La politique vécue

La politique vécue

-

Livres
300 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

En procédant à une ethnographie minutieuse de deux organisations de quartier d'une ville de banlieue de Buenos Aires (l'une de piqueteros : organisation de chômeurs d'extrême gauche, l'autre péroniste), voici une contribution décisive à l'entendement des logiques de l'action collective en milieu populaire. Pourquoi les pauvres se mobilisent-ils ? Par engagement ou par intérêt ? Et le font-ils spontanément ou sous influence ? Nous sommes donc face à une explication anthropologique de la façon dont les gens s'accrochent à la politique.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 novembre 2016
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140022487
Langue Français
Signaler un abus
sous inuence
La politique vécue s’accrochent accroche
 est docteur en Anthropologie
Elle est aujourd’hui chercheure au CONICET ( Investigaciones Cientíîcas y Técnicas, Argentine à l’Université National de Córdoba. Anthropologue du politique et épistémologue de l’ethnographie, elle a publié en 2006
Julieta Quirós
LA POLITIQUE VÉCUE
PÉRONISME ET MOUVEMENTS SOCIAUX DANS L’ARGENTINE CONTEMPORAINE
Recherches Amériques Latines
Traduit par Antonio WERLI avec la collaboration de Sol GIL Présenté et édité par Maxime QUIJOUX
LA POLITIQUE VÉCUE
Recherches Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin La collectionRecherches Amériques latinespublie des travaux de recherche de toutes disciplines scientifiques sur cet espace qui s’étend du Mexique et des Caraïbes à l’Argentine et au Chili. Dernières parutions Mariella VILLASANTE CERVELLO,:Violence politique au Pérou. 1980-2000 sentier lumineux contre l’État et la société. Essai d’anthropologie politique de la violence, 2016. Erasmo SAENZ CARRETE,L’exil latino-américain en France de 1964 au début du e XXI siècle, 2016. e e Jean-Pierre TARDIEU,Les penseurs ibériques et l’esclavage des Noirs (XVI -XVII siècles). Justifications, réprobations, propositions, 2016. Jean-Pierre TARDIEU,L’affaire du Dragon (1792-1799). Les incidences au Rio de la Plata d’une menace de famine à l’île Maurice, 2016. François BALDY,Bernal Diaz del Castillo et la conquête de la Nouvelle Espagne (Mexique),2015. Beyla Esther FELLOUS,La nature juridique des accords entre l’Union européenne, le Chili et le Mexique, 2015. Arnaud MARTIN,La laïcité en Amérique latine, 2015. Bernard GRUNBERG,A la recherche du Caraïbe perdu. Les populations amérindiennes des Petites Antilles de l’époque précolombienne à la période coloniale, 2015. Bruno MUXAGATO,Le leadership du Brésil en Amérique du Sud. De la contestation à l’émergence d’une hégémonie consensuelle, 2015. Françoise et Roland LABARRE,De la Castille médiévale à l’Amérique latine contemporaine. Seize études d’histoire et de littérature, 2015. La liste complète des parutions, avec une courte présentationdu contenu des ouvrages, peut être consultéesur le site www.harmattan.fr
JulietaQuirósLA POLITIQUE VÉCUE PÉRONISME ET MOUVEMENTS SOCIAUX DANS L’ARGENTINE CONTEMPORAINETraduit par Antonio WERLIavec la collaboration de Sol GIL
Présenté et édité par Maxime QUIJOUX
Ouvrage édité dans le cadre du Programme "Sur" de Soutien aux Traductions du Ministère des Affaires étrangères, du Commerce international et du Culte de la République argentine" © L’HARMATTAN, 2016 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris www.harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-10053-1 EAN : 9782343100531
À Horacio et notre fils Gabino
ÉCRIRE L’ENGAGEMENT POLITIQUE DES CLASSES POPULAIRES
1 Maxime QUIJOUX
Après une quinzaine d’années placées sous le signe des mobilisations et des gouvernements de gauche, le continent latino-américain semble petit à 2 petit clore cette parenthèse progressiste . Le moment semble donc particulièrement propice pour réaliser un inventaire de la période qui s’achève. Les raisons qui président à la fin de cette époque – nombreuses et variées – ne doivent pas pour autant occulter l’énorme dette politique et scientifique que le monde des sciences sociales possède à l’égard de cette séquence historique. L’Argentine constitue à cet égard un cas emblématique : vingt ans après la fin d’une dictature militaire particulièrement violente et au terme d’une décennie de politiques « néolibérales » ayant conduit plus d’un Argentin sur deux sous le seuil de pauvreté, le pays connaît à l’aube du millénaire une série d’événements 3 sociaux et politiques qui feront de lui un véritable « laboratoire » : les 19 et 20 décembre 2001, le pays est confronté à de graves émeutes – les cacerolazos– qui, en provoquant la chute du gouvernement d’alors, annoncent de grandes mobilisations sociales et de profonds changements politiques. Dans un contexte de grave crise économique et sociale, un ensemble de groupes contestataires et d’actions collectives, souvent préexistant aux 19 et 20 décembre, s’opposent en effet durablement aux pouvoirs publics ; Assemblées de quartiers, groupes de chômeurs – les piqueterosrécupérées » par leurs travailleurs deviennent les– et usines « principaux symboles de cette résistance. Cette période d’intense agitation sociale préfigure alors l’avènement d’une nouvelle séquence politique : de 2003 à 2015, l’Argentine est gouvernée successivement par Nestor et Cristina Kirchner. L'un et l’autre s’emploieront à incarner dans leurs discours la rupture provoquée par les cacerolazos, mais aussi dans certaines de leurs politiques sociales – mise en place de grands programmes d’aides sociales, soutien au tiers-secteur, procès contre les responsables de la
1 Sociologue, chercheur au CNRS et membre du laboratoire PRINTEMPS à l’Université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. 2 Je remercie Hélène Combes pour sa relecture de ce texte bien que le propos n’engage que moi. 3 Diana Quattrochi-Woisson, « Un pays laboratoire »,in Quattrochi-Woisson D.,Argentine, enjeux et racines d’une société en crise, Tiempo éditions, 2003, Paris, p. 13-29.
9