Vivre et travailler en Xaintrie dans la première moitié du XXe siècle
206 pages
Français

Vivre et travailler en Xaintrie dans la première moitié du XXe siècle

-

Description

La Xaintrie est une région agricole à cheval sur le Cantal et la Corrèze. Une vingtaine d'entretiens d'agriculteurs et d'agricultrices nous font pénétrer leur vie et leur travail au début du XXe siècle. Hommes et femmes ne disposaient encore que de leur propre force et de la traction animale. Leur pouvoir sur la nature était limité et ils devaient s'adapter aux saisons. Ils vivaient presque en autarcie, produisant la plupart des biens quotidiens. L'entraide et la solidarité leur permettaient de faire face. À la fin des années 1950, la mécanisation et la motorisation ont fait une entrée brutale en Xaintrie, affectant profondément travail et vie familiale et sociale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 juillet 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140126437
Langue Français
Poids de l'ouvrage 16 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Dominique Redor
Vivre et travailler en Xaintrie dans la première moitié e du XX siècle
Selon le témoignage des habitants
Préface de Laurent Wirth
L O G I Q U E S S O C I A L E S
Série Documents
Vivre et travailler en Xaintrie e dans la première moitié du XX siècle
Logiques sociales Collection dirigée par Bruno Péquignot En réunissant des chercheurs, des praticiens et des essayistes, même si la dominante reste universitaire, la collection « Logiques Sociales » entend favoriser les liens entre la recherche non finalisée et l'action sociale. En laissant toute liberté théorique aux auteurs, elle cherche à promouvoir les recherches qui partent d'un terrain, d'une enquête ou d'une expérience qui augmentent la connaissance empirique des phénomènes sociaux ou qui proposent une innovation méthodologique ou théorique, voire une réévaluation de méthodes ou de systèmes conceptuels classiques. Dernières parutions Régis LAURENT,Du traumatisme des camps à la naissance d’une nouvelle institution. Idéologies, minoritaires et pentecôtisme tsigane en Bretagne tome I, 2019. Régis LAURENT,Les usages sociaux des pentecôtistes tsiganes. Idéologies, minoritaires et pentecôtisme tsigane en Bretagne tome II, 2019 Suzie GUTH, Roland PFEFFERKORN (dir.),Strasbourg, creuset des sociologies allemandes et françaises, 2019. Claude GIRAUD,Consentir, adhérer, s’opposer. Contribution à une sociologie de l’engagement, 2019. Lucie France DAGENAIS,L’art à Vienne et l’unité de l’empire (1897 à 1905), 2019. Janina GLAESER,Politiques ducareFrance et en Allemagne. en Parcours des assistantes et assistants maternels issus de l’immigration, 2019. Paul GRELL,Les modes de débrouillardise des jeunes chômeurs,Chômeurs pendant la crise des années 80,2019.Isabelle PAPIEAU,Les représentations du monde rural, Des arts antiques à la télé-réalité, 2018. Piero-D. GALLORO (dir.),Conflictualités, représentations et médiatisation de la violence et de la radicalisation, Radicalisme(s), radicalisation(s),radicalité(s), violence(s),2018.
Dominique Redor Vivre et travailler en Xaintrie e dans la première moitié du XX siècle Selon le témoignage des habitants Préface de Laurent Wirth
DU MÊME AUTEUR
Les Inégalités de Salaires à l’Est et à l’Ouest, Économica, 1988. Wage Inequalities in Est and West, Cambridge University Press, 1992. L’emploi en Europe(avec J. Hellier), Masson, 1992. Économie du Travail et de l’Emploi, Montchrestien, 1999. Économie Européenne,Hachette, Collection les Fondamentaux, 1999.
Mutations des Industries et des Services(avec M.Campinos et M.C.Combes), Octarès, 2007. Les Gagnants et les Perdants de la Mondialisation, Économica, 2007.
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-17827-1 EAN : 9782343178271
Remerciements
Mes remerciements vont tout d’abord aux vingt personnes qui ont accepté de témoigner et de répondre à mes questions. Chaque entretien a duré plusieurs heures, et bien souvent ils ont accepté de relire et de compléter le texte que j’avais rédigé à partir de ces entretiens. Ils sont les véritables auteurs de ce livre constitué de leurs récits. Je n’ai fait que les mettre en forme et en perspective.
