Diplomate au pays des jeunes

Diplomate au pays des jeunes

-

Livres
188 pages

Description

Comment fait-on, en tant que travailleur social mandaté au sein de politiques faisant la guerre à l'insécurité, à la délinquance juvénile, pour être crédible auprès des jeunes en chair et en os qui en forment le public dit « cible » ? De quel côté est-on ? Cette ethnographie assume une problématisation de terrain fondée sur un vécu concret, les noeuds du quotidien, les émotions incorporées et ancrées, voire sur un objectif de survie : « Comment s'en sortir ? ».

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 mai 2019
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782806110091
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
tiîcat « Islam dans le monde contemporain ». Ses
9HSMIKG*baeejg+
Maryam Kolly
PASSEURS DE MONDES ETHNOGRAPHIES CLINIQUES
DIPLOMATE AU PAYS DES JEUNES
4
Histoires de travail social, de quartier et d’école Histoires dedrariet delamands
Préface d’Isabelle Stengers
DIPLOMATE AU PAYS DES JEUNES
Collection « Passeurs de mondes. Ethnographies cliniques »
L’ethnographîe cînîque des mondes contemporaîns tente de ressaîsîr, au pus près de ’expérîence vécue, es ééments es pus vîfs des mutatîons socîaes, cuturees, psy-chîques d’aujourd’huî. Ee décoîsonne es dîscîpînes et es professîons pour appré-hender es effets de ces mutatîons sur es reatîons socîaes, es parcours de vîe, es subjectîvîtés, es dynamîques famîîaes et communautaîres. Grâce à des enquêtes de terraîn de ongue durée, des pratîcîens-chercheurs décrîvent, formuent, anaysent es boueversements des contextes de vîe, es souffrances et es trouvaîes des sujets et des coectîfs, eurs capacîtés d’actîon, d’înventîon, de recréatîon.
En modernîté însécurîsée, a vîoence peut devenîr structuree. En déréguant es sys-tèmes de protectîon tradîtîonnee et ceux des États-natîons, a gobaîsatîon expose de arges pans des popuatîons aux exîs, aux précarîsatîons socîaes, aux chocs înter-cutures et aux atteîntes psychîques. Entre socîocutures ocaes et înjonctîons gobaes, es sujets se brîcoent dans ’încertîtude et ’ambîvaence. Les mîses au ban, a peur, a méiance, a jaousîe peuvent marquer es îens socîaux. Des traumatîsmes coectîfs produîsent des effets dévastateurs sur pusîeurs génératîons. Cependant, des transmîs-sîons créatrîces préservent, reancent et apaîsent es sujets, des communautés recréent des îens quî es sécurîsent, de nouvees formes de socîaîté se cherchent et se tîssent sur fond d’întercuturaîté.
Pour décrypter es transformatîons des subjectîvîtés, des vîes de famîes et des îens socîaux, des cînîcîens-chercheurs se mettent à ’écoute des dîvers savoîrs en présence : ceux qu’éaborent personnes et cutures, ceux quî émanent des professîonnes împî-qués, ceux quî émergent des démarches de recherche en scîences humaînes. Is ex-porent es ressources des sujets et des groupes, maîs aussî es modes d’înterventîon es pus adaptés aux codes, sensîbîîtés, aspîratîons des personnes. Comme cînîcîens et comme chercheurs, îs înterrogent, au pus près des parcours bîographîques, ’împact des poîtîques pubîques et es condîtîons de a cîtoyenneté.
Déjàparus:
Dîrectîon de coectîon :Jean-Luc Brackeaîre, Pascae Jamoue et Oîvîer Servaîs
Yoande Verbîst,Le trauma comme processus. Vécus et expériences de la lésion cérébrale, ISBN : 978-2-8061-0255-3, 2015.
Cathy Cauîer et Frédérîque Van Leuven,Grandir avec des parents en souffrance psychique, ISBN : 978-2-8061-0342-0, 2017.
Marîe-Odîe Godard,Docteur Naasson Munyandamutsa,’UMUPFUMU, ISBN : 978-2-8061-0443-4, 2019.
A
U
PASSEURS DE MONDES ETHNOGRAPHIES CLINIQUES
Maryam Kolly
DIPLOMATE PAYS DES JEUN
E
S
Histoires de travail social, de quartier et d’école Histoires dedrariet deLamandsPréface d’Isabelle Stengers
Photo de couverture : Hugo Van der Vennet et Maryam Kolly
D/2019/4910/15
© Academia-L’Harmattan s.a.
Grand’Pace, 29
B-1348 LOUVAINLANEUVE
ISBN : 978-2-8061-0449-6
Tous droîts de reproductîon, d’adaptatîon ou de traductîon, par queque procédé que ce soît, réservés pour tous pays sans ’autorîsatîon de ’édîteur ou de ses ayants droît.
www.editions-academia.be
Remerciements
Remerciements
