Animation socioculturelle

-

Français
248 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Depuis le début des années quatre-vingt-dix, les animateurs s'imposent comme corps professionnel constitué et, de la vision de l'animation en tant que fonction professionnelle, la définition d'un métier s'impose. S'il demande à être mieux défini et mieux visible, il ne saurait s'enfermer dans des frontières trop étroites, son sens même étant constitué par l'ouverture et l'adaptation à toutes les dimensions de la vie en société.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2011
Nombre de lectures 29
EAN13 9782296470941
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Animation socioculturelle
Pratiques multiples pour un métier complexe
Claudia della Croce, Joëlle Libois, Rima Mawad
Animation socioculturelle
Pratiques multiples pour un métier complexe
L’Harmattan
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56481-7 EAN : 978229654817
Table des matières INTRODUCTION ............................................................................ 11CHAPITRE 1.................................................................................... 15ANALYSE DE L’ACTIVITÉ ......................................................... 15Fondements ................................................................................ 15Travail prescrit – travail réalisé ................................................ 17L’intelligence pratique ............................................................... 20MÉTHODOLOGIE ......................................................................... 23Autoconfrontations ..................................................................... 23Croisement des regards.............................................................. 26Démarche ................................................................................... 28CHAPITRE 2.................................................................................... 33CONTEXTES HISTORIQUES ...................................................... 33ENSUISSE ROMANDE...................................................................... 33Première phase, les années d’après-guerre : l’émergence d’un nouveau concept ......................................................................... 36Deuxième phase, années 1950 - 1965 environ : la participation37Troisième phase, années 1968 – 1975 environ : l’approche politique et critique .................................................................... 38Quatrième phase, années 1975 – 1995 environ : l’animation se structure ..................................................................................... 39Cinquième phase 1995 - 2010 : l’animation socioculturelle et le travail social............................................................................... 40AULIBAN.......................................................................................44.Première phase, 1960 – 1974 environ : l’émergence des pratiques..................................................................................... 44Deuxième phase, 1975 – 1993 environ : l’animation dans l’urgence..................................................................................... 46Troisième phase, 1994 – 2010 : la professionnalisation ........... 47CHAPITRE 3.................................................................................... 51PRATIQUES SIGNIFICATIVES PAR DOMAINE .................... 51DÉCOUPAGES.................................................................................. 51LES DOMAINES ET LES PRATIQUES ENSUISSE ROMANDE................ 53Domaine psychosocial, sociothérapeutique et de la santé communautaire........................................................................... 53
Domaine de la socialisation, du développement communautaire et local, de l’éducation populaire au travers d’activités ........... 63Domaine associatif, militant et des Organisations non gouvernementales....................................................................... 69Domaine culturel........................................................................ 77Domaine du travail social hors murs ......................................... 86Domaine du développement durable, de l’écologie et de l’économie sociale...................................................................... 95LES DOMAINES ET LES PRATIQUES AULIBAN................................ 103Domaine de la santé et de la consommation............................ 103Domaine de la vie associative et du développement communautaire......................................................................... 107Domaine des loisirs, de la jeunesse et du bénévolat ................ 116Domaine de la citoyenneté et des droits de l’homme ............... 124
CHAPITRE 4.................................................................................. 133
TRANSVERSALITÉ DES PRATIQUES DANS LES DEUX PAYS ............................................................................................... 133
6
