Le Sénégal des mines

Le Sénégal des mines

-

Livres
354 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce livre présente une analyse de géographe, à partir de terrains sénégalais, sur les enjeux de développement territorial associés à l'industrie minière et les limites des mécanismes de régulation du secteur extractif dans le contexte de la décentralisation au Sénégal. Cette étude comparative entre l'or et le phosphate permet de s'interroger sur les défis des politiques publiques de développement en faveur des zones extractives.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 15 mars 2017
Nombre de lectures 14
EAN13 9782140032035
Langue Français
Signaler un abus
Etudes africaines
Série Economie
Mouhamadou Lamine D
Le Sénégal des mines Les territoires de l’or et du phosphate
Le Sénégal des mines Les territoires de l’or et du phosphate
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
Hygin Ignace AMBOULOU,Code des investissements et des activités économiques. Première édition, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,Traité de fiscalité des entreprises. Première édition, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,La problématique du conflit de normes et de compétences dans la situation de coexistence des juridictions communautaires, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,La construction du marché commun africain et la problématique de l’harmonisation des traités régionaux, 2017. Hygin Ignace AMBOULOU,Traité de droit des transports de marchandises par route et des opérations de dédouanement. Première édition, 2017. Arthur SABI DJABOUDI,Les médias d’État au Gabon. Permanence et mutations, 2017. Gilbert DOHO, Le Code de l’indigénat ou le fondement des États autocratiques en Afrique francophone, 2017. Mpunga WA ILUNGA,Lexique des noms lubà (République démocratique du Congo),2017. René NGATSAKO,Une société traditionnelle du Congo-Brazzaville. La dynamique des Moye, 2016. Claudine-Augée ANGOUÉ,Les fondements religieux du pouvoir néocolonial au Gabon La construction de l’ethnie philosophique,2016. Lambert MOSSOA,Gestion, maîtrise et aménagement des ressources naturelles en Afrique de l’Ouest et du Centre, 2016. Ghislain M. MABANGA,Le principe de la continuité de l’Etat : issue de secours à la prohibition du troisième mandat, Analyse critique de l’arrêt de la Cour constitutionnelle congolaise du 11 mai 2016, 2016. Jean-Bertrand AMOUGOU,Réflexions sur la rationalité, Tome 1. Variations culturelles d’un thème chez P.M Hebga, 2016. Jean-Bertrand AMOUGOU,Réflexions sur la rationalité, Tome 2. Sciences (a)normales et problèmes de méthode(s), 2016. Rodrigue TEZI (dir.),Former les personnels soignants en Afrique. De l’utilité d’enseigner les sciences humaines et sociales de la santé dans les programmes de formation, 2016.
Mouhamadou Lamine Diallo
Le Sénégal des mines Les territoires de l’or et du phosphate
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris www.harmattan.com ISBN : 978-2-343-10160-6 EAN : 9782343101606
à ma femme et à mes enfants
Remerciements Sigles et abréviations Introduction
Sommaire
Ressources extractitves et développement : divergences régionales Les Sénégal(s) miniers Renouveau des activités extractives et organisation de l’espace Mutations des régions minières du Sénégal : une mise en perspective
Activités extractives et dynamiques locales De l’inscription spatiale manière : réorganisation des territoires Tensions entre enclave et greffe De la responsabilité sociale de l’entreprise
9 11 13
37 69
89
121157 183
Des relations de pouvoirs autour des sites miniers Transnationales minières et gouvernance territoriale 213 Dynamiques des arènes locales : autour de la rente extractive 237 Régulation du secteur minier et enjeux de transparence au Sénégal 267
Conclusion
293
Remerciements
Je tiens à adresser mes remerciements à toutes les personnes qui de près ou de loin ont facilité la réalisation de mes travaux de recherches qui ont abouti à la publication de ce livre. Inutile de penser à dresser une liste exhaustive de tous ceux qui m’ont soutenu au cours de cette aventure scientifique. Je me permets, cependant, d’en citer quelques-uns. Il s’agit en l’occurrence de Sidy Mohamed Seck et de Sérigne Modou Fall à l’université Gaston Berger de Saint-Louis et de Bernard Tallet, Géraud Magrin et Olivier Ninot de l’université Paris 1-Panthéon-Sorbonne dont j’ai profité de l’encadrement. En France, l’accueil institutionnel et la collaboration scientifique qui m’ont été réservés au laboratoire PRODIG (Pôle de recherche, d’organisation et diffusion de l’information géographique), pendant mes différents séjours à Paris, m’ont permis d’achever ce travail. C’est grâce au soutien financier de PRODIG que ce livre a été édité. J’en profite pour remercier son directeur Jérôme Lombard et ses prédécesseurs, Thiery Sanjuan et Jean-Louis Chaléard. Au Sénégal, j’adresse mes remerciements au service culturel de l’ambassade de France au Sénégal qui a pris en charge mes voyages de recherches à Paris entre 2009 et 2011. Je voudrais saluer la patience et le soutien moral de ma famille et de mon épouse en particulier. J’y associe les familles qui m’ont hébergé sur le terrain : Cissé (Darou Khoudoss), Mbodji (Tivaouane) et Dia (Mboro). Merci également aux différentes personnes qui ont accepté de collaborer lors de mes enquêtes de terrain en répondant à mes questions, dans les sites miniers, dans les villages riverains et au niveau des services administratifs. Dans la région de Kédougou, je salue le soutien précieux de l’entreprise Oromin qui a accepté de m’héberger dans son camp d’exploration. Je dois une reconnaissance particulière aux autorités coutumières et aux employés qui ont accepté de répondre à mes questions. L’ouverture du directeur de l’ARD de Kédougou, Kalidou Cissokho, m’a été d’un grand apport. Je l’en remercie. Il me reste à adresser de très sincères remerciements aux amis qui ont apporté une contribution indispensable à la finalisation de ce travail : Ousmane Ngom et son épouse Aminata Touré, Ibrahima Diatta, Enfin, j’adresse mes remerciements à Thierno Alpha Sow et à sa famille de Madinatou Horé Séno (Ross-Béthio) pour ses prières et ses encouragements.