//img.uscri.be/pth/c92405b8398ea318e25346e7ed4414c93387305d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 18,00 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Feuillets de graphologie n°3

De
94 pages
L'observation est la première démarche pour prendre un contact méthodique avec une écriture, et comporte des étapes, pour constituer une DEFINITION. L'Impression d'ensemble, comme approche globale, détermination d'un MILIEU GRAPHIQUE, repérage des ESPECES qui sont classées en fonction de leur présence tous genres confondus. Les Espèces sont regroupées en SYNDROMES. D'autres éléments interviennent comme l'Organisation de la Page, la Mise en page, la Signature et l'Appui de la plume sur le papier. La Définition précède l'INTERPRETATION, dont elle est le support.
Voir plus Voir moins

Technique de l'écriture

Graphologie Collection dirigée par Monique Genty
Les lecteurs pourront, par l'intermédiaire de différents auteurs, découvrir la graphologie et élargir ou approfondir leur connaissance de cette discipline qui permet de mieux comprendre la personnalité humaine. Chaque ouvrage enrichit la réflexion, ouvre des perspectives et permet au travers de l'acquisition progressive d'une méthode de se familiariser avec l'écriture. Cette collection est destinée aussi bien aux graphologues qu'à ceux qui, sensibles à une trace laissée sur le papier, cherchent à en comprendre toute la portée et la signification.

Déjà parus
M. DESURVIRE, LES FEUILLETS E GRAPHOLOGIE Les bases D n02. jaminiennes. Les genres et les espèces, 2005.

M. DESURVIRE, LES FEUILLETSDE GRAPHOLOGIEn° 1 : Les bases
jaminiennes. Le geste graphique, 2005. M. DESURVIRE, Graphologie et recrutement, 2005. M. GENTY, L'être et l'écriture dans la psychologie jungienne. R. OLlV AUX, Pédagogie de l'écriture et graphothérapie. F. WITKOWSKI, Psychopathologie et écriture.

FEUILLETS

DE GRAPHOLOGIE

Marcelle Desurvire

-3-

Technique de I ëcriture
L' observation

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan

Hongrie

Kônyvesbolt Kossuth L. u. 14-16 1053 Budapest

L'Harmattan Italia Via Degli Artisti, 15 10124 Torino IT ALlE

Du même auteur dans cette collection
Graphologie et recrutement, 2005.

cg Masson, 1990

cgL'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8359-7 EAN : 9782747583596

Avant-propos
« Le véritable observateur fait la synthèse d'abord, car il ne peut rien observer qui ne fasse partie d'un Tout. Mais après, il revient vérifier et confirmer chacun des gestes dans le détail. Alors se fait la vérification. » (Marcel JOUSSE, 'anthropologie du Geste, L Gallimard, Paris, 1974.)

Les Feuillets de Graphologie rassemblent une expérience pédagogique de vingt années, menée en parallèle avec une activité de graphologue en entreprise, qui a permis de confronter les théories avec les réalités des comportements. Il était inutile de répéter les notions de graphologie classique, que d'excellents manuels ont développées ces dernières années, ce travail est un apport complémentaire, sur des thèmes ayant fait l'objet de conférences ou d'articles et sur des auteurs dont les livres sont épuisés, apportant également des points de vue plus personnels, des réflexions liées à l'expérience, celle-ci n'étant jamais la même d'un graphologue à l'autre. Après avoir exposé les Bases jaminiennes dans les deux premiers fascicules, en faisant un rappel rapide de ce qui en a été conservé, nous continuons à observer l'écriture pour compléter la définition. Cette définition a une architecture, elle n'est pas une simple addition de caractéristiques, mais un composé complexe de signes de valeur variable suivant leur dosage dans l'écriture et leurs alliages. La diversité des écritures et de ce qui est à l'œuvre dans chacune d'elles, est tellement grande que cela nécessite de multiples lectures, à travers les auteurs qui les ont décrites. Telle écriture se refuse à entrer dans une optique, telle autre y répond immédiatement. La pluralité des possibilités de lecture et la souplesse psychologique qu'elle nécessite sont le meilleur garant du diagnostic. Toute science et surtout toute science humaine est dépendante de la personnalité de l'observateur qui puise dans sa propre psychologie les éléments de sa

VI

Avant-propos

réflexion. Ses hypothèses, ses remarques viennent s'ajouter à celles des autres, en même temps valables et incomplètes. Il s'agit de prendre ce qu'il y a de positif et d'utile dans chaque approche, sans trop la réduire ou la banaliser. Nous étudierons la page organisée, convergence de différents éléments analysables, et le trait, matériau premier de l'écriture.
Puis les syndromes, dans leur principe et dans leur application pratique. Ils indiquent la présence d'une tendance active, fournissent des hypothèses de recherche, et des développements psychologiques, que la rédaction viendra mettre en forme. L'étude de la personnalité dans son développement (affectif, intellectuel, social) et de la personnalité à travers les différentes théories explicatives de son fonctionnement, sera étudiée dans les Feuillets 5 et 6. La sélection professionnelle livre. Même si l'on est très intuitif et très méthodique (les deux qualités se conjuguent en graphologie), les connaissances en psychologie ne s'improvisent pas et doivent être bien intégrées. Une bonne culture générale et une expérience humaine sont nécessaires à l'exercice de la graphologie. Sans connaissances psychologiques, sans culture générale, sans expérience de la vie, tout cet acquis reste théorique autant que fragile. L'exigence du baccalauréat Française de Graphologie, et de Graphologues-Conseils de France, attentes d'une clientèle de plus en pour se présenter à l'examen de la Société la licence pour l'examen du Groupement de se justifient par la complexité des études et les plus attentive à la qualité du graphologue. ne sera pas abordée, elle fait l'objet d'un autre

