Les mutuelles de développement en Côte d'Ivoire

-

Livres
258 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Mutuelles de développement est le nom générique qu'ont pris en Côte d'Ivoire les associations regroupant cadres et travailleurs originaires d'un même village ou d'une même région. Comment expliquer la permanence de tels groupements ? Pourquoi leurs organisateurs doivent-ils sans relâche réunir, interpeller les membres villageois ou citadins pour obtenir leur participation ? Les mutuelles de développement constituent en Côte d'Ivoire des dispositifs sociaux où se fabrique l'ancrage des rapports sociaux et politiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2014
Nombre de visites sur la page 384
EAN13 9782336363882
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Roch Yao Gnabéli
Les mutuelles de développement en Côte d’Ivoire Idéologie de l’origine et modernisation villageoise
ANTHROPOLOGIE C R I T I Q U E
Préface de Laurent Bazin
Les mutuelles de développement en Côte d’Ivoire Idéologie de l’origine et modernisation villageoise
CollectionAnthropologie critiquedirigée par Monique SELIM Cette collection a trois objectifs principaux :- renouer avec une anthropologie sociale détentrice d’ambitions politiques et d’une capacité de réflexion générale sur la période présente,- saisir les articulations en jeu entre les systèmes économiques devenus planétaires et les logiques mises en œuvre par les acteurs,- étendre et repenser les méthodes ethnologiques dans les entreprises, les espaces urbains, les institutions publiques et privées, etc. Dernières parutions Gaëtane LAMARCHE-VADEL,Politiques de l’appropriation, 2014. Mathieu CAULIER,De la population au genre. Philanthropie, ONG, biopolitiques dans laglobalisation,2014. Bernard HOURS & Monique SELIM,L’enchantement de la société civile globale. ONG, femmes, gouvernance,2014. Nicole KHOURY & Joana PEREIRA LEITE,Khojas isamiili du Mozanbique colonial à la globalisation,2014. Claire MESTRE,Maladies et violences ordinaires dans un hôpital malgache, 2014. Françoise HATCHUEL,Transmettre ? Entre anthropologie et psy-chanalyse, Regards croisés sur des pratiques familiales, 2013. Yannick FER & Gwendoline MALOGNE-FER,Le protestantisme évangélique à l’épreuve des cultures, 2013. Monique SELIM,Hommes et femmes dans la production de la société civile à Canton, 2013. Nicole FORSTENZER,Politiques de genre et féminisme dans le Chili post-dictature, 2012. Marie BONNET,Anthropologie d’un service de cancérologie pédiatrique, 2011.Bernard HOURS & Monique SELIM,Anthropologie politique de la globalisation, 2010.Michela PASIAN,Anthropologie du rituel de possession Bori en milieu Hawsa au Niger. Quand les génies cohabitent avec Allah, 2010.Antoine HEEMERYCK,L'importation démocratique en Roumanie, Une perspective anthropologique sur la construction d'une société post-dictatoriale, 2010.Laurent BAZIN, Bernard HOURS & Monique SELIM,L’Ouzbékistan à l’ère de l’identité nationale. Travail, sciences, ONG, 2009.
Roch YAO GNABÉLI
Les mutuelles de développement en Côte d’Ivoire Idéologie de l’origine et modernisation villageoise
Préface de Laurent Bazin L’Harmattan
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN :978-2-343-04765-2 EAN :9782343047652
Sommaire Avant-propos ............................................................................ 9 Préface par Laurent Bazin.................................................... 11 Introduction............................................................................ 25 Chapitre 1. L’intérêt d’une étude sur les mutuelles de développement en Côte d’Ivoire ........................................ 29 Chapitre 2. Les conditions macrosociales d’émergence des mutuelles de développement ........................................ 39 1. Les traces des associations d’originaires entre 1920 et 1960.......................................................................... 39 2. L’appel du gouvernement aux cadres nationaux ................. 42 Chapitre 3. Microsociologie de la création des mutuelles de développement .............................................. 51 1. L’appel au rassemblement des originaires justifié par l’histoire de la région ou du village au sein de l’État............ 52 La mutuelle comme revanche sur l’histoire coloniale et postcoloniale du village : le cas de Tanguelan ...................................... 53Le défi lié au développement régional pour une minorité ethnique sous pression : le cas de Bonoua ........................................................... 59La marginalité politique postcoloniale du canton guébié et son incidence sur les associations d’originaires ......................................... 682. L’histoire des mutuelles fondée sur un antagonisme intergénérationnel.................................................................. 88 Les oppositions intergénérationnelles au sein de l’association des originaires de Tanguelan ....................................................................... 88Les antagonismes intergénérationnels au sein de la mutuelle de développement de Godélilié ................................................................... 96Les antagonismes intergénérationnels à Bonoua .................................... 101
Chapitre 4. Synthèse relative aux conditions de création des mutuelles de développement ....................... 107 Chapitre 5. Le financement des mutuelles de développement ................................................................... 117 1. Le financement de la Mutuelle de développement économique et social de Tanguelan .................................... 118 2. Le financement de l’Association régionale d’expansion économique de Bonoua ....................................................... 124 3. Le financement de la mutuelle de développement économique et social de Godélilié ...................................... 125 Le financement la « fête de la lumière ».................................................. 126L’analyse du faible niveau des cotisations des membres de la mutuelle de développement de Godélilié.............................................. 129Chapitre 6. Les productions matérielles des mutuelles de développement .............................................................. 131 1. Les réalisations matérielles de la mutuelle de développement de Tanguelan.............................................. 132 2. Les réalisations matérielles de la mutuelle de développement de Godélilié................................................ 136 3. Les réalisations matérielles de l’AREBO .......................... 137
