Religion et dynamique sociale

Religion et dynamique sociale

Livres
226 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Si la religion est un "système de solidarité, de croyances et de pratiques relatives à des choses sacrées, c'est-à-dire séparées qui unissent en une même communauté morale (...) tous ceux qui y adhèrent", on peut tout à fait comprendre l'idée que "le Noir est un être incurablement religieux. Pris sous cet angle, le religieux devient "synonyme" de nature humaine parce que présent dans toute son oeuvre. Ce numéro est une illustration de cette thèse, en fonction des contextes sociologiques considérés par les différents auteurs.

Sujets

Informations

Publié par
Ajouté le 01 juillet 2017
Nombre de lectures 6
EAN13 9782140041938
Langue Français
Signaler un abus
10
RevueGabonaise de Sociologie 10 Numéro
Religion et dynamique sociale
REVUE GABONAISE
DE SOCIOLOGIE
N° 10
© L’HARMATTAN, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-12131-4 EAN : 9782343121314
REVUE GABONAISE
DE SOCIOLOGIE
N° 10
Religion et dynamique sociale
CRES/L’Harmattan
Revue Gabonaise de Sociologie Une publication du Centre de Recherches et d’Études sociologiques(Université Omar Bongo de Libreville – Gabon) Comité de Direction Jean Ferdinand MBAHClaudine-Augée ANGOUE Rédacteur en Chef Jean Ferdinand MBAH Rédaction Maixant MEBIAME ZOMO Jérôme OKOUNDJI Tony Didier Mohamed Ben NGNARE ABEIGNE Comité scientifique Jean COPANS (Paris V) Claudine-Augée ANGOUE (Université Omar Bongo de Libreville) Jean Ferdinand MBAH (Université Omar Bongo de Libreville) André MARY (EHESS Paris) Nicolas METEGUE N’NAH (Université Omar Bongo de Libreville)Francis B. NYAMNJOH (University of Cape Town) Jean Bernard OUEDRAOGO (EHESS -Paris) Rédaction
CRES/Université Omar Bongo Boîte Postale : 17055 Libreville – Gabon Tel. : (00 241) 07 49 97 82 E-mail : regasocres@yahoo.fr
Sommaire
Sommaire..................................................................... 7Nécrologie In memorium ACHILLE DEJEAN (Septembre 1945 – Juillet 2016) Jean-Ferdinand MBAH................................................ 9Présentation : dynamique sociale du religieux en Afrique Claudine-Augée ANGOUE........................................ 15Pour en finir avec la fraude théologique de ladite « malédiction de Cham » Philippe CHANSON.................................................. 23Églises pentecôtistes, médias et sorcellerie à Libreville Maixant MEBIAME ZOMO ..................................... 61Le processus d’intégration des exilés Congolais à travers les Eglises pentecôtistes charismatiques à Libreville Armel OVONO ESSONO ......................................... 93Le double jeu de l’Etat face aux pentecôtismes camerounais Sariette BATIBONAK ............................................ 137La photographie du mort et le fétichisme au Gabon Tony Didier Mohamed Ben NGNARE-ABEIGNE... 165Aspects religieux de l’épistémologie poppérienne Edgar Mervin Martial MBA.................................... 187Résumés................................................................... 211
7
Nécrologie In memorium ACHILLE DEJEAN (Septembre 1945 – Juillet 2016)Jean-Ferdinand MBAH Achille Dejean est mort brusquement le 26 juillet 2016 à Port-au-Prince en Haïti. Il avait 73 ans. Sa disparition a suscité beaucoup de peine et d’affliction parmi ses amis et collaborateurs du Centre de recherches et d’études sociologiques (CRES), et a été ressentie par tous ceux qui l’ont connu, surtout ses étudiants, comme une immense perte. Depuis son retour à Haïti, sa terre natale, Achille m’a offert deux livres. Le premier, celui de Sauveur Pierre Etienne, intitulé :L’Enigme haïtienne-Echec de l’État moderne en Haïti, Presses Universitaires de Montréal, 2007. Le second ouvrage est d’Etienne Charlier :Aperçu sur la formation historique de la nation haïtienne, Montréal, éditions Dami, 2009. En ouvrant ces deux livres, on peut lire dans le premier : «Très très cher, on en avait parlé… Les autres suivront. Je ne pouvais pas trop charger la porteuse du pain intellectuel» et, dans le second : «Très très cher Frère, le séisme a emporté avec lui l’exemplaire de mon père que je pensais t’offrir. Le séisme a oublié Préval. L’ouvrage est daté, diras-tu ; si tu ajoutes le Lumpen en veste et cravate, roulant en 4x4, tu pourras te faire une image d’Haïti d’aujourd’hui. Meilleurs souvenirs à tous les autres. Indéfectiblement». Ce sont là, ses mots à lui, c’était à lui qu’il fallait commencer par donner la parole, c’était donc de lui que je pouvais trouver la force pour m’arracher à la
9