La chefferie "traditionnelle" dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun

-

Livres
492 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les auteurs apportent leur contribution à la connaissance de l'un des pans de l'histoire politique et sociale du Cameroun moderne : la chefferie dans les sociétés bantoues de la grande zone forestière du Sud-Cameroun et son évolution, de l'implantation de l'administration coloniale du 2e Reich à la fin du XIXe siècle à nos jours.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2011
Nombre de visites sur la page 4 803
EAN13 9782296459397
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
La chefferie « traditionnelle » dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun ȋͳ85Ͳ-ʹͲͳͲȌ
Illustration de couverture :Mbem Mayi, chef supérieur du canton de Bot-Makak, assassiné le 6 avril 1958 par les insurgés à cause de sa loyauté vis-à-vis de l’administration coloniale française. Photo publiée avec l’aimable autorisation de Jeanne Fidèle Mbousnoum. © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54452-9 EAN : 9782296544529
Sous la direction deKPWANG K. RobertLa chefferie « traditionnelle » dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun ȋͳ85Ͳ-ʹͲͳͲȌ Préface du Professeur Valentin Nga Ndongo
Àtous les Camerounais désireux de connaître l’organisation traditionnelle, ainsi quel’évolution des institutions politiques des peuples de la grande zone forestière du Sud-Cameroun, de la période pré coloniale à nos jours Ouvrage publié avec le concours du Ministère de l’Enseignement Supérieur(MINESUP)
Remerciements
Nous remercions tous ceux qui, de près ou de loin, ont œuvré pourl’aboutissement de cet ouvrage.pensons particulièrement aux personnes Nous suivantes : PrJacques Fame Ndongo, Ministre de l’Enseignement Supérieur ; -Pr Mol Nang, Inspecteur Académique (IA) n°2 au Ministère de -l’Enseignement Supérieur (MINESUP); Pr René Joly Assako Assako, ancien chef de la Division de la Prospective, -de la Recherche et de la Coopération (DPRC) au MINESUP, actuellement Vice-Recteur chargé du Contrôle Général Interne et de l’Évalution à l’Université de Yaoundé II-Soa ; Pr Jean-Marie Essono, Directeur du Développement de l’Enseignement -Supérieur (DDES) au MINESUP ; Pr Daniel Abwa, ancien doyen de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences -Humaines (FALSH) de l’Univeristé de Yaoundé I, actuellement Directeur des Affaires Académiques (DAAC) àl’Université de Yaoundé I(UYI) ; Pr Richard Laurent Ombga, Doyen de la FALSHà l’UYI; -Pr Philippe Blaise Essomba, Chef duDépartement d’Histoireà la FALSH de -l’UYI; Pr Valentin Nga Ndongo, Chef du département de Sociologie à la FALSH de -l’UYI; Pr Salvador Eyezo’o,Chef de la Division des Stages et Chef du Département -d’Histoireà l’École Normale Supérieure (ENS)de l’UYI; Jean Paul Mbia, Chef de la Cellule de la Communication (CELCOM) au -MINESUP ; Dr Raymond Anselme Ebalé, enseignant auDépartement d’Histoire à la -FALSH de l’UYI; Dr Achille Bella, Chargé d’Études Assistant à la Division du Dialogue, de la -Promotion de la Solidarité Universitaire au MINESUP ; Charles Edandé, Commissaire de police retraité et chef du village d’Adjap--Yessok (département de l’Océan, arrondissement d’Adjap) ; Yvonne Eloundou, journaliste à la Cameroon Radio and Television -(CRTV) ; Jean Martial Ngoumekou, journaliste à la CRTV ; -Mlle Linda Gertrude Aimée Megou Kouakam, étudiante en Master I au -Département d’Histoireà laFALSH de l’UYI.Mlle Thérèse Kanse Mama, étudiante en Master II au Département -d’Histoireà la FALSHde l’UYI.
Ordre des thématiques et contributions
Première partie Autorités traditionnelles, contact avec l'Occident et dénaturation de la fonction de chef dans les sociétés de la grande zone forestière du Sud-Cameroun Kpwang K. RobertPouvoirs traditionnels et notion de "chefferies" au Cameroun : de la période précoloniale à l'ère de la mondialisation (1850-2010). Kpwang K. Robert Walters T. Samah Invention of Tradition : Chieftaincy, Adaptation and Change in the Forest Region of Cameroon Biyon Jean Jean Louis Njemba Medou et Joseph Owono : prosateurs de la mort du chef traditionnel de la zone forestière du Sud-Cameroun dansNnanga-konetTante Bella(1932 et 1959). Fomin E.S.Denis Chiefs, trade and politics along the coast of Cameroon : a historical perspective Essomba Philippe Blaise Les mouvements migratoires et la problématique de la chefferie traditionnelle au Sud-Cameroun sous la colonisation allemande (1884-1916) Deuxième partie Les chefs de la grande zone forestière du Sud-Cameroun dans le système colonial français : rapports avec l'administration et rapports avec les administrés Kpwang K. Robert Les Bulu de la subdivision de Kribi face aux méthodes musclées des chefs des groupements Bulu-Centre (Ebemvok) et Bulu-Sud (Zingui) (1920-1944) Temgoua Albert Pascal Les chefs traditionnels du Sud-Cameroun forestier dans le circuit de l’économie du marché
Ebale Raymond Anselme Pouvoir colonial et autorité traditionnelle dans la région de Sangmelima sous administration française : le cas des chefferies supérieures bulu (1916-1945) Dong Mougnol Gabriel Maxime Autochtones-Allogènes et chefferies administratives dans la localité de Makénéné : discrimination et conflits interethniques (1926-1950) Kpwang K. Robert La résistance desEkang du Sud-Cameroun face aux chefs supérieurs imposés par l'administration coloniale française : de l'avènement des "présidents claniques" à la création de l'Efulameyoñ(1920-1948) Onomo Etaba Roger Bernard La chefferie indigène, la mission chrétienne et la question foncière au Cameroun :de l’époque précoloniale à nos jours (1884-2010) Tanga Onana Joseph La crise de commandement indigène dans la subdivision de Nanga-Eboko (1921-1960) Idrisou Alioum La détention politique des chefs traditionnels du Cameroun forestier sous la période française, 1916-1960 Troisième partie Biographies de quelques chefs supérieurs de la grande zone forestière du Sud-Cameroun Eloundou Eugène Désiré Le chef Nanga-Eboko et l’administration coloniale allemande 1904 ?1916 Koufan Menkéné Jean Mbeng Dang Hanse Gilbert Une légende vivante : Nkal Mentsouga, chef des Omvang de l’Est-Cameroun (1868 ?- 1910) Kpwang K. Robert Eba Esso Margueritte er "Sa Majesté" Mfoula Aleme I , roi (français) de Messok (1900 ?1957)
10