Le Sénégal : des idées pour une nouvelle donne

-

Livres
106 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après les années "Wade" et une période préélectorale mouvementée, le peuple sénégalais a su préserver ses acquis démocratiques et choisir résolument la voix du changement. Comment faire en sorte de ne pas commettre les mêmes erreurs du passé ? Que faire pour mettre définitivement le Sénégal sur "les rails" ? Comment redonner confiance en la politique ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2012
Nombre de lectures 44
EAN13 9782296496750
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème












LE SÉNÉGAL :
DES IDÉES POUR UNE NOUVELLE DONNE

Points de vue
Collection dirigée par Denis Pryen
et
François Manga-Akoa


Déjà parus

Mark BLAISSE,Reconstitution du complot international contre
la Guinée-Equatoriale. Riche, trahi et oublié, 2012.
Fulbert Sassou ATTISSO,Le Togo sous la dynastie des
Gnassingbé, 2012.
Nathanaël ALEYETI KABWA,Bâtir le Congo, 2012.
Zachée BETCHE,L’invention de l’homme noir. Une critique de
la modernité, 2012.
Florent SENE,Raids dans la Sahara central (Tchad, Libye,
1941-1987), 2012.
Armand TENESSO,L’Afrique dans un maelstrom, 2012.
François MONGUMU EBOUTA,Omar Bongo Ondimba, le
secret d’un pouvoir pacificateur, 2012.
Patrick ATOUDA BELAYA,Cinquante ans après les
indépendances, quel héritage pour la jeunesse africaine ?, 2012
Ernest Nguong Moussavou,Françafrique. Ces monstres qui
nous gouvernent, 2012.
Nguila Moungounga-Nkombo,Mon combat politique
(entretiens avec Jean Saturnin Boungou), 2011.
Gaston M’bemba-Ndoumba,L’école d’expression française en
Afrique, 2011.
Erick Césaire QUENUM et OSWALD PADONOU,Le Bénin et
les opérations de paix. Pour une capitalisation des expériences,
2011.
Roger Démosthène CASANOVA,Putsch en Côte d’Ivoire,
2011.
Ismaël Aboubacar YENIKOYE,Intelligence des individus et
intelligence des sociétés, 2011.
Pierre N’DION,Quête démocratique en Afrique tropicale,
2011.
Emmanuel EBEN-MOUSSI,Le médicament aujourd’hui.
Nouveaux développements, nouveaux questionnements, 2011.
















PIERRE SARR








LE SeNeGAL :
DES IDeES POUR UNE NOUVELLE
DONNE

L’Harmattan





























© L'Harmattan, 2012
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-99396-9

EAN : 9782296993969

À ma famille, à mes amis,
à tous ceux qui, à la croisée des chemins,
m’ont été d’unsoutien, de quelque nature que ce soit.
Je tiens à leur témoigner, ici, ma profonde gratitude.

ABRÉVIATIONS, SIGNES ET ACRONYMES

ANEJ: Agence nationale pour l’emploi des jeunes
ANSD: Agence nationale de la statistique et de la
démographie
APE :Accords de partenariat économiqueentre l’Union
européenne et les pays d'Afrique, les Caraïbes et le Pacifique
ARMP: Agence de régulation des marchés publics
CFA: Communauté financière africaine
CNEE: Convention nationale État employeurs
CSM: Conseil supérieur de la magistrature
DCMP: Direction centrale des marchés publics
DIF: Droit individuel à la formation
DSRP: Document stratégique de réduction de la pauvreté
FNAE: Fonds national d’action pour l’emploi
FNPJ: Fonds national de promotion de la jeunesse
IDH: Indice de développement humain
IPC :Indice de perception de la corruption de transparency
international
NEPAD :Nouveau partenariat pour le développement de
l’Afrique
OFEJBAN:Office pour l’emploi des jeunes de la banlieue
OGM: Organisme génétiquement modifié
PAS: Paysage audiovisuel sénégalais
PTIP: Programme triennald’investissement public
REVA: Retour versl’agriculture
RTS: Radio télévision sénégalaise
SCA: Stratégie de croissance accélérée
SYNPIC: Syndicat des professionnels de l’information et de
la communication du Sénégal
UA: Union africaine
UEMOA : Union économique et monétairede l’Afrique de
l’Ouest