J’ai plusieurs dettes envers Jacques Rongier. En effet, celui-ci a tout d’abord été instituteur à Tourniac (Cantal) et il m’a communiqué un recueil des écrits de ses élèves qui constituent une partie des « documents » de cet ouvrage. Ensuite, il m’a remis les comptes-rendus de souvenirs de personnes de Xaintrie qu’il a interrogées à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Certains de ces récits ont été recueillis en langue occitane et ont été traduits par ses soins. Ils figurent également comme documents du présent ouvrage en français et parfois en occitan. Enfin et surtout, en tant qu’éminent linguiste, il m’a formé aux rudiments du parler occitan de Xaintrie, lors des cours qui avaient lieu chaque été à Saint-Privat.
Charles Puyraimond est un inlassable conteur de la vie locale en Xaintrie. Homme de la terre, fin connaisseur de tout ce qui concerne l’agriculture, il s’intéresse aussi à la vie sociale et économique de sa région. Son apport et ses encouragements à réaliser ce livre ont été très précieux. Enfin, défenseur de la langue occitane et du parler de Xaintrie, il a prêté sa voix aux enregistrements des textes qui accompagnent cet ouvrage.
Laurent Wirth, ami de toujours, agrégé et inspecteur général d’histoire, auteur d’un ouvrage de référence sur « Le monde
7
paysan du Cantal au 19éme siècle » m’a fait l’honneur d’écrire la préface de cet ouvrage. Jacques Klem, maire de Chaussenac, m’a autorisé à reproduire certains articles qu’il a publiés dans le Bulletin Municipal de Chaussenac, revue semestrielle remarquable, tant sur son fond que dans sa forme.
Gilles Redor m’a communiqué certaines photos de sa collection personnelle et il a beaucoup contribué ainsi que Pierre Chirouze à améliorer la qualité de celles qui figurent dans cet ouvrage.
Valérie Prieur a retrouvé des photos anciennes de notre famille en Xaintrie qui étaient tombées dans l’oubli.
Monique Vigier m’a confié des photos de son père Jean et de sa mère qui figurent également dans cet ouvrage.
Marie Thérèse Pebreuil m’a donné des photos qui remontent à son enfance et à sa jeunesse et à celles de son mari, Jean.
Juliette Caillot-Vaslot a lu une version très préliminaire de ce texte et m’a fait de nombreuses suggestions et recommandations qui m’ont été très utiles.
Vincent Redor m’a fait profiter de son savoir d’informaticien pour composer la carte de la Xaintrie.
Enfin Marie m’a accompagné dans beaucoup de mes entretiens. Elle a aussi accordé un regard attentif et bienveillant sur ma quête des souvenirs et des documents nécessaires à la lente maturation de cet ouvrage.
8
Liste des témoignages recueillis
1. Odile, Odette, Gabriel, le 10 septembre 2013, à Saligoux (commune de Tourniac), agriculteurs. 2. Josette et Noël, le 11 septembre 2013, à Saligoux (commune de Tourniac), agriculteurs. 3. Marie, le 12 août 2014, à Girgols (canton de Saint-Cernin), couturière, agricultrice, écrivaine. 4. Jean, le 27 août 2014, à Pleaux, agriculteur. 5. Joseph le 9 septembre 2014 à Saligoux (commune de Tourniac), agriculteur.
6. Noélie, le 12 septembre 2014, à la Grillère (commune de Tourniac), agricultrice.
7. Michel, le 28 août 2015 à Pleaux, médecin.
er 8. Charlou et Jeanne, le 1 Septembre 2015, à La Bourgeade (commune de Servières-Le-Château), agriculteurs. 9. Maurice, le 2 septembre 2015 à Saligoux, instituteur. 10. Gérard, le 9 septembre 2015, à Saligoux, agriculteur. 11. Marie-Louise, le 11 septembre 2015, à Chameyrac, (commune de Barriac), agricultrice. 12. Marie-Thérèse, le 8 août 2016 au Chaumeil (commune de Tourniac), responsable de collectivité à Mauriac,
13. Lucien et Denyse, le 10 septembre 2016 à Bouval (commune de Barriac), Lucien, maçon et tueur de cochon.
14. Bernard et Danielle, le 13 septembre 2017 à Soumeyrat (Rilhac-Xaintrie), agriculteurs et restaurateurs.
9