Cote dIvoire: La reinvention de soi dans la violence

-

Livres
274 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

The dramatic sociopolitical crisis which befell Côte d'Ivoire in September 2002 gave birth to an unprecedented political zeal. Immigration, the other, ethno-nationalism, nationalism, patriotism, civil war, youth at risk - such are the words that describe the Côte d'Ivoire' situation. Attempts to explain the 'crisis' in this country, known in recent past as 'relatively peaceful', mainly happen through media 'sensationalism'. This translates at the same time the almost complete control of the scoop media which renders the understanding of the situation only possible through such outlets. The ability of media professionals to coin words through which social history is reflected upon has the effect of complicating the task of social and human sciences while also appearing as stimulating at the same time. Understanding complex situations is now a crossroad of confusion between the simple and the simplified. The challenge for social and human sciences is, therefore, to resume its rightful place by presenting social and political realities in their complexity. Contributions in this book attempt to rid simple words of their excessive simplification to enable an understanding of social and political ills as well as the sense of history. This book is to be taken as a look from within. The challenge here is to take a step back and disconnect the real from the surprising which prevents a deep analysis of realities emanating from a historical process that is relatively long. At the heart of that process resides the paradoxical re-invention of the self through violence, though in the name of democracy. The 2010 post-electoral crisis and the intensity of the violence which characterized it are once again a demonstration of the relevance of the violence-democracy paradox and the on-going exercise of objectivity.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 décembre 2011
Nombre de visites sur la page 6
EAN13 9782869785205
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0062 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire
La réinvention de soi dans la violence
Sous la direction de
Francis Akindès
Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique DAKAR
©CODESRIA 2011 Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique Avenue Cheikh Anta Diop Angle Canal IV BP 3304 Dakar, 18524, Sénégal Site web: www.codesria.org
ISBN: 978-2-86978-328-7
Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne doit être reproduite ou transmise sous aucune forme ou moyen électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l’enregistrement ou l’usage de toute unité d’emmagasinage d’information ou de système de retrait d’information sans la permission au préalable du CODESRIA.
Mise en page : Djibril Fall Couverture : Ibrahima Fofana Impression : Imprimerie Graphi plus, Dakar, Sénégal
Distribué en Afrique par le CODESRIA Distribué ailleurs par African Books Collective www.africanbookscollective.com
Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) est une organisation indépendante dont le principal objectif est de faciliter la recherche, de promouvoir une forme de publication basée sur la recherche, et de créer plusieurs forums permettant aux chercheurs africains d’échanger des opinions et des informations. Le Conseil cherche ainsi à lutter contre la fragmentation de la recherche dans le continent africain à travers la mise en place de réseaux de recherche thématiques qui transcendent toutes les barrières linguistiques et régionales.
Le CODESRIA publie une revue trimestrielle, intituléeAfrique et Développement, qui se trouve être la plus ancienne revue de sciences sociales basée sur l’Afrique. Le Conseil publie égalementAfrika Zamaniqui est une revue d’histoire, de même que laRevue Africaine de Sociologie; laRevue Africaine des Relations Internationales (AJIA) et laRevue de l’Enseignement Supérieur en Afrique.Le CODESRIA co-publie également laRevue Africaine des Médias ; Identité, Culture et Politique : un Dialogue Afro-Asiatique ; l’Anthropologue africainainsi que Sélections Afro-Arabes pour les Sciences Sociales.Les résultats des recherches, ainsi que les autres activités de l’institution sont aussi diffusés à travers les « Documents de travail », le « Livre Vert », la « Série des Monographies », la « Série des Livres du CODESRIA », les « Dialogues Politiques » et le «Bulletin du CODESRIA ».Une sélection des publications du CODESRIA est aussi accessible au www.codesria.org
Le CODESRIA exprime sa profonde gratitude à la Swedish International Development Corporation Agency (SIDA/SAREC), au Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI), à la Ford Foundation, à la Fondation MacArthur, à la Carnegie Corporation, à l'Agence norvégienne de développement et de coopération (NORAD), à l’Agence Danoise pour le Développement International (DANIDA), au Ministère Français de la Coopération, au Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD), au Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas, à la Fondation Rockefeller, à FINIDA, à l'Agence canadienne de développement international (ACDI), à l'Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), à TrustAfrica, à l’UNICEF, à la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) ainsi qu’au Gouvernement du Sénégal pour le soutien apporté aux programmes de recherche, de formation et de publication du Conseil.
Sommaire
Liste des sigles et acronymes ..............................................................................vii Présentation des contributeurs ............................................................................ix
Introduction Francis Akindès................................................................................................ xi
Section I : La crise de gestion de la diversité
Chapitre 1.La Côte d’Ivoire depuis 1993 : la réinvention risquée  d’une nation Francis Akindès................................................................................................. 3
Chapitre 2.La politique publique de l’étranger et la crise sociopolitique  en Côte d’Ivoire Alfred Babo..................................................................................................... 39