7

INTRODUCTION

1
LaGrande Dépressionqui a secoué le monde en 2008 a
fini de paracheverl’avènementd'un nouvel ordre mondial.
À l'Ouest, la puissante Amérique voit son économie
considérablement affaiblie et sa suprématie rudement mise à
2
l’épreuve . En Europe, les démons de la peur ressurgissent :
3
l’extrême droite a le vent en poupe .Les plans d’austérité qui
se succèdent un peu partout (Grèce, Portugal, Espagne,
Royaume-Uni, Italie …) alimentent et exacerbent les grognes
4
sociales.L’Occident serait-il finiet l’Europe dans une
5
impasse ?
6
À l'Est, l'Asie et particulièrement cetteincroyable Chine,
devenue un acteur incontournable de la scène internationale,
s'empare petit à petit du leadership mondial,joue d’oreset
déjà les grands rôles et étale sa toute-puissance au grand jour.
Au sud, pendant que certains États connaissent une
7
croissance en constante progression, d'autres et d'Afrique
subsaharienne en particulier, tâtonnent, se cherchent encore.
Dans cette quête, d'aucuns, malgré les difficultés persistantes,
8
sont sur la bonne voie, d'autres,en dépit d’un départ


1
Terme employé par Joseph E. Stieglitz dans son essaiLe Triomphe de la
cupidité,BABEL, 2010 pour désigner la crise de 2008. À ne pas
confondre avec, notamment, la grande dépression qui désignait la crise de
1929.
2
cf. Problèmes économiquesN° 3005 - 2010.
3
France info du 20 septembre 2010,l’Express du 7 décembre 2010.
4
Pour plus d’informations sur la question, lire le numéro spécial de
Courrier internationalde février-mars-avril 2011.
5
cf.MarianneN° 712 du 11 au 17 déc. 2010,p 60 - 67.
6
Nouvel ObservateurN° 2407 2408 de janvier 2010 p 65 - 115.
7
Genc Burimi,L’Amérique latine, l’autre jambe de la croissance
mondialewww.rfi.fr, 05 juillet 2010
8
Lire le dossier consacré à l’Afrique:« l’Afrique décolle» inProblèmes
économiquesN° 3010 de janvier 2011.

9

prometteur, voient au fil des années, leur avance s'amenuiser
considérablement.
Le Sénégal, hélas, est de ceux-là.
Dans notre pays, les choix de développement qui ont été faits
et les stratégies qui ont été mises en œuvre par les différents
régimes qui se sont succédé jusque-là, soit tardent à produire
9
les effets escomptés, soit ont montré leurs limiteset
témoignent du reste, à travers des faits saillants, que le bon
sens n’a souvent pas été au service de l’action politique.
Le pays se désindustrialise progressivement, aux nombreux
problèmes cruciaux non résolus se juxtaposent le larbinisme,
10
le clientélisme, l'affairisme politique,l’arrivisme des
thuriféraires de tout genre,l’absence pathétique et honteuse
de conviction de ceux qui, sans cesse, retournent leur veste au
gré des vents du pouvoir.
Oui, la cupidité, l’avidité, l’impunité et l'irresponsabilité de
certains sèment le désespoir et cèdent du terrain à
l’exaspération.
11
Est-ce donc cela notreespérance du développement ?
Est-ce donc cela notre réponse au sens du devoir, à l’appel de
12
l’honneur ?
Est-ce donc cela le fondement de notre culture ?
Est-ce donc cela le Sénégal que nous voulons construire, le
rêve que nous voulons bâtir ?
Il convient, dans la recherche de réponses aux questions
posées ci-dessus, de se demander si nous affûtons réellement


9
Lire pour plus d’informations Daffé, Diagne,Le Sénégal face aux défis
de la pauvreté : Les oubliés de la croissance, Paris, Editions Karthala
2008, 376 p; M. C. Diop,Le Sénégal Contemporain, Paris, Editions
Karthala 2002, 655 p.
10
cf.révélations de wikileaks sur le Sénégal publiées par le journalLe
Mondeet reprises par Natalli.fr
11
M.C. Diop,Le Sénégal Contemporain, Paris,Editions Karthala 2002,
p. 23-24.
12
cf.Le Chant de la Jeunesse duSénégal écrit par Léopold Sédar
Senghor.

10