Oser avancer : A travers la maladie et les défis

-

Français
120 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

« On me disait que je ne pourrais marcher plus de 15 minutes par jour ! »
A 26 ans, Sébastien apprend qu'il ne pourra désormais marcher plus de quinze minutes par jour. Pendant quatre longues années, ce champion de tennis canadien doit composer avec les étourdissements, les maux de tête et la faiblesse musculaire. Pourtant, il garde espoir en dépit des médecins qui lui conseillent de se résigner à son sort, et finit par se faire opérer pour une tumeur au cerveau, à Santa Monica en Californie.
Moins de deux ans plus tard, il se lance dans une aventure qui semble vouée à l'échec avant même qu'il ne commence. Durant six mois, il complète un marathon par jour, au Québec et aux Etats-Unis, parcourant ainsi plus de 5500 kilomètres. Tout un exploit pour un gars condamné à rester quasi immobile !
Suivons Sébastien à travers les champs du Kansas, les Rocheuses du Colorado et la chaleur infernale du désert, et prenons conscience de l'importance de nos pensées et de nos actes lorsque nous sommes confrontés à des moments difficiles de la vie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 octobre 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782924639955
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
450-448-7748 info@performance-edition.com www.performance-edition.com
Distribution pour le Canada : Prologue Inc. Pour l’Europe : DG Diffusion Pour l’Europe en ligne seulement : www.libreentreprise.com
© 2018 Performance Édition
ISBN 978-2-924639-93-1 EPDF 978-2-924639-94-8 EPUB 978-2-924639-95-5
Photo de la couverture : Morgan Cooper, www.morgancooperdp.com
Photo de Sarah-Jeanne Labrosse : Kelly Jacob, www.kelly-jacob.com Maquillage: Laurie Deraps Styliste: Frédérique Légaré
e Dépôt légal 4 trimestre 2018 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec Dépôt légal Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits de traduction et d’adaptation, en totalité ou en partie, réservés pour tous les pays. La reproduction du tout ou d’un extrait de ce document, par quelque procédé que ce soit, tant électronique que mécanique, et en particulier par photocopie ou par microfilm, est interdite sans l'autorisation écrite de Performance Édition.
Nous remercions la Société de développement des entreprises actuelles du Québec pour son appui à notre programme de publication.
Limite de responsabilité : L’auteur et l’éditeur ne revendiquent ni ne garantissent l’exactitude, le caractère applicable et approprié ou l’exhaustivité du contenu de ce programme. Ils déclinent toute responsabilité, expresse ou implicite, quelle qu’elle soit.
 Imprimé au Canada
Table des matières
Remerciements Préface de Sarah-Jeanne Labrosse, comédienne Avant-propos Prologue
PREMIÈRE PARTIE CHAPITRE 1 Ma jeunesse et mes premières passions CHAPITRE 2 Quitter le nid familial avec un rêve CHAPITRE 3 Virginia Tech : le paradis où le cauchemar a commencé
DEUXIÈME PARTIE CHAPITRE 4 Mes quatre années d’enfer CHAPITRE 5 La chirurgie CHAPITRE 6 L’Australie : un nouveau départ TROISIÈME PARTIE CHAPITRE 7 Le Québec : neige et douleurs CHAPITRE 8 La Virginie : à l’assaut des États-Unis CHAPITRE 9 La Virginie occidentale : ses ours, ses armes et ses bons samaritains CHAPITRE 10 Le Kentucky et ses chevaux galopants CHAPITRE 11 L’Indiana et l’Illinois en moins de 10 jours CHAPITRE 12 Le Missouri : ses collines et ses forêts CHAPITRE 13 Le Kansas : ses champs, ses couchers de soleil et ses merveilleux habitants CHAPITRE 14 Le Colorado : ses montagnes et ses orages CHAPITRE 15 L’Utah : paradisiaque CHAPITRE 16 L’Arizona : ses cactus et son désert CHAPITRE 17 La Californie : marche sous les étoiles et ligne d’arrivée CHAPITRE 18 Le Québec : les 400 derniers kilomètres Pour joindre l’auteur
Remerciements
Je tiens à remercier mes parents, Judith et Pierre, de m’avoir inculqué les valeurs qui font de moi qui je suis aujourd’hui. Merci de votre sout ien indéfectible tout au long de ma maladie, ainsi que pendant ma traversée du Québec e t des États-Unis, de même que pendant la rédaction de ce livre. Je souhaite à tous les enfants de recevoir autant d’amour de leurs parents. Je vous aime.
Merci à mon premier entraîneur, Simon Laurendeau. Tu m’as appris beaucoup plus que de simplement devenir un bon joueur de tennis. Tu m ’as appris, surtout, à ne jamais abandonner, jamais.
Merci à mon entraîneur Jim Thompson. Tu m’as vu att eindre le sommet de ma forme physique puis dépérir pendant quatre années. Ta vis ite à Santa Monica lors de mon opération restera à jamais gravée dans ma mémoire.
Merci à mon meilleur ami, Yoann, toujours à l’écoute depuis toutes ces années. Tu m’as aidé à surmonter les moments les plus difficiles de ma vie et tu m’as encouragé à aller de l’avant dans cette aventure ambitieuse. Sans toi, ce livre ne serait pas ce qu’il est.
