//img.uscri.be/pth/a0c663cc169d02aeabe33862fed8dcff371d05de
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'accès à l'habitat dans l'Afrique des villes

De
220 pages
Dire qu'un humain sur six vit dans un bidonville ou qu'un humain sur trois habite un logement "informel" privé des standards de base de salubrité, de sécurité et de confort force à se questionner. Pourquoi en est-il encore ainsi après cinq décennies d'aide au développement, et comment y remédier ? Qu'a-t-on appris des modestes succès du passé ? Comment y intéresser les bailleurs de fond publics comme privés ? C'est à ces questions que cet essai vise à répondre, tout en relatant diverses situations rencontrées sur le continent.
Voir plus Voir moins
pays de l’homme intègre ; il devait insuffler à ses compatriotes une fierté durable. J’ai aimé ce pays dès les premiers instants.
ensemble uniforme. Je m’y risque, dans un domaine que j’ai apprivoisé pendant des années : l’habitat urbain. Dire qu’un humain sur six de par le monde vit dans un bidonville ou qu’un humain sur trois habite un logement « informel » privé des standards de base de salubrité, de sécurité et de confort force
des modestes succès du passé ? La microfinance qui produit
elle des pistes ? Comment y intéresser les bailleurs de fonds publics comme privés ?
fil de nombreuses années à parcourir le continent.
international dans le secteur de la finance populaire (microfinance).
internationales.
Etudes africaines
Série Urbanisme
PierreG
L’accès à l’habitat dans l’Afrique des villes Un toit pour l’Afrique
L’accès à l’habitat dans l’Afrique des villes
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc. Dernières parutions Christelle BELPORO,responsabilité des entreprises La multina-tionales pour les violations des droits de l’homme en Afrique, 2017. Jean-François NGANDU KAMUNGA,Les baluba d’hier et d’aujourd’hui, permanences, ruptures, transformations et extinctions des traditions africaines, 2017. Firmin AHOUA, Benjamin OHI ELUGBE,Typologie et documentation des langues en Afrique de l’Ouest, 2017. Alphonse MAKENGO NKUTU,Les partis politiques de la République démocratique du Congo. Analyse faite à partir de différents textes légaux portant organisation et fonctionnement des partis politiques (1990 à nos jours), 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,Code des investissements et des activités économiques. Première édition, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,Traité de fiscalité des entreprises. Première édition, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,La problématique du conflit de normes et de compétences dans la situation de coexistence des juridictions communautaires, 2017. Arthur SABI DJABOUDI,Les médias d’État au Gabon. Permanence et mutations, 2017. Gilbert DOHO, Le Code de l’indigénat ou le fondement des États autocratiques en Afrique francophone, 2017. Mpunga WAILUNGA,Lexique des noms lubà (République démocratique du Congo),2017.
Pierre Giguère L’accès à l’habitat dans l’Afrique des villes Un toit pour l’Afrique
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11798-0 EAN : 9782343117980
Avant-propos HABITER L’AFRIQUE DES VILLES Mes premiers pas en Afrique remontent à 1980, en Haute-Volta. Mon ami Peter l’Américain jouait alors de la guitare près de chez moi avec Thomas Sankara, futur président du Burkina Faso, pays de l’homme intègre ; il devait insuffler à ses compatriotes une fierté durable. J’ai aimé ce pays dès les premiers instants. Je l’ai sillonné en moto pendant deux ans de pur bonheur à œuvrer à la mise en place de coopératives financières que, plus tard, on dénommera Microfinance. Depuis, je suis retourné dans la zone peut-être trente ou quarante fois, jusqu’à y habiter à nouveau en 2011, au Mali cette fois, pour en être chassé un peu plus tard par un malheureux coup d’État. Dans ces premières années, un ami qui vivait là depuis quelques années m’avait dit : « Après deux semaines d’un voyage en Afrique, tu as la tête à écrire un livre sur tes découvertes. Après six mois, tu te contenterais d’un court article. Après deux ans, tu ne veux plus rien écrire, car rien ne t’apparait plus certain ». Néanmoins, aujourd’hui je m’y risque, dans un domaine que j’ai apprivoisé pendant des années : l’habitat urbain. Dire seulement qu’un humain sur six de par le monde vit dans un bidonville ou qu’un humain sur trois habite un logement « informel » privé des standards de base de salubrité, de sécurité et de confort force à se questionner. Partout dans le monde, l’urbanisation croît à une vitesse inégalée, créant une demande effrénée pour une foule de biens et services. On anticipe qu’au cours des trente-cinq
7
Avant-propos
prochaines années, les villes d’Afrique subsaharienne devront accueillir plus de 790 millions de personnes, soit un peu plus que la population urbaine actuelle de l’Europe. Pourtant, prenons un seul aspect : le financement de l’habitat auprès des institutions financières petites et grandes demeure inaccessible pour la très grande majorité. En Ouganda, par exemple, à peine 200 prêts hypothécaires sont octroyés chaque année pour l’ensemble du pays, alors que le nombre de nouvelles constructions, même modestes, avoisine les 50 000. Pourquoi en est-il encore ainsi après cinq décennies d’aide au développement, et comment y remédier ? Qu’a-t-on appris des demi-succès du passé ? La microfinance qui produit des prodiges en matière d’investissement productif suggère-t-elle des pistes ? Comment y intéresser les bailleurs de fonds publics comme privés ? C’est à ces multiples questions que cet essai tente de répondre, tout en dressant un panorama de situations diverses rencontrées au fil de nombreuses années.PG
8
La maison est une des plus grandes puissances d’intégration pour les pensées, les souvenirs et les rêves de l’homme. Sans elle, l’homme serait un être dispersé. Elle maintient l’homme à travers les orages du ciel et les orages de la vie. Elle est corps et âme. Gaston Bachelard La poétique de l’espace
À cette multitude de migrants d’Afrique ou d’ailleurs qui ont abandonné leur maison souvent durement acquise et qui sont aujourd’hui à la recherche d’un nouveau toit dans une terre d’exil qui, souhaitons-leur, leur sera plus hospitalière.