Projet de Société pour un Sénégal Emergent

-

Livres
228 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fortement inspiré de son expérience en politique de développement, l'auteur montre les voies et solutions pour le développement du Sénégal. En partant des acquis laissés par nos prédécesseurs depuis l'Almamiyat jusqu'à nos jours, il effectue un diagnostic sans complaisance de la société et de l'économie sénégalaise. De nouveaux concepts comme la stratégie de dissuasion, le principe de coresponsabilité, la diplomatie de développement, le musée des civilisations, sont ici développés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juillet 2013
Nombre de visites sur la page 68
EAN13 9782296539921
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Ibrahima Abou Nguette
PROJET DE SOCIÉTÉ POUR UN SÉNÉGAL EMERGENT
Initiative pour une politique de développement (IPD)
PROJET DE SOCIÉTÉPOUR UNSÉNÉGAL ÉMERGENT
Dernières parutions chez L’Harmattan-Sénégal (Catalogue en ligne sur harmattansenegal.com) GUISSÉAmeth, Une mort magnifique, roman, « Nouvelles LettresSénégalaises », mai 2013. CAMARAElHadji Alioune, DRAMANI Latif, THIAM Ibrahima,Structureetdynamique de l'économie sénégalaise,essai, mai2013.DIENG Azo,Premières pluies, poèmes, avril 2013 FAYE Ibrahima Ibson,Demain, Œuvre rappologique, avril 2013. BADJI Cheick Atab,La gynécologie obstétrique pour le grandpublic. 100 questionsde femme, mars 2013. WONEIbrahima,De l'homme des rêves, Essai, février 2013.NDIAYEAdjaBoury, Ndèye Collier de chevilleNo, récit, « uvelles LettresSénégalaises », février 2013. DIOP Mbaye-Jacques,Une vie de combats« Mé, Collection moires et Biographies », n°8, février 2013. NEGRAAlma,Effluves délétères, poèmes, février 2013. SYLLANdongo Samba,Le scandale commerce équitable. Le marketing de la pauvreau service des riches, Essai, janvier 2013. DIOUF Diéyi,Dans la pénombre des demeures,poèmes, collection« Rimesetprose », janvier 2013. GUISSÉAbdoulaye,Les vertus de l'espoir, poèmes, collection« Rimesetprose », janvier 2013. NDIAYESamba,Les marrons glacés, poèmes, collection « Rimeset prose »,janvier 2013. SOW Abdoul,Ibrahima Seydou Ndaw1890-1969. Essai d'histoire politiqueduSénégal,Collection « Mémoires et Biographies»,n°7, janvier2013. GOUDIABYPierre Atépa,Oser. 12 propositions pour unSénégal émergent,essai, novembre 2012. WADE ElHadji Madické,El Hadji Momar Sourang. Un grandnotable de Saint-Louis et fervent mourideMémo, Collection « ireset Biographies», n°6, novembre 2012.
IBRAHIMAABOUNGUETTE
PROJET DE SOCIÉTÉPOUR UNSÉNÉGAL ÉMERGENT
© L'HARMATTANSÉNÉGAL, 2013 « Villa rose », rue de Diourbel, Point E, DAKARhttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr senharmattan@gmail.com ISBN : 9782296995628 EAN : 9782296995628
AVANT-PROPOS
L’Initiative pour une Politique de Développement tire son bien-fondé du processus de sa mise en œuvre dans le département de Podor, en rapport avec le parti au pouvoir, pour l’initiation d’une politique de rupture, c’est-à-dire la politique de développement. La réussite de cette expérience, sur le plan de l’innovation, de la réceptivité des populations, de la démarche (participative, inclusive et contractuelle) et de la grande qualité des programmes qui en ont résulté, justifie la volonté de faire partager cette politique pour une application nationale. La construction d’un Sénégal émergent invite à sortir des sentiers battus, pour poser de nouveaux paradigmes susceptibles de nous donner une position avant-gardiste dans la quête de notre développement, dans un monde globalisé. Les performances scientifiques et technologiques, avec les nouvelles techniques de l’information, offrent cette opportunité. La convocation de l’histoire de notre Nation est au cœur du projet de construction de la société sénégalaise moderne, ancrée dans sa culture, aspirant à être au rendez-vous du développement de ce millénaire. À notre sens, le seul mérite que nous pouvons avoir, en tant que sénégalais, c’est de perpétuer cet acquis par la culture de la Démocratie et de la Bonne Gouvernance, le culte du Travail et de la Vérité et, enfin, l’esprit de la Solidarité.
