//img.uscri.be/pth/2d0716683bbd48798449d2d78dc8c455d8a4abe1
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 14,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La société soninké

De
204 pages
Cet essai a l'ambition de contribuer à faire connaître la société soninké, sa culture, ses valeurs, son organisation, mais aussi les problèmes, les tensions et les difficultés qu'elle connaît. Il procède à une analyse critique de certaines caractéristiques sociologiques et mentales de cette communauté millénaire.
Voir plus Voir moins
aussi les problèmes, les tensions et les difficultés qu’elle connait. Le lecteur
et mentales de cette communauté millénaire. En effet, notre essai propose
même philosophique.
sa mentalité des scories d’un passé mythifié, elle doit évoluer en s’armant d’une bonne intelligence de son temps et de son environnement. Aussi
concluantes. C’est de cette manière qu’elle améliorera son environnement, son mode de vie et le fonctionnement de sa collectivité.
et précisément l’efficience de leur cadre juridique et judiciaire.
Etudes africaines
Série Sociologie
Diallo Djibril CB
Lasociésoninké
Hier,aujourd’huietdemain
La société soninké Hier, aujourd’hui et demain
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
Guy Noël KOUARATA,Manuel de phonologie des langues bantoues du Congo, 2017. Abdourahamane OUMAROU LY,Partis politiques, démocratie et État de droit en Afrique : l’exemple du Niger, 2017. Désiré BALABALA, Le mariage coutumier chez les Budu en République Démocratique du Congo, 2017. Ibrahima TRAORÉ,L’État de droit dans les Républiques du Mali et du Sénégal, 2017. Nathalie VUMILIANAKABANDA,La protection de la veuve en République Démocratique du Congo, Quelle effectivité ?, 2017. Zoumana DIARRA,Les mutations de la haute fonction publique au Mali,Une contribution à l’étude de la réforme de l’Etat, 2017.Issa Makan KEITA,responsabilité pénale des personnes morales La en droit malien à la lumière du droit comparé, 2017. Mahamat Nasser HASSANE,Dispositions et normes environnemen-tales des lois pétrolières en Afrique centrale. Projets d’exportation du brut tchadien et du pipeline Tchad-Cameroun, 2017. Romaric Franck QUENTIN DE MONGARYAS,L’école secondaire au Gabon, Analyse sociologique des jugements professoraux, 2017. Minette TOMEDI EYANGO TABI,Bassin versant du Nkam-Wouri. Prototype de la biodiversité des zones humides du Cameroun, 2017. Herman Blaise NGAMENI,La diffusion du droit international pénal dans les ordres juridiques africains,2017. San Simon COULIBALY,Interroger les défunts, orienter les vivants. Analyse ethnolinguistique des causes de la mort en pays toussian, 2017. Auguy MAKEY,Misère de la philosophie négro-africaine, 2017. Edwige KOUADIO,Du fosterage à l’adoption plénière.L’adoption des enfants de la pouponnière d’Adjamé (Abidjan, Côte d’Ivoire), 2017.
Diallo Djibril CHEIKHBOUYELa société soninké Hier, aujourd’hui et demain
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343- 13262-4 EAN : 9782343132624
A mon père ! Que le Seigneur de la Miséricorde lui fasse miséricorde et l’accueille dans la demeure de la Miséricorde, à qui revient de droit, à titre posthume, la nue-propriété de ce livre, lui qui a été sa vie durant, le défenseur des causes justes ;
A toute la grande famille DIALLO N’KA ;
A mes mamans chéries Feinda, Aïssata, Meima et Coulo ;
A toute la fratrie ;
A Hawa, Marième et Ali;
A tout ce beau monde, je dis merci pour la présence, l’accompagnement, le soutien et les conseils.
Avant-propos
Le besoin de justice et de liberté
Depuis la nuit des temps, et c’est un truisme que de le dire, l’être humain est animé d’une soif de justice et de liberté. Hier comme aujourd’hui, ce besoin de justice et de liberté n’est pas plus comblé dans telle localité au lieu de telle autre. La raison en cela est toute simple. En effet, ici comme ailleurs, la justice des hommes est incertaine et la liberté est une valeur trop précieuse, la soif qu’elle inspire est toujours exaltante et le discours qu’elle porte est synonyme d’espoir, plus que le silence et l’oppression. Encore faudrait-il ne jamais oublier qu’elle est un bien fragile dont l’acquisition et la préservation nécessitent, luttes et efforts permanents aussi bien que continus. Elle n’est jamais définitivement acquise. La liberté est certes, un droit inaliénable, celle des individus comme celle des peuples.
C’est la raison pour laquelle, il faut tout mettre en œuvre pour l’atteindre et la sauvegarder, sachant tout de même d’une part que, quels que soient nos efforts, ils seront toujours insuffisants, et parce que d’autre part, tout comme l’oxygène est nécessaire à la vie, la liberté est une quête inlassable et jamais satisfaite. Le principe de liberté est le plus puissant déclencheur d’énergies, mais celles-ci finissent par se perdre devant la masse des obstacles, face aux contraintes qui s’acharnent à en limiter la portée et à la rendre en quelque sorte irréalisable. Dans ce combat
9