Petit décodeur illustré de l'ado en crise

-

Livres
193 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Face au chahut de la transformation adolescente qui vient percuter de plein fouet l’atmosphère familiale, comment travailler la qualité du lien et éviter de nous mettre notre ado à dos ? Les auteurs proposent une lecture croisée pour mieux comprendre et interagir avec l’autre.

Tout comme le premier ouvrage Petit décodeur illustré de l’enfant en crise, cette suite adolescente est structurée autour des apports de l’approche en Discipline positive, de Jane Nelsen, avec des éclairages tirés des neurosciences et des travaux en intelligence émotionnelle. Résolument visuel et accessible, ce livre allie l’humour à la pédagogie et fournit des conseils précieux pour garder le lien durant le temps périlleux de l’adolescence.

Inclus pour les ados : Le décodeur illustré du parent en crise

Particulièrement recommandé aux parents d’ados hypersensibles (avec ou sans HPI, TDAH, TSA, DYS, etc.)


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 avril 2019
Nombre de visites sur la page 5
EAN13 9782317022265
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

Anne-Claire Kleindienst Lynda Corazza
TABLE DES MATIÈRES
Avant-Propos
Décoder son ado
Mais où est passé notre enfant
Il a honte de nous
Il ne pense à nous que quand il a besoin
Il ne veut plus de câlins sauf quand c'est lui qui réclame
Il a un rythme décalé
Il régule mal son énergie
Il nous cherche, nous provoque
Il ne se lave plus
Il se nourrit mal
Il nous échappe
Il s'habille comme il veux
Il a des amitiés plus virtuelles que réelles
Il ne communique plus avec nous
Il n’obéit plus, mais alors plus du tout
Il a un sens du rangement bien à lui
Il ne participe pas beaucoup à la maison
Il a le smartphone greffé à la main
Il ne nous parle pas de sa vie amoureuse
Il refuse toute aide
Que va-t-il devenir
Il lâche ses activités
Il ne travaille pas régulièrement
Il se fait influencer
Il nous ramène quelqu'un qui ne nous plaît pas
Il est harcelé
Il consomme des substances psychoactives
Il gère mal son argent de poche
Il ne s'intéresse pas à grand-chose
Il a du mal à faire des choix
Il n'apprends pas de ses expériences
Maintenir le lien
Ce qui nous met en difficulté en tant que parents
Ce qui se passe pendant l’adolescence (les mécanismes à l’œuvre)
Le rôle que nous pouvons jouer en tant que parents pour nourrir le lien
Décoder ses parents
Ils ne voient pas que j'ai grandi
Ils veulent encore que je vienne avec eux
Ils me mettent des limites ridicules
Ils me prennent de haut ou me font la morale
Ils me punissent encore comme un enfant
Ils veulent toujours que je me couche tôt
Tes parents te critiquent et te donnent l’impression qu’ils ne te font pas confiance.
Ils sont toujours sur mon dos
Ils me harcèlent par téléphone
Ils veulent savoir où je vais exactement
Ils me prennent la tête avec mon temps d'écran
Ils veulent tout le temps que je leur paaarle
Ils font une fixette sur mes notes
Ils n'aiment pas ma façon de travaillerVont-ils finir par me comprendre ?
Ils se disputent à mon sujet
Ils me croient accro
Ils ne voient pas que j'ai des problèmes avec les autres
Ils ne sont pas cohérents ou fiables
Ils se font des mauvais films sur ma sexualité
Ils ne tiennent pas compte de moi
Gérer notre colère
Pour aller plus loin…
Des mêmes auteurs
Aux Éditions Mango
Page de copyrightA V A N T - P R O P O S
Cet ouvrage s’inscrit dans la continuité d’un premier livre, le Petit décodeur illustré de l’enfant en
crise, qui a révélé son utilité auprès de nombreux parents en France et à l’étranger depuis sa sortie,
en septembre 2017.
Construit sur le même format, avec des fiches très visuelles qui permettent une lecture linéaire ou en
pointillé, il apporte une nouvelle originalité.
Il permet aux parents de trouver des clés pour décoder certains comportements inappropriés de
leur(s) adolescent(s), mais il offre aussi la possibilité aux ados qui verraient ce livre sur la table basse
du salon de l’ouvrir sur la partie qui leur est réservée, pour éventuellement être éclairés sur certaines
attitudes inappropriées de leur(s) parent(s).
Si l’adolescence est une crise au sens du double pictogramme chinois, c’est-à-dire un vécu périlleux
et une opportunité, nous pouvons oser dire que ce livre qui prétend l’aborder l’a été tout autant.
Ce qui était p é r i l l e u x, c’était de faire entrer dans une même matrice des besoins relativement
contradictoires :
continuer à être facile d’accès alors que les sujets de l’adolescence sont bien plus complexes que
ceux de l’enfance ;
tenir dans un volume de pages raisonnable alors que le nombre de thématiques à traiter s’était
multiplié ;
conserver l’humour et l’autodérision alors que les problématiques de l’adolescence sont parfois
lourdes voire anxiogènes ;
continuer avec des personnages génériques alors qu’à l’adolescence, selon le sexe, l’âge et les
schémas familiaux, les différences sont beaucoup plus marquées entre adolescents qu’entre
enfants.
Pour le premier challenge, nous avons appliqué la technique du concentré : appréhender chaque