Mercî à ’équîpe d’Academîa / « Passeurs de mondes », à Jean-Luc Brackeaîre, Oîvîer Servaîs, Sîdonîe Maîssîn, Marîe Teîer et, surtout, mercî à Pascae Jamoue d’avoîr faît aboutîr ce projetin concreto. Mercî à Bîa Chuîtar et Zekî Oguz pour ’înestîmabe contrîbutîon à ce portraît de asubcultureurbaîne îssue de ’îm-mîgratîon postcoonîae. J’en proite pour sauer es coègues de a pérîode concernée avec quî j’aî apprîs beaucoup de choses – spécîa saut à Manza. Ce îvre est né de ’admîratîon devant a nobesse d’âme de gens du métîer croîsés cî et à. Mercî aux jeunes pour cette vîtaîté face à ’épreuve – j’aî perdu de vue certaînes et certaîns, j’aî encore des nouvees d’autres : Yassîne, Zoueîkha M., Bouchra P., Nordîne M., Saîd K., Khaîd S., Hîcham N., Souiane A., Jama R., Souha S., Sarah S.… Mercî à Isabee Stengers (!), mercî à Marcee Stroobants (!), à toute ateamdu GECo de ces années-à (Groupe d’Études Constructîvîstes), d’avoîr soutenu ce travaî à des moments cés de sa progressîon : mîe mercîs tout partîcuîèrement à Benedîkte Zîtounî maîs aussî à Nîcoas Prîgnot, Nathaîe Trussart, Feur Courtoîs, Katrîn Sohdju, Davîd Jamar, Dîdîer Debaîse, etc. Dans e même paysage, mercî à Marîanne Van Leeuw-Kopewîcz. Mercî à ce refuge de a phîosophîe pragma-tîque, de a non-hîérarchîsatîon des savoîrs, de a non-objectîvîté et de a puraîté ontoogîque. Mercî à Farîd E Asrî et à sa joîe (conta-gîeuse) de penser. Mercî à Nadîa Fadî de combîner puîssance de subversîon etcaring. Mercî à ’un et ’autre de contrer atendance lourde, cee d’une déinîtîon monoîthîque, unîatérae et ascen-dante de ’« îsam »… dont n’ont surtout pas besoîn nos jeunes. Mercî aux proches grâce à quî on avance : Anne Waerenburgh, Mona Habîbîzadeh, Gîuseppe Facone, Sepîdeh Labanî, Lorent Corbee, Danîee Deffayet, Shahîn Esampanah, Akbar Koy, Aî Koy. Mercî à Chrîstîan et Armîn Poëtînî pour e passé, e présent et e futur.
5
Hé Tarik, comment tu vas ?
Ça va, comme tous les jours. J'ai le démon, faut le tempérer.
Je vois que t'es bien entouré.
Ouais mais quand j'étais dans le trou : personne. Je m'en bats les reins.
T'es sérieux ?
Je suis sérieux. Ouais, je leur donnerais ma bite.
T'es sérieux ?
Ouais QLF. Pour eux, je donnerais ma vie. (…)
Et donc là ?
Et donc rien, ça ne me rend pas plus heureux.
Et l'amour ?
Je n'en ai pas et je ferai bien plus d'euros.
Hein, c'est triste.
Ouais. Hé, tranquille, c'est la vie.
Vraiment triste.
Hé, ne me fais pas comme la psy !
T'as beaucoup de haine, tu sais ?
Sans ça, je serais mort.T'es fou toi, t'es fou toi.
Hé ! C'est moi ou tu saignes ?
Je ne saigne pas. Regarde. Je rigole ! T'es fou toi, t'es fou toi. De toutes façons, je n'ai pas besoin d'eux.
Mais, ah bon, t'as besoin de qui ?
J'ai ma miff, ouais, j'ai Dieu, non, je ne suis pas de ces harkis. (…)
T'es trop fier !!
Je n’ai que ça, sa mère. Hein mira mira mira.
Des épreuves t'attendent.
Je sais. T'inquiète, mira mira mira.
Salut, salut, salut, salut, salut, salut, salut…
© PNL,Luz de Luna(2016). Écrit par : Ademo, N.O.S, NKF
Préface d’Isabelle Stengers
Préface d’Isabelle Stengers
PréfacerDiplomate au pays des jeunes, c’est d’abord avoîr ’occasîon de dîre que încroyabe cadeau a été pour moî a manîère dont Maryam Koy a reprîs et mîs au travaî, c’est-à-dîre donné vîe 1 à, a proposîtîon que j’aî rîsquée à propos des scîences socîaes . Ee a donné corps à ce quî étaît avant tout un possîbe spécuatîf îssu du projet de puraîser actîvement es pratîques scîentîiques pour tenter d’en inîr avec a trîste hîérarchîe avec a physîque au sommet, quî seue peut prétendre déchîffrer ce qu’on appee es oîs de a nature, et es maheureuses scîences socîaes tout en bas, asservîes à des méthodes censées assurer une vague ressembance avec es résutats trîomphants de a premîère.
Je voudraîs, en queques îgnes, sîtuer a manîère dont a igure du dîpomate est née de ce projet, ain de donner toute sa portée à ’essaî de Maryam Koy et à a manîère dont cet essaî pose, dans un cas concret, a questîon de a pratîque des scîences socîaes.
La igure du dîpomate est une igure pratîque. Ee n’a de sens que sî es scîences ne sont pas déinîes à partîr d’îdéaux généraux tes ’objectîvîté ou a ratîonaîté, maîs à partîr de ce que chacune déinît comme une réussîte, c’est-à-dîre aussî aux rîsques d’échec quî font partîe întégrante de a recherche.
Cecî étaît facîe pour es scîences dîtes expérîmentaes, dont a physîque est a pîonnîère. Au aboratoîre s’înventent des dîs-posîtîfs dont a réussîte est ’obtentîon de faîts capabes de témoî-gner pour une înterprétatîon détermînée de ce qu’îs sîgnîient. Le rîsque aors – ce quî préoccupe tous es coègues concernés par ce témoîgnage, ce quî anîme eurs controverses éventuees – est a questîon : e faît est-î un témoîn iabe ? Ne peut-on entendre autrement ce que e chercheur prétend uî faîre dîre ? Ou aors, pîre, n’est-î pas un faux témoîn ? Ce qu’on appee un artefact, créé souvent sans e vouoîr par un dîsposîtîf quî est uî-même res-ponsabe de ce quî a été obtenu ?
1 J’entends scîences socîaes au sens arge, car un humaîn est toujours partîe prenante de socîétés dîverses et enchevêtrées. 9