Merci à ma copine, Jennifer. Ton soutien inconditionnel me permet de mettre toute mon énergie dans mes projets. Je compte continuer à avoir un impact sur la vie des gens, avec toi à mes côtés. Tu y es pour beaucoup plus que ce que tu ne peux l’imaginer. Je t’aime.
Merci à Marie-Josée Blanchard, mon éditrice, et à sa formidable équipe.
Un grand merci à tous ceux qui m’ont hébergé et aid é financièrement pendant cette longue aventure à travers le Québec et les États-Unis. Je garde de vous tous de précieux souvenirs. Pas plus ce livre que ma marche n’auraient été poss ibles sans les milliers de gens qui m’ont aidé à amasser les fonds nécessaires pour me faire opérer en Californie. Vous m’avez redonné la vie. À mon tour, je vous ai donné cette marche d’espoir et, maintenant, ce livre. Je vous remercie du fond du cœur.
Sébastien
Préface de Sarah-Jeanne Labrosse, comédienne
Jeviens d’une famille d’athlètes. Je sais donc assez bien reconnaître ceux qui en sont et qui se consacrent corps et âme à leur sport. Sébastien Jacques fait partie de ce nombre, sans l’ombre d’un doute. Je le connais depuis mon p lus jeune âge, car nous jouions tous deux au tennis en même temps. J’ai des souvenirs très clairs de son éthique de travail, de sa rigueur, de sa détermination et de son positivisme.
Sébastien et mon frère Alexandre ont été co-équipie rs de l’équipe de tennis de l’Université Virginia Tech aux États-Unis quelques années avant que ne surviennent ses problèmes de santé. Je me souviens de l’avoir invité chez moi le jour de son anniversaire et d’avoir été choquée par sa perte de poids et son état physique global. Le simple fait de marcher était devenu pour lui une exigence de tous les instants. Malgré tout, il restait optimiste, positif et inébranlable.
Après quatre ans d’enfer et une opération au cerveau qui lui a sauvé la vie, Sébastien demeure un admirable exemple de courage et de persé vérance. Tout au long d’Oser avancerles au quotidien. Sébastien a, il nous donne des leçons de vie qui sont applicab choisi de persister dans sa recherche de solutions alors que tous les médecins lui disaient qu’il devait se résigner à son sort. Il a choisi d’ aller de l’avant et a même eu le courage de traverser le Québec et les États-Unis à pied même s i, pour plusieurs, ça semblait impossible et était surtout à déconseiller.
Grâce à sa force morale hallucinante, il peut aujou rd’hui nous raconter son histoire inspirante, de son enfance peu traditionnelle à sa grande marche, en passant bien sûr par ses années de maladie. Il donne envie de mordre dans la vie.
J’admire sa résilience et sa détermination.
Comme le dit si bien Sébastien, si nos rêves sont dépourvus d’obstacles et de doutes, nous devons les revoir, car cela signifient qu’ils ne sont pas suffisamment ambitieux.
J’ai vu Sébastien Jacques au sommet comme au plus creux de la vague, et je suis fière de le compter parmi mes amis, lui qui nous fait com prendre qu’il y a toujours un peu d’espoir même dans les moments difficiles et que nous devons continuer d’avancer, pas à pas.
Avant-propos
Jent bouger pour me sentir en vie,’ai toujours eu besoin de courir ou de tout simplem mais pendant quatre ans, je n’ai pas pu marcher plu s de quinze minutes par jour. Je suis passé de champion de tennis canadien à quelqu’un qu i avait de la difficulté à monter les marches pour se mettre au lit : voilà ce qu’était devenue ma vie.
Après une opération au cerveau, j’ai parcouru quotidiennement quarante kilomètres à pied pendant six mois, au Québec et aux États-Unis, pour semer espoir et inspiration autour de moi. Pas mal pour un jeune homme qui s’ét ait fait dire de se résigner à ne marcher que quinze minutes par jour!
On me dit souvent que j’ai joué de malchance de n’a voir pu profiter de ces belles années du début de ma vingtaine, mais je crois au contraire avoir appris énormément. Je veux maintenant partager ce que j’ai appris avec vous.
Ce livre, tout comme la marche, je l’ai fait pour vous. Qu’il s’agisse de surmonter un moment difficile ou d’accomplir des choses extraord inaires, je crois au plus profond de mon cœur que vous en êtes capables. À travers le déroulement de mon histoire, je compte vous démontrer l’importance de la persévérance et d e l’optimisme, ainsi que le pouvoir d’avancer un jour à la fois...
Prologue
Jeaterloo, àhurle de douleur au beau milieu d’une route déserte de la petite ville de W l’extrême sud du Québec. Ma journée a commencé il y a quelques minutes à peine, et déjà je peine à mettre mon poids sur ma jambe gauche, une véritable torture.
J’en suis au deuxième jour d’une aventure qui devra it durer environ six mois. Je regarde la carte sur mon cellulaire et constate que j’ai parcouru trente-cinq kilomètres depuis mon départ de la veille.
Cinq mille quatre cent soixante-cinq kilomètres m’attendent encore…