Habitat et santé au Cameroun

Livres
170 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Yaoundé, ville en pleine mutation, souffre d'une crise du logement. Cette étude est fondée sur la problématique de la prévention des maladies, et se propose de mettre en exergue les inter-relations qui existeraient entre les habitats précaires, l'environnement et la santé. L'hypothèse générale de ce livre stipule que l'habitat a un impact sur la santé des populations de Mbankolo, site de l'enquête.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2013
Nombre de lectures 26
EAN13 9782336320168
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Photographie de couverture de l’auteur
17ISBN : 978-2-343-00927-8
Bouebe à Tabou
HABITAT ET SANT É AU CAMEROUN
Le quartier Mbankolo à Yaoundé
Préface de Benjamîn Alexandre Nkoum
Habitat et santé au Cameroun
Bouebe à Tabou
Habitat et santé au Cameroun
Le quartier Mbankolo à Yaoundé Préface de Benjamin Alexandre Nkoum
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00927-8 EAN : 9782343009278
«Pour approfondir la médecine, il faut considérer d’abord les saisons, connaître la qualité des eaux, des vents, étudier les divers états du sol et le genre de vie des habitants».  Hippocrate V. 460- v.377 avant Jésus-Christ
PREFACE
C’est avec un réel plaisir que nous avons accepté en notre qualité de Directeur du centre supérieur des sciences de la santé de l’Université catholique d’Afrique centrale, de rédiger la préface de cet ouvrage intitulé :Habitat et Santé des populations au Cameroun. Il est le résultat d’une étude réalisée dans le cadre d’un mémoire de Master en santé publique, option santé communautaire au sein de notre institution.
Il aborde une problématique qui relève d’un double intérêt tant d’un point de vue sanitaire que social. En ce sens, il s’inscrit en droite ligne dans le champ de la santé publique et plus spécifiquement dans le domaine de la promotion de la santé.
En effet, l’explosion démographique, accompagnée par l’exode rural, constitue l’un des facteurs à l’origine d’une urbanisation anarchique en cours dans nos principales villes au Cameroun. L’une des conséquences de cette situation est la naissance de nombreux bidonvilles, où règnent insécurité et promiscuité. L’accentuation du nombre de chercheurs d’emploi et de chômeurs ne fait que renforcer la crise du logement avec les effets qu’on connaît sur l’expansion des habitats spontanés, souvent construits avec des matériaux provisoires et l’insalubrité qui en découle.
La crise du logement, sans être l’apanage des villes des pays en développement, constitue un problème d’envergure mondiale, car elle se pose également avec acuité dans la plupart des grandes villes des pays dits développés.
Dans les grandes villes de la plupart des pays de la planète, le chômage et la crise du logement sont de nos jours l’une des problématiques sociales qui préoccupent les
différents gouvernements. C’est de ce problème d’habitat, ainsi que de ses répercussions sur la santé des populations, que traite avec force et pertinence ce livre. Il existe, comme on peut le constater, un lien inextricable entre la crise de l’habitat, l’état de l’environnement et la santé des populations.
À ce propos, l’étude réalisée parBouèbe à Taboua révélé que de nombreux problèmes de santé recensés à Yaoundé et même dans d’autres grandes villes du Cameroun, sont intimement liés à un habitat précaire et très souvent insalubre. Les effets de cette crise du logement sont par ailleurs renforcés par un environnement souvent réputé pollué qui hypothèque grandement la santé des populations.
Les données épidémiologiques recueillies à travers cette étude montrent, s’il en est besoin, l’intérêt de la prévention des maladies liées à l’habitat insalubre et au péril fécal, et mettent ainsi en exergue les interrelations qui existent entre l’hygiène du milieu et la santé des individus, des familles et de la communauté. Même si le Cameroun a élaboré des textes institutionnels qui s’inscrivent dans la politique d’urbanisation de nos différentes villes, on peut observer pour le déplorer que leur application constitue une vraie gageure à cause du faible niveau de vie et de l’état de paupérisation quasi endémique de nos populations. Nous félicitons donc le courage de l’auteur qui a eu le mérite d’aborder une thématique aussi cruciale qu’aporétique. Cet ouvrage s’articule autour de cinq chapitres : Le premier traite de la crise du logement au Cameroun et de son impact sur la santé des populations. Sont également passés au crible de l’analyse, l’état de salubrité du milieu de 8
vie associé aux différents habitats, les déterminants sociaux, économiques et politiques de cette crise de l’habitat.
Le second chapitre fait une analyse conceptuelle et thématique de la crise du logement au Cameroun. L’urbanisation est au cœur de la forte croissance démographique à Yaoundé et dans d’autres grandes villes du pays : ses enjeux et perspectives sont développés. Quant au troisième chapitre, il décrit de façon heuristique l’approche méthodologique déployée dans la réalisation de cette étude sur l’état de la salubrité de l’habitat à Yaoundé, illustrée par le cas du quartier Mbankolo.  Le quatrième chapitre décline les différents résultats de l’étude, en relevant les répercussions sur la santé des populations.  Enfin, le dernier chapitre s’est appesanti sur l’analyse et la discussion des résultats de l’enquête sur l’habitat et la santé à Yaoundé. Par ailleurs, l’utilisation adaptée et la maîtrise des outils statistiques, associées au déploiement d’une importante documentation sur la thématique traitée, ont donné une certaine pertinence scientifique à cet ouvrage. Ce livre a mis en exergue, avec force, l’effet de détermination de l’état de salubrité de l’environnement et de l’habitat sur la santé des populations. En ce sens, les constructions anarchiques des habitats dans des zones marécageuses exposant ainsi aux inondations fréquentes après de fortes pluies et l’insalubrité qui ont cours dans nos grandes villes, sont à l’origine de l’éclosion épisodique des épidémies (diarrhées, choléra, fièvre typhoïde…) connues au cours de cette décennie. D’où l’accent mis sur la prévention et la promotion de la santé en tant que socle de développement sanitaire dans nos pays d’Afrique.
9