Table
AVANT-PROPOS

des matières
.

V 1 2 3

1. Les hases jaminiennes (rappel) ......... Impression d'ensemble................................................................................ Milieu graphique......................................................................................... Harmonie (3) ; Organisation (5) ; Rapport de la Forme et du Mouvement (6) ; Formniveau (7). Recherche des espèces................................................................................. Syndromes .............................................................................. Typologies . Comment passer de la définition à l'interprétation? .................................. 2. La page organisée....................................................................................... Facteurs d'organisation............................................................................... Habileté graphique (12); Investissement de l'écriture (12); Contexte socio-culturel (14). La mise en page.......................................................................................... Vers la maturité graphique ........................... Organisation en rapport avec la forme, le mouvement, l'espace, le trait ... Dialogue du blanc et du noir ...................................................................... La page inondée.......................................................................................... Structure de la page.................................................................................... Interprétation des marges............................................................................ Comment interpréter l'organisation de la page? ........................................ 3. La signature ..................

9 9 9 10 Il 11

14 15 16 16 19 19 25 28

Qu'est-ce que la signature? .. ............. Etude de la signature.................................................................................. La lisibilité (32); La position dans l'espace (33); Le rapport textesignature (36). La signature, geste libre.............................................................................. Points de vue de graphologues ....................................................................

29 30 32 38 41

VIn

Table des matières

4. La ponctuation et ['accentuation ...................... Les catégories de signes............................................................................... Les signes se rapportant aux lettres (45) ; Les signes se rapportant aux mots (47) ; Les signes se rapportant aux phrases (48). Etude du point (Regar) ...............................................................................
5. Le trait........................................................................................................ Trait et énergie............................................................................................ L'épaisseur (54) ; Le relief (55) ; La vitesse (55) ; La tension (56). F. Lefébure, « Le trait en graphologie» ..................................................... W. Regar, « Graphologie par le trait» ....................................................... Le mouvement intentionnel (59) ; Les quatre éléments du trait (62) ; Les zones du champ (69); Les liaisons planes et dans l'espace (70); La répartition des traits (72) ; Les conflits (72). Forme et trait .............................................................................................. Réel et imaginaire....................................................................................... Choix de l'instrument.................................................................................. Trait au pinceau..........................................................................................
BIBLIOGRAPHIE INDEX ALPHABÉTIQUE

43 44 49 53 54 58 59

74 76 78 80 83 85

. ..............

Les bases

jaminiennes
(Rappel)

Crépieux-Jamin a posé les bases de la méthode graphologique, par une observation de l'écriture en tant que geste chargé de significations psychophysiologiques, ce geste devant s'analyser dans ses composantes (son ordonnance, sa dimension, sa direction, son inclinaison, sa continuité, sa pression, sa vitesse et sa forme) qu'il a appelées genres, ceux-ci étant subdivisés en espèces. Les termes de « genre» et « espèce» employés dans les sciences naturelles, donnent le ton de l'approche scientifique de l'époque, qui classait et répertoriait avant toute réflexion d'ensemble. Les genres sont des « catégories de gestes ». Cependant une même cause peut produire différents types de gestes: par exemple, un sentiment d'euphorie peut accentuer la dimension, alléger la pression, accélérer la vitesse... Et un même geste peut avoir plusieurs causes: le rapetissement de l'écriture peut provenir d'une grande humilité, d'un sentiment d'infériorité, mais aussi de la myopie, du froid, de l'inhibition momentanée... n faudra choisir l'interprétation la plus sûre, la plus logique et parfois la plus simple, en sachant qu'il n'y a pas de correspondance signe = trait de caractère, que tout ce qui apparaît dans le tracé, sur le fond de la page, est le résultat d'un geste complexe, qui unit le corps et l'esprit, la conscience et l'inconscient, la spontanéité et l'automatisme, la volonté et l'affectivité, la relation à soi et la relation aux autres... Tout cela venant s'inscrire dans les quatre aspects majeurs du graphisme:
l'espace, qui lui préexiste et qui prend un sens par le tracé, le trait, matériau de base de l'écriture (la coulée d'encre), le mouvement, qui permet le développement du geste dans la page, la forme, qui est un code appris puis personnalisé. La fiche technique est un relevé d'observations d'ensemble et de détail dont l'organisation fait apparaître les composantes du graphisme assemblées de façon unique pour chaque scripteur.
-