//img.uscri.be/pth/b042985bd98ecb544ce86b59f10e4bc0cca9cdb5
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Au bal des surintendantes

De
252 pages
Les conseillères du travail, autrefois appelées surintendantes d'usines, poursuivent la construction du travail social en entreprise. Ces professionnelles pensent l'activité humaine au travail avec des gestes inventifs, agiles mais parfois empêchés. Cet ouvrage croise analyses, réflexions théoriques et regards sur la pratique pour rendre hommage à leurs actions et engagements.
Voir plus Voir moins
centenaire de ce titre professionnel singulier, l’affiche de couverture rappelle cette manifestation festive. Aujourd’hui dénommées conseillères du travail, ces femmes poursuivent, avec les assistantes de service social, la construction du travail social en entreprise. Cet ouvrage retrace leurs pas et leurs gestes « superficiels par profondeur », pour reprendre une expression nietzschéenne, inventifs et agiles mais aussi hésitants et parfois empêchés. Ces professionnelles, si souvent reléguées aux coulisses du privé et de l’individuel, montrent ici, à travers leurs engagements et leurs actions, leur vitalité pour penser collectivement l’activité humaine au travail. Croisant analyses, réflexions théoriques et regards sur les pratiques, ce livre répare un oubli. Il relate combien l’entreprise, d’hier à aujourd’hui, a besoin d’un service social du travail et de femmes pour faire face à ses grands défis !
Ouvrage coordonné par Véronique Bayer
Au bal des surintendantes
Histoire(s) du travail social en entreprise 1917-2017
Préface de Dominique Lhuilier
Au bal des surintendantes Histoire(s) du travail social en entreprise 1917-2017
TessitureS
propose deux collections qui abordent les questions du social par des formes et des sensibilités différentes. Notre démarche s’appuie sur le principe d’une autorisation de parole qui ne serait pas confisquée par un statut.
Collection recherches études réseau TessitureS Cette collection met l’accent sur des pratiques d’accompagnement de recherche action et leur valorisation par la publication.
Que produit une sociologie impliquée et agissante ? Comment les acteurs s’approprient-ils les méthodes, les outils pour réinterroger les politiques, les dispositifs, les pratiques et leurs effets sur les questions sociales et environnementales ? Regards croisés, paroles diversifiées qui densifient la compréhension et donnent à entendre la multiplicité des points de vue et des pratiques. L’écriture collective est prise ici comme moyen de mettre en mouvement, de partager, de coproduire, de prendre de la distance.
Déjà parus : Anne Olivier (dir.),Sexe, genre et travail social, 2010 Anne Olivier (dir.),L’expérience d’un observatoire de la jeunesse, 2010 Pierre Bertaut & Michel Cotto (coord.),La solidarité des générations c’est l’avenir !, 2014 Marie Mormesse,L’évaluation du travail social : une nécessité impossible?, 2015 Christiane Jean-Bart,Autisme : le sacrifice invisible,2015 Xavier Dessane,Le téléphone portable : un outil éducatif ?, 2016 Samuel Schiro, Il était une fois un centre social, 2017 Claire Weil,L’enfant en situation de handicap, 2017
Collection TessitureS Littératures Cette collection propose des éclairages différents sur les mondes sociaux.
Déjà parus : Claude Rouyer,Tu viens avec moi, 2010 Patrick Cauche,Souvenirs et itinéraire d’un enfant de la DASS, 2013 Enrique Garcia,Jusqu’à la moelle, 2014
Ouvrage coordonné parVéronique BAYER
Au bal des surintendantes
Histoire(s) du travail social en entreprise 1917-2017
Préface de Dominique Lhuilier
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13619-6 EAN : 9782343136196
À Cécile Brunschvicg (1877-1946)
Remerciements à… Toutes les conseillères du travail en formation et sur le terrain à qui je dois l’énergie de continuer à transmettre et à me renouveler pour faire vivre cette formation et ce métier ; Anne Olivier, directrice de collection chez l’Harmattan, qui nous a ouvert sa collection TessitureS et qui a toujours exprimé son enthousiasme pour cet ouvrage ; Claude Rouyer, un passeur et un féministe en actes, qui a orchestré avec précision le secrétariat de rédaction de cet ouvrage qui n’aurait pas vu le jour sans son travail ; Marie Mormesse et Pascale Rousseau, mes fidèles compagnes du pôle « encadrement et travail » qui, pendant que je coordonnais ce livre, ne ménageaient pas leurs efforts pour tenir l’activité quotidienne du service et donnaient voix aux conseillères du travail d’hier et d’aujourd’hui ; Nicolas Antenat témoin privilégié de mes questionnements qui a chassé fautes et coquilles Delphine Nebout, qui a croqué les conseillères du travail d’aujourd’hui avec ses dessins ; Marianne Modak qui, sans défection aucune, me soutient et contribue à porter et à écrire la voix des femmes dans l’action sociale. Aux auteures bien sûr (par ordre d’apparition), sans qui ce livre n’aurait pas pris chair : Dominique Lhuilier, une référence pour comprendre les enjeux du travail et qui, dès ma prise de poste, était à mes côtés pour illuminer à son image cette formation ;
9