INTENTIONS................................................................................... 133LIBRE ADHÉSION ET DÉFINITION DES BESOINS.............................. 133INDIVIDUEL ET COLLECTIF............................................................ 137DIRIGER ET LAISSER LA PLACE:UN PARADOXE............................ 139MÉTIER DU LIEN............................................................................ 141CRÉATIVITÉ:ENTRE NORME,MARGE ET LIBERTÉ......................... 146MISE EN JEU DU CORPS ET QUALITÉ DE PRÉSENCE......................... 149MULTIFONCTIONNALITÉ ET POSTURES DANS LACTIVITÉ............. 153Fonctions variées ..................................................................... 153Fonction de médiation culturelle ............................................. 156Fonction de coordination ......................................................... 158Fonctions stratégique et opérationnelle................................... 160Fonctions de facilitation........................................................... 162OUTILS ET MÉTHODES................................................................... 165Méthodologie de projet ............................................................ 165Démarche participative et démocratique ................................. 170Animation de groupe, conduite de réunion et dynamique de groupe....................................................................................... 172Contrôle, modèle et non-directivité.......................................... 175Neutralité, influence, communication ...................................... 177IDENTITÉ ET ÉVOLUTION DU MÉTIER............................................. 181Processus de professionnalisation ........................................... 181Identité et reconnaissance ........................................................ 183Identité et environnement du travail ........................................ 186Visibilité et résultat .................................................................. 189
Processus d’autoconfrontation collective ................................ 196CHAPITRE 5.................................................................................. 199REGARDS CROISÉS SUR LES PRATIQUES .......................... 199CONFRONTATIONS COLLECTIVES.................................................. 199SPÉCIFICITÉ DES CONTEXTES........................................................ 199PUBLICS DIFFÉRENCIÉS................................................................. 201IDENTITÉ PROFESSIONNELLE......................................................... 203LA CRÉATIVITÉ AU CŒUR DU MÉTIER............................................ 206POSTURES,RÔLES ET FONCTIONS.................................................. 207CULTUREL ET SOCIOCULTUREL..................................................... 212DÉPASSER LES REPRÉSENTATIONS SOCIALES STIGMATISANTES.... 214FINANCEMENT DE LACTIVITÉ612.......................................................DIMENSION SOCIOPOLITIQUE DE LANIMATION............................. 218DIRE SES PRATIQUES ET CONFRONTER LES POINTS DE VUE........... 219CONCLUSION............................................................................... 221BIBLIOGRAPHIE ......................................................................... 233OUVRAGES.................................................................................... 233ARTICLES...................................................................................... 239REVUES......................................................................................... 241RECHERCHES.....4.1..2.........................................................................CONFÉRENCES............................................................................... 242
7
Remerciements Nous remercions l’équipe de recherche constituée de Maëlle Dubath, Carole Nehmé, Maya Rechdane, Nabil Whaybé. 1 Nous remercions le réseau de compétences CEDIC et la HES-SO (Haute école spécialisée de Suisse occidentale) qui ont accepté de financer la recherche et la publication, la Haute école de Travail social et de la santé – EESP – Lausanne et la Haute école de Travail social – HETS – Genève, l’École libanaise de formation sociale – ELFS, le Conseil de la recherche de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth qui nous ont octroyé du temps et des ressources pour ce travail. Nous remercions Séverine Holdener, qui a mis en page cet ouvrage et a contribué à sa qualité par une relecture attentive. Nous remercions Jean-Claude Gillet qui a bien voulu nous publier dans sa collection et a eu la gentillesse de faire une lecture fine et approfondie de notre manuscrit et nous a fait nombre de suggestions pertinentes. Enfin, nous remercions les collègues des écoles impliqués dans le réseau Analyse de l’activité qui, lors d’échanges riches et passionnants, nous ont permis de progresser dans notre réflexion.
1 Centre d'études de la diversité culturelle et de la citoyenneté dans les domaines de la santé et du social.
Cet ouvrage comporte cinq chapitres : Le premier chapitre décrit l’approche de l’analyse de l’activité et donne au lecteur quelques indications méthodologiques à partir desquelles nous avons conduit notre recherche. Le second chapitre comprend une description des contextes historiques de l’animation socioculturelle dans les deux pays au sein desquels nous avons observé et analysé les pratiques professionnelles. Le troisième chapitre comporte l’analyse des éléments significatifs des pratiques par domaine pour chacun des deux pays. Ces axes significatifs du métier ont été identifiés à partir de séquences d’activité filmées et commentées par les professionnels. Le quatrième chapitre s’intéresse à faire ressortir les transversalités de ces thématiques dans les différents domaines analysés dans les deux pays. Enfin le cinquième et dernier chapitre propose un regard croisé sur les pratiques entre la Suisse romande et le Liban.