7
Dans ce premier ouvrage, il s’agit de définir les principes de cette philosophie et de poser les enjeux de la modernisation de notre société. L’accueil positif que ne manqueront d’en avoir les lecteurs et les enrichissements qu’il suscitera, vont contribuer à la réalisation d’un programme de troisième génération qui est résumé sous le vocable de « Programme économique pour un Sénégal émergent » (PESE) L’Initiative pour une Politique de Développement (IPD), comme philosophie politique de réflexions et d’actions, est le fruit d’une gestation de la volonté de personnes désireuses de se mobiliser entièrement pour leurs concitoyens afin de contribuer à l’amélioration de leurs conditions de vie. Cette volonté est érigée en sacerdoce : la seule contrepartie attendue est l’acceptation de partager cette ambition qui met l’Homme au centre de tous les paradigmes pour trouver des solutions/orientations en vue d’atteindre l’objectif visé. Les différentes contradictions qui se sont manifestées durant cette marche ont permis de trouver des idées, ressources ou moyens nécessaires pour gravir d’autres paliers. De l’Association de Développement villageoise (de Dioudé Diabé), celle départementale de Podor (Association pour le Développement du Lao-ADEL), voire nationale (Réseau d’Initiative et d’Appui au Développement-RIAD), toutes d’obédience civile, à l’accompagnement de l’État (Appui aux initiatives à la base) en passant par celui du Parti politique, cet esprit de servir, n’a jamais cesser de poser des ruptures à sa démarche quand les circonstances l’imposent. En effet, arrivé au niveau de la formulation de politique programmatique devant être prise en charge par le PDS (voir Annexe 1 : lettre d’engagement politique) le Programme de Développement de Podor (PRODEP), issu d’une démarche
8
participative et recoupant les priorités, est proposé à l’État comme une réponse à la demande sociale. Par ailleurs, le PRODEP constitue aussi le résultat de la rencontre entre la politique et les acteurs de développement qui encadrent les populations à s’autogérer en dehors de la politique politicienne en cours. Mais l’intérêt de pouvoir bénéficier d’une possibilité d’influencer leurs prises de décisions a pris le pas sur les résistances à l’offre de collaboration. Dans ce cadre bien compris, la politique, avec son pouvoir de décision et d’exécution, vient en appui au développement (actions entreprises sur le terrain pour résoudre les contraintes qui se posent à l’amélioration des conditions de vie des populations). Dans cette approche, il s’agit de remonter très en amont des Projets/Actions pour mieux orienter et prendre en charge les préoccupations des populations. L’intervention dans la formulation des politiques prises par les décideurs, sinon leur inspiration, permet de prendre suffisamment à temps la bonne trajectoire pour mieux cheminer dans les stratégies et autres programmes devant baliser le bien-être social de nos concitoyens. Ainsi, le PRODEP, constituant un exemple de synergie des acteurs de développement et les politiques, a permis de franchir des étapes importantes dans la recherche de solutions au développement des zones déshéritées du Sénégal. L’équation à résoudre, ici, est, d’une part, l’identification des différents niveaux de contraintes des populations dans leurs aspirations et, d’autre part, la mise en branle de moyens (sociaux, culturels, humains, matériels et financiers) disponibles localement afin de gravir graduellement, avec un apport stimulant des partenaires extérieurs, les marches vers les pôles de développement bien intégrés
9