sujet de façon le plus large possible puis permettre que le volume se réduise et se réduise encore
jusqu’au plus synthétique possible tout en gardant l’essentiel.
Pour le deuxième challenge, nous avons dû faire un double choix : traiter chaque thème en une
double page au maximum (au risque de densifier le contenu de la page de droite) et renoncer à traiter
certains sujets (comme les troubles des comportements alimentaires, l’annonce de l’homosexualité,
le divorce, la recomposition familiale) en misant sur le fait que chaque sujet peut trouver des
réponses plus développées dans d’autres ouvrages plus spécialisés.
Pour le troisième challenge, nous avons emprunté le fil du funambule pour équilibrer la balance
entre humour et considérations sérieuses. Nous avons constaté que nos propres vécus en tant que
parents d’ado ne nous ont pas toujours permis de prendre le recul nécessaire pour atteindre le niveau
d’humour que nous aurions souhaité pour ce livre. Force a été de l’admettre, cette suite est plus
dense, dans tous les sens du terme.
Pour le quatrième challenge, nous avons pris le parti d’une famille donnée, avec un couple parental,
un adolescent et une adolescente dont l’âge progresse au fil des chapitres pour avancer dans
l’adolescence (tout en maintenant le masculin tout au long du livre pour simplifier).
L’ o p p o r t u n i t é, puisque heureusement il y en a une, c’est celle de s’inviter dans cette famille et de la
suivre dans ses différents défis du quotidien, tout en permettant à chaque lecteur de décliner sa
propre spécificité (famille monoparentale, couple parental homosexuel, famille nombreuse, famille
recomposée, etc.). Et au travers des fiches, de trouver (ou pas !) une identification à telle ou telle
posture, problématique, esquisse de solution, etc.
Notre choix a donc été de prendre une famille ordinaire sociotypique, et c’est là aussi un parti pris quede choisir un modèle familial reposant sur un couple formé d’un homme et d’une femme et de deux
enfants.
Alors bienvenue dans cette famille imparfaite, qui nous ouvre ses portes pour nous permettre de
trouver quelques élans d’inspiration à notre propre créativité parentale et de traverser le danger de la
crise en nous concentrant sur les opportunités de réparer et renforcer les liens au fil du quotidien.
La bonne nouvelle est que la lecture de ce livre peut emmener vers plus de paix au sein de la famille
et vers plus d’épanouissement de part et d’autre (ado comme adultes).
La mauvaise nouvelle est que ce livre n’est pas magique.
Comment se fait-il que, en le lisant, on puisse être en accord avec un certain nombre de propositions
qui semblent être de l’ordre du bon sens et que, au moment de les mettre en œuvre, ce ne soit pas si
facile ?
Voici quelques esquisses d’explication :
nos vieilles habitudes ont la vie dure, elles ne lâchent pas si facilement leur place : on ne reproduit
pas ce que l’on apprécie, on reproduit ce que l’on connaît. On a beau savoir qu’il serait bon de faire
autrement, le changement ne se fait pas en un jour, les sillons de nos canaux neuronaux en
témoignent ;
au sein de notre cerveau, il y a une différence de mode opératoire entre le cerveau du haut (cortex
préfrontal), qui valide les bonnes idées théoriques, et le cerveau du bas (cerveau limbique), qui
fonctionne en mode « réflexe » en situation, et qui le plus souvent l’emporte, du moins dans un
premier temps. Autrement dit, on peut être convaincu de ce qu’il faut faire en lisant un livre et être
beaucoup moins à l’aise au moment de le mettre en œuvre ;
tout comme lorsque l’on regarde une personne maîtriser une discipline sportive qu’on n’a encore
jamais essayée, on peut avoir naïvement tendance à penser qu’on arrivera très vite au même
résultat ; et lorsqu’on s’y met, on comprend que ce n’est pas si simple et qu’il va falloir beaucoup
d’entraînement pour atteindre un niveau honorable. Il sera question de continuer à avancer en
tombant, de se relever et tomber encore, de progresser puis stagner voire régresser avant de
consolider de nouvelles façons de faire.
Et si l’on garde cette idée que l’aventure est plus dans l’itinéraire que dans la destination, peut-être
peut-on se réjouir qu’il n’y ait pas de formule clés en main, ni dans ce livre ni dans aucun autre ?
Et aux parents qui trouveraient que ce décodeur est simplement frappé au coin du bon sens, nous
voudrions simplement répondre qu’ils ont raison, il s’agit bien de bon sens, mais quand l’émotionnel
vient chahuter la relation, notre boussole éducative peut être chamboulée et lorsqu’elle perd son
nord, nous pouvons nous sentir bien démunis voire découragés de ne plus trouver le sens (direction)
ni de sens (signification).
Ce livre, comme de nombreux autres (dont certains cités en bibliographie), a pour vocation d’offrir un
espace et un temps de recul pour redonner un sens à cet itinéraire de vie et un sens à cette aventure
relationnelle.
Et le fil conducteur étant la recherche du lien, nous vous invitons à plonger au cœur des difficultés et
challenges pour y trouver les opportunités de restauration du lien qui porte du sens et qui permet de
nous sentir chaque jour, ensemble, un peu plus vivants.