242 pages
Français

Partition complète, Grisélidis, Conte lyrique en trois actes, Massenet, Jules

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pratiquez les partitions de la musique Grisélidis partition complète, lyrique opéras, fruit du travail de Massenet, Jules. Partition de style de musique romantique.
La partition enchaine différents mouvements: Prologue, 3 Acts et est classifiée dans les genres
  • lyrique opéras
  • Stage travaux
  • opéras
  • pour voix, chœur mixte, orchestre
  • partitions pour voix
  • partitions chœur mixte
  • partitions pour orchestre
  • pour voix et chœur avec orchestre
  • langue française

Travaillez de la même façon d'autres musique sur YouScribe, dans la catégorie Partitions de musique romantique.
Date composition: 1894-1898
Rédacteur: First edition
Edition: Paris: Heugel, 1901. Plate H. et Cie. 8114.
Libbretiste: Armand Silvestre (1837-1901)Eugène Morand (1854-1928)
Dédicace: En témoignage de Reconnaissance Au Collaboration à l'Ami Albert Carré, Directeur de l'Opéra-Comique

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 136
Langue Français
Poids de l'ouvrage 11 Mo

yn- u/nûrg/um£/
^./ ,jrr^/'V?t<ïÂàé'-rï//-irfy
'j^,£/^lëK^z•^,€C^^ 'CCe-'l'Ù/i^i'<x^-^>?72-i<y%^
EuG. Morand J. Massenet^^p'
I
I
THEATRE NATIONAL DE L'OPÉRA-COMIQUE
GRISÉLIDIS
lyriqueConte en 3 Actes, avec un Prologue
Poème de
Armand Silvestre et Eugène Morand
{D'après Le Mystère représenté laà Comédie-Française)
MUSIQUE
J. MASSENET
Partition Piano et Chant. Prix net : francs.20
PARIS
AU MÉNESTREL, 2^'\ rue Viincnne, HEUGEL & C""
ÉDITEURS-PROPRIÉTAIRES POUR TOUS PAYS
Tous droits de reproduction, reçrésenlation réserrés en tous pars,de traduction et de
compris la Suéde, la Korr'cge et le Danemark.Y
Copyrii>ht hv IIeui;el et C" igot
.'
put:.GRISÉLIDIS
Conte lyrique en Actes, avec un Prologue)
Représenté pour la première fois sur le Tliéâtre National de l'Opéra-Comique.
le 20 Novembre sous la direction M.1901, de Albert CARRÉ.
Directeur la musique chefde et d'orchestre :
M. André MESSAGER
Chef du chant : M. L. LANDRY. Chefs des chœurs : MM. MARIETTI et BUSSER.
DISTRIBUTION
Grisélidis, soprano lyrique M""-" Lucienne BRÉVAL
FiAMiNA, TIPHAINE
Bertrade, soprano DAFFETYE
LoYS Petite Suzanne
Le Diable, baryton ou basse chantante MM. Lucien FUGÈRE
Alain, ténor Ad. MARÉCHAL
Le Marquis, baryton DUFRANNE
Le Prieur, JACQUIN
Gondebaud, baryton ou basse chantante HUBERDEAU
Hommes d'armes, Esprits, Voix de la nuit, Serviteurs, Voix célestes, etc.
La scène au XI V'^ siècle (Moyen Age), en Provence.
—Décors de M. L. JUSSEAUME. Costumes de MM. BIANCHINI et DOUCET.
concerne la représentation, location de la grande partition d'orchestre, des partiesPour tout ce qui
d'orchestre et de chœurs, de la mise en scène, des dessins, des costumes et décors,
s'adresser exclusivement à MM. HEUGEL et C''=, AU MENESTREL, 2 bis, rue Vivienne, Paris,
éditeurs-propriétaires pour tous pays.seuls
PIANO FORMELLEMENT INTERDITESLES REPRESENTATIONS AU SONT1
TABLE
P'R-OI-iOGXJE
La lisière d'une forêt en Provence.
PRELUDE
,
SCENE Alain: Ouvrez-vous sur mon front, portes du Punidis 3
SCÈNE Alain, Gondeuaud, le Prieur : Prieur, de ces cotés, on l'aura vu,peut-être . 5
Alain Voir
: Grisélidis! Voir Grisélidis. c'est connaître
y
SCENE m. Les Mêmes, le Marquis, Grisélidis : Ah! Voye^ le Marquis!
1
Le Marquis Regarde^! —
: C'est un ange qui passe. Toi quiportes la paix 14
Grisélidis : La volonté du Ciel, sans doute, étant la vôtre 16
Alain
: Fermez-vous sur mon front, portes du Paradis 19
ACTE 1
L'Oratoire de Grisélidis.
PRÉLUDE
—SCENE L Bertrade (chanson) : En Avignon, pais d'amoui
—SCÈNE IL Bertrade, Gondebald, puis le Marquis, ll Prieur : Chut! les chansons
d'amour ont fait leur temps
—SCÈNE IIL Le Marquis, le Prieir : Ah! d'un regret cruel
Marquis Traiter enLe : prisonnière Grisélidis !