Chapitre 7. La production idéologique des mutuelles de développement .............................................................. 141 1. Statuts des mutuelles et appartenances symboliques ......... 143 Les objectifs formels des mutuelles de développement............................ 144La qualité de membre des associations d’originaires ............................. 146La participation des allogènes du village aux activités de la mutuelle de développement de Tanguelan ........................................... 148Les conditions de perte de la qualité de membre des mutuelles de développement ...................................................................................... 1512. La sorcellerie : pôle négatif de l'idéologie de modernisation villageoise ................................................... 153 3. Une production idéologique insuffisante : la mutuelle de Godélilié.............................................................................. 164 4. Production idéologique et effacement symbolique des inégalités sociales................................................................ 165
5. La rivalité et la compétition avec les villages voisins ....... 172 6. Une valorisation excessive de l’association d’originaire... 176 7. Mise en équivalence du contexte historique passé et des enjeux actuels ...................................................................... 180 8. L’idélogie de la supériorité du village d’origine sur les villages voisins et la symbolique du porte-parole régional................................................................................ 182 9. Le village d’origine comme modèle de développement local : le cas de Tanguelan .................................................. 185 10. Le prestige historique du village comme moyen de légitimation de la mobilisation des originaires ................... 188 11. L’occultation des différenciations sociales comme moyen de mobilisation des cadres ...................................... 189 Chapitre 8. La production de rapports sociaux ................ 191 1. Les rapports internes à la mutuelle de développement ...... 191 Bilan des actions prioritaires de la mutuelle de Godélilié ...................... 193Les actions non programmées et réalisées de 2002 à 2003 .................... 1942. Les rapports de la mutuelle avec le village........................ 196 3. L’intervention dans les rapports sociaux internes au village ............................................................................. 199 L’intervention dans les rapports politiques............................................. 199L’intervention dans les rapports sociaux intergénérationnels ................ 201La recomposition des rapports internes au village : le cas de Tanguelan ....................................................................................... 203L’édifice idéologique de la recomposition sociale liée à la modernisation du village ...................................................................... 2064. La recomposition des rapports aux villages voisins et à l’État : le cas de Tanguelan .............................................. 207 Chapitre 9. La production symbolique .............................. 209 1. La non matérialisation du siège des associations.............. 209 2. La possession d’un terrain loti comme indicateur du rapport à l’origine................................................................ 211 3. L’espace villageois et la symbolique de la ville ................ 213
Chapitre 10. Rapports à l’État, rapports à l’origine et appartenance ethnique ..................................................... 217 1. Les rapports à l’État ........................................................... 217 2. Le canton guébié face au livre sur le conflit de 1970 ........ 219 La réaction à l’échelle villageoise........................................................... 220La réaction à l’échelle cantonale ............................................................ 2213. La « neutralisation » de l’État par l’AREBO..................... 223 4. L’érection de Tanguelan en sous-préfecture...................... 224 5. Crise du développement, retour à l’origine ....................... 231 Conclusion ............................................................................ 235 Bibliographie ........................................................................ 243
Avant-propos Au regard de l’intérêt social et politique constant accordé aux mutuelles de développement, j’ose espérer que cet ouvrage répond en partie à des soucis quotidiens exprimés par les dirigeants de ces associations ainsi que par leurs membres. De ce point de vue, cette étude a une vocation pédagogique pour les fondateurs et animateurs des mutuelles de développement. Elle met à leur disposition une meilleure connaissance de la nature et des enjeux de ce qui apparaît jusque là comme le moyen privilégié pour les cadres originaires de participer à la modernisation et au développement de leur village ou région d’origine. Je saisis l’occasion pour exprimer mes remerciements à Bernard Hours et à Monique Selim, chercheurs à l’IRD, à Laurent Bazin, chercheur au CNRS, dont l’amitié et la collaboration m’ont fortement instruit. Je voudrais en outre dire un grand merci à Laurent Bazin pour sa relecture et son aide à la mise en forme de cet ouvrage. Ma reconnaissance va également aux dirigeants des mutuelles de développement étudiées et, en particulier, aux dirigeants des trois mutuelles dont l’expérience est exposée ici. Je réitère ainsi ma gratitude aux docteurs Didier Blibolo (Godélilié) et Narcisse Ehoussou (Tanguelan), à Monsieur Koffi Ehounou (Tanguelan), au professeur Paul Aholi (Bonoua) et à feu Jean-Baptiste Améthier (Bonoua).
9