUQuant à celui qui rejette les idoles Taghout et croit en Allah, celui-là aura
prisO¶DQVHla plus solide, celle qui ne faiblit point. Allah est Celui qui entend tout,
Celui qui sait.
Berque: Point de contrainte en matière de religion: droiture est désormais bien
distincte d'insanité. Dénier l'idole, croire en Dieu, c'est se saisir de la ganse solide, que
rien ne peut rompre. Dieu est Entendant, Connaissant.
On constate dans ces traductions des points de convergence et des points de
divergence. Cela est dû aux termes arabes équivoques qui ont donné lieu à diverses
interprétations. Les exégètes commencent ainsi souvent par définir le sens des termes.
Reprenons donc les termes du verset en arabe et le sens qui leur est donné aussi bien
par les traducteurs que par les exégètes et les dictionnaires spécialisés:

7