Une planète pour chaque étoile de la Voie Lactée
1 page
Français
Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF

Une planète pour chaque étoile de la Voie Lactée

Cet ouvrage peut être téléchargé gratuitement aux formats ZIP et PDF
1 page
Français

Description

Une planète pour chaque étoile de la Voie Lactée Chaque étoile de notre galaxie aurait-elle sa planète ? Dans la Voie Lactée, une planète au moins gravite autour de chaque étoile.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 23
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Une planète pour chaque étoile de la Voie Lactée
Chaque étoile de notre galaxie aurait-elle sa planète ?

Dans la Voie Lactée, une planète au moins gravite autour de chaque étoile. Cette estimation de l'abondance des planètes hors du Système Solaire a été obtenue grâce à l'étude statistique menée par Arnaud Cassan, chercheur à l'Institut d'Astrophysique de Paris, dans le cadre d'une collaboration internationale.

En dehors des huit planètes du Système Solaire, celles qui sont dispersées dans la Voie Lactée (les exoplanètes) sont-elles abondantes ou rares ? Pour répondre à cette question fondamentale en astronomie, les auteurs se sont appuyés sur des observations réalisées de 2002 à 2007 par un réseau mondial de télescopes.

Les observations étaient fondées sur la technique de microlentille gravitationnelle, qui repose sur l'amplification apparente de l'éclat d'une étoile d'arrière-plan lorsqu'un corps plus proche traverse sa ligne de visée. Évitant le biais des autres méthodes existantes (la technique des vitesses radiales et celle des transits), elle a permis d'observer des planètes même très éloignées de leur étoile, sans se limiter aux planètes massives ou proches de leur étoile.

Les astronomes ont combiné les informations obtenues grâce au suivi de millions d'étoiles à des résultats existants. Leur étude statistique a ainsi permis de relier le nombre de planètes par étoiles, leur masse et la distance entre une étoile et une planète. Leurs travaux ont établi que le nombre d'exoplanètes est au moins égal au nombre d'étoiles dans la Voie Lactée. Ils ont également démontré qu'environ un sixième des étoiles ont pour compagnon une planète géante de type Jupiter, environ la moitié d'entre elles sont accompagnées d'une planète similaire à Neptune, et qu'environ deux tiers des étoiles sont associées à des super-Terres (cousines de la Terre mais 5 à 10 fois plus massives). Cette étude suggère que de nombreuses planètes semblables à la Terre pourraient exister et être découvertes dans les années à venir.