Chapitre 3.Les enjeux politiques de l’immigration d’origine  ouest-africaine dans la presse écrite en Côte d’Ivoire  (1990-2007) Roch Yao Gnabeli............................................................................................. 63
vi
Côte d’Ivoire : la réinvention de soi dans la violence
Section II : Les imaginaires de la crise
Chapitre 4.Conflit et mobilisations patriotiques en Côte d’Ivoire :  les protagonistes entre imaginaire national  et positionnement politico-économique Dakouri Gadou............................................................................................... 85
Chapitre 5.Musique populaire moderne et coproduction  de l’imaginaire national en Côte d’Ivoire Auguste Aghi Bahi......................................................................................... 133
Section III : Les enjeux politiques de la violence
Chapitre 6.Le coup d’État de décembre 1999 ou la fin  de l’« exception militaire ivoirienne » : les mutations  de l’armée ivoirienne depuis 1960 Azoumana Ouattara..................................................................................... 169
Chapitre7.patrie » Jeunesse, idéologisation de la notion de «  et dynamique conflictuelle en Côte d’Ivoire Francis Akindès et Moussa Fofana................................................................ 213
Conclusion Francis Akindès.......................................................................................... 251
e 43 BIMA ADIACI
ADO AJSN APWê BIMA CECOS CEDEAO CNRD CNLB CNSP COJEP CONARECI DJ ELAN FANCI FDS FESCI FIDH FLGC FLGO FLZ FN FNLTCI FPI GPP JCGC JFN JFPI JRDACI
LIDHO MEECI
Liste des sigles et acronymes
Bataillon d’Infanterie de Marine Association de Défense des Intérêts des Autochtones de Côte d’Ivoire Alassane Dramane Ouattara Alliance des Jeunes pour le Sursaut national Alliance des Patriotes Wê Bataillon d’Infanterie de Marine Centre de Commandement des Opérations de Sécurité Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest Congrès national de la Résistance pour la Démocratie Cercle national pour la Libération de Bouaké Comité national de Salut public Congrès panafricain des Jeunes Patriotes Coalition nationale des Résistants de Côte d’Ivoire Disc Jockey Éthique et Légalité pour l’Avenir de la Nation Forces armées nationales de Côte d’Ivoire Forces de Défense et de Sécurité Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire Fédération internationale des Ligues des Droits de l’Homme Front de Libération du Grand Centre Front de Libération du Grand Ouest Front de Libération du Zanzan Forces nouvelles Front national de Libération totale de la Côte d’Ivoire Front populaire ivoirien Groupe patriotique pour la Paix Jeunesse consciente du Grand Centre Jeunesse Forces nouvelles Jeunesse du Front populaire ivoirien Jeunesse du Rassemblement démocratique africain-section de Côte d’Ivoire Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme Mouvement des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire
viii
MIDI
MIDH MJP MPCI MPGO MUNIRCA ONG PDCI PDCI-RDA
PIB PIT RDA RDR RGP RGPH RTI SOAF SYNARES UEMOA UPLTCI
Côte d’Ivoire : la réinvention de soi dans la violence
Mouvement ivoirien pour la Défense des Institutions de la République Mouvement ivoirien des Droits humains Mouvement pour la Justice et la Paix Mouvement patriotique de Côte d’Ivoire Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest Mission des Nations Unies pour la Centrafrique Organisation non gouvernementale Parti démocratique de Côte d’Ivoire Parti démocratique de Côte d’Ivoire–Rassemblement démocratique africain Produit intérieur brut Parti ivoirien des Travailleurs Rassemblement démocratique africain Rassemblement des Républicains Recensement général de la Population Recensement général de la Population et de l’Habitat Radio Télédiffusion ivoirienne Solidarité africaine Syndicat national de la Recherche et de l’Enseignement supérieur Union monétaire Ouest-Africaine Union des Patriotes pour la Libération totale de la Côte d’Ivoire
Présentation des contributeurs
Francis Akindès est sociologue. Professeur des universités, il est président du Conseil scientifique de l’Université de Bouaké (Côte d‘Ivoire) et chef du Département d’Anthropologie et de Sociologie au sein de la même université. Il est également chercheur associé à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement - France) et à CRISE (Université d’Oxford) et professeur invité dans plusieurs universités. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages aussi bien dans le champ de la sociologie des mutations politiques et économiques que de l’analyse des politiques publiques de lutte contre la pauvreté.
Alfred Babo est sociologue, Maître-assistant à l’Université de Bouaké en Côte d’Ivoire. Ses centres d’intérêt couvrent les questions foncières, le développement rural. Ces dernières années, il a axé ses recherches et ses plus récentes publications sur la crise sociopolitique en Côte d’Ivoire. Actuellement, il travaille sur l’implication des jeunes en tant que membres de la société civile dans l’évolution du processus de sortie de crise. Il est membre du CODESRIA, de l’American Political Science Association (APSA), et de la Société Suisse d’Études Africaines (SSEA).
Auguste Aghi Bahi est Maître de conférences à l’UFR Infor mation Communication et Arts et chercheur au Centre d’Études et de Recherche en Communication (CERCOM) de l’Université de Cocody-Abidjan (Côte d’Ivoire). Il enseigne la sociologie des médias et est l’auteur de plusieurs articles publiés dans différentes revues ivoiriennes et internationales.
Dakouri Gadouest anthropologue, Maître-assistant à l’Institut d’Ethno-sociologie (Université de Cocody-Abidjan). Ses travaux de recherche interrogent les problématiques qui traversent la quête et/ou la conservation de la santé spirituelle, biologique et écologique. Il a codirigé et collaboré à plusieurs ouvrages. Il travaille actuellement sur la sorcellerie et la délivrance dans les mouvements pentecôtistes en Côte d’Ivoire.
Moussa Fofanaest doctorant en Sociologie à l’Université de Bouaké. Il prépare une thèse sur les trajectoires sociales et l’engagement des jeunes combattants de la rébellion en Côte d’Ivoire.