Actualité d
252 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Actualité d'Erving Goffman, de l'interaction à l'institution

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
252 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Trente ans après sa disparition, Erving Goffman reste un auteur très commenté. Ce maître de la microsociologie a livré des clefs inestimables pour saisir "l'ordre de l'interaction" mais aussi les cadres (rituels, mentaux, institutionnels) à travers lesquels la société se (re)produit. Ses analyses des problématiques interculturelles ou de genre, la montée des "incivilités", "l'institutionnalisation généralisée" de la société sont d'une incomparable actualité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2015
Nombre de lectures 130
EAN13 9782336382210
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

ĐƚƵĂůŝƚĠ Ě͛ƌǀŝŶŐ 'ŽīŵĂŶ͕
ĚĞ ů͛ŝŶƚĞƌĂĐƟŽŶ ă ů͛ŝŶƐƟƚƵƟŽŶ
r
incroyaptuelle »
OpJXpH SDU FH VRFLRORJXH VH UpYqOH G·XQH IRUPLGDEOH HIÀFDFLWp SRXU DQDO\VHU
rgement,
action »,
quels la
)produit.

andicap.

e imposé.
’on peut
près leur
rtinente
vilités »,
nements

s et des
DXWHXUV FRQÀUPpV 6RFLRORJXHV DQWKURSRORJXHV VSpFLDOLVWHV GHV VFLHQFHV GH
gard sur
es textes
, encore
s qui sont
ualité et
VRQ HIÀFDFLWp DX WHUPH GH OD OHFWXUH GH FHV SDJHV XQH FHUWLWXGH V·LPSRVH
emain…

$X VRPPDLUH GH FHW RXYUDJH ÀJXUHQW

,6%1

e Vienneet

Amato,
tellani,
n Guillo,
-Piron,
Winkin.

dellier

^ŽƵƐ ůĂ ĚŝƌĞĐƟŽŶ ĚĞ
Pascal Lardellier

^ŽƵƐ ůĂ ĚŝƌĞĐƟŽŶ ĚĞ
ĐƚƵĂůŝƚĠ Ě͛ƌǀŝŶŐ 'ŽīŵĂŶ͕
ĚĞ ů͛ŝŶƚĞƌĂĐƟŽŶ ă ů͛ŝŶƐƟƚƵƟŽŶ

ĐƚƵĂů ƚĠ Ě͛ƌǀŝŶŐ 'ŽīŵĂŶ͕
ĚĞ ů͛ŝŶƚĞƌĂĐƟŽŶ ă ů͛ŝŶƐƟƚƵƟŽŶ








ACTUALITÉ D’ERVING GOFFMAN,
DE L’INTERACTION À L’INSTITUTION

&ROOHFWLRQDes Hauts et Débats

GLULJpH SDU 3DVFDO /$5'(//,(5

3URIHVVHXU j O¶8QLYHUVLWp GH %RXUJRJQH
SDVFDOODUGHOOLHU#XERXUJRJQHIU

7LWUHV SDUXVRX j SDUDvWUH

$OH[DQGUH (\ULqVLectures critiques en communication
$OH[DQGUH (\ULqVLa communication politweet
-HDQ&KULVWRSKH 3DULVRW GH %D\DUGPlus que la fraternité.
Plaidoyer pour une re-croissance sociale et morale
'DQLHO 0RDWWLLe Débat confisqué : l'école entre Pédagogues et
Républicains
$QQH 3DUL]RWLe Bibendum Michelin et ses Bibs. Mystère et
ministère d’un totem…sans tabous
&KULVWRSKH 'DUJqUH 6WpSKDQH +pDV FRGLULes porteurs de
stigmates. Entre expériences intimes, contraintes
institutionnelles et expressions collectives
5LFKDUG 'HOD\H 3DVFDO /DUGHOOLHU FRGLUL’Engagement, de la
société aux organisations
$OH[DQGUH (\ULqV Lacommunication politique, ou le
mentirvrai
/RwF 'URXDOOLqUHOrthographe en chute, orthographe en
chiffres
-DFTXHV 3HUULDXOWDialogue autour d’une lanterne. Une brève histoire
de la projection animée
(OLVH 0OOHUUne anthropologie du tatouagecontemporain.
Parcours de porteurs d’encre
$QQH 9DQ +DHFKWCrise de l’école, école de la crise
&KULVWRSKH 'DUJqUHInconcevable critique du travail
&ODXGH -DYHDXTrois éloges à contre-courant

Sous la direction
de Pascal Lardellier






Actualité d’Erving Goffman,
de l’interaction à l’institution

*
























L’HARMATTAN








































/¶+$50$77$1
UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH 3DULV

ZZZKDUPDWWDQIU
GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU
KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU

,6%1
($1

Remerciements

&HW RXYUDJH UDVVHPEOH OHV WH[WHV G¶XQ VpPLQDLUH WHQX j 'LMRQ OHV HW
QRYHPEUH GDQV OH FDGUH GX 0DVWHU 5HFKHUFKH
© &RPPXQLFDWLRQHW PpGLDWLRQVª VRXV OD GLUHFWLRQ VFLHQWLILTXH GH
3DVFDO /DUGHOOLHU

4XH OHV LQVWLWXWLRQV TXL RQW SULV SDUW j O¶RUJDQLVDWLRQ RX DX
ILQDQFHPHQW GH FHW pYpQHPHQW WURXYHQW LFL O¶H[SUHVVLRQ GH OD JUDWLWXGH
GHV SDUWLFLSDQWV GHV DXWHXUV HW GHV SXEOLFV


O¶pTXLSH 6 ©6HQVRULHO 6HQVLEOH 6\PEROLTXHª ODERUDWRLUH
&,0(26 ($ 8QLYHUVLWp GH %RXUJRJQH

3523(',$ ODERUDWRLUH GH UHFKHUFKH GX *URXSH ,*6 ,QVWLWXW
GH *HVWLRQ 6RFLDOH 3DULV TXL VRXWLHQW QRPEUH GHV DFWLRQV GH
3DVFDO /DUGHOOLHU DYHF FRQILDQFH ELHQYHLOODQFH HW JpQpURVLWp

/¶8)5 ©/DQJXHV HW &RPPXQLFDWLRQª
%RXUJRJQH TXL KpEHUJH OH 0DVWHU
© &RPPXQLFDWLRQ HW PpGLDWLRQV ª

8QLYHUVLWp GH
5HFKHUFKH

/¶,)6, ,QVWLWXW GH )RUPDWLRQ HQ 6RLQV ,QILUPLHUV GH 'LMRQ HW
SOXV SDUWLFXOLqUHPHQW /DXUHQFH /DJDUGH3LURQ HW -RFHO\Q
*XLOOR FKHYLOOHV RXYULqUHV GH O¶RUJDQLVDWLRQ GX VpPLQDLUH GRQW
FH OLYUH HVW LVVX

<YHV :LQNLQ TXL PLW SHQGDQW OHV GHX[ MRXUQpHV GX VpPLQDLUH
© *RIIPDQGH O¶LQWHUDFWLRQ j O¶LQVWLWXWLRQª VD VFLHQFH
JRIIPDQLHQQH DX VHUYLFH GHV FROOqJXHV HW GHV pWXGLDQWV DYHF
VLPSOLFLWp HW JpQpURVLWp 7RXWHV HW WRXV OXL HQ VDYHQW JUp