IV. — Les Mêmes, le Diable : Grand Dieu! Quel miracle!
Diable:Le J'avais fait, comme on dit, le diable sur la terre 38C
Le Marquis : l^our que nul ne dise que douteJe 46
V. — Le Marquis : C'est peu pour le soldat —de quitter sa demeure. Oiseau qui
pars à tire-d'aile 5o
\'ï. — Le Marquis, Grisélidis, puis Bertrade, Loys, Gondebaid, le Prieur
et les Hommes d'armes : Pardon, Monseigneur et mon Maître! .... .^3
Grisélidis (le serment) : Devant le soleil clair 5-qui monte au firmament. .
Le Marquis (adieux à son fils) : Toi, dont pour le fai.x lourd des armes . (33
Grisélidis : Bertrade, reprenons la page commencée ÔQACTE II
Une terrasse devant le château.
ENTR-ACTE. — IDYLLE
Le Diable : Jusqu'ici, sniis il.iiigers, j'ai pu vivre invisible
Loin de sa femme qu'on est l'ien!Le Diable :
et Fiamina : Quand les chats n'y sontLe Diable pas.. ..
—FiAMiNA, LE Diable: Bélitre! Drôlesse!
Mon épou.x — MonFiamina, le Diable : ! trésor! . . . .
Bertrade mer!Grisélidis, puis Loys et : La Et sur les flots toujours bleus .
Grisélidis : // partit au printemps
Seigneur, je vous prieGrisélidis : O
Voix de Femmes, dans le château : Je vous salue, Marie
Grisélidis, le Diable, Fiamina : Merci du grand honneur
Le Diable, Fiamina : Quand nous vimes le Marquis . . . .
Grisélidis : Puisqu'a sonné, pour moi, l'heure du sacrifice .
Fia.mina : Mon cher époux, qu'en dites-vous ? . .SCENE V. Le Diable,
Voix la DesSCÈNE VI. Le Diable (évocation), les de Nuit : bois obscurs, des blanches
grèves
Apparition et Valse des Esprits
Accoure'^! montant sous les deux désertsLe Diable : Et
Le Diable: Vous, qui porte- en vous l'dmc auguste des rêves Vi4^'
Alain (chanson), puis Grisélidis : Je suis l'oiseau que le frisson d'hiver
chasse de raméela
Grisélidis : Le rêve a fui mon front
Rappelle-toi les jours où ma main dans ta mainAlain :
Grisélidis, Alain : Dans tout mon être quel émoi!
sainte Doux rêves de jadis!Alain : O profanée!
Grisélidis : Ah! Loys! Oii donc es-tu!1
IIIACTE
S.SL'Oratoire de Grisélidis.
a.
PRÉLUDE 176
Grisélidis (prière) : Loys! Loys! Des larmes brûlent ma paupière . .SCENE I. 177
Grisélidis, Bertrade, le Diable : Berirade, neii encore? 80 i36SCÈNE II. Ci
Le Diable : Le corsaire est galant, madame 140^»vj^
En emportant ceci que pour me garder mieux 190Grisélidis : .43
Diable, le Marquis Le Marquis à présent ! 'Le : 145CjO^
Le Marquis : Devant moi, tout s'enfuit 194 143
SCENE IV. Le Marquis : A présent deraiit ta demeure 2o3
SCÈNE V. Le Marquis, Grisélidis : Avant de vous parler 207 i55
pardonne.— Oui, laisse bien longtemps . . . 212 162Grisélidis : Loin qu'elle te
Le Marquis : Comme, au bord des ruisseaux 2i5 i63
Les Mêmes, le Diable : Eh bien! C'est du Joli.'. 166SCENE VI. Ql)
Marquis : L'oiselet est tombé du nid 220SCÈNE VII. Grisélidis, le 167
222Le Marquis : Des armes! Des armes! 168
Croix Sainte, immortelle flamme 225 171Grisélidis, le Marquis : O
Le Marquis : Par cette croi.K qui nous défend 228 172
mea 23 175Voix Célestes : Magnificat animaMM. les Régisseurs sont priés, pour la mise en scène de
cet ouvrage, de se reporter à la mise en scène elle-même et
non de se fier aux indications portées sur cette partition qui
sont loin d'être aussi complètes et aussi précises.
IMP. CllAIX. — ;i2>)4-n-lil.GI\ISELIDIS
Conlu Lyrique en trois Actes, avec un Prologue.
Poème .('ARMAND SILYESTRE et EUGENE MORAND.
(d'après le Mi/stèiv représenté à ta Cumédie Fraii<;aisc).
Musique
de
MASSE IVET.^ /"J.o
I /,^
"
C:^O-
PROLOGUE.SCÈNE I.
=# •Très calme. 60
"f-
PIASo.
h-trh
,
(-<'r.,.|,Mif;lii l,v HH'ni:i. ,1 1901.
Pnrls. MKNE'STHEr,, ,!41 t^'r nw Vivi..,,,,,., H. r.l' aiH. HliLGEL et CV E.llfetri^^ tr.p
L.i lislèi-f (l'une t'orèt en Fi'o\ep>'_
I l;i (•irnlii'e dii jour.
/J\.ALJIN.l-nil. ro^'nriliiit I,. , MMi|iii-iic )
()ii\rr/-V(iiissui'_ 111(11) iront, por . tfs du para . dis!
r/r^