Parkinson quand tu nous tiens

-

Livres
180 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après "Passeur d'espérance" paru en 2012, Laurent Du Pasquier revient avec un récit très direct qui retrace la déconfiture d'un homme, cadre supérieur, auquel tout réussit en apparence et qui est atteint de la maladie de Parkinson. Difficulté de "faire face", blocage financier le mènent au bord du suicide. Au-delà de la survie, son histoire est celle d'une lutte pour dépasser les combats inutiles et donner un sens à sa vie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 octobre 2013
Nombre de visites sur la page 23
EAN13 9782336325682
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Laurent du Pasquier
Parkinson, quand tu nous tiens...
Journal de bord d’un parkinsonien dans la tourmente
Parkinson, quand tu nous tiens...
Journal de bord d’un parkinsonien dans la tourmente
Laurent du Pasquier
Parkinson, quand tu nous tiens...
Journal de bord d’un parkinsonien dans la tourmente
Du même auteur chez le même éditeur Passeur d’espérance, itinéraire d’un parkinsonien, 2012 ldpconseil@gmail.com
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-01679-5 EAN : 9782343016795
Sommaire I – LA CHUTE 1 - Une enfance faussement dorée................................... 9 Achat/revente de l'appartement de Cannes les Broussailles ................................................................. 14 Erreur fatale : l’acceptation d’un crédit immobilier « léonin »..................................................................... 16 Tentation de la fuite .................................................... 19 Plaidoyer pour la vie ................................................... 22 2 - La décision radicale : les « TS » .............................. 27 Le goût de vivre .......................................................... 303 - Mes pauvres moyens judiciaires.............................. 32 Jugement de l’instance judiciaire ................................ 33 Épilogue judiciaire ..................................................... 36 Une solitude encadrée ................................................. 37 e La 2 TS....................................................................... 38 Erreur d'aiguillage à la Pitié Salpêtrière...................... 39 4 - La décision de rebondir............................................ 40 Mise sous protection judiciaire ................................... 40 Clinique « Les P » au V .............................................. 42 Les conséquences psychiques ..................................... 43 5 - Une peur diffuse omniprésente................................ 44 L'intervention d'un curateur ........................................ 47 Revente de l’appartement de Cannes : nouvel échec .. 48Attitudes face à la maladie .......................................... 49L’énergie vitale ........................................................... 52Évolution de la maladie............................................... 53
5
6 – La recherche du sens ............................................... 58Un peu de liberté : l’achat du VAE (vélo à assistance électrique)....................................... 60 II - RÉSISTER 7 - Comment « faire avec » ?......................................... 63 L’injustice du sort entre « vieillards »......................... 64 Le monde devient-il fou ? ........................................... 65 8 - L'accueil à l'EHPAD - Scènes vécues...................... 66La découverte des « anciens »..................................... 68La difficile acceptation de mon sort............................ 77Parkinson : hasard ou prédestination ? ....................... 81 Profils de parkinsoniens .............................................. 81 Traits communs aux parkinsoniens ............................. 86La nécessité du « lâcher-prise » .................................. 87 9 - Nouveaux pépins de santé (épanchement de synovie) .......................................................................................... 88 La dépression (encore !).............................................. 9210 - Le sort caché de FC ................................................ 93Essai de typologie concernant les résidants ................ 97 Les limites de la tolérance......................................... 10211 - Le personnel .......................................................... 104 La qualité du suivi médical ....................................... 10612 - Un lieu pavé de bonnes intentions ? .................... 106 Le suivi de FC ........................................................... 108Le temps s'écoule : avec quelles perspectives ? ........ 109 Trouver la bonne raison de se lever .......................... 112
6
13 - Allez ! On se fait plaisir !...................................... 114 Ce qui diffère à l'EHPAD du C. ................................ 118 Le sort de FC (suite).................................................. 12314 - Panique à bord : l'arthrose guette....................... 128Un mal de chien : l'épanchement de synovie ............ 129 Langage codé : le volapük médical ........................... 130L’attitude devant la mort, la découverte de P. Ariès. 135 III – LA RECONSTRUCTION La Flatière, la pureté des cimes................................. 143 Acquisition du portable « Doro » modèle sous-doué 1947............................................. 144 N'ayons pas peur ! ..................................................... 145 Semaine dantesque - août 2012................................. 146 Vente de Cannes enfin réalisée ................................. 14715 - Parabole de la trapéziste ...................................... 150 Trouver un sens à cette sacrée épreuve ..................... 151 16 – Conclusion : comment progresser ? ................... 155 17 - Le miracle existe: je l'ai rencontré !.................... 157 ANNEXES A-I- La gestion des paramètres postopératoires............. 163 A-II- Le déphasage technologique................................. 166 A-III- Mes dégâts collatéraux actuels de Parkinson ...... 170
7
I – LA CHUTE 1 – Une enfance faussement dorée Je suis né fin 1947 dans une famille bourgeoise du Havre, où mon père était architecte. Jusqu'à l'âge de sept ans, j’ai été choyé par mon environnement, et même plus que ça : "pourri gâté", comme le répétait ma nourrice Alice, solide normande débarquée de son pays de Caux natal pour s'occuper du gros baigneur que j'étais. Mon aîné de deux ans, R. ne bénéficiait pas des mêmes faveurs de la part d'Alice. Cela me paraissait normal, et j'en profitai honteusement. À l'âge de sept ans, patatras : je suis passé sans transition de la position de préféré à celle de numéro deux dans les faveurs de ma mère, qui venait de mettre au Monde un autre petit frère prénommé Emmanuel. J'en conçus une jalousie terrible, mais compte tenu de mon avantage en âge, je conservais mon autorité d'aîné sur lui. J'avais perdu, en tout cas c'est comme ça que jel'interprétais, les faveurs de mes "femmes" (Alice et ma mère). J'ai commencé à me méfier des femmes, suite à cette "trahison" somme toute bien anodine. Peut-être est-ce de la "psychologie Marabout", mais j'ai toujours eu depuis un compte à régler avec les femmes. J'en ai également eu un avec les hommes, suite à une relation difficile avec mon père vis-à-vis duquel je développais une relation œdipienne caractérisée. Donc, à partir de l'âge de sept ans, le paradis était terminé. Je dus subir la conséquence permanente de la présence d'un concurrent : Emmanuel, mon petit frère, baigneur béni des dieux. En apparence au moins, il n'a jamais connu le doute, ni dans ses études (brillantes), ni dans ses amours, ni dans ses amitiés.
9