Les modes de débrouillardise des jeunes chômeurs
260 pages
Français

Les modes de débrouillardise des jeunes chômeurs

-

260 pages
Français

Description

Des jeunes adultes montréalais se racontent. 89 récits de vie qui mettent en lumière de nouveaux styles d'activités, de nouvelles valeurs sociales et des pratiques culturelles tout à fait étonnantes. Des jeunes qui sont prêts à payer le prix de la liberté et de la créativité. Ils renoncent aux facilités de la société de consommation et prônent l'austérité d'un retour à une vie plus naturelle. Ce sont parfois des privations et la solitude mais c'est aussi la production de la débrouillardise, les petits boulots, l'entraide sécurisante, l'amitié, etc. Plus profondément, derrière l'argent, le travail salarié, le patron, l'école, la compétition, le long terme, l'épargne : c'est le monde du pouvoir qui est rejeté, le pouvoir « qui bloque tout, qui bloque les jeunes ». Un vaste questionnement de la société de consommation au profit du projet d'autonomie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 janvier 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140111754
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

PaulGrell
Les modes de débrouillardise des jeunes chômeurs
Chômeurs pendant la crise des années 80
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Les modes de débrouillardise des jeunes chômeurs
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Isabelle PAPIEAU,Les représentations du monde rural, Des arts antiques à la télé-réalité, 2018. Piero-D. GALLORO (dir.),Conflictualités, représentations et médiatisation de la violence et de la radicalisation, Radicalisme(s), radicalisation(s),radicalité(s), violence(s),2018. Piero-D. GALLORO (dir.),Discours et parcours de radicalisation et de violence,Radicalisme(s), radicalisation(s),radicalité(s), violence(s),2018. Bernard HILLAU,Le livre de la compétence, Trajectoires d’acteurs et changement social, 2018. Patrick GABORIAU,Le terrain anthropologique,Archéologie d’une pratique,2018. Gabriele PINNA,Travailler dans l’hôtellerie de luxe. Une enquête ethnographique à Paris, 2018. Michèle BOKOBZA,Madame la comtesse de Gasparin. e Protestantisme radical, genre et pèlerinage au XIX siècle, 2018. Claudine DARDY,Exister par écrit.Essai sur l’identification en culture de l’écrit, 2018.Aurélien DJAKOUANE et Emmanuel NÉGRIER,Le hip-hop en scènes. Mutations artistiques et innovations politiques,2018. Elodie BORDAT-CHAUVIN,Les politiques culturelles en Argentine et au Mexique, 2018.
Paul GRELLLES MODESDE DEBROUILLARDISEDES JEUNES CHOMEURSChômeurs pendant la crise des années 80
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16780-0 EAN : 9782343167800
Remerciements  Ce projet est, en fait, le fruit d’un long travail auquel plusieurs chercheurs ont contribué : Claire Chaume, Danielle Desmarais, Suzanne Drolet, Lise Morin, Monique Provost. Je tiens à les remercier. Je désire également remercier Rollande Boileau qui a assuré le travail de secrétariat. Enfin, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance à Anne Wery, à qui je suis redevable d’une collaboration soutenue, éclairée et amicale.  Je tiens en outre, à remercier les personnes que nous avons interviewées. Non seulement, elles ont rendu possible la concrétisation de cette recherche mais, en acceptant de dialoguer avec nous, en sont au même titre les auteurs.
Introduction « Un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous. » Kafka  Québec, début 80 : 6 millions d’habitants, taux officiel de chômage 14%. L’enquête a consisté à recueillir 89 récits de vie auprès de jeunes adultes au chômage (femmes ou hommes de 20 à 40 ans) vivant à 1 Montréal . Quand le travail d’enquête devient, lui aussi, un produit voué à l’obsolescence programmée, n’est-ce pas présomptueux de vouloir le publier trois décennies plus tard ? Mais, c’est que sa lecture fait l’effet d’une « hache qui brise la mer gelée en nous », dirait le poète ! Et, que ces récits projettent du chômage des jeunes un film lumineux où le rayonnement des trajectoires ouvre un espace typologique d’une grande pertinence anthropologique et historique ; cette enquête propose aussi de nouveaux concepts qui rendent compte, sur le mode paradoxal, du dynamisme des processus à l’œuvre. Autrement dit, à la richesse des matériaux bruts répond celle de l’analyse et de la créativité théorique. Le résultat est étonnant, voir détonnant. Sa lecture devrait permettre de mieux comprendre la transfiguration de leurs pratiques sociales d’autonomisation, et de réfléchir sur ce qu’elles deviennent. En tout cas, on y trouve déjà clairement cette volonté d’émancipation que constate aujourd’hui enquêtes et sondages. « Le travail est de plus en plus investi par des valeurs d’autodétermination et d’autoréalisation, d’authenticité et
1  Cette recherche fut réalisée dans le cadre du Groupe d’analyse des politiques sociales (Université de Montréal) et financée par le Conseil québécois de la recherche sociale et le Programme de subventions nationales au Bien-être social Canada. Les récits furent récoltés de juin 1982 à octobre 1984. Cette recherche à donné lieu à un rapport : GRELL, P., Étude du chômage et de ses conséquences : les catégories sociales touchées par le non-travail. Histoires de vie et modes de débrouillardise, Groupe d’analyse des politiques sociales, Université de Montréal, mai 1985, 440 pages. C’est de ce rapport dont il est ici question.
9