La Réinvention du monde

-

Livres
256 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Comment construire une vision d'avenir, à un moment où les enjeux et les défis sont devenus planétaires, alors que la notion de progrès est de plus en plus fréquemment contestée? L'auteur aborde différents scénarios alternatifs: décroissance, développement durable, innovation technologique, société de la création. Dans la perspective de l'histoire longue de l'humanité, il analyse les conditions d'émergence d'une nouvelle vision du monde, se situant au-delà de la contradiction entre utopie et réalisme.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782336326115
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Alexandre Rojey
Essais & Recherches La Réinvention du monde Prospective Entre utopie et principe de réalité
LA RÉINVENTION DU MONDE
Prospective collection fondée et dirigée par Philippe Durance (CNAM, LIRSA) La collectionProspective a pour ambition de susciter, de rassembler et de valoriser les travaux théoriques et appliqués de prospective, issus des milieux académiques, des collectivités locales, des entreprises ou des services de l’État, en France ou à l’étranger, dans ses différents champs (technologique, stratégique, territorial, etc.). Elle se compose de quatre séries : Mémoire, Essais & Recherches, Problèmes & Méthodes, Prospective appliquée. Série « Mémoire » Berger (Gaston), Bourbon-Busset (Jacques, de), Massé (Pierre),De la prospective, textes e réunis et présentés par Philippe Durance ; 2 édition Berger (Gaston),Les conditions de l’intelligibilité et le problème de la contingence, édition établie, présentée et annotée par Philippe Durance et Nicolas Monseu Série « Essais & Recherches » Bernard (Philippe J.),pouvoir des idées. Comment vivent et se transforment les sociétés Le contemporainese Cazes (Bernard),Histoire des futurs. Les figures de l’avenir de saint Augustin au XXI siècle; préface d’Emmanuel Le Roy Ladurie Colloque de Cerisy,L’économie des services pour un développement durable. Nouvelles richesses, nouvelles solidarités(Prospective VIII), coordonné par Édith Heurgon et Josée Landrieu Dartiguepeyrou (Carine) (dir.),Prospective d’un monde en mutation—,Au-delà de la crise financière. Nouvelles valeurs, nouvelles richesses —,Les voies de la résilience; préface d’Ervin Laszlo, avant-propos d’Edgar Morin Durance (Philippe), Cordobes (Stéphane),Attitudes prospectives. Éléments d’une histoire de la prospective en France après 1945 D’Hombres (Emmanuel), Durance (Philippe), Gabellieri (Emmanuel) (dir.),Gaston Berger. Humanisme et philosophie de l’action Guigou (Jean-Louis),Réhabiliter l’avenir. La France malade de son manque de prospective Lesourne (Jacques),Mémoires d’après mémoires Rojey (Alexandre),La réinvention du monde. Entre utopie et principe de réalitéSérie « Problèmes & Méthodes » Gabilliet (Philippe),Les conduites d’anticipation. Des modèles aux applications; préface de Michel Godet Série « Prospective appliquée » Dumont (Gérard-François) (dir.),Populations et territoires de France en 2030.Le scénario d’un futur choisi Margat (Jean),L’eau des Méditerranéens. Situation et perspectives; préface de Mohamed Ennabli, président de l’Institut méditerranéen de l’eau Hors-série e Baudin (Mathieu),Le développement durable, nouvelle idéologie du XXI siècle ?
Alexandre ROJEYLA RÉINVENTION DU MONDE Entre utopie et principe de réalité
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www. harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01469-2 EAN : 9782343014692
Sommaire
Introduction............................................................................................. 9ère 1 partie — De la confiance sans limites à la montée du doute..... 131 — La remise en cause du progrès............................................ 152 — Le monde comme système global ...................................... 273 — Les limites de l’expansion technologique .......................... 414 — L’économie en crise............................................................ 595 — L’environnement menacé ................................................... 73ème 2 partie — La vision du monde : crise et renouveau................... 896 — La représentation du monde ............................................... 917 — De la vision mythique à la représentation en devenir....... 1078 — Les représentations de l’économie ................................... 1219 — Le regard sur la nature ...................................................... 13710 — Une vision en devenir ..................................................... 153ème 3 partie — L’avenir, entre promesses et menaces ..................... 16711 — L’évolution des sociétés ................................................. 16912 — Vers un nouveau Moyen Âge ? ...................................... 18313 — Un monde à reconstruire................................................. 19714 — Retrouver une vision d’avenir ........................................ 211Conclusion .......................................................................................... 227Bibliographie....................................................................................... 229Index ................................................................................................... 241Remerciements.................................................................................... 251
Introduction
« Le monde est ma représentation ». A. Schopenhauer
En dépit de toutes les prouesses dont il est capable, le progrès scientifique et technique est de plus en plus fréquemment contesté. Cette situation s’explique par les graves menaces auxquelles le monde est confronté, sur fond de crise économique et écologique. Face aux incertitudes actuelles, aucune vision crédible d’un avenir meilleur ne se dégage clairement. Le monde semble partagé entre ceux qui naviguent au fil de l’eau, sans chercher à piloter un système qui dérive et ceux qui vivent le rêve d’un retour vers un passé idyllique, mais fictif. Face à la montée des périls, on observe une attitude de déni, semblable à celle d’un malade, à qui on annonce un cancer et qui s’accroche à l’idée d’une incompétence du médecin. Ceux qui évoquent des dangers imminents, tels que le réchauffement climatique, sont taxés au mieux d’exagération, au pire de volonté de manipulation. Même placée devant une évidence, l’opinion tend à tergiverser et à différer des mesures pourtant indispensables, comme l’a 1 montré Jean-Pierre Dupuy . En raison de l’interaction étroite entre toutes les activités humaines et de leur impact sur l’environnement, il devient nécessaire de penser globalement le destin de l’humanité et de la planète. Dans un monde qui a parcellisé les tâches, en se dotant de spécialistes de plus en plus compétents dans des domaines de plus en plus étroits, la tâche semble quasiment impossible. Les moyens dont dispose l’humanité sont plus importants que jamais. Elle est capable d’envoyer des hommes sur la Lune, de construire d’immenses accélérateurs pour sonder les particules élémentaires, de contrôler des mutations génétiques, mais fait preuve d’un total désarroi pour régler les problèmes auxquels est confrontée la planète. Face à un monde de plus en plus complexe à gérer, elle apparaît incapable de dégager une vision cohérente et globale du présent eta fortioride l’avenir. En l’absence d’une source d’inspiration suffisamment puissante, il n’est plus possible d’établir des objectifs à long terme. De façon plus préoccupante encore, il est difficile, dans ce contexte, de prendre les mesures d’intérêt général qui sont devenues indispensables pour assurer la pérennité
1  Jean-Pierre Dupuy,Pour un catastrophisme éclairé. Quand l’impossible est certain, Seuil, 2002.